≡ Menu

Réduire ses dépenses par poste

Réduire ses dépenses de manière progressive et par poste est un moyen pour apprendre à contrôler ses pulsions d’achat et à revenir à une base de dépenses raisonnables. Cette manière de faire consiste à adopter une approche douce plutôt qu’un changement radical synonyme de privation immédiate (ou perçu comme telle) qui souvent mène à l’échec.

On est tous influencé par les publicités, par nos relations, par nos habitudes et nous dépensons trop sans vraiment nous en rendre compte. Il est ainsi difficile de trouver un moyen de stopper l’hémorragie financière. Avant cela m’arrivait régulièrement, mais à présent c’est plus rare. Le seul moyen de contrôler ses dépenses, c’est déjà d’en prendre conscience et de les comprendre. Une fois comprises et analysées, l’étape suivante va consister à les réduire.

Pour analyser ses dépenses, il est indispensable  de les noter sur un cahier ou dans un logiciel de finances personnelles. On prend donc un premier mois de dépenses qui nous servira de référence. Car l’objectif est de diminuer graduellement ses dépenses par mois avec un poste par mois. Ce mois est celui de la prise de conscience où l’on se rend compte de nos dépenses et surtout de leur répartition. Une fois cette première étape de compréhension de nos dépenses engagés, il est temps de commencer à nous fixer des objectifs réalistes. Un objectif réaliste est d’économiser 10% sur une année. Chaque mois il faudra réduire un poste de dépenses de 10% pour atteindre l’objectif fixé.

Caddie

Il faut d’abord mensualiser toutes les dépenses pour avoir une bonne idée des dépenses mensuelles par poste (facile à faire pour ses impôts et ses assurances entre autres). On liste ensuite les principaux postes de dépenses et on s’attaque à un par mois (douze sur un an) :

  • Logement
  • Transport
  • Alimentation
  • Santé
  • Télécommunications
  • Presse
  • Loisirs
  • Énergie (Électricité/Gaz)
  • Voyages
  • Vêtements
  • Banques et assurances
  • Équipements

Sur chaque type de dépense, il faut réduire la facture de 10%. C’est toujours faisable car peu d’entre nous optimise vraiment leurs dépenses. On peut soit diminuer sa consommation, soit diminuer le prix à consommation égale. Au bout d’un an, l’idée est je le rappelle d’avoir diminué la facture de 10% et de disposer d’une somme mensuelle permettant de se constituer un capital de sécurité ou pour investir. Voici un exemple de solutions associées à chaque poste pour diminuer la facture (mais bien d’autres existent) :

  • Logement : demander un logement par le 1% logement, sélectionner sa ville en fonction des impôts locaux.
  • Transport : prendre une voiture plus petite pour diminuer les frais d’entretien et d’essence. L’étape ultime pour ceux qui le peuvent étant d’utiliser les transports en commun.
  • Alimentation : acheter des produits bruts et cuisiner.
  • Santé : s’entretenir.
  • Télécommunications : utiliser des forfaits bloqués et ne pas hésiter à changer d’opérateur.
  • Presse : aller à la bibliothèque au lieu d’acheter des livres et des magazines
  • Loisirs : redécouvrir les loisirs gratuits (picknick, promenade dans les parcs et forêts).
  • Énergie (Électricité/Gaz) : éteindre ses lumières et ne pas chauffer à plus de 18 degrés.
  • Vêtements : simplifier sa garde robe et n’acheter que pendant les soldes.
  • Banques et assurances : négocier ses frais avec la banque ou en changer pour une banque en ligne.
  • Équipements : acheter d’occasion, troquer, entretenir.
  • Voyages : utiliser le CE de son entreprise, attendre les promotions sur internet, partir chez des amis.

De nombreuses solutions existent. Bien entendu plus votre situation financière est juste, plus vous serez motivé pour mettre en œuvre ce genre de plan. Réduire la facture de 10% sur chacune de ces sources de dépenses est possible avec un peu de volonté et d’imagination ! J’ai listé les douze postes de dépenses principaux d’un ménage sachant que dans le cas du logement, il faut du temps pour arriver à une solution satisfaisante, cela fait donc un poste de dépenses par mois à analyser pour prendre les mesures qui s’imposent sur le mois ou le reste de l’année.

{ 15 comments… add one }
  • Mouai 8 août 2011, 12 12 11 08118

    Je sens que ce post aura peu de chance de passer, mais bon je tente toujours, la censure ne sera peut être pas de mise sur ce blog.

    En effet, beaucoup de tests posts sont quand même limites. On a l’impression de lire du marc lévy ou du « oui-oui », ou d’écouter une chanson de raphael ou renan luce.

