≡ Menu

Suivre la majorité vous tuera

Sylvain est un jeune homme de Saint-Étienne, auteur du blog Ze simple business, qui traite de sujets concernant la mise en place de business internet, et qui nous décrit ici son mode de vie et de pensée.

L’Organisation des Nations Unies a présenté son rapport sur le bonheur « World Hapinnes Report » dans lequel elle étudie l’évolution du bonheur des individus dans chaque pays. Pour ceux qui ne souhaitent pas lire les 170 pages du rapport, les résultats sont récapitulés sur une carte du monde illustrant le niveau de bonheur par pays. La France n’est que 25ème. Le niveau de bonheur est élevé, mais pas plus que dans les autres pays industrialisés. Les experts de l’ONU constatent d’ailleurs une diminution du bonheur dans les pays de cette catégorie. Il semblerait même qu’un français sur trois pense ou ai pensé au suicide. Cette statistique fait froid dans le dos.

Mais revenons sur l’indicateur de l’ONU qui prend en compte six paramètres:

  • le revenu par habitant,
  • l’espérance de vie en bonne santé,
  • l’absence de corruption,
  • la capacité à pouvoir compter sur quelqu’un,
  • le pouvoir de faire ses propres choix de vie librement,
  • la générosité.

Observons maintenant comment vivent la majorité des français puis pourquoi et comment faire différemment pour vivre une vie plus heureuse.

La routine de la majorité

Prenons l’exemple de Jean et suivons le au cours d’une de ces journées.

Jean se réveille après une nuit de sommeil. Il est fatigué comme la veille et certainement comme il sera demain. En semaine il accumule une dette de sommeil qu’il devra rembourser le weekend prochain. Jean prends ensuite son petit déjeuner. Rien d’extravagant : un café, un croissant s’il en reste du dimanche et un verre de jus de fruit. Il se sent rapidement en meilleure forme. Il est enfin réveillé et prêt à attaquer sa journée.

Jean monte dans sa voiture et se dirige au travail. Il a une vingtaine de kilomètres à faire mais cela lui prend plus d’une demi heure car il n’échappe pas aux embouteillages matinaux. Il commence à s’impatienter et peste contre les autres automobilistes qui ont eu la mauvaise idée de sortir en même temps que lui.

Jean s’installe à son poste de travail et comprend très vite, en consultants ses messageries informatique et téléphonique, que la journée va être bien remplie. À 11h, la faim commence à se faire sentir et la concentration de Jean diminue. À 12h, il est enfin temps de prendre une pause et un repas. Comme il n’a que peu de temps, il fait réchauffer son plat préparé au four à micro-ondes et l’engloutit rapidement. À 14h il participe à une réunion. La salle est pleine de collègues qui s’agitent. La réunion s’éternise et les progrès plutôt rares. La fin de la réunion arrive à 16h30 et Jean a de nouveau faim. Mais il n’a pas le temps car il doit écrire le compte rendu pour le lendemain. Jean réalise qu’il ne partira pas tôt aujourd’hui. Une heure plus tard le compte rendu n’avance pas. Les collègues et le téléphone interrompent Jean toutes les 5 minutes. Il se demande s’il va réussir à terminer. Le bureau commence à se vider et Jean progresse plus vite, si bien qu’à 18h30 la rédaction est terminée.

Le trajet identique à celui du matin mais dans le sens opposé se déroule de la même manière. Les mêmes automobilistes sont coincés mais cette fois-ci Jean n’a plus la force d’invectiver les autres usagers.

À 19h Jean peut enfin souffler. Son grand appartement l’accueille avec des factures qu’il laisse sur la table et s’installe devant son écran plat pour décompresser un peu. Il paiera son crédit demain. Il est finalement l’heure de préparer le dîner. Un plat de pâtes fera l’affaire et puis il lui faut des forces s’il veut aller courir demain soir. Le temps de manger et ranger et le film peut commencer. Zut Jean a déjà vu ce film. Mais comme il n’y a rien de mieux il regarde quand même la télévision. À 22h, Jean n’a pas sommeil et le second film a l’air plus intéressant que le premier. Finalement il est minuit passé lorsqu’il va se coucher mais il peine à s’endormir. Il appréhende la journée de demain ou il devra rattraper les tâches d’aujourd’hui qu’il n’a pas pu traiter. Ses collègues et son chef vont lui mettre la pression. Jean finit par s’endormir dans une nuit de sommeil agitée et trop courte.

