≡ Menu

Travailler plus ?

Faut-il travailler plus pour gagner plus comme le dit Nicolas Sarkozy ? Rien n’est moins sur. Notre temps est compté et les journées ne font que 24 heures. Cette phrase qui semble logique sur le coup n’est qu’un encouragement à travailler encore plus pour pouvoir compenser la perte de pouvoir d’achat en France. Il ne faut pas se leurrer, le passage à l’euro, l’envolée des prix de l’immobilier et des matières premières ont appauvri la majorité des français; la crise  nous a appauvri. Il y a aussi derrière un message politique qui consiste à dire que les personnes aux 35 heures et les chômeurs sont des fainéants. Malheureusement je pense qu’il y aura toujours une part de chômage structurelle et non conjucturelle, c’est-à-dire qu’une part du chômage est du à notre système et non à l’état de l’économie. De plus, le chômage est aussi un moyen de régulation des salaires pour les entreprises ! Les patrons n’aiment pas le plein emploi car ils ont du mal à trouver des ressources humaines à bas prix ..

Est-il donc bien raisonnable de gagner plus en travaillant plus dans ce contexte ? Ce n’est pas certain si c’est juste pour cumuler quelques heures supplémentaires mal payées par semaine. Il faut bien comprendre que dans le cadre de l’indépendance financière, il est utile d’épargner mais aussi d’investir sur les bons supports de préférence à crédit. Donc l’enrichissement a peu de chance de se faire en complémentant les fins de mois. Travailler plus en faisant des heures supplémentaires, c’est se priver d’un temps précieux pour trouver des revenus alternatifs à son travail principal, mais aussi se priver d’apprendre des méthodes pour investir. Le risque c’est juste le burnout, c’est à dire être grillé par le travail tout simplement ! On peut même se tuer au travail; les japonais connaissent bien ce phénomène avec le « karoshi » (la mort par le sur-travail).

Trop de travail

Au lieu de travailler plus, il faut surtout travailler plus intelligemment, rien ne sert d’augmenter son temps de travail de 10% en heures supplémentaires, il vaut mieux augmenter son salaire de 10%. Certains diront que c’est impossible mais pourquoi des jeunes diplomés à BAC+5 gagnent moins que le SMIC en enchainant les stages, alors que d’autres plus malins gagnent par exemple entre 2000 et 3000 euros en Suisse en faisant le service dans les restaurants. C’est un exemple qui illustre qu’il faut observer le marché, le comprendre et s’adapter.

La situation familiale a aussi un fort impact sur les finances. Lorsque l’on est célibataire par exemple, on paie tout en double. C’est la double punition : seul et archi taxé. Un couple résiste mieux en période de crise (sous réserve de s’entendre et de partager) et mutualise les dépenses. Cela fonctionne aussi entre colocataires.

Il faut donc envisager des solutions plus ingénieuses et non travailler plus pour gagner un peu plus (et s’épuiser …) :

  • Se mettre en colocation.
  • Se mettre en couple (pas que pour ça).
  • Augmenter son salaire en améliorant sa qualification.
  • Développer une activité parallèle (cours, réparation, vente sur internet, brocante, …).
  • S’expatrier.
  • ….

La liste est tellement longue. Vous l’avez compris, l’idée de cet article c’est de montrer qu’il est souvent peu pertinent de travailler plus, mais qu’il faut plutôt mutualiser les dépenses, contrôler son budget, chercher un meilleur emploi (quitte à reprendre ses études en alternance ou en cours du soir), trouver des revenus alternatifs, … Bref d’utiliser aussi un peu son cerveau au lieu de sa force de travail brut.

A ce sujet, je vous conseille de lire la critique de l’ouvrage « Gagner plus sans travailler plus ».

{ 18 comments… add one }
  • Philippe 13 juin 2012, 14 02 44 06446

    Ahah ! J’adore le « (pas que pour ça) » à « Se mettre en couple ».

    Bon article

  • Guillaume de komment devenir riche 13 juin 2012, 17 05 35 06356

    Oui c’est clair que pas mal de gens pourrait fare autant ou même encore plus en faisant le même nombre d’heures si ils savaient être plus productifs.

    Une autre manière d’aborder le fait de gagner plus sans pour autant travailler plus et de chercher des produits ou des services qui peuvent se vendre « à l’infini ».

    Une fois le travail fait, il est fait et ensuite vous encaissez et vous pouvez travailler sur un autre projet, les empiler et augmenter du coup aussi vos sources de revenus…

  • Retaill and Co 13 juin 2012, 21 09 22 06226

    J’aime beaucoup tes réflexions (j’ai déjà du te le dire ;- )).

