≡ Menu

Gérer sa vie comme un pilote

{ 5 comments… add one }
  • Julien@Valeurs Ajoutées 27 mai 2012, 9 09 55 05555

    Salut Gilles!

    Merci pour l’opportunité de poster un article 😉

  • Cecile 27 mai 2012, 22 10 30 05305

    Très bon article, merci pour ces points de vue et la présentation de ces outils !
    J’aime beaucoup le graphique « règle » versus « sens », je l’applique inconsciemment tous les jours, au travail : j’essaie de n’effectuer que des tâches auxquelles j’adhère et le moins possible de tâches qui n’ont pas de sens. Et quand je donne du travail aux autres, j’essaie d’expliquer au mieux pourquoi la tâche est importante, à quoi elle va servir etc. Je sais que sinon le travail ne sera pas fait, ou mal fait. Gérer le travail des autres, c’est parfois super difficile 😉

  • Dorian 28 mai 2012, 21 09 03 05035

    Bonjour,

    Sympathiques outils pour analyser les situations dans lesquelles on se trouve.
    Mais alors que faut-il en déduire ?
    Pour la première technique, se rapproche du point 2 je suppose.
    Pour le second, essayer d’aller dans le bon sens des flèches ? Sinon quoi ? 🙂

    Merci pour ces techniques en tout cas:)
    Dorian

  • Julien 28 mai 2012, 22 10 24 05245

    Bonjour Dorian,

    Dans le cas du premier outil, c’est le point 3 qui est intéressant. Paradoxalement, on cherche naturellement soit à se jeter sans rien connaitre (« allez hop, je me lance, on verra bien »), soit au contraire à être frileux et attendre de tout maitriser. Par exemple, le point 2 revient à dire « je fais des choses, mais je ne comprend pas ce que je fais ». Cela reviendrait à piloter une voiture sans savoir à quoi sert un feu rouge.
    Le point 3 signifie qu’on est dans un bon compromis entre « je fais » et « je comprend ce que je fais ». Compromis qui est, à mes yeux, « je donne du sens à ce que je fais ».

    Pour répondre à la question « sinon quoi? », les exemples ne manquent pas autour de nous : comment réagissent les gens lorsqu’on leur impose des règles qui n’ont aucune raison d’être pour eux? comment réagit un enfant à qui on dit « ne fume pas » sans lui expliquer pourquoi?
    Une règle que l’on connait mais à laquelle on n’accorde aucun sens est une règle que l’on s’autorise à contourner sans que cela nous pose problème.

    Ces deux outils servent beaucoup pour former des pilotes à qui on impose des règles de conduite et qui doivent s’y adapter en temps réel. Au quotidien, je pense que cela revient à être capable de s’interroger sur l’utilité de ce qu’on fait (des fois j’ai des surprises en me posant la question 😉 ), et surtout si on dépense suffisamment d’énergie pour agir ET pour comprendre ce que l’on fait.

  • Dorian 29 mai 2012, 10 10 51 05515

    Bonjour Julien,

    Oui, je voulais dire le point 3, pas le point 2. Je vois bien l’idée 🙂
    OK très bien, merci de ta réponse. Effectivement, c’est toujours mieux de savoir ce que l’on fait. Je trouve surtout triste que des personnes puissent faire des choses machinalement sans en voir l’intérêt. Où trouver l’énergie de ce lever le matin pour cela ?

    Parfois, trop réfléchir n’est pas bon. Finalement tes 2 techniques se rejoignent très bien. La 2e nous invite à réfléchir sur ce que l’on fait afin de s’intéresser au choses et d’en comprendre le pourquoi et le comment. L’autre nous dit qu’il faut un juste milieu entre action et réflexion.

    Bonne journée.
    Dorian

Laisser un commentaire