Les conséquences sur votre vie personnelle

Jean est un français moyen, son quotidien est classique: métro-boulot-dodo. L’ennui s’installe progressivement dans sa vie. Les années se suivent et se ressemblent les unes après les autres. En moyenne, un français :

  • Regarde la télé pendant 3h50 par jour. Il arrête de réfléchir et conditionne son cerveau à la réception des publicités.
  • Dors 7h20 par nuit. Mais surtout a des nuits difficiles à cause des stimulations des écrans numériques et accuse un déficit de sommeil qu’il accumule.
  • Est endetté à hauteur de 2500€ uniquement sur des biens de consommation. Avec les prêts immobiliers, cela monte à 75%.
  • A une résidence principale de 91m² pour pouvoir y entasser les objets connus grâce à la publicité.
  • Passe 64 min par jour dans sa voiture achetée à crédit pour parcourir 40 km.
  • Pèse 63 kg si c’est une femme et 77 kg si c’est un homme. L’alimentation malsaine promue par les publicités augmente ce chiffre chaque année.
  • Pratique une activité physique quotidienne de 18 min, à peine plus de 2h par semaine

Les effets de toutes ces causes s’entretiennent et s’accumulent. La télévision focalise l’attention et rend le cerveau plus réceptif. Les publicitaires n’ont alors qu’à répéter encore et encore leurs slogans. Les français finissent par être conditionnés et perdent inconsciemment leur libre arbitre.

Ces heures passées devant la télévision agitent le cerveau et l’empêche de trouver le repos lorsque l’on va se coucher. Il a été observé que les écrans numériques perturbent le sommeil s’ils sont regardés avant de dormir.

Le pouvoir d’achat des français diminue régulièrement et les résidences sont de plus en plus encombrées d’objets inutilisés. Il est important de posséder des objets dont on se sert régulièrement et non des objets qui peuvent nous servir un jour. Les français vivent dans des résidences trop grandes car encombrées. Cela à un coût financier mais aussi temporel. Il faut travailler pour avoir l’argent nécessaire à leur acquisition.

Ces objets nous empêchent d’acheter ce dont nous avons besoin ou que nous désirons réellement. Le besoin est crée de toute pièce par les publicités. Le recours au crédit à la consommation amplifie encore ce phénomène. Il nous rend accessible un niveau de vie supérieur à notre capacité financière. Cela se fait au détriment de notre futur.

Le véhicule personnel est l’exemple type de l’achat émotionnel rendu possible par ce crédit. A l’origine les voitures devaient nous permettre de passer moins de temps dans les transports. Or ce n’est pas ce qu’il s’est passé. Aujourd’hui nous n’avons pas réduit le temps des trajets, nous allons juste plus loin qu’avant, l’activité physique en moins et les dépenses en plus.

Diminution de l’activité physique, augmentation de la malbouffe et la santé des français qui chute. Nous vivons de plus en plus longtemps mais en moins bonne santé. Ainsi l’espérance de vie en bonne santé n’évolue plus dans les pays industrialisés et diminue même dans certains.

Nous venons de voir des données moyennes et le résultat n’est pas joyeux. Le revenu par habitant, l’espérance de vie en bonne santé, le pouvoir de faire ses propres choix sont trois facteurs influents sur le bonheur selon l’ONU et la moyenne des français réduit les trois.

La foule

Rassurez vous, tout n’est pas perdu. Mark Twain, écrivain et homme d’affaire du XIXe siècle nous a transmis une citation qui restera à jamais gravée dans ma mémoire :

« A chaque fois que vous êtes du coté de la majorité, il est temps de faire une pause et de réfléchir »

Nous savons comment se comporte la majorité des français, maintenant voyons comment vivre différemment.

