≡ Menu

Un blog dédié au jeune intermittent : « Le Fasting »

A noter que l’auteur du blog dont je fais la critique est l’auteur d’un guide de qualité expliquant comment perdre du poids avec le jeune intermittent. Ce guide est un condensé de son expérience qui devrait aider de nombreux lecteurs à perdre du poids de manière réaliste et sans s’abimer la santé. Ce type de mode alimentaire est décrié disons le franchement par une partie du corps médical et des nutritionnistes, mais recommandé par de nombreux thérapeutes. Je l’ai moi-même expérimenté avec succès puisque j’ai perdu 7 kilos environ.

Je suis en ce moment dans une période investigation sur les régimes. Mais j’ai toujours été curieux de tout ce qui touche à la santé, au régime et au vieillissement. C’est donc tout naturellement que je me suis intéressé de plus près au jeune intermittent.

Un blog plus spécialisé cependant parle du jeune intermittent et de ses bénéfices en terme de perte de poids. JB Rives, l’auteur du blog  a cherché par tous les moyens à perdre du poids jusqu’à ce qu’il découvre le jeune intermittent et l’applique au quotidien. La perte de poids a été spectaculaire et comme on le voit sur la photo, le pourcentage de masse grasse est vraiment faible (autour de 6/7% selon lui). Les articles sur son blog traite de tout ce qui tourne autour du jeune intermittent et de l’alimentation pour perdre du poids. Les premiers articles sont bien documentés et basés sur son expérience personnelle. J’ai échangé par mail avec JB et lu sa méthode pour perdre du poids. J’avoue que c’est plutôt convaincant et son blog « Le Fasting » est à connaissance le seul site traitant exclusivement du sujet.

Homme résultat du jeune intermittent

Le mode de vie alimentaire qu’il propose nous interpelle. Je me suis posé pas mal de questions sur les régimes, car quand on voit que ceux pour qui ça marche reprennent du poids dans bien des cas, on peut légitimement s’interroger. Si les régimes ultra-protéinés sont efficaces, ils ne peuvent constituer une alimentation durable dans le temps et la reprise d’une alimentation normale suite à un tel régime est souvent désastreuse en terme de reprise de poids et quelquefois de santé tout court. Les autres régimes sont trop contraignants. Le jeune intermittent est donc une bonne alternative, qui je pense aura quand même du mal à percer en France (à grande échelle) à cause de la sacro-sainte règle des trois repas par jour. Je partage d’ailleurs à ce sujet l’avis de JB sur le petit déjeuner.

La lecture de sa méthode m’a bien motivé je l’avoue.  J’ai réalisé avec une bascule impédancemètre un test sur un week-end qui s’est avéré très positif en terme de perte de poids et de masse grasse. Il faut juste de la volonté dans la durée, même si je pense que le jeune intermittent est bien plus facile à appliquer qu’un régime classique. Je menais jusqu’à présent mes expériences pour mesurer l’impact de l’alimentation sur la prise ou la perte de poids, il va falloir passer aux choses sérieuses si je veux publier une photo en faisant tomber le maillot de corps. Je suis en léger surpoids (à mon avis 10% à perdre). L’idée bien entendu c’est plutôt de perdre de la graisse et non du muscle pour arriver à 12% de masse grasse ce qui serait bien à la fois d’une point vue esthétique et médical.

Je suis séduis par le jeune intermittent et après cette première phase de test, je vais m’y mettre sérieusement car je sais que le mode de fonctionnent de ce régime est différent de tous les autres. « Le Fasting » est donc un blog à découvrir pour tous ceux qui veulent perdre du poids et malmener les idées reçues. Il a démarré depuis peu de temps et j’espère qu’il vivra longtemps avec plein d’articles à suivre !

Un premier article invité sur le sujet du jeune intermittent a été développé par Jérémy du blog dur à avaler dont j’ai fait la critique et que j’apprécie tout particulièrement. Les sujets qu’ils traitent sont liés à l’alimentation en général.

Note : je vous tiendrais au courant dans les mois qui viennent de mes réussites ou échecs, mais une chose est sur je vais adopter le jeune intermittent en sautant le petit déjeuner et en prenant quelques compléments alimentaires dont je parlerais plus tard. Et on verra !

{ 20 comments… add one }
  • JB 28 août 2012, 4 04 32 08328

    Le jeûne intermittent est un sujet délicat en France, et ce n’est pas gagné vu certains messages que je reçois…

    Ceci dit, ceux qui s’y mettent ont des très bons résultats. En quelques mois, j’ai déjà des retours clients incroyables (un passage de 130kg à 113kg en un mois par exemple)

    Merci pour le coup de pouce, j’ai un article invité en préparation pour Objectifs Liberté !

