≡ Menu

« V comme Vendetta », une fiction ?

« V comme Vendetta » est sans doute un des meilleurs films de science fiction/action avec un scénario passionnant et plein d’intelligence, dont l’origine vient d’une série de bandes dessinées (pas pour les enfants !). L’auteur de la bande dessinée, Alan Moore, dont le propos était de dénoncer les dérives autoritaires du gouvernement de Margaret Thatcher n’a pas cautionné le film des frères Wachowski pour diverses raisons. Mais les idées générales restent, avec une adaptation à l’époque actuelle avec une des principales questions posées par le film est : « Peux t-on échanger la sécurité contre la liberté ? ».

J’encourage tous ceux qui ne l’ont pas fait à voir « V comme Vendetta » ou à consulter sa bande annonce du film pour se donner une idée. Le but n’est pas ici de dévoiler le scénario du film dans son intégralité (heureusement car je ne veux pas dévoiler l’intrigue !), mais de réfléchir sur les sujets abordés (autoritarisme des gouvernements, manipulation du peuple, le terrorisme comme contre-pouvoir, …). Un « terroriste » nommé V essaie de déstabiliser le gouvernement en place par des méthodes assez expéditives, méthodes utilisées elles aussi par ce gouvernement dont l’accession au pouvoir est basée sur des mensonges. Le gouvernement s’est fait élire sur les peurs (bien réelles et non supposés) des gens qui ont opté pour la sécurité au détriment de leur liberté.

En se basant sur les peurs des gens, un gouvernement peut accéder au pouvoir moyennant quelques coups tordus. La peur devient ainsi une arme pour le contrôle de la population. Sommes-nous si loin de la situation décrit dans V. Certains penseront que oui et pourtant, gouverner en s’appuyant sur des peurs est un outil très puissant.


V pour Vendetta – Edition Collector 2 DVD

Dernièrement à l’occasion de manifestations étudiantes nous avons quelques commentaires d’un homme politique français connu encourageant les parents à ne pas laisser leurs enfants manifestés car c’est dangereux ! Je le cite : « Et moi je ne saurai trop recommander aux parents de dire aussi fermement que possible à leurs enfants qui seraient tentés d’aller manifester, que c’est dangereux pour eux ! Il y a dans toutes les fins de cortèges, des casseurs dont l’objet n’est pas de faire des débats idéologiques, mais de casser. ». Et quoi, on les arrête pas les casseurs … Si on est pas capable d’arrêter des casseurs en fin de cortège comment fera t’on pour arrêter une poignée de terroristes déterminés et eux très entraînes (plan Vigipirate quand même). Vous avez compris mon propos : jouer sur la peur pour empêcher la liberté d’expression, c’est un grand classique utilisé de tous temps.

V comme Vendetta est bien sur un sujet de controverse, car V est un « terroriste », dans le sens où il utilise la violence pour renverser un gouvernement en place. Certains pourront penser qu’il ne vaut pas mieux que ceux qu’il renverse mais je vous laisse juge. On ne peut pas ignorer un autre personnage du film, Evey Hammond, en la personne de la jolie Natalie Portman qui crève aussi l’écran et qui viendra mettre un peu d’amour dans le coeur plein de haine et de vengeance de V. Leur rencontre permettra à Evey de voir les choses sous un autre angle.

Le masque de V représente le visage de Guy Fawkes qui en 1605 tenta de faire exploser le Palais du Parlement. Car l’objectif de V est de déloger le gouvernement totalitaire en place en tentant lui aussi la même chose que la personne dont il porte le masque. On peut à coup sur penser que « V comme Vendetta » et le symbole que représente ce masque iront au delà de la porté du film et que l’on verra apparaitre des gens masqués de la sorte dans diverses manifestations autour du globe.

 

{ 3 comments… add one }
  • fabricef 21 avril 2011, 3 03 32 04324

    Ce film est en effet excellent!
    Bizarrement pas très connu, peut-être car trop dérangeant?

  • FredericB 15 juin 2011, 12 12 40 06406

    Suite à cet article j’ai vu ce film.
    J’avoue avoir été sur ma faim. Le film est assez violent et contient quelques scènes de violence purement gratuites qui m’ont un peu dérangé. Pour le fond, j’ai trouvé le scénario assez simpliste bien que parfois intéressant. Dans la même veine, j’ai préféré de loin ‘Bienvenue à Gattaca’ ou ‘1984’.

    Pour ceux que le sujet intéresse, un essai de Naomi Klein : La stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre

  • Gilles (Objectifs Liberté) 15 juin 2011, 20 08 54 06546

    V comme Vendetta il est vrai a fait couler de l’encre car en effet il comprend certaines scènes violentes (mais pas plus que d’autres films) mais surtout le héros adopte des méthodes terroristes pour lutter contre un gouvernement fasciste et terroriste. J’aime bien le scénario d’une logique imparable et pas si irréaliste que cela. Je continue à le classer dans les meilleurs films SF.

    « Bienvenue à Gattaca » est un de mes films préférés mais le sujet n’est pas du tout le même, car il parle de l’eugénisme.

    J’ai vu la stratégie du choc au cinéma (on était pas nombreux). Il passait dans un petit salle à Paris. Je suis allé le voir par curiosité, j’avais une invitation gratuite pour ce film. L’idée est de montrer comment contrôler une population par la peur (un peu comme dans V ou le choc est l’attentat terroriste qui a tué des enfants).

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*

Next post:

Previous post: