≡ Menu

Une anecdote sur la solidarité …

{ 5 comments… add one }
  • Tommy@partage de fichier 2 octobre 2011, 21 09 56 105610

    L’anecdote est intéressante, je pense qu’en ce qui concerne les non solidaires, il s’agit juste d’un choix rationnel: il y a plus a gagner a rester dans la salle qu’a en sortir. Ça se rapproche il me semble du dilemme du prisonnier d’une certaine façon: il y a intérêt a sortir de la salle si tout le monde agit de la sorte, mais sans savoir l’issue de l’affaire, la solution rationnelle est de rester.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 4 octobre 2011, 8 08 07 100710

    @Tommy :

    Tu as raison le choix est rationnel mais il faut noter que les plus virulents à vociférer qu’il fallait sortir de la salle ne l’ont pas fait ! E t c’est cela qui est un peu gênant, on a pas besoin d’être solidaire si cela est contraire à ses propres intérêts mais de la à entrainer les autres puis à faire chemin arrière c’est moins net.

    Je connais l’anecdote des prisonniers, elle m’avait pas mal plu (c’est un paradoxe mathématique d’ailleurs). En gros elle dit que l’intérêt individuel est souvent contraire à l’intérêt collectif (et réciproquement).

    Pour revenir sur la solidarité de manière plus générale, notre système l’a fait disparaitre car il assure (ou plutôt il assurait …) une solidarité pour les soins (assurance maladie), la perte d’emploi (chômage), la vieillesse (retraite), … La solidarité entre les gens n’est donc plus « nécessaire ». Dans d’autres pays cette solidarité existe mais c’est une question d’éducation et de système.

  • gunday 4 octobre 2011, 22 10 59 105910

    Ca me rappelle la conclusion de mon cours de gestion de projet :
    Après 4 séances de 4 heures de cours de gestion de projet, mon prof a conclu sur une élément qui me semble important de mettre en avant : http://a21.idata.over-blog.com/500×374/3/93/78/76/Humour/noe-pivert-connard.jpg

    J’ai jamais oublié cette conclusion, et d’ailleurs celle-ci s’est toujours vérifié!

  • FredericB 26 octobre 2011, 23 11 46 104610

    La solidarité peut être un fabuleux levier. Peu utilisé malheureusement.
    Nos dirigeants eux sont solidaires et ont un esprit de corps que nous n’avons pas.
    Je suis persuadé que les réseaux font beaucoup…
    A ce sujet, je travaille avec deux gars qui n’ont pour eux que le réseau, et cela est extrêmement efficace

  • Nivek 25 janvier 2012, 15 03 38 01381

    Je trouve ça génial d’avoir la capacité à tirer des leçons de ses expériences.

    Peu de gens prennent ce temps, alors que c’est pourtant bénéfique. Alors que c’est pourtant ce qui peut nous permettre de voir plus clair, de mieux comprendre la vie, en somme, d’avancer, d’évoluer.

    Merci Gilles ! 🙂

    Nivek

Laisser un commentaire