≡ Menu

Se désencombrer

Se désencombrer devient dans notre monde basé sur la consommation, et donc l’accumulation par effet de bord, un vrai challenge. Qui n’a pas une cave entièrement pleine de choses plus ou moins utiles que l’on conserve au cas où ! Bien entendu, le « au cas où » n’arrivera presque jamais. Mais par contre la cave finit vite par être complètement remplie de choses inutiles, de même que l’appartement ou la maison. Et pire on ne se souvient la plupart du temps même pas des objets que l’on a stocké il y a plus d’un an. Arrivé à un tel point il ne reste plus que deux solutions : déménager dans un appartement ou une maison plus grande ou se désencombrer !

Je vous mets au défi de compter tous les objets que vous possédez et vous allez ainsi comprendre ce que veut dire le mot encombrement. Nous sommes dans une société de consommation qui nous pousse à acheter toujours plus d’objets inutiles et de moins en moins durables et solides. Il est donc logique au bout d’un certain temps d’être submergé. Dans mon ancien appartement par exemple avant le déménagement, j’ai donné plus de 10 sacs de vêtements trop vieux, trop petits, trop grands, jamais portés pour arriver à disposer d’une garde-robe raisonnable adaptée à mes besoins et mes goûts. J’ai aussi remplacé mon matériel de cuisine de mauvaise qualité par moins de matériel, mais de très bonne qualité.

Appartement plein a nettoyer

Pour éviter d’encombrer, on peut privilégier l’échange et le prêt (via le comité de votre entreprise par exemple) mais dans le cas qui nous intéresse il s’agit surtout de nous désencombrer.

Pour ce qui est de se désencombrer il peut être avantageux de suivre ces quelques règles :

  • Chaque jour, enlever un objet (vêtement jamais porté, chaussures trouées, appareil électroménager cassé, …).
  • Tout ajout d’un objet doit être compensé par le retrait d’un autre. C’est une règle simple qui doit devenir un réflexe.
  • Tout achat d’un objet doit être murement réfléchi : en ai-je vraiment besoin ? Ne puis pas l’emprunter ?
  • Conserver ou acheter des objets légers et de petite taille.

Le désencombrement peut aussi s’appliquer au mental, aux activités, à nos relations :

  • Vivre un peu plus l’instant présent pour chasser les soucis (encombrement de nos pensées).
  • Choisir un nombre fixe d’activités. Toute nouvelle activité doit être compensé par l’annulation d’une ancienne.
  • Faire le tri parmi nos connaissances pour ne fréquenter que les amis véritables et les relations positives et agréables.

Se désencombrer diminue notre stress face aux choix et nous redonne du temps et de l’espace !

{ 8 comments… add one }
  • FredericB 10 février 2011, 7 07 45 02452

    J’ai toujours été un « conservateur ». Je stockais inutilement livres, vieux journaux, vieux appareils, etc. Je n’ai jamais aimé jeter, l’habitude de mes parents générations qui a manqué pendant la 2nd guerre mondiale.
    C’est ma femme qui m’a ouvert les yeux. Depuis, je donne beaucoup et je jette aussi. Au lieu d’offrir des fleurs qui se fannent très rapidement, pourquoi ne pas offrir une collection de livres que vous avez appréciés (avec une dédicace) ?

    Autre idée, les brocantes sont une bonne idée pour se désencombrer et de faire de bonnes affaires. On peut ainsi récupérer quelques centaines d’euros.

  • Fitz 10 février 2011, 10 10 01 02012

    Bonjour!

    Encore un article qui me fait plaisir!! Je suis une adepte de la conso différente : Emmaüs et autre je donne ce qui ne me sert plus et achète à un prix dérisoire ce dont j’ai besoin! Autre idée déménager souvent force à faire le tri! C’est du vécu!

    Bon tri!
    Fitz!

  • Gilles (Objectifs Liberté) 11 février 2011, 0 12 00 02002

    @Frédéric : c’est dur en effet de se détacher de ses biens, je pense que l’homme (l’humain) est ainsi fait. Il stocke en cas coup dur et finalement les choses ne servent jamais … Pour les cadeaux en fait il faudrait changer nos habitudes, ce serait mieux d’offrir un bon restaurant ou un chèque cadeau pour que les gens puissent décider sans qu’on leur impose des objets supplémentaires.

    @Fitz : ton blog atteste des tes compétences en matière de récupération. Je n’ai pas ce genre de compétences mais ça va devenir indispensable. La couture d’ailleurs qui était à la mode du temps de nos grand-mère ne fait plus recette. Les femmes ne savent presque plus coudre, et les hommes n’ont jamais vraiment su. Pourtant le moindre ourlet de pantalon est facturé 5 euros dans une boutique ! Sinon oui un déménagement c’est l’occasion de faire un grand tri. Les simplicitaires, les récupérateurs vont devenir plus nombreux malheureusement plus par nécessité que par choix.

  • Tan 11 février 2011, 17 05 50 02502

    Moi je ne suis pas un collectionneur donc se désencombrer des objets inutiles ne me concerne pas. Je fais un peu comme tu dis mais sans vraiment m’en rendre compte. Quand à ce qui est de compter les objets que l’on possède c’est vrai que c’est un défi difficile si on prend tout en compte (papier, stylos, porte clés, …).

  • Marie 1 mars 2011, 7 07 54 03543

    Gilles, tu as raison le fouillis qui se créé dans nos habitations suite à l’accumulation d’objets qui sont souvent des babioles est incroyable. On prend l’habitude de stocker et cela devient à la fin un débarras énorme qui finit à la cave ou dans le garage.

    Chaque été, je fait un grand nettoyage et on trie, on donne, on jette, on vends de manière à regagner de l’espace, bref on se débarrasse de tout ce qu’on peut ! On pourrait quasiment faire de la brocante si on n’appliquait pas cette règle de bon sens. J’appelle d’ailleurs cette opération presque militaire : le décongestionnement de ma maison c’est pour dire 😉

    J’avais par contre pas imaginé les choses de la manière dont tu les décrits pour les personnes (relations, amis, entourage) et je vais y réfléchir …

  • Gilles (Objectifs Liberté) 9 mai 2011, 1 01 03 05035

    @Tan : même quand on n’est pas un collectionneur, il est bon de temps en temps de faire un peu de débarras. Se désencombrer toutes les fins de mois par exemple est une bonne stratégie, car on accumule malgré tout. Se débarrasser des objets inutiles ou peu utilisés aident à se débarrasser de notre stress. C’est curieux mais le nettoyage physique aide au nettoyage mental !

    @Marie : la cave et le garage bien que très pratiques sont l’ami du fouillis qui règne car cela force à l’accumulation mais ce n’est que mon humble point de vue. Il faudrait comme tu le dis organiser une brocante chaque année pour vendre et/ou donner les objets que l’on utilise plus. Le désencombrement concerne aussi le mental : moins de pressions sociales, moins de stress, … Moins dans la tête, mieux dans la tête. Et gérer une liste énorme d’amis (enfin de connaissances pour la plupart) est ce vraiment raisonnable ?

  • scarykid 17 août 2011, 2 02 47 08478

    Je me permet de vous montrez à quel point ont gaspille beaucoup trop à travers une video faites par moi même, tous ces objets sont électroniques et ils marchent toujours voiçi le lien de la video http://www.youtube.com/watch?v=0jKN3H91PZ4

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*