  • Sortez de la majorité

Chacun doit tenter de résoudre ce problème à son échelle. Le principe est d’explorer et d’essayer quelque chose de nouveau. Peut être que cela ne fonctionnera pas pour vous, peut être que ça fonctionnera pour votre voisin. Ne soyez pas timide et prenez le temps d’expérimenter. C’est pour cette raison que je ne vais pas vous donner de recette miracle mais plutôt vous donner un laboratoire. Un cadre à l’intérieur duquel vous pourrez faire vos expérience en toute sécurité. Si l’une d’elle fonctionne vous pourrez la sortir et l’utiliser. Sinon, oubliez la au labo et que l’on en parle plus. Je vous donnerai également quelques pistes pour débuter. Vous pourrez ensuite faire toutes les expériences que vous oserez imaginer.

Lors de chaque expérience nous allons changer un aspect de notre vie quotidienne. Ces expériences seront limitées dans le temps. Nous prenons une période d’un mois. C’est suffisant pour que ressentir les effets d’un changement et en tirer des conclusions.

Si au bout de ce temps les effets sont jugés négatifs, oublions l’expérience et revenons à la situation initiale. En revanche, si les effets sont positifs et que l’on souhaite les conserver, il n’y a pas grand chose à faire de plus. Ce sera déjà devenu une habitude. Ce qui permet d’ancrer durablement cette amélioration dans votre vie. Pour un mois d’expérience, nous retirerons des bénéfices pour jusqu’à la fin.

Maintenant que vous connaissez le laboratoire, voyons quelles peuvent être vos premières expériences. J’ai personnellement essayé celles qui suivent.

  • Éteindre tous les écrans à partir de 21h

Télévision, ordinateur, téléphone portable, tablettes, consoles portables et autres appareils électroniques ne doivent plus être utilisés après 21h00. Votre cerveau comprendra que c’est la fin de la journée et qu’il va pouvoir se reposer. Votre sommeil sera de meilleure qualité. Votre esprit sera moins pollué par les messages publicitaires pour se concentrer sur l’essentiel: vous et vos proches. Vous aurez plus de temps pour discuter avec les personnes qui vous entourent et faire des activités ensemble (non regarder la télévision n’est pas une activité de groupe). Vous aurez plus de temps pour vous occuper de projets ou tout simplement de vous même.

Au début vous vous demanderez quoi faire à partir de 21h puis les idées commenceront à affluer et vous profiterez de votre nouveau temps libre. Cela vous semble infaisable? Alors il est urgent de le faire car vous êtes dépendant.

  • Faire 30 minutes d’activité physique par jour

Que ce soit de la marche ou de la natation, en extérieur ou à l’intérieur, en salle ou chez vous, 30 minutes quotidienne d’activité physique vous aideront à vous sentir mieux. Une demi heure, c’est très peu mais c’est la fréquence qui compte. Chaque jour votre corps se reprendra. Vous sentirez qu’il s’éveille comme s’il dormait depuis des années.

Il est plus facile de se tenir à cette routine lorsqu’elle est à la même heure chaque jour. De plus nous ne sommes pas toujours motivés pour faire du sport après une journée de travail. Pour ces deux raisons il est préférable de faire cette routine le matin tout de suite après le réveil.

  • Essayer le sommeil polyphasique

Le sommeil polyphasique consiste à répartir son sommeil quotidien en plusieurs périodes. La méthode que je vous recommande consiste en une nuit très courte de 4 à 5h puis de quelque siestes de 20 minutes dans la journée. Il faut quelques jours pour que le corps s’adapte alors profitez de vos vacances pour la mettre en place.

Le temps de sommeil est réduit mais la fatigue n’est pas accrue lorsqu’on se tient à ses siestes à heures fixes. Évidemment ce n’est pas la peine de faire cela si c’est pour regarder la télévision mais sinon vous aurez ainsi beaucoup plus de temps pour vos projets personnels, faire de l’activité physique ou autres activités auxquelles je ne pense pas.