  • philbich 28 août 2012, 10 10 48 08488

    Je me suis mis au JI il y a bientôt un mois et tout va bien ^^.
    Le temps du petit dej a été remplacé par un café noir sans sucre et par un temps de mise en condition physique afin de bien commencer la journée en me réveillant pleinement.

  • FredericB 31 août 2012, 19 07 15 08158

    Pour ma part, je ne suis pas contre un jeûne mais… perdre trop vite n’est pas bon non plus.
    Trop de poids est également très mauvais pour la santé pour certains cela devient vital d’en perdre très très vite.
    Concernant la majeure partie des gens ce n’est pas le cas aussi un régime adapté à chacun est à choisir. C’est une décision personnelle.
    Je pense personnellement que la prise de poids est le résultat d’un conditionnement de la société de consommation, du stress, du manque de temps pour cuisiner, d’un manque d’activité physique etc. Il faut comprendre pourquoi on prend du poids.
    Personnellement, je perds du poids si je ne mange pas le matin ou très peu. mais cela reste un choix personnel.

  • Liloo 12 septembre 2012, 23 11 37 09379

    Bonsoir,

    Quels aliments doivent être idéalement consommés au moment de la « fenêtre alimentaire »? Y a t-il des aliments à procrire comme dans un régime?
    Pouvez-vous me donner des conseils pour bien équilibrer mon jeûne intermittent au niveau alimentation s’il vous plait?
    Je suis une ancienne boulimique qui doit perdre beaucoup de poids pour sa santé et je crois en votre méthode.
    Merci et à bientôt

    Cordialement

    Liloo

  • JB 15 septembre 2012, 22 10 07 09079

    Bonjour Liloo,

    Ce qui est bien avec le jeûne intermittent, c’est que même sans changer ce que vous mangez, vous allez perdre (au final vous mangez moins).

    Pour aller plus loin, réduire les féculents (pomme de terre, riz, pâtes, pain), augmenter les légumes, et éviter les plats préparés me semble être un bon début 🙂

  • philbich 29 septembre 2012, 9 09 45 09459

    Voici mon retour d’expérience après deux mois de JI
    Pour les personnes qui sont intéressées par le ji, je perds 3% de masse par mois de façon linéaire et sans peine. Je ne me prive de rien au niveau alimentaire, je fais juste attention à respecter au mieux les 16h de ‘jeûne’ en mangeant à 12h et en essayant de finir à 20h.
    Ma seule ‘contrainte’ est de boire un litre d’eau le matin et autant l’apres-midi.
    L’autre intérêt de ce ji est qu’il permet aussi de se faire un bon petit déjeuner de temps en temps

  • Loïck 14 mars 2013, 16 04 54 03543

    C’est complètement faux voire dangereux, au mieux vous perdrez du poid mais dès que vous arrêterez cette méthode vous en reprendrez aussi sec ! Je m’explique, pour commencer, il faut savoir que tout ce qui ne sert à rien ou n’apporte rien à l’organisme est supprimé par celui-ci. Ensuite, il faut également savoir que l’organisme fonctionne comme une voiture, vous mettez l’essence dans votre voiture avant de rouler, avec l’organisme c’est pareil, il faut que vous mangiez avant de vous dépenser. Si vous ne mangez pas avant de vous dépenser alors votre organisme va puiser dans les réserves de graisses stockées. Ces dernières auront donc une importance considérable, elles seront utiles dans un futur ou vous récidiveriez, alors, aux prochains repas l’organisme stockera à nouveau de la graisse. Donc si vous faites des régimes dès que vous arrêtez vous reprenez du poid. La méthode du jeune homme itinérant est encore pire car, le petit déjeuner étant le premier repas de la journée et le premier après celui du soir ce qui fait que si vous le sautez vous n’aurez rien manger depuis près de 16 heures alors votre organisme va énormément puiser dans les réserves de graisses et vous en serez de plus en plus dépendant.
    Pour perdre de la graisse il faut bien manger, sainement en suivant bien le cycle des repas (beaucoup le matin et le midi et peu le soir) et il faut se dépenser suffisamment en fonction de de vous avez manger, faites le calcul ( sans vous prendre la tête non plus). Ensuite, comme je l’ai dit au début, l’organisme élimine tout ce qui sert à rien, la graisse en l’occurrence.

