≡ Menu

Soignez vos problèmes d’argent (Entretien avec Philippe Geffroy)

Rendez-vous est pris ce Mardi avec Philippe Geoffroy, l’auteur du livre « Soignez vos problèmes d’argent » au métro Louvre Rivoli à 18h30. Comme il pleut, il a filé au café d’en face (Café La Colonnade) où je n’ai pas de mal à le reconnaitre et à localiser sa table, car sa photo est sur son livre que j’ai déjà acheté presque à sa sortie. Je découvre ma foi un homme souriant, fort sympathique, avec lequel il est vraiment très agréable de discuter. Je sens en lui une grande aisance relationnelle et la qualité d’écriture que j’avais découverte dans son livre s’exprime aussi au travers de ses paroles.

Gilles : Peux tu te présenter Philippe ? Age, profession, situation familiale, marque de ta voiture, je veux tout savoir mais tu n’es pas obligé de tout me dire !

Philippe : J’ai 55 ans, je suis coach, auteur et conférencier, marié depuis 2 ans (après 16 ans de vie commune et de réflexion sur le sens de se marier !), père de 3 grands fils et beau père d’une jeune fille. Je roule alternativement dans une Mercedes C200 et dans une 205 de 1996 que mon épouse a hérité d’une vieille tante. J’habite à la campagne dans un coin très calme, entouré de vignes et de forets. Je ne fume pas, adore les grands crus, les restaurants 3 étoiles, les sardines à l’huile et les grillades au sarment de vigne. Signe du Taureau ascendant Scorpion = épicurisme, pied sur terre et vie intérieure agitée (parfois).

Gilles : Peux tu me décrire ton parcours professionnel qui est très varié je crois ?

Philippe : Quand j’étais petit, je rêvais d’être explorateur, mais je suis un peu trop trouillard. Mon enfance s’est passée en Bretagne et je suis « monté » à Paris pour faire une école de jazz , je voulais être musicien professionnel, mais je n’ai jamais décollé. C’était une vie assez bohème. Quand j’ai décidé de fonder famille, j’ai passé un concours administratif et je suis rentré à La Poste. J’y suis resté 12 ans. A la fin j’étais formateur en communication et management pour les cadres de La Poste. Mon épouse faisait le même métier et avait l’envie de se lancer, elle m’a entrainé et j’ai bien fait. Je voyais qu’à l’extérieur, des gens comme moi gagnaient 3 fois plus. Je ne supportais plus d’avoir un « chef ». Il me fallait prendre des risques et je suis très heureux de l’avoir fait. Je suis installé en profession libérale depuis 1996, j’ai donc passé le fameux cap des 5 ans ! Je développe mon business exclusivement par réseau et recommandation. J’ai une formation de thérapeute mais j’exerce en tant que coach par choix et affinité. Je fais 5 à 10 conférences par an sur mon thème fétiche, l’argent ! Finalement, j’explore l’âme humaine et ses manifestions : c’est infini !

Gilles : J’ai lu ton livre il y a deux ans et que j’ai trouvé très pertinent. Comment t’es venu l’idée de le faire et est ce que cela t’a pris beaucoup de temps pour l’écrire ? Que pourrais tu conseiller à un futur auteur ?

Philippe : Cela faisait 5 ans que j’avais le désir d’écrire, j’avais des idées, mais j’allais alors voir à la Fnac ce qu’il y avait sur le thème et je me disais que je n’avais rien à apporter de plus. Donc ça trainé. Un jour, j’ai animé le programme de Stephan Covey, les 7 habitudes des gens très efficace. Son livre était remis à la fin et des participants m’ont demandé de le signer. J’ai signé des bouquins de Covey, c’était génial ! Ensuite Olivier Seban m’a dit que je pourrai écrire quelque chose de court pour donner aux visiteurs qui s’inscriraient à ma newsletter. J’ai donc écrit les 12 principes, cela tenait en 3 pages. Et puis ensuite j’ai eu un creux de travail qui m’a laissé du temps libre et j’ai écrit le bouquin en 2 mois corrections incluses. Le conseil que je donnerai est de bien choisir son éditeur pour que votre livre se trouve à la bonne place dans les rayons. Ensuite, ne cherchez pas à inventer l’eau chaude : tout a été dit ou presque, mais personne ne l’a présenté comme vous pourriez le faire. Cela rencontrera des lecteurs qui seront touchés par votre style, votre manière de diffuser l’information et vous-même en tant qu’auteur

Gilles : Tu écris des articles sur le blog Esprit Riche, pourquoi ne pas créer ton propre blog et écrire tes articles ?

