≡ Menu

Surpopulation : la grande difficulté de demain

Nombre de pays sont surpeuplés. La définition de la surpopulation est vague : « Excédent de population dans une aire et pendant un temps déterminé, par rapport aux moyens de subsistance, état qui en résulte. ».

Selon moi cette définition ne tient pas la route.  Car de nos jours, sans importation massive de nourriture beaucoup de pays seraient dans un état de famine. De nombreux autres, le seraient sans un apport massif d’engrais chimiques à leurs sols.

L’agriculture a été considérablement délaissée au profit de l’industrie puis des services. Ainsi une fraction de la population active française suffit à nourrir le reste grâce à la mécanisation et à l’agriculture intensive.

L’avènement d’un pétrole cher va nécessairement avoir des répercutions majeures sur l’agriculture et notamment fortement baisser les rendements. Ceux de la culture « bio », on le sait, sont plus faibles (30 % environ). Les disparités sont fortes selon les types de produits qui l’on cultive. Aussi il est fort à parier que la baisse de l’utilisation des engrais, des pesticides, et de toute la chimie agro-alimentaire va engendrer des tensions colossales sur les marchés agricoles. On l’oublie souvent mais beaucoup de pays d’Afrique et d’Asie ne survivent que grâce à l’importation de produits agricoles. Ceux-ci sont transportés par transport routier vers les villes et villages.

Lorsque les produits deviennent plus chers, les émeutes de la faim éclatent.

En 2008, les réserves mondiales de céréales étaient au plus bas. Des pays qui naguère étaient excédentaires donc exportateurs net, ne le furent plus. Réaction immédiate, une crise agricole sans précédent frappa des pays comme l’Egypte (pourtant grenier à céréales dans l’antiquité).

L’Egypte, c’est une bande fertile de 20km en moyenne de part et d’autre du Nil. 80 Millions d’âmes s’y entasse (le mot est faible). Une densité de population de 80hab/km² soit moins qu’en France (110) mais de 1000 à 2000hab/km² dans les zones habitables. Un désastre !

Heureusement le taux de fécondité baisse rapidement (et parfois de façon inattendue) dans toutes les régions du monde (mis-à-part en Afrique Subsaharienne, où ce taux reste très élevé. Néanmoins, il faudra attendre des décennies avant que la population ne se stabilise à 9 milliards.

Mais on le sait maintenant, la population optimale devrait se situer entre 2 et 3 milliards. La décroissance massive de la population (et rapide) est donc nécessaire. Reste à savoir si nous seront suffisamment sages pour contrôler ce phénomène (scénario à la chinoise) ou si nous laissons faire, la nature faisant le reste.

Face à des tensions internationales considérables liées aux ressources agricoles et d’accès à l’eau potable, quelles réponses aurons-nous ? Saurons-nous partager nos ressources afin que tous puissions survivre ?

Individuellement nous subirons à coup sûr ce phénomène. Aussi la meilleur solution est effectivement de décroitre tant en richesse qu’en population. Mais n’est-il pas déjà trop tard comme l’a récemment fait savoir ce scientifique?

{ 3 comments… add one }
  • Christopheg78 9 juillet 2010, 10 10 47 07477

    Le pétrole cher va redessiner le monde. Le pétrole ne sert pas qu’aux transports. Il sert aussi l’agriculture, les fabrications de matériaux. L’augmentation du prix va donc entraîner l’augmentation du prix des productions agricoles, des matériaux qui vont disparaître et qu’il faudra remplacer par autre chose. Il va falloir totalement remplacer notre système économique.

    L’agriculture bio n’est plus 100% bio. Il y a désormais des pesticides autorisés et des OGM (http://www.laterre.fr/article.php3?id_article=516). Les politiques formatent encore plus la nourriture. La nourriture primitive encore utilisée, il y a à peine un siècle est déjà introuvable. Le variétés de plantes ont toutes été modifiées pour des problèmes de goût, de résistances aux maladies et aux parasites ou tout simplement pour engraisser des multinationales qui ne fournissent que des graines stériles pour faire du profit.

    De nombreux articles traitent de la surpopulation. Il faut donc déjà envisager une forte réduction de la population mondiale (http://www.delaplanete.org/Reduction-de-la-population.html).

  • Vincent 15 février 2011, 7 07 42 02422

    On le voit aujourd’hui les pays du Sud ont une démographie galopante avec une population jeune sans emploi qui va tenter de chercher un avenir meilleur dans les pays du Nord. Ce qui se passe en Egypte aujourd’hui en est le signe annonciateur : Mohammed Hosni Moubarak le président a du passer la main en ayant mis de coté pour lui et son clan des milliards et en ayant laissé une population dans la pauvreté. L’Égypte compte 80 millions d’habitants et la fécondité est élevé donc le cocktail est explosif. Et ils ne pourront pas vivre tous des revenus du tourisme. De plus vu la situation du pays fini les croisières en Égypte !

    Malheureusement quand il y a trop de gens sur une surface donnée cela se finit soit par une famine, soit par une guerre … Et je n’ai pas parlé de l’Inde qui elle aussi est dans une situation inquiétante démographiquement. Il est à craindre qu’en 2010 les émeutes de la faim de 2008 se répète en Asie. Mais comment stopper la natalité dans tous ces pays, seul la Chine a osé la politique de l’enfant unique.

    Bravo pour cet article qui parle d’un problème que tout le monde fait sembler d’ignorer parmi nos politiques.

  • remy66 4 septembre 2012, 22 10 17 09179

    Et pour en mettre une couche supplémentaire : une triste nouvelle
    http://www.bioaddict.fr/article/mercredi-22-aout-2012-le-jour-du-depassement-a3378p1.html

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*