≡ Menu

Troisième objectif : Contrôle tes dépenses en les comprenant

Le contrôle des dépenses est indispensable pour ne pas faire exploser son compte en banque, au vu des salaires de la majorité de la population française (environ 1500 euros net par personne). Ceci est d’autant plus vrai que si vous avez suivi le premier objectif. Une partie de votre rémunération est partie sur un autre compte ou livret en début de mois pour vous vous payer d’abord. Il va donc falloir vivre avec le reste.

Le contrôle des dépenses passe avant tout par la compréhension des dépenses. Comprendre ses dépenses, c’est comprendre leurs répartitions et à la fin de chaque mois, faire un bilan. Lorsque l’on commence cet exercice, on est souvent très surpris de constater que certains postes sont vraiment trop importants (et d’autres peu importants). Pour ma part, c’est en général l’alimentation car je ne me prive pas vraiment et que j’aime bien manger des choses de qualité.

Je pense qu’au départ il est inutile d’établir un budget. Il faut sortir sur un mois (le mois pilote) un graphe des dépenses par catégorie pour se donner une idée. Je vous propose la liste suivante :

  • Habitation (Loyer, EDF/GDF, Impôts locaux et taxes, Assurances, …)
  • Alimentation (Courses, Restaurants, …)
  • Transports (Voitures, Transports en communs, Taxis, …)
  • Communications (Internet, Téléphone fixe et mobile, Télévision, Redevance télévision)
  • Santé
  • Habillement
  • École
  • Banque (Frais)
  • Impôts sur le revenu (le compter mensuellement, voir ne pas le compter)
  • Dons
  • Loisirs (DVD, Livres, Voyages, …)
  • Autres

Je ne cherche à détailler plus en avant les catégories. Étant un grand lecteur, j’ajoute une catégorie Livres mais j’avoue qu’il vaut mieux se contenter de la liste ci-dessus.

Graphe des dépensesUne fois vos catégories définies, vous allez devoir compter. Et jusqu’à peu, j’avais l’impression que c’était une opération assez fastidieuse. Je ne faisais donc jamais mes comptes. Depuis quelques mois, j’ai noté chaque jour toute mes dépenses (en liquide, en chèque ou par carte) que j’ai systématiquement enregistré le soir même dans mon logiciel de gestion de compte (en l’occurrence BankPerfect). Ce type de logiciel de gestion de compte est très complet et je le sous-utilise volontairement en ne notant que  mes dépenses. Mon but est en fin de mois d’avoir un beau graphe ou camembert pour m’aider à comprendre où passe mon argent. En aucun cas, je ne fais de « pointage » avec mon compte en banque car je ne veux pas passer trois heures pour comprendre pourquoi j’ai un décalage de 2 euros entre mon compte en banque et mon compte sur le logiciel.

Armé de ces premiers résultats, j’ai déjà changé quelques une de mes habitudes concernant mes dépenses. Attention et j’insiste bien, l’objectif n’est pas de réduire vos dépenses au minimum en devenant très radin mais de les comprendre et de remarquer des anomalies ou déséquilibres. Pour ma part, je pense que le budget communication devient trop important à cause des forfaits de mobiles dans une famille.

Je vous encourage donc vivement à comprendre vos dépenses pour plus facilement économiser et modifier leur répartitions si nécessaire, afin de pouvoir par exemple constituer un fond de sécurité rapidement.

{ 10 comments… add one }
  • christopheg78 25 juin 2010, 11 11 36 06366

    Il faux bien faire la différence entre la radinerie et le fait de contrôler ses dépenses pour éviter de perdre de l’argent bêtement par escroquerie intentionnelle ou pas. Lorsque l’on fait ses courses, il est parfois bien pratique de contrôller le ticket de caisse car il n’est pas rare que des anomalies se glissent (le nombre d’un produit acheté n’est pas le bon il y en a plus, le prix payé n’est pas le prix indiqué en rayon ou sur les propectus publicitaires, etc …).
    Dans cette période de crise, il ne faut pas hésiter à négocier les prix avec les vendeurs. Cela fait un peu marchand de tapis mais au final les réductions sont conséquantes.
    En résumé, il faut être vigilant sur ses dépenses et ne pas hésiter à négocier les prix lorsque cela est possible.

    Pour ce que l’on achète, il faut d’abord se demander si l’achat est bien nécessaire. Par exemple, pour téléphoner en toute liberté, il ne faut pas hésiter à choisir un téléphone et des services adaptés à ses besoins et de ne pas succomber à la mode d’un modèle qui fait tout avec des services hors de prix qui ne seront pas totalement exploités. Il faut donc bien réfléchir et faire marcher la concurrence. Il ne faut pas hésiter à faire son propore tableau de comparaison. Ce principe est valable pour tout et pas simplement pour un téléphone.

    • Gilles 25 juin 2010, 18 06 26 06266

      Effectivement radin et économe ce n’est pas pareil! Mais nos salaires ne suivant pas l’inflation (réelle), il nous faut faire preuve de débrouillardise pour compenser la perte de pouvoir d’achat.