Soignez vos problèmes d'argent

Philippe : Parce que 1+1 = 3 ou plus. J’ai vite sympathisé avec Michael, notre fonctionnement est proche. Il a un blog avec de l’audience, j’ai une expertise qui enrichit le contenu du blog et il maitrise le blogging bien mieux que moi, ça marche très bien comme ça. On prépare un programme en ligne d’aide à la création d’une activité indépendante. En fait un de mes principes est le minimax : le minimum d’efforts pour le maximum de résultats.

Gilles : Que penses tu du phénomène du blogging autour de l’argent et du développement personnel sujet que tu maitrises avec succès ?

Philippe : Il y a tout et n’importe quoi, je pense qu’il faut être vigilant, mon critère est d’écouter des gens qui ont fait ce qu’ils disent. Ce simple critère en élimine déjà un bon paquet. On parle aussi d’indépendance financière, j’aime et pratique ce concept, mais avoir un boulot dans lequel je m’éclates et qui apporte de la valeur aux autres est fondamental. Je crains que dire aux gens qu’ils vont s’enrichir sans rien faire est une promesse qui n’engagera que ceux qui l’écoutent ! Pour choisir mes missions, je me dis : est-ce que tu le ferais gratuitement ? Si c’est oui, je prends. Il reste encore 15% de mon bizness en dehors de ce principe. En 2012, j’y serai à 100%. Quant au développement personnel, c’est la même chose : je ne suis pas devenu coach en 4 leçons. Cela fait 20 ans que je bosse sur moi, j’ai fait plus de 300 jours de formation sur le sujet, je suis moi-même coaché, je pense qu’il faut vérifier tout ça …

Gilles : Mon truc à moi c’est la simplicité et la non- possession car on meurt de toute façon sans rien emporter. Je crois savoir que toi aussi, comment de ton coté vis tu la simplicité ?

Philippe : Oui, c’est paradoxal en apparence d’allier simplicité et argent. Je consomme peu mais bien, un voyage par an au soleil en janvier, je change de voiture (achetée toujours d’occasion ) tous les 6/7 ans, d’ordinateur tous les 3/4 ans et je n’ai aucun gadget, d’ailleurs je n’ai pas envie d’apprendre à m’en servir, je préfère passer du temps dans mon parc à regarder les écureuils, les biches les renards et à expliquer aux taupes qu’elles doivent aller faire leurs galeries ailleurs. Le luxe est pour moi le temps, j’en dispose de beaucoup grâce à l’indépendance financière, et la qualité du temps est liée à la qualité des relations avec ceux qui partagent ma vie ; épouse, enfants, amis, clients, voisins (voir à ce sujet l’article Le temps, c’est plus que de l’argent !). Je ne suis pas dépendant du fait de gagner de l’argent parce que j’ai fait des expériences de réduction drastique de la consommation sans souci. Ce qui compte est l’intensité. Elle est donnée par une présence à soi , à l’autre et à la situation. Une certaine routine est nécessaire pour apprécier pleinement les extras. Je médite régulièrement (pas cher !) et n’ai pas la télévision. Je fais en sorte d’être conscient de la magie de l’instant présent.

Gilles : Tu vis surtout de tes séminaires, peux tu nous en dire un peu plus sur les thèmes que tu traites ? Et peux tu nous en dire plus sur ton activité de thérapeute que tu exerces avec ta compagne ?

Philippe : En séminaire, je traite les thèmes des stratégies de réussite personnelle et professionnelle, ou comment faire rayonner à l’extérieur ce qu’on a à l’intérieur, j’aborde les thèmes de la gestion des émotions, de l’estime de soi, de la relation à l’argent. En coaching j’aide des personnes à franchir le cap d’avoir un business indépendant qui les rende joyeux et prospère. Je travaille aussi comme coach dans de grandes organisations j’anime des conventions et autres événementiels. Comme je te l’ai dit, je vis à la campagne depuis 18 mois, en pleine nature, dans une grande et belle maison. C’est un projet qui inclut des séjours de ressourcement et d’évolution personnelle pour des clients. Nous pouvons recevoir 6 personnes. Il y a des séjours formels, avec ateliers de créativité, vie en commun, espace de parole, échanges de pratiques et des séjours libres de coaching individuel intensif. On veut offrir un temps très qualitatif pour se poser, se reposer, se désactiver et se distancier. Puisque tu m’en parles, ceux qui veulent en savoir plus peuvent m’envoyer un mail pour recevoir une info détaillée, merci Gilles ! (Site de PhilippeGeffroy)

Gilles : Quelles sont tes principales qualités ?

