≡ Menu

Eliminer des tâches

{ 6 comments… add one }
  • Geekariste 13 juin 2011, 13 01 39 06396

    Plutôt d’accord avec ton article. Le fait de s’alléger la todo list permet de partir doucement pour améliorer sa productivité progressivement à partir d’un niveau réaliste.

    Par contre je pense que les interruptions ne sont pas forcément néfastes (exemple : aider un collègue en panique).
    Et il y a des astuces pour améliorer notre capacité à « se remettre dans le contexte ». J’utilise une sorte de journal où je note mes tâches au fur et à mesure de la journée. Quand je suis interrompu, je n’ai qu’à jeter un coup d’oeil sur le journal pour savoir où j’en étais.
    PS : C’est autorisé les liens dans les commentaires ?

  • Gilles (Objectifs Liberté) 13 juin 2011, 20 08 00 06006

    Il n’y a souvent pas le choix que d’alléger le nombre de tâches effectués. En management de toute façon c’est ce qu’on fait lorsque l’on fixe des priorités d’une certaine manière.

    Je continue de penser que l’esprit humain n’est pas fait pour fonctionner efficacement en mode interruption. Même avec un journal cela prend du temps et de l’énergie de changer de tâches en permanence.

    Oui tu peux mettre un lien dans le commentaire c’est autorisé ici ou tu peux si c’est un lien sur ton site mettre l’adresse complète dans la partie Site Web quand tu commentes.

  • Geekariste 13 juin 2011, 20 08 42 06426

    Bien sûr, les interruptions doivent être contrôlées. Mais dans mon boulot c’est inévitable, et la capacité à switcher de contexte rapidement pour aider les autres fait partie de nos critères d’évaluation…
    Je voulais juste mettre un lien vers la todo list PDF que j’avais concoctée. Dont la taille réduite respecte justement ton idée d’alléger le nombre de tâches 🙂

  • FredericB 15 juin 2011, 14 02 15 06156

    @Gilles
    Complètement d’accord. L’interruption est un fléau. Je travaille souvent en OpenSpace et je pense qu’à la longue c’est extrêmement pénible.
    Personnellement, je suis partisan du ‘peu mais bien’. Aussi je préfère travailler bien concentré et de manière plus efficace. Et surtout ne pas dépasser 8h/jours.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 15 juin 2011, 20 08 57 06576

    @Geekariste : justement on ne devrait pas avoir à constamment être interrompue. Moi aussi dans mon boulot actuel, je suis dans ce mode et je n’apprécie pas trop.

    @Frédéric : les interruptions, le bruit tout cela concours à une dégradation des conditions de service mais aussi de la qualité du travail.

  • Grégory from Deviendra grand 3 juillet 2012, 17 05 33 07337

    Article assez énorme, en fait …

    En général, quand on me dit « trop de choses, j’ai pas le temps de tout faire », je demande « et si tu avais encore moins de temps, tu feras comment ? » … Et la réponse est souvent « ben … je ferais encore en supprimant des trucs … » …

    Et là, je rajoute « plutôt que de râler, commence donc par faire ça ! » … 🙂

    Tout ça pour dire que faire le tri est la première étape de tout processus d’organisation.

    Par rapport à ce que je lis sur les interruptions & co, je pense qu’il y en a 2 types :
    – externes, soit les distractions. Plutôt facile à gérer avec un peu de discipline et d’astuces.
    – internes, soit les dispersions. On pense à ceci, on s’égare en faisant cela … Plus difficile à gérer. Mon truc : le petit carnet ! J’y note tout ce qui me traverse la tête qui pourrait me déconcentrer.

Laisser un commentaire