Cette expérience peut sembler extrême mais même si vous ne la conservez pas après un mois vous en tirerez des bienfaits. J’ai essayé cette méthode il y a un an et l’ai poursuivi depuis. Je suis maintenant capable de m’endormir en moins de 5 minutes (il vaut mieux si on veut faire une sieste de 20 minutes) et à peu près dans n’importe quelles conditions si je le souhaite. Je me réveille également très rapidement car je ne suis pas léthargique après une nuit de sommeil.

  • Modifier son alimentation

Il n’est pas question ici de modifier son alimentation du jour au lendemain mais à chaque période d’un mois peut servir de test. Pourquoi ne pas manger de chocolat pendant un mois? Ou de fromage, ou de pain, ou de féculent? Pourquoi ne pas être végétarien pendant 30 jours ou essayer une alimentation hypoglucidique ou encore sans gluten?

Vous apprendrez à comprendre les réactions de votre corps à certains types d’aliments. Cela fait plus de six mois que j’ai réduit mes apports glucidiques au minimum et j’ai maintenant plus d’énergie, moins de fringales, et je jeûne un jour par semaine. Je prend plus de plaisir avec des aliments moins sucré et suis beaucoup plus sensible au sucre depuis que je ne suis plus accroc.

Alors que je ne me considérais pas comme en surpoids (en tout cas mon Indice de Masse Corporelle était dans les recommandations) j’ai perdu du poids sans faire plus d’activité physique. Une analyse sanguine à révélé que toutes mes fonctions rénales, hépatiques étaient parfaites. Ma glycémie est dans la fourchette basse et mon niveau de cholestérol pourrait être recommandé à un diabétique.

Essayez de modifier votre alimentation par petites touches d’un mois et vous verrez des améliorations non négligeables qui feront la différence sur votre santé à long terme.

  • Écrire une page par jour

Le matin au réveil, prenez une feuille et un stylo et pendant une demi heure écrivez. Sur tout, sur n’importe quoi. Sur votre journée d’hier ou sur celle d’aujourd’hui. Vous pouvez écrire un livre, des articles de blog ou une lettre à des amis. Vous êtes libre de choisir. Vous pouvez suivre une trame ou changer complètement chaque jour.

Cela vous aidera à mettre de l’ordre dans vos idées. Vous prendrez le temps de réfléchir à votre vie. Vos projets avanceront plus rapidement car vous saurez cibler ce qui est important.

Sur les quatre expériences que je vous ai présenté, j’en ai conservé deux et ai appris quelque chose des autres à chaque fois. J’ai encore une foule d’idées que je n’ai pas encore essayer. En voici quelques unes :

  • Se débarrasser d’un objet par jour.
  • Lire pendant 30 minutes par jour.
  • Prendre une photo par jour.
  • Manger végétarien.
  • Ne pas prendre la voiture.
  • Appeler un ami chaque jour pour prendre de ses nouvelles.

Cette petite méthode d’expérimentation vous aidera à trouver de nombreuses petites améliorations à votre vie. Sur le long terme cela fera une différence non négligeable quand à votre qualité de vie. Vous vivrez de telle façon car vous l’avez essayé et vous appréciez. Vous ne n’agissez pas comme tout le monde uniquement parce que tout le monde vit comme ça. Vous vivrez votre vie, pas celle que les normes de la société vous impose.

Vous êtes différent de la majorité alors ne vivez pas comme elle ou elle tuera votre vie.

{ 13 comments… add one }
  • Ludovic 9 novembre 2013, 18 06 36 113611

    Ton article fait penser à la citation de sa Sainteté le Dalai-lama « le paradoxe de notre temps » à regarder si ta le temps.
    J’aime beaucoup tes idées, mais le problème c’est que je vis chez mes parents du coup je ne peux pas tous faire, par contre des que j’aurais mon appart finis la télévision et régime okinawa tous les jours.
    Au niveau du sport tu n’aurais pas des idées stp ? Je pratique les salutation au soleil le matin mais je ne fais que 15 minutes maximum et je ne sais pas quelle sport pratiqué ( le vélo et la course à pied ne m’amuse pas, souffrir pour avoir des endorphines ce n’est pas tellement intéressant…)

