≡ Menu

Emprunter à la banque

{ 7 comments… add one }
  • Tan 31 mai 2011, 12 12 34 05345

    Les crédits consommation c’est pas pour moi. J’épargne tout doucement mais surement. Je ne risque donc pas de faire un prêt dans un organisme de crédit ou ailleurs. Je refuse toute les cartes que l’on me propose dans les magasins et je paie comptant ! Quand on a pas d’argent et bien on n’achète pas point. Les gens se mettent des crédits pour un rien. J’ai vu les raisons que tu cites pour faire un bon crédit consommation mais autour de moi j’ai vu personne faire un prêt pour ces raisons là justement ! Mes parents sont comme moi d’ailleurs donc ça doit venir de mon éducation. Quand à mes relations avec la banque elles sont inexistantes ou presque d’ailleurs je vais surement passer à une banque en ligne.

  • Geekariste 31 mai 2011, 18 06 36 05365

    Audacieux de recommander les prêts à la consommation, c’est un point de vue original 🙂 Ca fait sens mais je reste contre. je préfère économiser patiemment pendant 2 ans plutôt que de faire un emprunt sur 24 mois…

  • FredericB 1 juin 2011, 12 12 46 06466

    Le crédit à la consommation est très dangereux à mon sens. Aussi je partage l’avis de @Tan.
    Néanmoins si on est obligé, aller voir sa banque est toujours mieux…

  • Gilles (Objectifs Liberté) 3 juin 2011, 11 11 23 06236

    @Tous :

    Vous n’aimez pas faire de crédit conso, c’est bien ! Moi non plus d’ailleurs. Sauf qu’il existe des cas où un crédit conso peut être un investissement. Ce qui gêne, c’est le mot consommation associé au terme crédit. De plus en plus de gens sont informés et se méfient à juste titre des crédit consommation, car ils sont faciles à souscrire sur internet ou en magasin et à des taux prohibitifs.

    L’idée de cet article est avant tout de montrer que si l’on a une idée (formation, capital de société, …) qui peut produire un bon retour sur investissement, il ne faut pas hésiter à emprunter et emprunter à sa banque qui peut ainsi devenir un interlocuteur de confiance (sous certaines réserves concernant votre conseiller).

    Si demain je souhaite monter une société de vente en ligne sur internet par exemple et qu’elle nécessité un capital de 5000 euros pour démarrer, je ne vais pas hésiter une seconde pour les emprunter à la banque si je ne les ai pas en réserve sur mon livret A. C’est un exemple de crédit conso qui sert pour un investissement mais le terme crédit investissement ça n’existe pas !

    Donc pour résumé :

    1) Ne pas confondre le terme usuel « Crédit consommation » et l’usage que l’on en fait.
    2) Préférer sa banque comme interlocuteur pour ce type de prêt.

  • FredericB 15 juin 2011, 12 12 33 06336

    @gilles
    Je maintiens que le crédit reste un risque important.
    Mais parfois, des risques (calculés) doivent être pris afin d’obtenir en retour un bénéfice.

    Toutefois, il faut veiller à respecter quelques règles :
    – proscrire le crédit à la consommation
    – faire jouer la concurrence
    – la durée doit être modérée
    – le montant des traites mensuelles doivent être raisonnables.

    Le crédit est un frais fixe, qui vient s’ajouter aux autres. Dans ce cas, il vaut mieux avoir de la marge

  • philbich 13 août 2011, 16 04 28 08288

    Le crédit à bannir c’est surtout le crédit renouvelable dont les taux flirtent avec les taux d’usure et avec des remboursements mensuels tellement bas que la durée de remboursement n’en finit jamais. C’est surtout ce type de crédit qui plombe d’autant plus facilement les personnes en difficultés financières qu’il est plus facile à obtenir que les précédents ; la spirale infernale étant la souscription d’un deuxième crédit pour rembourser le premier.

    Quant aux prêts personnels, je rejoins entièrement Gilles, il ne faut pas les rejeter car bien utilisés ils peuvent être vecteurs d’amélioration de son patrimoine.

  • Martin 9 octobre 2011, 15 03 23 102310

    L’endettement n’est pas mauvais du moment qu’ils permettent de construire quelque chose. Une dette pour acheter une voiture pour trouver un travail, une dette qui permet de s’acheter un capital immobilier ou immatériel (formation) n’est en soit pas mauvais.

    Sous peu qu’on puisse jouer de l’effet levier, on peut même être gagnant dès le début (avec quelques risques néanmoins)

Laisser un commentaire