    « pourquoi des jeunes diplomés à BAC+5 gagnent moins que le SMIC en enchainant les stages, alors que d’autres plus malins gagnent… »
    >> Avec notre « système » la vision des jeunes diminuent, ils prennent souvent les mauvais choix et se plient aux exigences des autres (du capitalisme peut-être bien). Alors que certains autres y vont frontalement et imposent leurs exigences, leurs prétentions. C’est bien ce que je souhaite me construire.

    « Bref d’utiliser aussi un peu son cerveau au lieu de sa force de travail brut »
    >> Je « mise » 100% de mon énergie la dessus. La force de travail permet de connaitre le métier et de ne pas se faire berner. En revanche il faut aussi savoir jouer de son cervelet pour maximiser, gagner plus..

  • Cecile 13 juin 2012, 23 11 03 06036

    J’ajouterais qu’avec l’automatisation d’un certain nombre de tâches, les robots dans les usines (et dans la finance aussi…), il y a de moins en moins besoin de travailler et il n’y a plus de travail pour tout le monde… Donc j’ai plutôt l’impression que le coup de travailler plus pour gagner plus, c’est une arnaque. Travailler moins pour que plus de personnes travaillent, ça me paraît déjà être plus réaliste.

  • Tan 15 juin 2012, 9 09 54 06546

    Travailler plus pour gagner la même chose, tel est le quotidien de la plupart des cadres. Moi je suis consultant en informatique et je peux vous dire que l’on fait plus de 40 heures et ce gratuitement. J’ai calculé mon salaire horaire (comme tu nous a incité à le faire dans un de tes articles) et il doit être proche de 13 euros. Si j’inclus le transport alors je tombe à 11 euros. Franchement autant faire des ménages au noir … Je deviens de plus en plus perplexe sur les salaires des cadres qui n’ont pas d’heures supplémentaires rémunérées et qui finalement ne touchent pas tant que ça.

    Travaillez plus pour enrichir les commerciaux qui sucent le crayon toute la journée et le restaurant des patrons, je commence à en avoir un peu marre. Moi je travaille plus pour qu’ils gagnent plus … et ils ne savent même pas dire merci. Voila c’était mon coup de gueule du jour.

  • Maria 15 juin 2012, 11 11 06 06066

    Le travail devient rare et difficile. Sur 30 ans de travail, j’ai mesuré les changements qui affectent le monde du travail. Avec mon mari, on veut profiter d’une retraite paisible vu que l’on a quand même correctement épargné. Mais le monde du travail pour les jeunes est plus difficile qu’il ne l’était à notre époque. Je le constate pour ma fille en particulier qui malgré un bon diplôme ne trouve pas de travail. L’objectif n’est pas de travailler plus mais déjà de trouver du travail malheureusement et si on donne plus de travail à certains au lieu de le partager, combien de gens vont rester au chômage!

  • Zakari 15 juin 2012, 21 09 11 06116

    « Les patrons n’aiment pas le plein emploi car ils ont du mal à trouver des ressources humaines à bas prix .. »

    Et cela se retourne généralement sur ces patrons, puisque au vue d’un chômage croissant une partie de la population commence à épargner et réduisent leur consommation. La conséquence est souvent la fermeture de ses grosses entreprises et des licenciements à perte de vue. L’effet inverse de ce qui est rechercher.

    Se mettre en couple, c’est une très bonne idée, et je pense qu’il faut se poser la question « pourquoi il y a autant de célibataire ? »

  • Philippe 18 juin 2012, 13 01 55 06556

    Je vous cite « Développer une activité parallèle  »

    C’est ce que je fais et c’est du travail. Associé à mon travail alimentaire, cela fait beaucoup d’heures et du 7 jours sur 7. Cela m’apporte plus de bonheur que d’argent, mais c’est quand même au final du « travailler plus ». 😉

  • Yuri Astanov 18 juin 2012, 19 07 06 06066

    Se mettre en couple me semble pas une bonne idée. Couple = gouffre à pognon. On va pas être hypocrites hein.. et on est plus libre, il faut tenir compte de l’autre dans ses choix de vie.

    Quant aux enfants = méga gouffre à pognon.. surtout que vu l’évolution de la société, les budgets (éducation, alimentation, sécurité, chômage, ardoise laissée à nos enfants) vont exploser. Il faudra bientôt vraiment assurer derrière.

