≡ Menu

Tenter la journée sans dépense

La liberté c’est aussi de pouvoir se passer d’argent … pendant un jour. Donc une fois par mois, je m’entraine à un exercice de non dépense, qui est de mon point de vue assez difficile, mais néanmoins riche d’enseignement. Le jour choisi, je m’engage à ne rien dépenser. Vous me direz rien de plus facile. Eh bien détrompez vous, car les tentations sont grandes et l’organisation doit être sans faille. Je parle ici de 0 euro, rien ne doit sortir du portefeuille durant cette journée, pas même une pièce de 10 centimes.

Cela commence dés le matin, où il est hors de question d’attaquer la journée par un petit croissant au beurre et un café au comptoir ou au travail. Le reste du pain de la veille avec un peu de fromage feront bien l’affaire. La journée sans dépense, c’est aussi une journée pour éviter le gâchis et finir les restes.

Le repas du midi si l’on travaille a du être préparé la veille ou le matin juste avant de partir. Pas besoin d’être créatif si l’on est pressé: deux œufs durs, quelques pâtes et une tomate coupée en tranche constitue un honorable repas Je n’oublie pas d’emporter un sachet de thé ou de café en poudre pour ne pas craquer au distributeur de boisson de ma société. Et le petit creux de l’après-midi! Ouf ça va j’avais emporté une pomme.

C’est bon je sors, je rentre chez moi où je pourrais puiser dans les restes de la veille. Bien sur, pas question de faire un tour dans les magasins d’alimentation, de vêtements, d’équipements, de loisirs …

Pourquoi faire un tel exercice? Pour comprendre à quel point il est difficile de s’arrêter de consommer totalement même une journée. Nous avons pris l’habitude de dépenser sans vraiment compter et surtout sans même nous en rendre compte. L’avantage de cet exercice est qu’il nous replace face à nous même et à nos modes de consommation. J’ai vu un reportage à la télévision sur la vie en Russie et j’ai été incroyablement surpris par le contenu des assiettes et du réfrigérateur de la famille interrogée. Car c’était extrêmement simple et dépouillé. De même l’aspect très spartiate de l’appartement était impressionnant. Cela m’a amené à réfléchir à mes habitudes de consommation et à nos standards de bien être. Nous avons pris l’habitude de consommer, quelquefois comme un loisir : cela s’appelle le shopping. Et bien cette journée sans dépense doit être la journée anti-shopping.

Voilà à vous de faire le test et de me dire ce que vous en pensez? Vous serez qu’il n’est pas simple de ne pas mettre la main au portefeuille. C’est un vrai travail sur soi-même car pour certaines personnes dépenser c’est exister.

{ 12 comments… add one }
  • Fred 14 juin 2010, 9 09 28 06286

    Excellent test. Car effectivement on ne comprend pas toujours où passent les dépenses.
    – Un exemple : la machine à café 0,30€ le café 4x/j. Cela fait : 1,2€/j. Soit par an un poste de dépense supérieur à 250 €. Sans compter, l’impact environnemental de la machine (fabrication, coût d’entretien, gobelets en plastique, etc).
    L’achat d’une bouilloire à 10 €, d’une tasse, et de café et/ou de thé en sachet seront bien plus rentables sans perdre ces petits moments de détente et de convivialité entre collègues. Economie estimée –> +100€
    – Un autre exemple : aujourd’hui un repas coûte 10€ en moyenne. On peut très facilement pour 2 à 3 € se faire un repas cuisiné soi-même. Economie de 7€ par j soit 1400-1500€/ an !!! L’avantage est double car vous savez ce que vous mangez. Quand on fait un régime c’est le mieux.
    Sur ces deux postes : c’est plus d’un mois de salaire médian économisé par an.

    L’idée est originale et mériterait d’être creusée. Traquer ces petites dépenses (qui n’en sont pas en définitive)

    Un astuce intéressante aussi :
    – prenez vos relevés de comptes, mettez tout en francs. Nos salaires n’ayant pas évolué depuis 1999, il est intéressant de constater que les dépenses, elles, ont explosé : 10F le litre d’essence, 7F la baguette, le Kg de fruit oscillant entre 15F et 50F.
    30€ cela paraît peu mais c’est tout de même 200FF.

  • Gilles 14 juin 2010, 10 10 17 06176

    Bon raisonnement en effet, c’est particulièrement important de faire les calculs que tu fais Frédéric quand tu commences à travailler pour constituer ton capital ou alors comme je l’ai indiqué dans un autre article pour arbitrer tes dépenses. Les 1500 euros que tu économises à préparer ton repas du midi peuvent servir à te payer un bon voyage de 4 semaines tout frais compris! Avec un salaire moyen on peut vivre très simplement et se payer des voyages formidables (je connais une personne dans ce cas).

    Préparer son café soi-même n’est pas une mauvaise idée, et en effet environnementalement parlant utiliser une tasse à la place d’un gobelet en plastique est utile.

