≡ Menu

La consommation collaborative, la solution de demain

{ 10 comments… add one }
  • salemioche from créer un site 7 juin 2013, 20 08 41 06416

    J’ai appris il y a peu de temps que mon village avait gardé une supercie agricole suffisante pour nourrir le village. Ca ne suffit pas mais c’est un point de départ interessant. La Nature est bien faite, l’humanité l’apprendra effectivmeent rapidement si cela continue, c’est le première qui aura raison et fera comprendre peut etre dans la douleur que ce n’est pas cette dernière qui dictera son évolution. Une « vague de 30ans » contre un socle de 4 milliards d’années !!!

  • Laurent from Larbin crétin 7 juin 2013, 21 09 47 06476

    Il est certain que la solution ne viendra ni des industriels (ça les gens en ont conscience) ni des gouvernements (ça en revanche il faut le faire comprendre). Ce sont les consommateurs qui par leur comportement décident du modèle de société qu’ils désirent. Le genre d’initiatives que vous menez va assurément accélérer les choses dans la bonne direction.

  • Jos 15 juin 2013, 17 05 16 06166

    Bonjour,

    quand tu parles des anticipations futures de notre futur, cela me fait penser à l’arbre des possibles tel que présenté dans les romans de Bernard Werber. En fonction des décisions prises, nous empruntons une des branches de l’arbre pour une société plus ou moins égalitaire, plus verte ou pas, plus autoritaire ou pas… Certains évènements majeurs viennent bouleversés les choses. Par exemple la catastrophe de Fukushima a conduit à la programmation de la fermeture accélérée des centrales nucléaires en Allemagne.

    En ce qui concerne la plateforme locale de consommation collaborative, c’est une excellente démarche. Je pense que la consommer local permet de résoudre pas mal de problèmes liés aux dérives du monde actuel

  • Gilles from Objectifs Liberté 19 juin 2013, 8 08 47 06476

    C’est une bonne initiative et une bonne analyse que tu as mené Francis. Penser local et mutualiser les frais dans une société où l’inflation explose et où les revenus stagnent est la seule solution pour s’en sortir malheureusement ou heureusement. Ton guide que j’ai parcouru est bien fait et donne de nombreuses pistes pour ceux qui ne sont pas encore dans cet état d’esprit.

  • Lulu from Bruxelles by Lulu 9 août 2013, 11 11 52 08528

    Je pense que sur le sujet de consommer autrement, on peut aussi citer les centrales d’échanges de services. Ce système permet d’avoir par exemple une personne qui s’occupe de son jardin en même temps que l’on donne un cours d’anglais à une 3ème personne. En plus d’être économique, cela permet e de créer du lien social, qui manque de plus en plus à notre société de consommation.

  • Hafid 27 août 2013, 0 12 55 08558

    Bonjour,

    Tout comme Laurent, je suis persuadé que la solution ne viendra jamais des industriels et gouvernements. Il revient à nous les consommateurs de trouver les moyens et astuces nécessaires pour pallier aux problèmes que notre comportement anti-écolo va nous apporter.

    Je commence à rencontrer de plus en plus de nouvelles initiatives allant dans ce sens. C’est par exemple l’idée de la culture au-dessus des immeubles à Singapour.

    Bien amicalement,
    Hafid

  • Lulu from BruxellesByLulu 27 août 2013, 9 09 23 08238

    @Hafid: c’est vrai que la culture sur les toits des immeubles se développe de plus en plus, surtout en Amérique du Nord. Mais ça commence à venir lentement chez nous aussi. Si tu es intéressé par le sujet, j’ai justement posté un article sur un jardin potager à Bruxelles qui a élu domicile sur le toit de la Bibliothèque Royale, un projet vraiment sympa: http://bruxelles-by-lulu.be/insolite-un-potager-sur-le-toit-de-la-bibliotheque-royale/

  • Leo from blog mode homme 15 octobre 2013, 22 10 03 100310

    Il faut plus généralement agir ensemble, c’est-à-dire se déplacer ensemble, consommer ensemble,etc. Histoire de faire des économies d’échelle.
    Peut-être que ça pourrait même participer à recréer plus de liens entre les individus, ce qui serait plutôt une bonne chance !

  • Nat 10 juin 2014, 18 06 03 06036

    Je trouve que cet élan de consommation collaborative a du bon, c’est sain, équitable… ça remet de vraies valeurs dans la consommation! Vive les AMAP, le covoiturage et le bien manger : c’est bon pour l’environnement, le porte-monnaie, il ne faut pas hésiter!

Laisser un commentaire

Next post:

Previous post: