≡ Menu

Eliminer les relations toxiques

{ 9 comments… add one }
  • MarieBo Solutions 25 février 2012, 16 04 52 02522

    Bonjour,

    Excellent article ! Les relations toxiques les plus difficiles à éviter sont les relations familiales parce qu’on ne les choisit pas.

    On peut adopter certains trucs : orienter les sujets de conversation, utiliser l’absurde ou l’autodérision.

    Par exemple, à quelqu’un qui cherche toujours à me prendre en défaut, je réponds que dans le fond je suis parfaite mais que je me force à faire 4 ou 5 erreurs par jour pour que mon entourage ne sente pas trop diminué.

    J’ai développé plusieurs variations sur ce thème 😉

    Quand une conversation dérape trop, je vais à la toilette et je relance un autre sujet en revenant.

    L’important, c’est de savoir se protéger et d’éviter de confier ce qui nous tient à coeur.

  • Samira 25 février 2012, 19 07 07 02072

    Bonjour à tous ,

    C’est vrai que parfois nos relations nous font voir de toutes les couleurs mais le problème c’est que bien souvent on a du mal à faire le tri, à classer carrément les gens et à se débarrasser des plus encombrants, ceux qui ne cherchent qu’a nous nuire ne serait-ce qu’en faisant un commentaire déplacé. Pour ma part, je crois qu’il y a quatre classes distinctes :
    1. Les gens toxiques : je n’attache pas tellement d’importance à leur influence du moment que j’ai confiance en moi et en ce que j’ai l’intention d’entreprendre ; Je les laisse débiter leurs âneries mais je reste toujours sur la défensive.
    2. Les hypocrites : ce sont eux les vrais néfastes car ils ont la manie de changer de facette au gré du temps ; ils se montrent enthousiastes, vous encouragent dans vos projets et secrètement font tout leur possible pour vous mettre des bâtons dans les roues.
    3. Les indifférents : je pense que c’est l’indifférence qui tue à petit feu car j’en ai fait la triste expérience ; je n’ai pas la chance d’avoir beaucoup d’amis et même le peu que je compte me paraissent tellement distants, tellement insensibles .J’ai dû souvent faire face à des problèmes monstres et ne rencontrer, en guise d’aide ou de réconfort, que le néant autour de moi.
    4. Les gens biens : c’est le rêve de tout un chacun de les compter parmi ses relations.

    A bientôt.

  • Julien Arcin 25 février 2012, 19 07 48 02482

    Tu fais bien de souligner cet aspect. Choisir son entourage en fonction de ses aspirations est vraiment vital, j’avais même lu qu’on peut estimer le salaire de quelqu’un comme une moyenne de ce que gagnent ses 5 amis les plus proches.

    Même outre l’aspect financier, dans notre manière de penser et notre état émotionnel, je pense qu’on est souvent la moyenne de nos 5 amis les plus proches. Donc si ces 5 personnes n’aiment pas la vie et font constamment la gueule …

    Bien choisir ses relations c’est vraiment PRIMORDIAL 🙂

  • Christian 25 février 2012, 23 11 44 02442

    tout cela se regroupe en un mot : le non-respect d’autrui
    comment peut-on bâtir une bonne relation qu’elle soit sentimentale ou professionnelle avec ça ?
    c’est la base de la vie, il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet, en tout cas il faut faire de son mieux pour respecter son prochain, c’est parfois difficile surtout si l’autre ne montre pas l’exemple .
    J’aime bien la psychologie , ça fait plaisir de trouver un tel article sur ton blog.

  • FredericB 26 février 2012, 18 06 32 02322

    @Gilles

    Cela me rappelle quelques anectodes de gens qui m’ont traité de fou quand je me suis marié. 10 ans après, et un enfant de plus (moins d’un an après mon mariage, je me remémore ce que m’a dit un copain « tu devrais attendre 7 ans avant de faire un enfant (j’avais déjà 33 ans) ».
    Beaucoup m’ont dit aussi « ah, si j’étais toi… « . En général, je pense « eh bien tu n’es pas moi… ».
    Mais peu sont réellement méchants et/ou manipulateurs aussi cela reste bon enfant.

    @Samira
    « 3. Les indifférents : je pense que c’est l’indifférence qui tue à petit feu car j’en ai fait la triste expérience ; je n’ai pas la chance d’avoir beaucoup d’amis et même le peu que je compte me paraissent tellement distants, tellement insensibles .J’ai dû souvent faire face à des problèmes monstres et ne rencontrer, en guise d’aide ou de réconfort, que le néant autour de moi. »

    Je vous comprends : il y a 8 années de cela, j’ai perdu mon père un mois avant la naissance de mon fils, puis peu après mon épouse a contracté une grave maladie (chimio, opération invalidante, etc). J’ai pu avoir un aperçu de ce que vous appelez l’indifférence (y compris dans notre propre famille). Mais nous avons eu également de très bonnes surprises. Courage cela viendra ;-).

  • Samira 26 février 2012, 22 10 12 02122

    @FredericB
    Je vous remercie pour votre petit mot, cela m’a mis du baume au cœur.

  • gunday 27 février 2012, 8 08 57 02572

    Je connais bien le problème.

    C’est la principale raison pour laquelle j’ai tendance à ne pas trop parler de mes projets.
    Car si on en parle à quelqu’un cette personne se sentira obligé de donner un avis. Et si le projet ne correspond pas à ses idées, il dénigrera.

    Mais malheureusement, depuis le plus jeune age, on nous apprend à avoir l’aval de notre entourage pour faire (les parents, les profs, les collègues, …), difficile de passer outre.

    @Samira, mieux vaut avoir peu d’amis mais être sûr d’eux que le contraire.

  • Retaill and Co. 1 mars 2012, 12 12 13 03133

    Sympa ton bilan sur les relations toxiques.

    J’avais ces mêmes pensées en tête mais tu poses bien les choses : « il y a les relations toxiques excusables et celles qu’il vaut mieux liquider ».

    Il faut en avoir à petite dose pour se rappeler que tout n’est pas possible. Mais il ne faut pas les écouter tout le temps, sinon on risque vite de rien entreprendre.

    « L’ignorance : l’information est à la portée de tous, mais la grande majorité des gens sont bien souvent ignorants, car nos métiers sont très spécialisés et la télévision nous abrutit; J’adore ton point de vue ;- )) j’ai eu droit à cette situation pas mal de fois et encore hier un agent immobilier qui me disait « oui oui Monsieur les travaux sur les ascenseurs doivent être faits dans tous les immeubles de France pour 2012 et 2013… » : mouai.

    Lorsque l’on entreprend il n’y a pas de petites ressources/rivières, je mets en place mon premier business avec une vraie structure juridique (SAS), les ventes arrivent et il y a des possibilités. Il faut du temps au temps… si je rediscute avec ces mêmes personnes lorsque je développerai un chiffre d’affaires qui me permettra d’en vivre, ces mêmes personnes diront certainement que j’ai « volé » cet argent… En attendant c’est 8/10h par jour et quelques heures aussi le samedi et dimanche.

  • fabrice 5 mars 2012, 4 04 40 03403

    Moi, je n’aime pas trop cet aspect d »éliminer des relations », je trouve cela un peu too much.

    Bien sûr, parfois, il y a des relations qui se comportent comme tu le dis. Mais pour autant, faut-il s’en couper surtout qu’il font partie de notre passé et de notre famille?

Laisser un commentaire