  • rosetta 1 janvier 2011, 10 10 00 01001

    excellent on devrait le lire PLUS SOUVENTTTTTTTTTTTTTTTT

  • lemaitre jean -pierre 20 juin 2011, 23 11 41 06416

    Bonjour
    J’admire cette initiative, en fait j’ai pris la décision depuis le 1 janvier de cette année de faire une expérience quelque peu similaire, et ce, pour les mêmes raisons que tu évoques, la «surconsommation». J’ai décidé de ne rien acheter de «superflu», cela veut signifie rien en dehors de la nourriture, les loisirs et voyages. Je fais donc référence : aux vêtements, cd, livres (sauf professionnels), les gadgets, les bibelots,magasines, etc…Sans être un acheteur compulsif, j’avais une certaine tendance à acheter même si le besoin n’était pas là. Les bénéfices de cet exercice sont intéressants à divers titres. Tout d’abord je prends conscience à quel point les tentations sont fortes, et combien nous sommes, en permanence, sollicités. Avec cette démarche je «redécouvre» des CD, des livres, des vêtements oubliés ou négligés. Je deviens plus curieux et débrouillard, j’emprunte à des amis, je vais à la bibliothèque.
    Cet exercice n’a pas d’autre but qu’un défi personnel, il est semble-t-il un des résultats du livre que j’ai écrit et publié récemment (Pas d’excuses!), il a agi un peu comme une thérapie. Merci de m’avoir donné une chance de partager.
    Au plaisir

  • Gilles (Objectifs Liberté) 24 juin 2011, 21 09 13 06136

    @Jean-Pierre :

    Je crois que tu as bien compris l’idée. Stopper pendant une journée nos dépenses provoque une prise de conscience tout simplement. Concernant ton expérience, je n’en suis pas très loin car comme toi j’évite à présent d’acheter des biens « physiques » (des objets). Car j’ai acquis une forme de détachement vis à vis des choses et je cherche toujours à me désencombrer. Par contre pour la nourriture et les loisirs pas de souci je ne compte pas tant que ça. Mais ce ne fut pas facile non plus car moi aussi par le passé j’achetais sans vraiment faire attention, sans véritable prise de conscience. C’est curieux mais j’ai commencé à changer cette forme d’aveuglement en faisant un grand tri dans mes vêtements. J’ai donné sept gros sacs à des associations !

    Je viens de regarder ton site et ça semble bien sympathique tout ça.

  • evertkhorus 12 juillet 2011, 19 07 57 07577

    Cela m’arrive très régulièrement de ne rien acheter dans une journée. Les courses faites pour la semaine, si je ne sors pas, je ne vais rien dépenser… Ton nouveau défi est donc de le faire plus d’une fois par mois. Les économies sont énormes et c’est toujours un pas de plus loin de la surconsommation!

  • duditlieux 27 février 2012, 13 01 42 02422

    Bonjour,

    Personnellement je cherchais des astuces pour dépenser moins parce que notre foyer qui compte 3 personnes, un enfant de 8 ans et 2 adultes, n’a pour budget pour le mois qui arrive que 140 euros pour la nourriture après avoir réglé toutes les factures.

    Malheureusement je n’ai rien trouvé de plus que ce que nous faisons depuis 10 ans dans notre façon de consommer, j’ai souris un peu j’avoue en découvrant le continu de cet article qui partait sur l’idée de « la journée sans dépense » alors que cela est totalement impossible mais ai découvert que cela portait sur des dépenses non-obligatoires… 🙁

    Nous vivons environ 350 jours par an de cette manière…

    Ce fonctionnement est déjà rentré dans nos moeurs depuis bien longtemps! Alors à tout hasard, pourriez-vous me tuyauter sur comment faire une fois qu’on a plus ce type de dépenses inutiles mais qu’on veut réduire un peu plus par nécessité?

    A part les Restos du Coeurs 😉

  • Gilles from Objectifs Liberté 27 février 2012, 15 03 23 02232

    @evertkhorus :

    Tu as bien compris l’idée qui consiste à éviter la surconsommation.

    @duditlieux :

    La journée sans dépense à un caractère plus philosophique qu’économique. Elle a pour but de nous faire prendre conscience de nos habitudes de consommation avant tout !

    Je ne connais pas ton budget, mais il y a une limite à la compression des dépenses. 140 euros pour l’alimentation à trois c’est vraiment très peu. Je n’ai donc rien à t’apprendre niveau contrôle des dépenses alimentaires. Il faut que tu regardes du coté des dépenses dites obligatoires (logement + transport + télécommunications + …). Ne connaissant pas ton budget glogal, je ne peux pas dire grand choses mais la réduction des dépenses à ses limites … Quand on est trop juste, il vaut mieux se focaliser sur les autres sources possibles de revenus.

  • LePassantQuiPasse 15 avril 2013, 7 07 42 04424

    J’ai du mal à comprendre que vous ayez du mal à ne pas dépenser pendant une journée alors que je tiens plusieurs jours par semaine.
    Le meilleur moyen de ne pas dépenser est de ne pas prendre son porte-monnaie lorsque qu’il y a pas d’achat prévu ce jour là. La tentation est ainsi évitée.
    Simple et efficace!

  • régis 1 septembre 2013, 16 04 09 09099

    C’est facile de pas dépenser.
    On peut travailler sur son ordi grâce au wifi gratuit (fast foods, centres commerciaux, médiathèques…). Il y a des prises qui évitent d’utiliser la batterie.
    On peut lire ou regarder un film de la médiathèque sur son ordi. Ecouter une émission de radio en podcast sur son ordi ou en direct à la radio.
    On peut faire une ballade en ville ou en forêt.
    Ce qui semble un sacrifice va devenir normal quand on est motivé par le but : l’IF.

  • LAFFAY 8 novembre 2013, 11 11 11 111111

    ce doit être une très bonne expérience pour moi par exemple qui dépense des petites choses de très peu de valeur mais souvent. je pense faire l’essai de 1 journée sans dépense . très bonne idée

  • ludovic 6 avril 2015, 10 10 38 04384

    J’ai une question. Dans l’article tu dis 0 dépenses mais si tu va travaillé tu dépenses des sous pour ton déplacement non (essence, transport en commun…) ?
    De plus, si tu te douche, ou utilise l’électricité, tu dépense également des sous…
    Donc la journée dépense est-elle vraiment réalisable ?

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*