    • lebrun 30 novembre 2016, 5 05 21 112111

      Je pense qu’il faut que tu t’achète un bouquin sur la physiologie humaine… Nan 10 en fait. Ton argumentation est un assemblage de sois-disant connaissances scientifiques basées sur les idées « bien-pensantes » de notre société de consommation, gouvernée par les lobbies de l’agroalimentaire, en ce qui concerne l’alimentation. Ces fausses croyances que tu déballent possèdent certes une part de vérité, mais une part seulement. Le fonctionnement du corps c’est bien plus profond et bien plus complexe que ça. Si c’était aussi simple, il serait beaucoup plus simple pour tout un chacun d’être en bonne santé, les taux de maladies comme le cancers ne devraient alors pas augmenter, hors je pense que tu est au courant de la tendance générale…

      Ce que je veux dire c’est que ton raisonnement est simplement beaucoup trop simpliste. Je te donne un exemple, tu penses peut-être que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, eh bien non, il ne l’est pas, il n’est pas plus important que les autres. Pour te dire, je n’ai jamais mangé de petit-déjeuner, tout simplement car le matin je n’ai pas faim, c’est mon expérience. De nombreuses études démontrent que ne pas manger le matin si tu n’éprouve pas la sensation de faim ne change absolument rien au niveau énergétique comparé à quelq’un qui en a pris un. Si on mange le matin, c’est car on en a besoin, car on a faim, pas par convention ou habitude, malheureusement c’est souvent le cas à cause notamment, de toute ces idées préconçues sur l’alimentation. Manger, un, deux, ou trois repas par jour ça revient au même tant que les calories absorbées sont équivalentes et que la nourriture reste relativement saine et variées. Le plus du jeune intermittent c’est que ça permet d’éliminer les toxines, les acides de ton corps pendant que tu ne manges pas, ce que ton organisme à beaucoup moins le temps de faire quand tu mange 3 voir 4 à 6 repas par jour (en comptant les collations). Tu vas me sortir « l’organisme élimine tout ce qui sert à rien, la graisse en l’occurrence. » Tu ne pourrais pas avoir plus raison, cependant, cette élimination de graisse certes mais aussi d’eau, d’acides et de toxines est beaucoup plus importante lors d’un jeune intermittent. De plus ne pas manger pendant 16h pour en revenir à l’article n’entraîne aucun, je dis bien aucun danger pour la santé, c’est prouvé, à moins que tu sois médecin-chercheur dans ton laboratoire et que tu aies des résultats d’expériences contradictoires voire même incompatible je t’invite à contacter le CERN, tu pourrais sauver toute une population qui sait ? Non, sérieusement, je suis au CERN, je travaille sur l’autophagie, un concept encore mal comprise et qu’on essaye chaque jour, brique par brique, expériences par expériences de mieux comprendre. L’autophagie c’est le mécanisme cellulaire qui permet la régénération cellulaire, à ne pas confondre avec élimination, ce qu’on fait bien souvent. En bref, quand ton métabolisme fonctionne de manière normale dans tes cellules, des structures vont stocker les déchets présent dans la cellules, les enfermer dans des bulles principalement lipidiques avant de déverser leur contenu dans d’autres structures riches en acides (H+) qui dégradent ces composés de manière redoutable. Le reste, des acides aminés par ci, des acides aminé par là, du fer, du magnésium, des nutriments en tout genre sont ensuite réutilisés pour former d’autres composés, le reste inutilisable est lui redirigé vers les voies intestinales ou urinaires pour être définitivement éliminée. Tout ça pour te dire que pendant le jeune ce mécanisme est décuplé, et permet l’évacuation de beaucoup de toxiques pour le corps, de graisses également mais dans un premier temps d’acides alors stockés, entourés de triglycérides formés par des acides gras. Je simplifie beaucoup mais je ne veux pas avoir un discours trop scientifique non plus… Ce mécanisme permet (et c’est plus que prouvé) : la diminution du risque de cancer, cardiovasculaire, d’AVC, de problème d’articulation, de fatigue et permettrait de gagné en vitalité, en énergie et même de stimuler la mémoire et l’activité cérébrale. Le principe du jeune n’est pas de se priver, c’est la toute la mauvaise compréhension du plus grand nombre, le jeune intermittent permet le rééquilibrage alimentaire, la perte du poids est durable pour peu que l’on mange suffisamment dans les fenêtres déterminées, et assez sainement même si les écarts sont tolérés bien évidemment. Tu dis que jeuner c’est perdre du poids pour tout reprendre, mais tu as tord dans ta formulation dans l’idée que chaque régime, chaque rééquilibrage alimentaire conduit à une perte de poids, plus ou moins importante, à chacun ensuite de poursuivre en prenant de bon comportements alimentaires ou de tomber dans un cercle vicieux. Dans chaque régime, et dans chaque rééquilibrage on peut reprendre du poids, il ne faut pas s’alarmer pour autant, il faut écouter son corps et réguler alors l’activité du métabolisme pour qu’il marche de manière optimale. Le jeune intermittent bien suivi permet de réduire les grignotages. Moi qui grignotait « énormément » peut te dire que du jour au lendemain, plus rien, les premiers jour ton corps n’est pas habitué mais tu t’y fait et alors là apparait la vrai sensation de faim et pas celle apportée quand ton corps commence à libérer du glucagon entraînant le mécanisme de glucogénolyse => Dégradation du glycogène (sucre stocké) présent dans le foie et qu’il te demande du sucre. Quand on jeune, les hormones liées à la sensation de faim se régulent d’elles-même, la sensation de faim est parfois présente au début mais s’estompe rapidement. Le jeune c’est tout sauf se priver, ce n’est pas quelque chose qui peut convenir à tous, ça je veux bien le croire, mais c’est un mode alimentaire durable qui permet à aider le maintient du poids qu’on le pratique une fois ou deux fois par semaine voire tous les jours, il n’y a strictement aucun danger pour la santé, sauf contre-indication (femme enceinte, personne âgée, diabétique (surtout pas!!!)). Le seul danger c’est quand les personnes vont trop dans l’extrême et décide de réduire leur calories. De un, ce n’est pas viable car oui on a besoin d’un capital quotidien de calories et de deux c’est moins efficace sur le long terme et engendre souvent une reprise de poids, seulement due à l’effet de privation mais en aucun cas du au concept du jeune en lui-même. Voilà j’espère t’avoir un peu ouvert l’esprit, car il faut casser les préjugés crées malheureusement par les lobbies en général, il dérèglent complètement notre manière de vivre, à toi de constater les conséquences de ces dérives, moi, je les constates tous les jours auprès de mes patients.

