≡ Menu

« Le petit livre pour investir avec bon sens » (Critique Livre)

{ 7 comments… add one }
  • Christian 12 avril 2013, 7 07 08 04084

    J’ai compris il y a peu de temps l’utilité de calculer les frais réels que produisent les fonds en unités de compte.
    En effet, ils plombent le rendement,et pour faire comme un placement en fonds euros il faut souvent faire plus de 6 % pour compenser les frais, ce qui est difficilement tenable.
    Ce bouquin me semble donc intéressant.
    Maintenent, des contrats d’assurances-vie innovateurs proposent maintenant des produits avec de nombreux ETF, c’est relativement récent et les frais sont moindres.

  • Gilles from Objectifs Liberté 21 avril 2013, 11 11 08 04084

    @Christian :

    Pour optimiser ses investissements, il est fondamental de baisser ses frais. Le message principal du livre est d’ailleurs de critiquer ouvertement les gérants de fonds qui prennent des frais importants pour des performances décevantes et inférieures dans presque tous les cas à celle d’un indice !

    Les ETF sont des fonds que l’on négocie comme des actions classiques mais la encore attention au risque de défaut de l’émetteur. Si la banque qui les émet coule … Et dans le contexte économique qui est le notre, ce n’est pas un scénario impossible.

  • Magalie 5 juin 2013, 10 10 33 06336

    Analyse très pertinente du marché boursier. S’il y a bien une chose à retenir de votre post c’est de ne jamais confier la gestion de son portefeuille à des gérants de fond qui prenne beaucoup trop de commissions.
    D’autre part je trouve que vous avez totalement raison de miser sur le long terme, cela me fait penser à la stratégie adoptée par Warren Buffet…

  • Gilles from Objectifs Liberté 11 août 2013, 19 07 38 08388

    @Magali :

    En effet, la gestion de portefeuille qui consiste à acheter des SICAV ou FCP de son réseau bancaire n’est pas une bonne solution à part à vouloir enrichir sa banque qui prélève des frais (du racket quasiment) bien trop élevés.

    Difficile de se trouver dans la même position de Warren Buffet qui dispose d’avantages énormes par rapport à l’actionnaire lambda. Il assiste aux assemblées générales, disposent souvent de droits de vote lui permettant d’influer sur la politique de la société, peut rencontrer les dirigeants. Donc on est dans une stratégie un peu différente : investir sur le long terme dans des actions de grosses sociétés type CAC40 à haut rendement (dividendes) mais qui marche pas mal !

  • gregory 28 août 2013, 13 01 40 08408

    Bonjour Gilles,

    Très intéressant ce livre je compte investir dans les Trackers prochainement.
    Dans le choix des Trackers ou ETF es ce que le volume de transaction (c’est a dire actif net) est a prendre en compte??

    Je constate que certains ETF on un volume de « seulement » 50millions et d’autres de 200 a 500millions, cela entraine une plus grande liquidité ainsi qu’un « spread » moins important.
    Un volume important assure aussi que l’émetteur (Amundi, Lyxor, Vanguard ect…) ne liquide pas le fond pour cause de rentabilité.

    Qu’en pensez vous Gilles?

    Merçi gregory.

  • régis 25 août 2016, 9 09 21 08218

    Les actions sont l’actif qui rapporte le plus sur le long terme. Les fonds indiciels supportent le moins de frais. Le plus important est de se lancer et de rester simple : 1 tracker monde et 1 tracker S&P 500 par exemple. Epargner le plus possible le plus tôt possible afin de faire jouer à fond la magie des intérêts composés.

  • régis 2 mai 2017, 14 02 09 05095

    Il suffit de placer 120 000 € sur un tracker S&P 500 sur une assurance vie pour toucher 1 000 € par mois, sachant que le rendement annuel moyen du S&P 500 est de 10 %.

Laisser un commentaire