Philippe : Plus ça va, plus je pense que chaque qualité porte en elle-même les germes de l’inefficacité. J’aime apprendre et mettre en pratique vite ce que j’apprend, je suis très structuré, je sais bien projeter et visualiser mes objectifs et mettre en place le chemin qui m’y conduit. Je prends du temps pour décider et agit vite ensuite. Je sens bien les gens… eh, Gilles, tu ne me demandes pas mes défauts ?

Gilles : Non je ne te demande pas tes défauts car je veux une interview positive ! As tu atteint l’indépendance financière ?

Philippe : C’est en cours. Mes investissements immobiliers me rapportent 50% de mes revenus, mon travail le reste, je prend 15 à 20 semaines de « vacances » par an. Je mets des guillemets car je ne considère pas que répondre à cet interview ou écrire un livre est du travail. J’ai arrêté la Bourse. Je suis en train d’augmenter mon actif net, cela va diminuer mon endettement et d’ici 3 ou 4 ans, j’atteindrai le nirvana promis par cette équation : RST ≥ TVO . Oui tu ne savais pas que j’étais aussi un grand chercheur en mathématiques ! Non je blague. RST = Revenus Sans Travailler TVO = Train de Vie Optimal. Et puis je devrais quand même toucher une retraite, merde alors !

Gilles : Quelles sont tes projets futurs ?

Philippe : Déménager à la campagne a été un gros projet . J’ai besoin de stabilité maintenant. Pour 2012 développer mes séminaires et conférences sur l’argent, je trouve au fil de l’eau les bonnes personnes qui les organisent pour moi, en échange je leur offre leur participation au stage et du coaching gratuit. Mettre en place également quelques un de ces séjours dont j’ai parlé plus haut. J’ai commencé plusieurs bouquins et j’écris chaque semaine sur esprit riche, cela va peut être se concrétiser ; je ne me mets ni échéance ni pression. Voilà pour le court terme. J’ai aussi cette idée d’une sorte de fondation pour aider les jeunes professionnels de la santé naturelle (naturopathes, masseurs, psy etc) à s’installer Je supporte de moins en moins de vivre en France entouré de gens gavés qui pleurent et qui râlent pour un rien ou ont peur de tout. Sans doute vais-je explorer l’idée de partir loin… Ça a été un vrai plaisir de te rencontrer, Gilles, avec beaucoup de simplicité !

Gilles « Peux tu te présenter Philippe ? Age, profession, situation

familiale, marque de ta voiture, je veux tout savoir mais tu n’es pas obligé de tout me dire ! »

Philippe : J’ai 55 ans, je suis coach, auteur et conférencier, marié depuis 2 ans (après 16 ans de vie commune et de réflexion sur le sens de se marier !), père de 3 grands fils et beau père d’une jeune fille. Je roule alternativement dans une Mercedes C200 et dans une 205 de 1996 que mon épouse a hérité d’une vieille tante. J’habite à la campagne dans un coin très calme, entouré de vignes et de forets. Je ne fume pas, adore les grands crus, les restaurants 3 étoiles, les sardines à l’huile et les grillades au sarment de vigne. Signe du Taureau ascendant Vierge = épicurisme, pied sur terre et vie intérieure agitée (parfois).

Gilles : « Peux tu me décrire ton parcours professionnel qui est très

varié je crois ? »

Philippe : Quand j’étais petit, je rêvais d’être explorateur, mais je suis un peu trop trouillard. Mon enfance s’est passée en Bretagne et je suis « monté » à Paris pour faire une école de jazz , je voulais être musicien professionnel, mais je n’ai jamais décollé. C’était une vie assez bohème. Quand j’ai décidé de fonder famille, j’ai passé un concours administratif et je suis rentré à La Poste. J’y suis resté 12 ans. A la fin j’étais formateur en communication et management pour les cadres de La Poste. Mon épouse faisait le même métier et avait l’envie de se lancer, elle m’a entrainé et j’ai bien fait. Je voyais qu’à l’extérieur, des gens comme moi gagnaient 3 fois plus. Je ne supportais plus d’avoir un « chef ». Il me fallait prendre des risques et je suis très heureux de l’avoir fait. Je suis installé en profession libérale depuis 1996, j’ai donc passé le fameux cap des 5 ans ! Je développe mon business exclusivement par réseau et recommandation. J’ai une formation de thérapeute mais j’exerce en tant que coach par choix et affinité. Je fais 5 à 10 conférences par an sur mon thème fétiche, l’argent ! Finalement, j’explore l’âme humaine et ses manifestions : c’est infini !

