≡ Menu

Hyperinflation au zimbabwe : une leçon à méditer

{ 3 comments… add one }
  • Eric 3 septembre 2012, 8 08 14 09149

    « Une monnaie papier ne vaut que la confiance que l’on a dans le gouvernement ou la banque centrale qui régule son impression et dans l’économie du pays. »

    Attention, c’est un peu plus complexe que cela : une monnaie papier est souvent adossée à quelque chose de physique (l’or, l’argent) ou dans le cas des monnaies actuelles à des prêts. Ainsi votre billet de 10€ est-il une créance sur la BCE qui détient une créance sur une banque commerciale qui détient une créance sur un agent.

    Le problème de l’euro et du dollar sont que, bien souvent, cet agent est un état et que, si l’état fait faillite, la situation monétaire peut rapidement dégénéré.

  • Thomas from Vitalité Plus 5 septembre 2012, 9 09 56 09569

    C’est pour cette raison que de nombreux pays utilisent le dollar comme monnaie plutot que la devise locale.
    Se trimballer avec des sacs de billets, ca doit faire bizzare …

  • B-C from abdos homme 12 septembre 2012, 0 12 30 09309

    Le tiers-monde restera le tiers-monde, dès que le pays sort sa tête de l’eau, il faut toujours qu’il y ait un tyran qui ne pense qu’a ce remplir les poches tout en faisant miroiter monts et merveilles aux peuples. Le peuple, à la recherche de l’Eldorado, ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Laisser un commentaire