    Cadre ou petit boulot, exécuter « bêtement une tâche » ou responsabilités: En France, j’ai fait les 4. Résultat, quand tu déduis trajets, impôts, temps (travail à responsabilités c’est facile 42 heures..), stress.. il faut même mieux avoir un boulot à 10 euro l’heure qui te donne une certaine qualité de vie, plutôt qu’un à 15 euros sans temps, la pression, les bouchons etc etc etc.. et pas rentré avant 20 heures.

    Pourquoi veut on de l’argent? pour avoir une certaine qualité de vie. Si la qualité de vie c’est 4 semaines au mois d’août et 2 semaines d’RTT, peut importe votre statut cadre, assimilé ou rien du tout, tu es esclave moderne dans une routine interminable en continuant d’enrichir un autre.

    Les heures sups.. ça vaut pas le coup. Je trouve.

    Pour ma part ça sera l’expatriation, me rendre polyvalent et surtout développer une certaine culture générale qui permet de toujours rebondir. J’ai orienté ma vie dans cette direction, et petit à petit ça porte ses fruits.

  • Gilles from Objectifs Liberté 21 juin 2012, 19 07 57 06576

    @Philippe :

    Et oui ça fait rire, mais le couple est aussi une union économique et sociale, même si aujourd’hui les comportements sont plus individualistes et vont voler tout cela en éclat. De plus les femmes travaillent et n’hésitent plus à divorcer (en plus elles ont souvent des pensions … donc elles ont moins besoin des hommes même si c’est souvent eux qui paient).

    @Guillaume :

    C’est tout le problème, l’efficacité et la productivité contre les heures supplémentaires. Mais en tant que salarié la productivité ne sert à rien car on t’en demandera toujours plus … Par contre en tant qu’indépendant ça devient très intéressant en effet.

    @Retaill :

    Je te retourne le compliment ! Tu as raison, les jeunes sont un peu conditionnés (les vieux aussi …) La société nous dictent ce qu’il faut faire, ce qui marche ou pas. Eh bien souvent ce n’est pas vrai.

    @Cécile :

    C’est une discussion de fond et je partage ton avis : il n’y a pas assez de travail pour tous. La logique serait de travailler moins dans un monde plus humaniste …

    @Maria :

    La génération qui vient sait qu’elle vivra moins bien que la précédente en moyenne, c’est une certitude. Les autres ont eu : le plein emploi, l’immobilier pas cher, le sexe sans préservatif 😉

    @Zakari :

    Le système est un serpent qui se tient par la queue en effet : moins de travail, plus de chômeur, moins de consommation ….

    Pour les célibataires, je pense que c’est parce que les rapports entre les hommes et les femmes sont devenus un peu plus rudes. De plus les femmes françaises sont celles qui travaillent le plus en Europe, donc à priori pas besoin d’un homme à part pour faire des enfants et puis les gens sont difficiles.

    @Philippe :

    Dis nous en plus sur ton activité parallèle qui te prend du temps ? Mais c’est vrai une activité parallèle c’est du temps; nécessaire au départ pour se bâtir un capital.

    @Yuri :

    Je partage ton opinion : un enfant coute cher (j’en ai un) car les exigences sont devenus très élevés et les études sont un gouffre à pognons (pour un retour sur investissement limité). Pour le couple en effet, c’est soit un facteur de succès ou d’échec. Je ne vais pas être hypocrite non plus (d’autant que je divorce); souvent les femmes recherchent la sécurité (maison, enfants, mari qui travaille) donc c’est sur que pour celui qui rêvent de liberté c’est un peu compliqué à deux. Mais il existe une minorité de femmes qui ne pense pas comme ça, s’il y en a une qui m’entend …

    Vivre à l’étranger et en plus en expat, c’est le meilleur plan car je connais qui l’ont fait et ne le regrette pas ni humainement et surtout pas financièrement !

    Bravo pour ton blog, les photos sont très sympas.

  • philbich 4 juillet 2012, 13 01 03 07037

    Travailler plus pour gagner plus est une vision étriquée et fausse de l’augmentation des revenus ; c’est la vision idéale d’employeurs qui jusqu’à maintenant ne payaient plus les charges sociales sur les heures supplémentaires ce qui leur permettait d’absorber les pointes du cahier de commandes sans avoir à embaucher puis à débaucher ensuite une fois les commandes satisfaites.

    Il faut au contraire travailler moins pour gagner plus ! c’est-à-dire mettre en place des mécanismes de revenus passifs afin de gagner de l’argent sur son temps dit « libre » et ainsi pouvoir alléger sa charge de temps de travail.