Gilles : « J’ai lu ton livre il y a deux ans et que j’ai trouvé très

pertinent. Comment t’es venu l’idée de le faire et est ce que cela t’a

pris beaucoup de temps pour l’écrire ? Que pourrais tu conseiller à un

futur auteur ?»

Philippe :Cela faisait 5 ans que j’avais le désir d’écrire, j’avais des idées, mais j’allais alors voir à la Fnac ce qu’il y avait sur le thème et je me disais que je n’avais rien à apporter de plus. Donc ça trainé. Un jour, j’ai animé le programme de Stephan Covey, les 7 habitudes des gens très efficace. Son livre était remis à la fin et des participants m’ont demandé de le signer. J’ai signé des bouquins de Covey, c’était génial ! Ensuite Olivier Seban m’a dit que je pourrai écrire qqch de court pour donner aux visiteurs qui s’inscriraient à ma newsletter. J’ai donc écrit les 12 principes, cela tenait en 3 pages. Et puis ensuite j’ai eu un creux de travail qui m’a laissé du temps libre et j’ai écrit le bouquin en 2 mois corrections incluses. Le conseil que je donnerai est de bien choisir son éditeur et de ne pas chercher à inventer l’eu chaude : tout a été dit, mis personne l=ne le dira comme lui et cel rencontrera des lecteurs qui seront touchés par le message et l’auteur.

Gilles : « Tu écris des articles sur le blog Esprit Riche, pourquoi ne

pas créer ton propre blog et écrire tes articles ?»

Philippe : Parce que 1+1 = 3 ou plus. J’ai vite sympathisé avec Michael, notre fonctionnement est proche. Il a un blog avec de l’audience, j’ai une expertise qui enrichit le contenu du blog et il maitrise le blogging bien mieux que moi, ça marche très bien comme ça. On prépare un programme en ligne d’aide à la création d’une activité indépendante. En fait un de mes principes est le minimax : le minimum d’efforts pour le maximum de résultats.

Gilles : « Que penses tu du phénomène du blogging autour de l’argent et

du développement personnel sujet que tu maitrises avec succès ?»

Philippe : Il y a tout et n’importe quoi, je pense qu’il faut être vigilant, mon critère est d’écouter des gens qui ont fait ce qu’ils disent. Ce simple critère en élimine déjà un bon paquet. On parle aussi d’indépendance financière, j’aime et pratique ce concept, mais avoir un boulot dans lequel je m’éclates et qui apporte de la valeur aux autres est fondamental. Je crains que dire aux gens qu’ils vont s’enrichir sans rien faire est une promesse qui n’engagera que ceux qui l’écoutent ! Pour choisir mes missions, je me dis : est-ce que tu le ferais gratuitement ? Si c’est oui, je prends. Il reste encore 15% de mon bizness en dehors de ce principe. En 2012, j’y serai à 100%

Quant au développement personnel, c’est la même chose : je ne suis pas devenu coach en 4 leçons. Cela fait 20 ans que je bosse sur moi, j’ai fait plus de 300 jours de formation sur le sujet, je suis moi-même coaché, je pense qu’il faut vérifier tout ça …

Gilles : « Mon truc à moi c’est la simplicité et la non- possession car

on meurt de toute façon sans rien emporter. Je crois savoir que toi

aussi, comment de ton coté vis tu la simplicité ?»

Philippe : Oui, c’est paradoxal en apparence d’allier simplicité et argent. Je consomme peu mais bien, un voyage par an au soleil en janvier, je change de voiture (achetée toujours d’occasion ) tous les 6/7 ans, d’ordinateur tous les ¾ ans et je n’ai aucun gadget, d’ailleurs je n’ai pas envie d’apprendre à m’en servir, je préfère passer du temps dans mon parc à regarder les écureuils, les biches les renards et à expliquer aux taupes qu’elles doivent aller faire leurs galeries ailleurs. Le luxe est pour moi le temps, j’en dispose de beaucoup grâce à l’indépendance financière, et la qualité du temps est liée à la qualité des relations avec ceux qui partagent ma vie ; épouse, enfants, amis, clients, voisins. Je ne suis pas dépendant du fait de gagner de l’argent parce que j’ai fait des expériences de réduction drastique de la consommation sans souci. Ce qui compte est l’intensité. Elle est donnée par une présence à soi , à l’autre et à la situation. Une certaine routine est nécessaire pour apprécier pleinement les extras. Je médite régulièrement (pas cher !) et n’ai pas la télévision. Je fais en sorte d’être conscient de la magie de l’instant présent.