    Après des posts comme « arrêtons de regarder la télé », maintenant un post « dépensez plus votre argent, mourrez avec ».
    Beaucoup de bétises et de faux conseils sur TES 12 posts de dépenses.

    Ce serait intéressant d’en débattre, mais sans propos démago ou sans intérêt : l’eau ça mouille, les riches sont trop riches, …

    • nadine 15 décembre 2014, 21 09 30 123012

      oui , ça a l’air facile, du déjà vu, déjà su mais le fais-tu ? Moi j’ai découvert cette méthode à une période difficile, où mon salaire diminuait de 30%. J’ai mis tout mon budget à plat, tout changer et bien maintenant j’ai plus de budget pour mes loisirs, mes fringues, etc. Toutes mes factures sont payées en temps et en heures, alors je remercie ce blog… Oui je gagne moins et pourtant j’ai plussss de pouvoir d’achat, j’ai du respect pour l’argent que je gagne, c’est ce que m’a appris ce blog.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 8 août 2011, 13 01 26 08268

    @Mouai :

    Pas de censure s’il n’y a pas d’insultes et que les réponses sont argumentées. Mais bon je peux comprendre pourquoi tu te fais censurer avec des commentaires comme ceux-la …

    Je vais reprendre tes critiques dans le détail plus tard. Mais je vais mettre l’accent sur certaines dès à présent :

    1) « maintenant un post dépensez plus votre argent, mourrez avec ». Malheureusement tu n’as pas du tout compris cet article c’est fort dommage. Réduire ses dépenses n’a pas pour but de finir avec un tas d’or dans sa tombe à la fin de sa vie mais de constituer un fond de prévoyance en cas de difficulté ou de commencer à investir. A la fin de sa vie ce que l’on a accumulé peut aussi servir pour ses enfants donc on ne meurt pas avec son argent, on le transmet pour que nos enfants puissent démarrer dans une bonne situation financière (et qui ne veut pas le bien de ses enfants ?!).

    2) « arrêtons de regarder la télé ». En quoi est ce un mauvais conseil ? le temps que l’on récupère peut servir à s’instruire. Supprimer 2 heures de télévision par jour m’a permis de monter ce blog avec lequel j’ai beaucoup appris.

    Si tu penses que mes conseils sont démagogiques, j’attends les tiens. Car la critique est facile mais l’art est difficile.

  • Judith from s'organiser 8 août 2011, 23 11 07 08078

    Dans mon cas, réduire mes dépenses me permet d’économiser de l’argent pour un projet de vacances ou m’acheter un nouvel ordi, par exemple. Oui, enfin, c’est plutôt économiser pour mieux dépenser… 😉

    De plus, j’ai deux enfants et je pense aussi qu’ils seront contents d’hériter d’un peu d’argent à ma mort et à celle de mon mari. Ce ne sera certainement pas beaucoup mais je ne vois pas pourquoi je les en priverais. Par égoïsme ? Certainement pas !

    Merci pour ces conseils judicieux et à bientôt !

  • gunday 9 août 2011, 14 02 21 08218

    J’aurais juste un point qui me gène dans ce sujet, les 12 points sont dans la quasi totalité réalisés.
    Et ce avant même que je commence à réduire mes couts, donc c’est pas très concret comme exemple!

  • Gilles (Objectifs Liberté) 9 août 2011, 14 02 56 08568

    @gunday :

    Si tu as déjà travaillé sur ces douze points tu dois :

    – Habiter dans un HLM et payer un loyer raisonnable.
    – Ne pas avoir de voiture et utiliser les transports en commun.
    – Avoir simplifier ta garde robe à l’extrême en fonction de ton style.
    – Utiliser à fond les services de ton entreprise pour voyager à bas prix et emprunter des livres et des DVD.
    – Limiter tes achats dans le neuf.
    – Avoir un seul mobile en forfait bloqué.
    – Cuisiner toi-même tes repas du midi.
    – Préserver ta santé en ne fumant et ne buvant pas.
    – Ne pas regarder la télévision ou très peu.
    – Ne plus payer de frais bancaires.

    C’est pas très original mais je ne connais presque personne autour de moi qui respecte les points que je viens de te citer. Donc si tu es déjà dans ce cas tu es un vrai simplicitaire et c’est rare !

  • gunday 9 août 2011, 16 04 30 08308

    Je vais reprendre tes points :
    – HLM : je vois mal comment, en couple et travaillant tout le 2, les revenus sont trop élevés pour y avoir accès. Donc ce point n’est pas réaliste. Néanmoins, j’optimise sur le logement en faisant mes travaux moi même, en produisant avec le jardin (la courgette de 1kg ça coute environ 0€ : graine récupéré, eau de pluie, jardin fait à la main avec outil récupéré, …), …
    Et en habitant loin de la ville (paris) et proche des transports.

    – Transport : bus, RER, RER, et marche matin et soir. Et habitation à 1,5km du boulot de ma conjointe. Une voiture d’occasion (on vient de remplacer la mémère de 20 ans bien malade, par une jeunette de 10 ans) sert pour aller dans la famille (en transport c’est 3h de trajet sans retard, 1h en voiture), pour les courses (va transporter 1 mois de denrée dans le bus avec changement !) et pour les vacances (à 2 bien moins cher que le train). D’ailleurs rien que la différence de budget entre train et voiture durant les vacances amortit le cout annuel de la voiture!

    – Vêtements, simplifié à l’extrême en restant présentable (je suis prestataire et ma femme hôtesse d’accueil)

    – Les voyages : nous ne sommes pas fan de grandes distances. Je ne vois pas l’intérêt de claquer 5.000€ et 24h de voyage pour aller voire les paysages à l’autre bout du monde alors qu’on ne connaît même pas la région où on vit. Donc vacances en France en camping (et souvent en itinérant).
    – Les livres : optimisable, mais en faisant 1h de transport matin et soir, je me vois mal ne pas m’occuper. D’ailleurs c’est en RER et bus que j’ai lu les livres tels que « devenez riches » ou des livres professionnels. (Je lis actuellement « Revivre A La Campagne », pour mon projet d’exode urbaine dans quelques années) Les romans que je lis sont souvent de l’occasion, pour les livres spécifique, c’est moins évident de trouver en occasion!

    – Limiter tes achats dans le neuf : en gros ne pas suivre la mode ou changer de lave linge dés que la nouvelle option est sortie? Normal.

    – Avoir un seul mobile en forfait bloqué. C’est le cas (depuis 1 an et demi), et j’utilise le service remboursetonforfait pour racheter le forfait non épuisé.

    – Cuisiner toi-même tes repas du midi. J’ai accès à une cantine d’entreprise, donc cuisiner me couterait aussi voire plus cher que manger sur place. Et le soir, ben faut bien manger ce que produit le jardin… 🙂 Ce qui donne des repas, pas cher, en étant de qualité et en quantité. Et quand le jardin donne pas, j’ai une grossiste proche de chez moi (l’hiver dernier les patates à 30cts le kilo par exemple).

    – Préserver ta santé en ne fumant et ne buvant pas. C’est le cas. Enfin excepté un verre pour les anniversaires, Noël, … faut pas exagérer non plus! Un des trucs où je dois progresser est le soda que j’ai tendance à engloutir. Surtout que la machine à bulles vient de tomber en panne… 🙁

    – Ne pas regarder la télévision ou très peu. Télévision… remplacé par les cochons d’inde (fallait bien convaincre ma moitié).

    – Ne plus payer de frais bancaires. Fait depuis 6 mois.

    Le seul poste un peu exagéré est le poste animal, ayant pris des cochons d’inde et un chien (d’occasion également). 😉
    Mais à côté, le chien (comme le jardin) permet de s’entretenir physiquement à moindre coûts.
    Et vu que le chien n’est pas accepter partout, on est obligé d’avoir des loisirs moins couteux (genre balade, camping, …)

    Certains disent que j’ai une vie de moine, je ne vois pas en quoi, je vis bien, le jardin permet d’avoir des légumes à très bas couts (surtout en ce moment où la production deviens intéressante), et je me ballade 3 ou 4 fois par semaine (je ballade le chien, mais bon, il n’est pas tout seul dehors).
    De temps à autres, rien n’empêche une sortie type resto. Qui est, je trouve, davantage apprécié en étant exceptionnel.

    Bien entendu, on peut toujours simplifier, et je chercher à continuer de le faire.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 10 août 2011, 21 09 59 08598

    @Gunday :

    Tu es un vrai simplicitaire au vu de ton commentaire et tu sembles avoir optimisé la réduction de tes dépenses ! C’est assez rare malgré tout car en agissant de la sorte tu parais une forme de moine aux yeux des autres alors que finalement ce sont eux qui sont bizarres à acheter des tas de choses qui ne leur servent à rien.

    Le jardin c’est vraiment ce qui manque en ville. Ma mère en a un petit à la campagne et c’est très intéressant autant pour des raisons économiques que gustatives. Une tomate du jardin est dix fois plus savoureuse qu’une tomate du marché et on est sur de ce que l’on a utilisé pour la faire pousser … Je veux faire quelques photos et un article sur le sujet mais pour l’instant c’est reporté.

    Les vacances en France c’est une bonne idée également. Si autant de touristes viennent dans notre pays c’est qu’il doit bien y avoir une raison.

  • Delphine 23 novembre 2011, 16 04 53 115311

    Bonjour Gilles,

    Je comprends ta philosophie, juste un bémol , tu as tendance à tomber dans le normatif (d’où les allusions à un style de vie monacale). La notion de ce qui est essentiel est différente pour tout le monde, j’ai un ami dont le frigo est vide mais qui n’hésite pas à dépenser le peu qu’il possède dans les livres, les vêtements de marques et la vie sociale…il n’a pas l’impression de gaspiller puisqu’il investit son argent dans des activités importantes pour lui.
    Pour ma part, je ne suis pas une bonne soeur (fut-elle laïque) et la vie monacale, très peu pour moi !
    Je n’ai pas de voiture, mes dépenses de logement sont minimes (ayant commencé à bosser jeune et ayant été souvent en situation de cumul d’emploi à cause de la précarité de mes jobs…j’ai investi jeune et je suis aujourd’hui propriétaire de mon logement), je ne suis pas partie en vacances depuis 5 ans (plus par manque de temps – je me suis privée de vacances pour écrire mes 2 romans – que par manque d’argent), je n’ai pas de crédit à la consommation et mes possessions sont réduites au strict nécessaire.
    En revanche, je cuisine peu et je suis une adepte des pâtes et des plats cuisinés (je rentre tout les soirs entre 19 h et 19 h 30) et je préfère nettement consacrer trois quart d’heure aux devoirs ou au discussions avec mes fils, à jouer avec ma petite dernière plutôt qu’à mes casseroles…:-)
    Je déjeune le plus souvent à la cantine de mon entreprise (pour 2 euros en moyenne) et au moins une fois par quinzaine au restau avec mes amis…(je n’ai plus le temps de recevoir chez moi et je tiens à conserver quand même une vie sociale). Je vais régulièrement chez le coiffeur, j’ai un abonnement dans une salle de sport, je vais aussi une fois par mois au ciné (le plus souvent , j’embraye sur un resto) avec mon meilleur ami – bien plus riche que moi – qui insiste la plupart du temps pour payer l’addition 🙂 et de temps en temps à des concerts classiques (mais là, je me fais inviter :-)). Tout cela contribue au luxe de mon existence :-). Le samedi, je consacre ma journée à la formation continue et le soir j’amène toute ma petite famille au fast-food 🙂
    Que les spécialistes en nutrition se rassurent, je rentre dans un 38 (voire un 36) et mes enfants ont un ligne et une santé parfaite !
    Je possède aussi une télé (pour mes enfants et mon conjoint) mais je n’ai plus le temps de la regarder :-), je préfère lire ou écrire.

    Excellente semaine à tous !

  • Gilles from Objectifs Liberté 23 novembre 2011, 21 09 24 112411

    @Delphine :

    Nous disons en fait la même chose, mais il faut avoir une vision globale sur plusieurs des articles que j’ai écris. La vie monacale c’est la simplicité ultime, elle n’est pas mon but mais elle est un phare au loin qui peut montrer une direction.

    Pour les dépenses je suis d’accord, il s’agit d’arbitrer avant tout. Je suis exactement comme toi c’est à dire que je me fais plaisir en arbitrant mes dépenses. Je n’ai pas de voitures et je voyage peu mais j’aime bien tester des petits restaurants dans Paris (ce qui me permet de les faire découvrir sur ce même blog). Mais je peux manger aussi très simplement et à bas coût (en ayant toujours la qualité en tête cependant)

    L’idée est de se faire plaisir avant tout mais comme on ne peut pas tout acheter il faut se connaitre et faire des choix de dépenses qui nous apporte un maximum de satisfaction.

    Pour la cuisine je suis conscient des contraintes de la vie moderne bien entendu et quand on travaille il n’est pas facile de cuisiner ! Manger un plat préparé ou se faire un fast food de temps en temps pourquoi pas ? Ce qui est gênant c’est d’en faire une habitude.

    Je ne suis pas extrémiste de la simplicité juste un apprenti simplicitaire qui réfléchit pour améliorer son mode de vie et de pensée.

  • gunday 23 novembre 2011, 22 10 13 111311

    delphine, Gilles, n’est pas du tout extrémiste dans sa manière de voir la simplicité.