    Nombre blogs évoquent les différentes pistes pour mettre en place ces revenus passifs. Trouvez ceux qui vous conviennent et tenez-vous en, car c’est sur la durée qu’ils seront rentables.

    Je ne ferai personnellement aucun commentaire sur le mariage et sur ce que les femmes et hommes recherchent en ce statut ; c’est une approche trop personnelle pour en faire des généralités forcément caricaturées.

    Néanmoins, réfléchir et mettre en place une communauté de moyens sous forme d’indivision, de tontine, d’assurances croisées, de propriétés démembrées, de SCI ou de SCP, peut être effectivement un bon moyen de dynamiser un patrimoine.

    Ceux qui s’en sortiront seront ceux qui auront su créer des communautés, des réseaux où l’entraide (l’entraide n’est pas forcément désintéressée) servira de relai à un Etat Providence qui s’effondre.

  • Guillaume 14 juillet 2012, 12 12 30 07307

    Il faut savoir decompresser surtout sinon on tombe vite dans une certaine routine qui consiste à metro, boulot, dodo… :S

  • Gilles from Objectifs Liberté 22 juillet 2012, 16 04 18 07187

    @Roger :

    Par travailler plus, je parle principalement d’une activité salarié où les gens font des heures supplémentaires (mais l’idée s’étend). Le problème de ce type de revenu, c’est qu’une fois que l’on s’arrête de soi-même ou parce que l’entreprise n’a plus besoin des heures supplémentaires, on a rien créé (aucun revenu alternatif). On a perdu du temps contre de l’argent (et souvent peu d’argent). Dans ce cas autant passer du temps à réfléchir à des revenus alternatifs ou passer du temps avec sa famille (quand on apprécie …).

    Prenons cet exemple : tu es à la campagne et tu as le choix entre faire 3 heures supplémentaires par semaine ou faire un jardin pour faire pousser des fruits et légumes, quelle solution choisis tu ? Je trouve plus productif de se concentrer à son jardin humainement et peut-être économiquement (vu le prix des fruits et légumes).

    Mais en effet chacun est libre de faire ce qu’il lui du moment que cela le rend heureux ou qu’il en a besoin.

    @philbich :

    D’accord sur l’ensemble de ton commentaire. Travailler plus en utilisant des heures supplémentaires n’est pas un bon moyen de s’enrichir car l’on s’épuise mentalement et physiquement et le temps est précieux pour agir. C’est intéressant pour rembourser une dette, pallier des pertes de revenus temporaires de son conjoint ou se bâtir un capital de départ par exemple mais ça ne peut être qu’à durée limitée.

    L’avenir est à la communauté (famille, réseaux, associations) car l’état utilise nos impôts pour rembourser sa dette et de moins en moins pour le redistribuer. Mettre en place une chaine de solidarité basé sur l’échange de biens et de services est un bon moyen de contourner notre baisse de pouvoir d’achat. L’entraide n’est pas désintéressé, c’est un système où tout le monde est gagnant. Je reviendrais d’ailleurs sur ce sujet dans de prochains articles.

  • philbich 22 juillet 2012, 19 07 40 07407

    @Gilles c’est même la moitié de nos impôts qui sert exclusivement au remboursement de la dette ! Et pire encore ils ne remboursent que les intérêts, le capital de la dette ne l’est même pas. L’Etat doit en plus faire des emprunts sur les marchés pour vivre au quotidien et par là même augmenter le montant global de la dette. C’est un puit sans fond, le tonneau des Danaïdes, qui empirera quand les marchés financiers s’attaqueront à la France une fois qu’ils auront fini avec l’Espagne et l’Italie.

    Craignez alors pour vos assurances-vie qui auront alors ` l’obligation ` d’éponger la dette du pays et qui pourraient alors devenir moins liquides voire être transformées en sortie en rente viagère et non plus en capital.

    Quant à la mise en place d’un potager et sa culture pendant une partie de son temps personnel, ce peut être un bon moyen d’apprentissage d’autonomie alimentaire.

  • Lydie 27 août 2012, 13 01 01 08018

    Coucou Gilles,

    Je profite de cette calme matinée pour lire quelques articles et voila que je tombe sur toi !!! Décidément la blogosphère est petite !!! lol

    J’aime beaucoup ton article et je suis tout à fait d’accord avec toi puisque c’est un peu mon parcours.