Gilles : « Tu vis surtout de tes séminaires, peux tu nous en dire un

peu plus sur les thémes que tu traites ? Et peux tu nous en dire plus

sur ton activité de thérapeute que tu exerces avec ta compagne ?»

Philippe :En séminaire, je traite les thèmes des stratégies de réussite personnelle et professionnelle, ou comment faire rayonner à l’extérieur ce qu’on a à l’intérieur, j’aborde les thèmes de la gestion des émotions, de l’estime de soi, de la relation à l’argent. En coaching j’aide des personnes à franchir le cap d’avoir un business indépendant qui les rende joyeux et prospère. Je travaille aussi comme coach dans de grandes organisations j’anime des conventions et autres événementiels.

Comme je te l’ai dit, je vis à la campagne depuis 18 mois, en pleine nature, dans une grande et belle maison. C’est un projet qui inclut des séjours de ressourcement et d’évolution personnelle pour des clients. Nous pouvons recevoir 6 personnes. Il y a des séjours formels, avec ateliers de créativité, vie en commun, espace de parole, échanges de pratiques et des séjours libres de coaching individuel intensif. On veut offrir un temps très qualitatif pour se poser, se reposer, se désactiver et se distancier. Puisque tu m’en parles, ceux qui veulent en savoir plus peuvent m’envoyer un mail pour recevoir une info détaillée, merci Gilles !

Gilles : « Quelles sont tes principales qualités ?»

Philippe : Plus ça va, plus je pense que chaque qualité porte en elle-même les germes de l’inefficacité. J’aime apprendre et mettre en pratique vite ce que j’apprend, je suis très structuré, je sais bien projeter et visualiser mes objectifs et mettre en place le chemin qui m’y conduit. Je prends du temps pour décider et agit vite ensuite. Je sens bien les gens… eh, Gilles, tu ne me demandes pas mes défauts ?

Gilles : « As tu atteint l’indépendance financière ? »

Philippe : …C’est en cours. Mes investissements immobiliers me rapportent 50% de mes revenus, mon travail le reste, je prend 15 à 20 semaines de « vacances » par an. Je mets des guillemets car je ne considère pas que répondre à cet interview ou écrire un livre est du travail. J’ai arrêté la Bourse. Je suis en train d’augmenter mon actif net, cela va diminuer mon endettement et d’ici 3 ou 4 ans, j’atteindrai le nirvana promis par cette équation : RST ≥ TVO . Oui tu ne savais pas que j’étais aussi un grand chercheur en mathématiques ! Non je blague. RST = Revenus Sans Travailler TVO = Train de Vie Optimal. Et puis je devrais quand même toucher une retraite, merde alors !

Gilles : « Quelles sont tes projets futurs ? »

Philippe : Déménager à la campagne a été un gros projet . J’ai besoin de stabilité maintenant. Pour 2012 développer mes séminaires et conférences sur l’argent, je trouve au fil de l’eau les bonnes personnes qui les organisent pour moi, en échange je leur offre leur participation au stage et du coaching gratuit. Mettre en place également quelques un de ces séjours dont j’ai parlé plus haut. J’ai commencé plusieurs bouquins et j’écris chaque semaine sur esprit riche, cela va peut être se concrétiser ; je ne me mets ni échéance ni pression. Voilà pour le court terme. J’ai aussi cette idée d’une sorte de fondation pour aider les jeunes professionnels de la santé naturelle (naturopathes, masseurs, psy etc) à s’installer Je supporte de moins en moins de vivre en France entouré de gens gavés qui pleurent et qui râlent pour un rien ou ont peur de tout. Sans doute vais-je explorer l’idée de partir loin…

Ca a été un vrai plaisir de te rencontrer, Gilles, avec beaucoup de simplicité !

{ 8 comments… add one }
  • Martin 21 octobre 2011, 9 09 10 101010

    Une interview sympa… Tu as rencontré personnellement Philippe, Gilles?