    Pour la cuisine, je ne vois pas en quoi faire une soupe pour la semaine est plus long que tout les soirs faire des pâtes ou des produits tout prêt.
    On prend les légumes, épluchage, découpage, en cocotte minute, ensuite on broye, et on congèle en portion adéquat. En faisant pour 3 semaines de soupes, ça prends, en étant méchant environ 1 samedi après midi. (et il y a moyen de faire participer les enfants)
    Et chaque soirs il y a plus qu’a sortir la dose de soupe congelé au parfum que l’on veux (si on fait plusieurs soupes c’est plus facile).
    C’est donc rapide, pas cher, et simplement bon.

    Pour les sorties, une sortie en forêt en famille est elle plus simple qu’un cinéma ou un théatre? Oui! Est ce moins intéressant pour la famille? Pas sûr du tout!

    J’avoue que j’ai encore des progrès à faire : par exemple je supporte le même légume plusieurs mois d’affilé, mais au niveau des fruits, j’y arrive pas! (surtout les pommes pendant 4 mois par an…)

    Delphine un dernier point : là où j’ai grandi vous paraitrez pour une folle : vous n’avez pas de voiture, c’est totalement impensable, seul les ultra écolos n’ont pas de voiture…
    Donc malgré vous, vous êtes une simplicitaire!

  • Delphine 24 novembre 2011, 11 11 05 110511

    @Gunday, une voiture est indispensable quand on vit à la compagne mais pas en ville (j’ai fait le choix d’habiter près de mon lieu de travail et à proximité des écoles, crèche, centres de loisirs pour mes enfants. J’achéterai une voiture quand j’en aurai vraiment besoin mais mon style de vie actuelle (entre mon travail, ma formation professionnelle et mon activité artistique, je suis occupée 6,5 jours sur 7 et je n’ai pas le temps d’aller me promener en dehors de ma ville) fait que je me déplace peu (mais les choses peuvent changer et j’aviserai en conséquences).
    Pour la cuisine, il m’arrive de temps en temps de consacrer une partie de mon dimanche après-midi à cuisiner – des gros plats familiaux type couscous, tajine, gratin dauphinois, tartiflettes, lasagnes – (surtout l’hiver, l’été je préfère utiliser ce temps pour aller à la piscine ou au parc avec mes enfants) mais je ne pas fan de la soupe et mon fils aîné encore moins :-). Sinon, au quotidien, je consacre au maxi 15 min à la préparation du repas du soir et 1/2 h par semaine maximum à faire mes courses, pas plus !
    Mais sur le fond, tu as raison je suis une simplicitaire. Je crois qu’on ne peut pas survivre avec un emploi du temps comme le mien ( un job de cadre moyen à temps complet + des activités annexes soit entre 60 h et 65 h hébdomadaires + 3 heures de gym + une vie sociale + l’éducation de 3 jeunes enfants) si on ne fait pas le choix de se simplifier la vie au maximum :-).
    Mais en revanche, je ne me reconnais pas dans l’idéologie ambiante bobo-écolo moralisatrice.

  • Tan 25 novembre 2011, 22 10 32 113211

    Réduire ses dépenses en s’attaquant aux différents types de dépenses une à une est une bonne idée. Dans mon cas, ce sera presque impossible pour le logement et le transport (je n’ai pas de voiture et un loyer correct pour la région parisienne). Par contre il est clair que j’ai de gros efforts à faire niveau alimentation, télécommunications et loisirs …

    En lisant les commentaires, je me dis que je ne cuisine pas beaucoup et que je fais pas mal de restaurant le midi par facilité et en plus c’est pas toujours terrible.

    Pour les télécommunications j’attends les offres de prix de Free sur les mobiles pour voir ma facture diminuer.

  • lilou 7 février 2013, 0 12 09 02092

    Je suis tout à fait d’accord avec ton article. Vous avez la flemme de réduire vos dépenses? Moi perso j’ai du mal à me dire que je donne ne serait ce qu’1 euros à mon fournisseur internet ou à mon assurance alors qu’il existe un forfait beaucoup moins cher. Je préfère acheter ma baguette avec! Eux sont vraiment à 1 euro près. Vous avez déjà reçu un courrier des impôts vous disant qu’il manquait 1.80 euros sur votre chèque mais qu’on est pas à ça près et que donc ils vous en font généreusement cadeau? Alors pourquoi on ferait pareil?
    Je trouve que c’est un très bon article, car personnellement j’ai encore quelques efforts à faire sur certains postes 🙂

    Vivons bien, vivons malin !

  • nadine 2 décembre 2013, 22 10 56 125612

    bonjour, en lisant les commentaires, on voit les différences de personnalité, chacun a sa notion d’économie, sa notion de postes importants ou pas ! Mais tes articles sont une base pour chacun, un déclencheur, je suis fan de ces conseils

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*