    J’étais salariée, en parallèle j’ai créé ma boite, une fois ma boite créée j’ai repris mes études en cours du soir et aujourd’hui je continue a me former je travaille toujours énormément mais dans le but d’élaborer un système de productivité plus efficace afin de me dégager du temps une fois que mon système sera opérationnel sans que cela impacte sur mes finances. Et ce temps gagné je pourrais l’utiliser a développer des revenus alternatifs

    Par conséquent, il faut travailler plus pour gagner plus mais de façon intelligente, travailler plus (sur une période limitée) pour gagner plus (sur une période illimitée).

    On appelle ça mettre en place un système de vie.

    Tu as raison Gilles il faut utiliser son cerveau pour gagner plus et non uniquement sa force de travail brut.

    A bientôt Gilles

  • Gilles from Objectifs Liberté 28 août 2012, 23 11 28 08288

    @philbich :

    La dette nous plombe et la suite sera douloureuse pour le contribuable quel que soient ses revenus. La Grève va sortir de l’Europe bientôt, c’est quasi-inévitable. L’Espagne est dans une situation dramatique (1 jeune sur 2 au chômage), un bon prémisse pour des troubles sociaux de grande ampleur. Et en plus on va faire la guerre pour de mauvaises raisons au moyen-orient (ça coute cher et ce n’est pas moral).

    C’est effectivement pas le moment d’aller mettre ses économies dans l’assurance vie en fonds euros, j’en avais déjà parlé.

    Le jardin bien entendu, l’échange de services sont de bonnes idées car l’économie de la débrouille va prendre le dessus sur le gouvernement de la dépouille.

    @Lydie :

    Tu cherches sur le Web et tu retombes sur moi, c’est bon signe : je deviens de plus en plus visible et sans doute lu. Toujours ravi d’accueillir ici une Web entrepreneuse comme toi.

    On est entré dans un monde où il va falloir être astucieux, et comme tu le dis mettre en place un système. La force brut ne va pas suffire car le travail est moins rémunéré en euros constants et à qualification équivalente. Il vaut mieux libérer du temps pour développer un second business ou ses idées, juste au cas où !

    La formule « Travaillez plus » c’est juste une grosse arnaque, de toute façon il n’y a même plus assez de travail pour tout le monde. Et plus si l’on prend en compte l’impôt sur le revenu, et la TVA (si l’on consomme le supplément de revenus obtenus par son travail), le résultat n’est pas formidable. Autant disposer de revenus plus surs. Car un emploi salarié par exemple ce n’est pas sur du tout même un CDI ! C’est juste bon pour obtenir un prêt, il faut le signaler quand même (le seul avantage). Dans mon cas on considère presque je suis trop vieux dans l’informatique. Heureusement que j’ai quand même réussi à monter ce blog avec les quelques neurones valides qu’il me restait … La seule valeur en croissance est décidément la bêtise humaine ! Comme le disait Jack Welch, ancien président de Général Electric :

    « Control your destiny or someone else will » : Contrôles ton destin ou quelqu’un d’autre le fera à ta place.
    « Only the dead fish follows the stream » : Seul le poisson mort suit le courant.
    Citations qui était affichés sur le bureau d’un de mes chefs quand j’ai travaillé pour cette grosse société américaine.

    Au plaisir Lydie, je te quitte sur ces deux citations à méditer !

    @Tous :

    Au lieu de travailler plus, travailler mieux et réfléchir à l’avenir.

    Ne pas écouter les conseils de nos hommes politiques qui vivent dans leurs bulles pour la plupart avec logements et voitures de fonction, qui ne connaissent pas le prix d’un ticket de métro ou d’une baguette mais qui nous expliquent que le SMIC est trop élevé en France et qu’on est riche à 4000 euros par mois. La politique c’est du marketing aujourd’hui rien de plus.

  • philbich 29 août 2012, 8 08 57 08578

    @Gilles: je plussoie sur la sortie de l’€ ; reste à savoir si le premier pays sera la Grèce ou l’Allemagne (ou la Grande-Bretagne de l’U.E).

    De toute façon le château de cartes va perdre sa stabilité et l’ensemble de la classe politique joue à l’apiculteur et enfume la ruche ouvrière en retardant le plus longtemps possible l’annonce de cette échéance et essaie par tous moyens de conserver le plus longtemps possible la main sur l’opinion publique.

    En l’état, craignez pour vos économies et placements financiers : il serait bon de les rendre liquides et de les sécuriser dans des biens réels pendant que notre monnaie a encore de la valeur.

  • Cécile 29 août 2012, 17 05 25 08258

    @Gilles : heureusement qu’il te restait des neurones de qualité pour faire ce blog en effet ;-). Les commentaires sont de qualité également, et ça fait plaisir à lire.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*