≡ Menu

Souscrire un contrat d’assurance vie

L’assurance vie est un placement que j’ai ignoré à tort pendant des années, à cause d’un manque de connaissance total sur son mode de fonctionnement ainsi qu’une erreur d’appréciation. En effet, le mot assurance vie (en France) est souvent mal interprété car on confond assurance vie et assurance décès :

  • Assurance décès : c’est une assurance (souvent couplée avec une assurance invalidité) qui garantit un capital ou une rente à un ou plusieurs bénéficiaires au décès de son signataire. Ce contrat est généralement proposé pour des sommes modiques de 5 à 20 euros par mois car le capital décès, fonction du montant des versements, n’est pas très élevé.
  • Assurance vie : c’est avant tout un placement financier, souvent souscrit dans une optique de gestion de patrimoine, qui offre des avantages en matière de succession. Ce contrat permet de verser à son rythme des montants libres.

Pour faire vraiment simple, l’assurance décès est donc plus proche de votre assurance voiture ou habitation (sauf que c’est vous ou votre famille que vous assurez), alors que l’assurance vie est plus proche de votre livret A en bien mieux.

Dans une assurance vie, il y a trois parties prenantes :

  • L’assureur : il conserve les sommes versées et vous propose différents placements à mettre dans votre contrat d’assurance vie.
  • Le souscripteur : c’est vous, qui déposez à votre convenance les montants que vous désirez sur les supports financiers de votre choix.
  • Le bénéficiaire : c’est la personne qui héritera du contrat si vous décédez. Il peut y en avoir plusieurs et on peut même préciser un pourcentage de répartition entre bénéficiaires du contrat.

Signature Contrat Assurance Vie

Un des principaux attraits des contrats d’assurance vie est l’absence de droits de succession jusqu’au montant de 152500 euros. Cela laisse une marge de manœuvre intéressante et un beau patrimoine à transmettre au(x) bénéficiaire(s) (ses enfants par exemple). De plus, il n’y a pas besoin de faire un testament, juste de mettre un bénéficiaire clairement identifié ce qui ne coute rien par rapport à une visite chez un notaire. L’argent continue de nous appartenir de notre vivant et on peut parfaitement le retirer en totalité ou partiellement comme bon nous semble (ce n’est pas une donation !).

Mais un contrat d’assurance vie, comme je l’ai expliqué précédemment, c’est avant tout un placement financier. On distingue trois types de contrats : en euros, en unités de compte, multisupports. Le type de contrat indique le type de placements que l’on peut y mettre. Je traiterais des types de contrats dans un autre article mais sachez dès à présent qu’il vaut mieux utiliser un multisupport qui est le contrat le plus souple car on peut investir à la fois en fonds euros, en unité de compte ou plus librement en choisissant son fond :

  • Fonds euros : les fonds euros sont des fonds « sécurisés » investis sur des obligations et censés garantir un rendement supérieurs à l’inflation. En ce moment on est entre 3 et 3,5% nets.
  • Fonds en unité de compte : c’est un fond généralement composé d’actions gérés par l’assureur.
  • Fonds au choix : dans les multisupport, vous disposez d’un large choix de fonds où investir en fonction de votre profil.

La liste des caractéristiques essentielles (et attractives selon moi) des contrats d’assurance vie sont :

  • Garantie du capital : il existe une garantie concernant les sommes que vous déposez chez l’assureur si celui-ci fait faillite. Cette garantie est fixée à 70000 euros tous contrats confondus chez un assureur donné et existe grâce au FGAP (fonds de garantie des assurances de personnes). Bien évidement vu les sommes détenues par les assureurs, il n’est pas évident que si un cataclysme boursier se produisait, il y ait assez dans les caisses …
  • Insaisissabilité : L’assurance vie est insaisissable. Si vous êtes endettés vos créanciers (même le fisc) ne peuvent pas prendre l’argent se trouvant sur vos contrats. Sans rentrer dans les textes juridiques,  l’insaisissabilité de l’assurance vie découle du fait que les sommes versées sont en attente d’affectation et appartiennent à l’assureur pendant cette période. En effet on ne sait pas qui touchera l’argent du souscripteur ou du bénéficiaire. Attention quand même, la fraude pour échapper à ces créanciers en versant des sommes alors que l’on est déjà endettés est condamné par la loi ! Mais pour un commerçant honnête qui peut tout perdre c’est une excellente protection (pour lui et sa famille).
  • Fiscalité avantageuse : c’est un des derniers placements avantageux qui a été attaqué comme tous les types de placement par le gouvernement qui cherche à renflouer ses caisses avec l’argent des épargnants. Toutefois j’ai bonne espoir que le lobbying des assureurs (pour une fois) défendent les intérêts des épargnants qui sont aussi les leurs ! Ce sera la bataille des puissants contre les puissants. Qu’en est-il aujourd’hui concernant les principales règles fiscales concernant les plus-values réalisées dans les contrats d’assurance vie après plus de 8 ans :
    • CSG de 12,3%, de toute façon plus rien n’échappe à la CSG à part quelques livrets.
    • Si on fait le choix de l’imposition sur le revenu, on dispose d’un abattement de 4600 euros pour une personne seule et 9200 euros pour un couple. Si la plus-value est supérieure, elle est taxé à 7,5%.