  • aurelie 2 septembre 2013, 13 01 56 09569

    Bonjour, pour savoir les effets à long terme et en cas d’arrêt de cette pratique, avez vous assez de recul ? Qui pourrait témoigner aprés des années de ce rythme ou en cas de reprise normale ? N’est ce pas trop « nouveau » et comme pour bcp de médicaments ou méthode de régime, sans assez de recul !?

  • JB 2 septembre 2013, 16 04 26 09269

    Bonjour Aurélie,

    Des années, c’est effectivement un peu tôt pour le dire, mais pour le moment ceux qui perdent avec le Fasting ne reprennent pas !

    La façon dont ça marche est la plus normale possible : on crée un déficit calorique suffisant pour perdre à vitesse modérée (1 kilo par semaine), ce qui évite l’effet yoyo.

    Je pratique tous les jours depuis 2 ans, mes tests sanguins sont excellents… et je n’ai pas pris un médicament depuis que j’ai commencé (même pas une aspirine). Dur de faire une prise de sang à tous les lecteurs, mais les retours vont en ce sens, pour l’instant.

  • aurelie 2 septembre 2013, 19 07 58 09589

    Merci de cette prompte réponse. Ca me parait trés bien moi aussi, mais je deviens méfiante et essaie d’éviter tout emballement, d’autant que je vais être amenée à conseiller des clients en naturopathie……Il faut donc être prudent et honnête sur le manque d’infos à long terme, ne pas faire comme certains…

    Pour ma part, je m’y suis mise dés aujourd’hui, sans problème, et ce soir, j’ai grand faim ! 😉

  • Florian from Naturo-Passion 15 octobre 2013, 2 02 12 101210

    Je partage tout ce qui a été écrit sur les bienfaits de la pratique du jeûne intermittent.

    Pour ma part, il s’agit de l’alternative définitive et efficace à tous les régimes !

    Le Fast-5, soit un jeûne de 19h quotidiennes, ce qui revient à un repas par jour, est l’option qui me convient le mieux.