  • Sylvain 12 novembre 2013, 21 09 33 113311

    Bonjour Olivier,

    Je ne connais pas ta référence, j’y jetterai un œil et je t’en remercie.
    Tu n’as pas besoin de vivre seul pour ne pas regarder la télé. Je vis en couple et même si ma moitié regarde la télé, je ne me sens pas obligé de le faire.
    Pour faire du sport à domicile je te conseille tout ce qui est préparation physique générale. C’est de la musculation au poids de corps avec très peu de matériel. Regarde du coté de la méthode Lafay. C’est une méthode très complète pour tous les niveaux et où tu n’aura pas besoin de matériel autre que les chaises ou le balai que tu as déjà chez toi.

  • Laurent 13 novembre 2013, 15 03 05 110511

    C’est la première fois que je visite ton site. Et quelle bonne surprise en lisant cet article.

    Je suis d’accord avec toi. La Société nous impose un mode de vie que l’on souhaite à tout prix quitter.
    Personnellement, en 2012 j’ai décidé de changer de vie en quittant mon travail et en vivant de mes sites. Ainsi fini metro-boulot-dodo. Vivre la vie que l’on veut vivre, c’est aussi ça ne pas suivre la majorité.

    Pour la partie activité sportive, je rejoins Sylvain qui parle de la méthode lafay. Je la pratique depuis près d’un an et demi. J’en suis très satisfait.

    A bientôt.

  • Spoutnik16 from Valais Festival 15 novembre 2013, 16 04 40 114011

    J’avais lu un article cool, d’un autre blogger (Ploum.net), qui nous proposait une expérience qui va dans le même sens,
    Chaque fois qu’on veut dire « je n’ai pas le temps pour… », dire « je n’ai pas la vie pour… ». Le temps c’est la vie, c’est ce qu’on fait de sa vie. Quand on dit à une connaissance « j’ai aps le temps de passer te voir ce soir », ce qu’on dit en fait c’est « j’ai pas la vie pour passer te voir ce soir », « dans ma vie, ma priorité c’est d’aller voire ma copine ce soir, pas de te voir »

  • Ludovic 15 novembre 2013, 20 08 19 111911

    Merci pour vos réponses, je connais un peu la méthode lafay mais je pense que je vais continuer dans le yoga ;). Au faite voici la citation de sa Sainteté le Dalai-lama :
    Nous avons des maisons plus grandes,
    mais des familles plus petites ;
    Davantage de moyens et moins de temps.
    Nous avons davantage de diplômes,
    mais moins de bon sens ;
    Davantage de connaissances,
    mais moins de compréhension ;
    Davantage d’experts,
    mais aussi davantage de problèmes ;
    Plus de médicaments mais une moins bonne santé.

    Nous avons atteint la lune,
    mais avons des problèmes pour traverser la rue
    et aller à la rencontre de nos nouveaux voisins.
    Nous concevons des ordinateurs toujours
    plus gros, et recueillons toujours plus d’informations
    qui utilisent plus de papier que jamais,
    mais nous communiquons moins.

    Nous recevons toujours plus de quantité,
    mais moins de qualité.
    C’est l’époque de la cuisine vite faite et de la digestion lente,
    Des grands hommes, mais du peu de caractère,
    Des gros profits, mais des relations superficielles.

    C’est une époque où l’on affiche beaucoup,
    mais derrière cette façade, il n’y a que le vide.

  • Mr & Mme P from indépendance financière 17 novembre 2013, 19 07 01 110111

    Bonjour,

    La vie de Jean fait froid dans le dos !

    Un des points qui m’a beaucoup aidé pour gagner en bonheur a été de quitter Paris et son stress. L’air de rien, passer de 1h30 de bouchon par jour à 10 minutes de voiture vous change la vie ! Je ne compte pas tout les à-cotés, comme une sortie du week end, la plage…

    Prochain cap pour moi : l’activité physique 🙂

  • David 18 novembre 2013, 9 09 06 110611

    Malheureusement, je me reconnait un peu par certains côtés dans le profil de Jean.
    En particulier sur les horaires (bon pas de voiture pour moi, mais plusieurs heures de transports en commun… 🙁 )

    Par contre, sur le sommeil, lorsque j’étais moralement reposé, (ça va revenir bientôt, car l’année fut très rude), je me réveillais aussi en quelques minutes.
    Je pense que c’est surtout une question de repos.