  • Gilles from Objectifs Liberté 21 octobre 2011, 9 09 18 101810

    Alors la Martin c’est la honte 😉 c’est écrit dans le premier paragraphe du texte avec l’heure et l’endroit ! Bien sur que je l’ai rencontré personnellement. C’est le principe de tous les entretiens, je rencontre les gens pour mieux les connaitre et préparer les questions et en plus c’est très sympa.

  • Martin 21 octobre 2011, 11 11 00 100010

    Je zappe souvent le premier paragraphe de blabla et ai commencé à lire l’article à partir de Gilles : Peux tu te présenter Philippe ? Age, profession, situation familiale, marque de ta voiture, je veux tout savoir mais tu n’es pas obligé de tout me dire !

    Sinon tu es resté en contact avec lui?

  • Cécile 24 octobre 2011, 0 12 21 102110

    Interview sympa en effet ! J’aime bien ses articles sur Esprit Riche en général, je n’ai pas (encore) lu son livre par contre.

  • Maxime 24 octobre 2011, 14 02 44 104410

    Je fais partie des bonnes personnes (!) que Philippe trouve au fil de l’eau et qui organisent pour lui des conférences et des séminaires sur le thème de l’argent!
    Le dernier à Nantes avec l’association Langages (http://langages-ouest.org/) a été un franc succès: 120 personnes à la conférence et 28 personnes au séminaire d’une journée + 25 livres vendus.
    Dans le cadre de l’association, je suis en train de mettre en place avec Philippe une série de modules (conférence et séminaire) pour aider les adhérents à mettre l’argent à leur service.
    Tiens, lire ton interview de Philippe me donne une idée! Je vais lui demander un coaching gratuit pour atteindre mon indépendance financière qui fait partie de mes objectifs de vie!
    Ton interview me permet également de découvrir plus en profondeur un Philippe que je ne connaissais pas encore.
    Merci donc Gilles pour l’initiative de cet interview et la richesse qui s’en dégage.

  • Agathe 8 novembre 2011, 10 10 52 115211

    Bonjour,
    J’ai découvert Philippe Geffroy via Esprit-riche et ses articles font toujours réfléchir et voir notre relation à l’argent sous un autre angle.
    C’est toujours sympa de découvrir un peu comment les auteurs appliquent leurs principes à leur prore vie. Et là c’est plutôt motivant je trouve.
    Je suis aussi bien intéressée par son projet de programme d’aide à la création d’une activité indépendante.
    Je viens de commencer un blog sur – disons- l’actu des meubles,objets, créations en tout genre en carton et mon objectif, sur du long terme, c’est que cette activité + la possibilité de donner des cours par ailleurs dans ce domaine me permettent d’avoir un boulot dans lequel je puisse m’éclater.
    Ce qui n’est pas le cas pour le moment donc mais avec le blog j’ai décidé de ne pas me plaindre et commencer à poser des actes! Comme Philippe je dis stop au chouinage ! 😉
    ET pour ceux que ça intéresse dans ce même « courant de pensée » allez jeter un oeil au blog de Christine Lewicki : »j’arrête de râler ». Je l’ai découvert cet été! Son challenge est intéressant! Je n’ai pas encore réussi de mon côté! 🙂 Et pourtant je me suis toujours considérée comme une personne qui « positive ».
    Bref, Des personnes comme Philippe motivent et donnent envie de persévérer!
    Merci Gilles pour cet interview sympathique!.

  • Linoa Lamour 19 novembre 2011, 12 12 00 110011

    Bonjour à toutes et à tous,

    Philippe, j’apprécie énormément la sagesse de tes propos. Ton parcours m’intéresse mais pas seulement moi. Je pense entrer en contact avec toi en temps voulu parce que j’ai la création d’une association sur le feu et la perspective d’une collaboration peut être fortement envisageable.
    Je t’en dirai plus par la suite. Tout vient à point, blablabla… 😉
    Merci pour cette interview qui a dessiné un large sourire sur mon visage.

    Bien amicalement

  • Milie 20 janvier 2017, 13 01 29 01291

    Inspirant ! Voilà une personne qui veut réussir et arriver jusqu’au bout de ses projets ! J’admire beaucoup sa façon de penser. Une formation avec lui me ferait sans doute un grand bien et m’aiderait à avancer. J’y penserais. En tout cas, c’est une bonne idée d’avoir fait cette interview !

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*

Next post:

Previous post: