Sortir en rente en puisant dans son capital

par GillesF

Lorsque l'on parle d'indépendance financière, on imagine presque tout le temps qu'il faut un capital conséquent pour tirer des revenus suffisants pour vivre. Pourtant pour ceux qui n'ont pas un tel capital, une solution existe qui consiste à tirer des revenus (une rente) de son capital en puisant dedans si les intérêts produits ne couvrent pas l'ensemble des dépenses.

L'idée n'est pas si ridicule pour une personne âgée sans enfant ou quelqu'un qui a un projet ambitieux qui nécessite du temps mais sera rentable à terme. Dans ce cas, il est logique de griller son capital (en partie ou en totalité). Plutôt que de reporter un projet de changement de vie dans 10 ans, il peut être plus judicieux de le chiffrer et de taper dans son capital.

Pour bien comprendre le principe, nous allons donner des chiffres. Supposons que nous disposions d'un capital de 100000 euros sur des placements sans risque et immédiatement disponibles. Si nous envisageons de disposer de 1000 euros par mois, soit 12000 euros par an, en combien de temps notre capital aura t-il fondu ? Dans le cadre de la démonstration je supposerais que le rendement est net d'impôts.

Rocking chair

Si on fait un calcul en tenant compte juste des liquidités (rendement à 0), il est possible de tenir environ 8,5 années (100000 / 12000). Mais la magie de la rente avec utilisation du capital c'est que le rendement n'est pas égal à 0 et que les intérêts produits vont permettre de tenir plus longtemps que l'on ne pourrait l'imaginer.

  • Rendement = 0%, 8,5 ans, après 5 ans il reste 40 Keuros de capital.
  • Rendement = 3%, 9,5 ans, après 5 ans il reste 50 Keuros de capital.
  • Rendement = 6%, 11 ans,  après 5 ans il reste 62 Keuros de capital.
  • Rendement = 10%, 15 ans,  après 5 ans il reste 80 Keuros de capital.

J'ai arrondi les chiffres mais la démonstration est impressionnante. Il est toujours possible d'argumenter que 6% sur des placements liquides, c'est irréaliste. Pourtant en panachant la somme totale intelligemment sur différentes supports et en arbitrant au fur et à mesure c'est possible.

Celui qui n'a pas peur de taper dans son épargne pour vivre une vie indépendante pour réaliser un projet de vie (sous réserve que celui-ci soit bon marché) peut finalement se le permettre. Pourquoi reporter un départ à l'étranger lorsque l'on possède un capital de 100000 euros, les possibilités sont immenses et il est toujours possible quand on a du temps de trouver des moyens alternatifs de revenus.

Souvent, on imagine que le capital nécessaire pour devenir indépendant financièrement est très important car l'idée d'utiliser une partie du capital semble incongrue. Cependant, c'est une excellente idée si l'on songe qu'on est à un plein temps pour réfléchir, créer et entreprendre.

Je ne parle même pas du voyageur qui se contente de 500 euros par mois dans des pays à bas coût (sous réserve de long séjour car l'avion coute cher), avec un rendement de 4% sur ce même capital de 100000 euros, il tiendrait 26 ans (raisonnement sans tenir compte de l'inflation).

Vous avez saisi l'idée de toute façon. A partir du moment ou vous disposez d'un petit capital, que vous avez calculé votre budget, vous pouvez envisager de ne plus travailler et de réaliser vos rêves (voyages, projets, ...) immédiatement. Pourquoi attendre la retraite quand on réalise que l'indépendance financière est atteignable ? Le plus dur finalement, n'est ce pas finalement de définir le projet ?

Cet article a été écrit par ...

– qui a écrit 183 articles sur Le blog de la liberté.

Informations concernant l'auteur sur sa page Google Plus

Contacter l'auteur

{ 0 commentaires… En ajouter un maintenant }

Laisser un commentaire

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

Article précédent :

Article suivant :