      J’ai remarqué qu’en cherchant, qu’en négociant, on arrivait à trouver de bonnes affaires. Et malheureusement vu la crise actuelle et la pression sur les salaires, tout cela risque fort de rester d’actualité longtemps.

  • FredericB 28 juin 2010, 11 11 30 06306

    Il y a quantité de petites astuces pour éviter de dépenser inutilement.

  • christopheg78 29 juin 2010, 9 09 44 06446

    Pour payer ses factures au juste prix, il est possible de s’incrire sur les sites des fournisseurs d’eaux, d’électricité et de gaz afin de bénéficier de l’autodéclaration. Ainsi, on ne paye que ce qui est réellement dépensé et le prix des prévisions des consommations futures sont nuls.

  • Npe756 1 mai 2011, 11 11 45 05455

    Je pense que le téléphone portable est un service parfaitement inutile si on en a pas un besoin professionnel; sauf en cas d’urgence, mais qui a de VRAIES urgences chaque mois pour lesquelles son téléphone mobile au forfait de 40 € / mois est vital ?

    Pour moi, le téléphone portable est une dépense dont on peut parfaitement se passer; je ne recharge le mien qu’une fois tous les 6 mois avec la recharge minimale, juste pour conserver le numéro.

    Sinon, je ne dépense pas pour cet objet inutile; ça me permet d’économiser environ 300 à 500 euros par an. Ca n’est pas rien …

  • cécile 9 août 2011, 20 08 55 08558

    bravo gilles, ton site est génial! c’est une bonne ressource pour moi! Je m’achète une maison et boum je vais devoir ôter 600 euros à mon budget mensuel sur un salaire moyen (1800€) c’est juste énorme!!! je cherche des moyens de gérer mon budget!!! Première étape: établir mon budget, 2ème étape: enlever les petites dépenses inutils (ex je vends ma nespresso, café à 63€/Kg contre une cafetière italienne, annulation de mon abonnement en salle de sport où je ne vais ja-mais!… etc!) j’espère que tin blog va bien m’aider! 🙂

  • Val from Finirriche 6 septembre 2011, 2 02 15 09159

    Bonjour Gilles,

    Nos deux blogues se recoupent, c’est vraiment très agréable de te lire et de se retrouver dans ce que tu dis 🙂 C’est assez particulier puisque pour moi la réalité reste Québécoise, mais je constate bien que les conseils et astuces que nous proposons des deux côtés de l’Atlantique sont les mêmes. Après tout, la nature humaine reste la même, quelle que soit sa nationalité ou son origine!

    Je tiens à te féliciter, ton blogue est bien construit, agréable à lire et facile à consulter. Je vais rajouter ton adresse à ma liste de blogues. Au plaisir de te lire de nouveau! 🙂

  • Gilles from Objectifs Liberté 7 septembre 2011, 8 08 33 09339

    @christopheg78 :

    Tu as raison il faut négocier, c’est dur mais c’est à ce prix que l’on maintient son pouvoir d’achat et que l’on peut contrôler efficacement ses dépenses.

    @Gilles :

    La chasse aux bonnes affaires va devenir un sport national. Pour ma part j’achète mes chaussures sur le net car je connais ma taille et je passe par des sites de cashback comme Igral. On n’a plus le choix, les prix sont trop élevés par rapport aux revenus.

    @Npe756 :

    Il y a beaucoup d’économies à faire sur le téléphone portable d’autant que de nombreux opérateurs apparaissent et qu’il fournisse des offres intéressantes. Pour l’instant je n’ai pas optimisé mais ça va venir. On ne devrait pas payer plus de 30 euros pour une offre illimité, mais ça viendra !

    @Cécile :

    Merci. Ton salaire est légèrement au dessus de la moyenne française et malgré ce que nous disent les politiques le pouvoir d’achat a énormément baissé en 10 ans. Contrôler ses dépenses est devenu vital et pour cela il faut analyser leur répartition pour trouver des solutions. La réduction des dépenses a quand même une limite mais on peut envisager plein de solutions alternatives : louer une partie de son appartement quand on possède un, acheter en gros avec des collègues, amis, famille …. Bref je pense qu’un jour une forme de communauté va devenir obligatoire car l’état n’assurera plus aucune solidarité à part pour les très bas revenus.

    @Val :

    Enchanté moi de même. Tu as raison quelque soient les hommes et les pays, on trouve de nombreux sujets communs sur le thème de l’argent, de la simplicité et du mode de vie. De plus nos deux pays sont liés par l’histoire. J’aime bien ton blog également, je vais te contacter.

  • sarah 10 février 2012, 20 08 04 02042

    Quitte à être tatillonne: pourquoi avoir séparer dans l’histogramme les livres et les loisirs, cela relève à priori de la même catégorie???? Pareil pour les télécommunications et le transport…bien que

  • Milie 19 janvier 2017, 14 02 34 01341

    Comprendre et contrôler ses dépenses mène vraiment à la liberté financière. Étant une ancienne acheteuse compulsive, je saisis mieux l’importance d’une telle pratique aujourd’hui ! Je la recommande à tous, d’ailleurs.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*