    Je raconte les expériences en matière de jeûne qui ont valeur de témoignage ici :
    http://naturo-passion.com/category/jeune-2/

    Florian KAPLAR
    Naturo-Passion

  • halota 24 janvier 2014, 12 12 35 01351

    bonjour,
    j’ai du poids a perdre comme beaucoup de personnes mais je reste septique sur le fait de maigrir sans effort!. Mon osteo ma conseillé cette méthode ,mais que mange t’on le midi et le soir ,es que le café peut remplacé l’eau et à qu’elle quantité?pouvez vous me donner un exemple de journée type avec un jeune de 16h?
    merci
    melanie

  • Delphine 24 mai 2014, 19 07 55 05555

    bonjour, je profite de vivre seule au mois de juin pr ma lancer ds le jeune intermittent.
    Je pense qu’il faudrait préciser que c’est un mode de vie que l’on adopte définitivement pour les bénéfices pour sa santé, et pas seulement pr perdre du poids. Si on reprend au bout de quelques mois les habitudes qui nous on conduit à prendre du poids, c’est sûr qu’on reprend, je pense?! Il faut rechercher plus que la perte de poids, il faut être convaincu de ce qu’on fait et pourquoi on le fait. C’est comme supprimé de son alimentation le gluten et les laitages, si on fait des écarts, les symptômes reviennent….
    Merci pour ses infos!

  • Seb 16 octobre 2014, 20 08 48 104810

    Bonjour,

    En effet, le fasting est une technique très à la mode est efficace pour oxyder les graisses.
    De plus, le fait de jeûner est une très bonne chose pour l’organisme.
    Perso, je conseil de prendre le matin une boisson eau citronée/piment de cayenne pour améliorer les effets. Seb

  • Aurélie 30 novembre 2014, 12 12 41 114111

    Bonjour, j’ai commenté il y a quasi un an, au début de mon jeune intermittent (du matin). Je confirme les effets amaigrissants, mais relativise les effets à long terme sur le digestion. Pour moi et d’autres dont j’ai pu recueillir le témoignage, il y a possibilité d’avoir des difficultés à digérer le repas de midi, une modification du métabolisme de l’estomac, avec semble-t-il moins d’acide chlorhydrique…Ce qui parait plausible vu le jeune. N’arrivant pas à vraiment à enrayer le problème, j’ai arrêté de jeuner vraiment, et mange quelques graines et fruits secs le matin, car en revanche, je ne peux plus manger de gros petits dej, qui me restent sur l’estomac…j’ai déjà repris un peu de poids les 6 derniers mois, peut-être vais-je tout reprendre, mais j’avoue ne pas faire très attention car ce n’était pas mon but initial. Une envie de grignoter du sucré dans l’après-midi est rapporté aussi.
    A suivre donc, bon jeûne !

    Aurélie

  • etania 8 juillet 2015, 23 11 29 07297

    Bonjour , j’ai 40 ans, un surpoids visible, 1,64m pour 75kg. J’ai, il y a un peu plus de 4 ans , décidé de me reprendre en main, j’ai fait le régime soupe aux choux, après ma semaine de régime et ma phase de stabilisation de 3 semaines, j’ai perdu 10 kg donc ravie, mais après faut raisonnable tout le temps, j’ai fini par tout reprendre en 4ans, assez lentement mais surement , donc j’ai décidé d’arrêter les régimes car trop contraignant , quand j’ai vu la méthode du ji, je me suis jetée dessus car c’est ce que je faisais naturellement avant que je prenne du poids ( naissance d’un enfant rythme bousculé) donc j’ai commencé mon jeun dimanche soir et mangé a ma faim sur les 8h d alimentation, ce matin je me suis pesée – 1kg , je n’ai aucune sensation de faim le matin ( quand je petit déjeunais, a 10h ou 11h j’ avais la dalle) , donc je vais continuer et vous donnerai des nouvelles

  • Laura Douchet 28 septembre 2016, 9 09 46 09469

    Bonjour,
    Certains d’entre vous pratiquent-ils le JI avec la période d’alimentation le matin ? je préfèrerais prendre mon petit déjeuner et mon repas du midi, et jeûner à partir de 15h.
    Cela aura-t-il les mêmes bénéfices ? dans tous les articles que je lis il est prescrit de sauter le petit déjeuner.
    Merci pour vos réponses

  • chris 24 décembre 2016, 13 01 50 125012

    bonjour
    Jai 54 ans et pense vraiment que perdre a mon Age seras très difficile et très long

  • Régine 3 avril 2017, 21 09 49 04494

    Bonjour,
    Je ne sais pas si le forum est toujours actif mais je me lance.
    Est-il possible de faire 4 repas dans la fenêtre des 8h et de perdre?
    Car je commence à manger à 10h puis le déjeuner à 13h , une petite collation vers 16h et mon dîner 18h. Je respecte donc les 8h et je recommence à manger le lendemain à 10h ça me fait bien les 16h de jeûne. Qu’en pensez vous?
    Merci

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*