On voit que pour un petit épargnant sortant des sommes « raisonnables  » après 8 ans de détention, il ne paie que la CSG sur sa plus-value (ce qui est déjà pas mal). Il est à noter que la CSG sur les fonds euros est prélevée chaque année (nouveauté fiscal) Certains assureurs proposent des produits permettant de mettre mon placement préféré du moment, les SCPI, dans les assurance vies. C’est bien sur une excellente idée, car on mixe un produit relativement sûr à haut rendement (en tous cas bien plus que les fonds euros) avec la fiscalité intéressante de l’assurance vie.

On comprend vite au vu de l’énoncé des avantages de l’assurance vie, que c’est un placement incontournable dont j’aurais l’occasion de reparler sur des sujets plus précis. Il est important de prendre date comme vous avez pu le voir dans la partie sur la fiscalité (idem que pour un PEA). Si je n’avais donc qu’un conseil à vous donner, c’est de souscrire dès maintenant un contrat d’assurance vie multisupport et de mettre une somme symbolique sur un fonds euros.

{ 6 comments… add one }
  • Christophe 23 mai 2011, 8 08 04 05045

    Un contrat d’assurance vie est un bon placement de « père de famille » mais qui rapporte en général 4% d’intérêt par an.C’est beaucoup mieux qu’un simple livret A (même s’il vaut prévoir les prélèvement sociaux).
    Il faut néanmoins trouver le bon support car il existe une multitude de produits différents avec ou sans risque (monosuuport ou mulitisupport avec un peu de capital risque).

  • Tan 23 mai 2011, 9 09 09 05095

    Tu as éclairci les choses car je confondais assurance vie et assurance décès. Je n’avais pas compris ce qu’était une assurance vie. Je sais c’est pas bien mais je ne suis pas très vieux et je ne connais pas tous les types de placements. Ma banque m’avait proposé un jour d’en souscrire une mais j’avais dis non à l’époque car les choses n’étaient pas clair. J’avais l’impression que le conseiller essayait de me fourguer quelque chose dont je n’avais aucun besoin.

    A l’occasion je lirais un peu plus de documentation sur l’assurance vie pour me former, voir faire un petit comparatif à moins que tu es l’intention de le faire sur le blog ! En me renseignant ils m’ont dit qu’il en avait souscrit une à la banque (et je ne le savais même pas alors que je suis un des bénéficiaires, trop fort).

  • Guillaume de komment devenir riche 23 mai 2011, 23 11 45 05455

    C’est clair que la terminologie est mal choisie, souvent mes clients confondent.

    Il faut voir assurance vie comme un cadre fiscal dans lequel je peux investir comme je le souhaite.

    Et l’assurance décès, une assurance pure pour couvrir le risque du décès 🙂

  • Gilles (Objectifs Liberté) 27 mai 2011, 21 09 23 05235

    @Christophe : oui normalement l’assurance vie est un placement de père de famille à condition de prendre des fonds euros. Par contre on trouve dans les contrats multi-supports des fonds actions beaucoup plus risqués. Donc il faut en fonction de son profil de risque faire les choix adaptés.

    @Tan, @Guillaume : et oui c’est le problème de l’assurance vie, ce n’est pas une assurance mais un placement financier ! L’assurance vie est d’ailleurs un bon support pour investir de manière (en partie) défiscalisée avec un grande variété de fonds (euros et actions). Pour ma part j’ai une assurance vie ou je mets chaque mois une centaine d’euros répartis sur fonds Inde, Chine, Agressor, Carmignac Commodities et Or (5 fonds). On choisit sa répartition en pourcentage et ensuite chaque mois à date fixe la somme est répartie sur les cinq fonds en fonction des pourcentages. Ce support se gère tout seul, c’est automatique et je peux revoir ma répartition si mon analyse de l’économie mondiale changeait (à faire tous les semestres je pense).

  • André 12 mai 2015, 10 10 09 05095

    La confusion de ces deux termes est présente à chaque fois que j’en discute avec un de mes clients.
    Il est vrai que ce sont bien deux choses différentes mais l’expression choisie à été mal présenté. De plus avec les séries télévisions cela n’aide pas.. combien de fois on m’a dit « ah mais j’ai vu à la télé que… »

    Tes explications sont vraiment très claires et précises, je vous rejoins sur tout les points cités.

  • régis 25 août 2016, 10 10 03 08038

    L’assurance vie est un placement financier avec un avantage fiscal. Ouvrir une AV multisupport permet d’investir dans l’immobilier avec les SCPI et dans la bourse avec les fonds actions, les fonds obligataires et les trackers. Seul le fond en euro est garanti en capital. Les unités de comptes ne sont pas garanties en capital, mais sur le long terme le risque est faible et les gains potentiels sont bien + élevés que sur le fond en euro. Toute la subtilité est alors de choisir le bon dosage entre fond en euro et UC.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*