    Pour l’alimentation, effectivement, il y a tellement de manière différentes de se nourrir, pourquoi ne pas essayer de manger plus diététique, moins sucré, moins gras, …
    Seul risque : une fois habitué, vous aurez du mal à remanger gras et sucré, car ça deviendra immangeable.

    Concernant les écrans, l’idée me tente, reste plus qu’ convaincre madame! 🙂

  • Philippe 29 novembre 2013, 17 05 44 114411

    Vivre à contre courant est une discipline très fructueuse qui peut se pratiquer à l’infini. Cela implique de se débarrasser des contraintes d’un travail salarié ( horaires, chef etc) pour commencer à prendre la main sur son emploi du temps. Ensuite il y a à prendre du pouvoir sur… soi-même, ce n’est pas forcément le plus simple tant la pression sociale de conformité à ce que fait, dit et pense la majorité (rien de politique la dedans!) est grande. Merci pour l’article qui donne des pistes très concrètes

  • Sylvain 2 décembre 2013, 11 11 43 124312

    Une petite astuce pour se réveiller rapidement est de se coucher et de se lever à heures fixes. Le corps s’habitue et sait quand il doit se reposer ou dormir.
    Il est possible de faire varier un peu mais moins il y a des changements et plus le corps s’adapte.

    C’est vrai qu’une fois que l’on a réduit fortement le sucre de son alimentation, on y est beaucoup plus sensible. Personnellement j’apprécie toujours le chocolat au lait mais je sens plus le sucre et il m’écœure rapidement.

    Se rapprocher de son lieu de travail et diminuer le temps de trajet améliore grandement la qualité de vie. Le stress diminue et les dépenses sont beaucoup plus faibles.
    En contrepartie la résidence peut couter plus chère mais il faut prendre le temps de comparer les deux options parce que la différence n’est pas si évidente que ca.

  • Gilles from Objectifs Liberté 6 décembre 2013, 17 05 43 124312

    C’est vraiment un article qui fait réfléchir et qui montre que la prise de conscience est importante car on ne se rend pas toujours compte de la situation que l’on vit et on l’accepte trop facilement. Sylvain a visiblement bien compris le monde dans lequel nous vivons et il essaie de change sa vie malgré son jeune age.

    Merci en tout cas pour cet article fort complet et bien écrit.

    @Ludovic : la pensée du Dalai Lama est tellement pleine de bon sens, notre modernité est-elle vraiment un signe de progrès humain ?

  • Sylvain 6 décembre 2013, 19 07 40 124012

    C’est moi qui te remercie Gilles de m’avoir donné l’opportunité d’écrire sur ton blog.
    En tant qu’invité je considère comme un devoir le fait d’apporter un article le plus abouti et utile possible.

  • Aurélien 17 janvier 2014, 17 05 09 01091

    Travailler dans une entreprise est toujours la monotonie et la galère. On a envie de quitter le job mais recommencer à zéro c’est difficile. Sauf si on a déjà pensé à des plans de secours. Avec un boulot très chargé, impossible de penser à une alimentation saine et équilibrée (question de temps). Mais il faut tout de même à faire du sport après tout : quelques minutes de footing chaque matin feront l’affaire !

  • King of GSM 26 avril 2016, 12 12 27 04274

    Pour ceux qui passent aussi beaucoup de temps devant leurs ordinateurs (par passion ou par nécessité), il est très intéressant d’installer des programmes qui permettent de réduire les émissions d’ondes bleues ou même de porter des lunettes qui servent de filtre à ces ondes bleues.
    On se retrouve avec un écran qui a une teinte orange/rose et on sent très bien que nos yeux sont beaucoup moins sollicités.

    La gestion du temps est aussi quelque chose qui ne faut pas négliger. Se mettre un planning fixe pour chaque activité et essayer de casser la routines sont des petites choses qui permettent de se sentir beaucoup mieux !

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*