≡ Menu

Pourquoi stocker de la nourriture ?

Une règle de bon sens est d’avoir un mois de nourriture en stock pour son foyer. Si on est seul, c’est donc plus facile ! Mais pourquoi stocker ainsi de la nourriture, alors qu’il suffit de se rendre au supermarché du coin pour avoir une abondance incroyable d’aliments de toute sorte, à des prix forts raisonnables d’ailleurs si on s’y prend intelligemment.

Il ne s’agit pas d’envisager le pire telle une guerre ou une explosion atomique, mais des cas bien plus terre à terre qui vous sont sans doute déjà arrivés à vous et/ou votre entourage :

  • Plus d’argent ou de moyens de paiement à sa disposition !

Pour diverses raisons, perte d’emploi, conflit avec sa banque, chèque sans provision que l’on a pas vu venir ou faillite de votre entreprise, il est tout à fait possible de se retrouver sans argent. Ce cas est arrivé à quelqu’un de mon entourage suite à un malentendu avec sa banque qui a coupé  ses moyens de paiement. Les gens ayant pris l’habitude de payer par carte bleu pour des raisons pratiques et parce que cela fournit un crédit gratuit sur un mois n’ont généralement plus de liquide sur eux ou à la maison. Se retrouver sans argent avec deux jours de nourriture d’avance sachant qu’il faudra au moins un mois pour dénouer le problème avec sa banque c’est pas top ! On se sent dès lors plus rassuré quand on a un bon stock d’avance, même si ce ne sont que des nouilles, des boites de thons et des biscuits.

  • Catastrophe naturelle

Je ne parle pas forcément de tornade ou de tremblement de terre qui ne sont pas fréquents dans nos contrées, mais par exemple d’un petit débordement de la Seine qui vous empêche de sortir de chez vous au moins le temps de vous organiser. C’est arrivé lorsque que j’étais tout jeune quand j’habitais à Corbeil-Essonnes, plus d’un mètre d’eau dans les rues pour la zone en contrebas de la ville. Là, il faut avoir été un peu plus prévoyant, car généralement l’eau et l’électricité seront coupés. Il faut avoir au moins une bouteille d’un litre et demi par jour et des conserves d’aliments déjà préparés dans le stock car on ne vas pas ronger des nouilles.

Nourriture en stock

  • Rupture d’approvisionnement du à une grève

Ce scénario est fort probable si on considère le cas de l’ile de France avec une bonne grève des routiers. Et vu le contexte économique et les taxes nouvelles qui apparaissent chaque jour, il ne fait aucun doute que la prochaine grève viendra bien. Rungis paralysé, les supermarchés non approvisionnés plus la panique peuvent avoir raison des quelques jours de stocks car on travaille aujourd’hui à flux tendus.

  • Maladie

Grippe, entorse, fracture, lumbago et j’en passe. Dans ce cas aussi on est souvent bloqué à la maison. Même si aujourd’hui il existe des supermarchés en ligne, il est bien pratique de savoir que l’on peut manger sans sortir de chez soi car on a tout sous la main.

Bref avoir un stock de nourriture (et d’eau) permet d’avoir une certaine tranquillité d’esprit face à un imprévu de toute nature comme ceux que j’ai décrit précédemment. Un mois parait un bon compromis en terme de cout, d’espace et de situations à faire face. Et avoir l’esprit serein face aux difficultés futures, c’est aussi important pour être libre.

{ 15 comments… add one }
  • Sovanna Sek from GenY Finances 16 mai 2014, 23 11 52 05525

    Bonsoir,

    Il faut également faire des réserves de nourriture dans le cas où l’inflation se manifeste sensiblement. Nous constaterons que dans les années à venir ce sera difficile d’assurer nos besoins vitaux.

    Cordialement,

    Sovanna SEK, auteur du blog GenY Finances.

  • David 19 mai 2014, 10 10 08 05085

    Salut,
    le plus critique est à mon sens l’eau!
    Car nous avons tous plus ou moins des aliments qui traînent dans les placards.
    Et même, on peux a la rigueur passer une journée ou 2 sans manger, et sans trop de conséquence.

    Par contre pour l’eau, c’est autrement plus problématique!
    Difficile de reste un jour ou 2 sans boire, et boire de l’eau non potable est plutôt une mauvaise idée!
    Donc en priorité, je dirais stocker de l’eau, là est la clé!
    (ou au minimum stocker de quoi purifier de l’eau)

  • Gilles from Objectifs Liberté 20 mai 2014, 0 12 15 05155

    @Sovanna :

    Stocker de la nourriture pour lutter contre l’inflation ne me parait pas une bonne solution à part à avoir un stock énorme (encore faudra t-il l’épuiser ?) et à avoir de l’hyperinflation. Mais on rentre là dans une optique plus survie et destruction du système économique pas impossible mais qui n’est pas le sujet de l’article.

    @David :

    L’eau c’est vraiment le point critique en effet plus que tout, car on peut rester assez longtemps sans manger mais très peu de temps sans boire. Mais il ne faut pas oublier par exemple que les conserves en boite contiennent pas mal d’eau dans les sauces. Donc un beau stock de conserve peut permettre de tenir même sans eau.

    Si on est à la campagne on peut avoir une citerne en cas de coupure d’eau, en ville il faudra stocker des packs d’eau et un petit système simple de purification d’eau ne serait pas délirant dans le cas ou l’eau serait abondante mais polluée (inondation).

  • sim 22 mai 2014, 16 04 37 05375

    Ce n’est pas faux c’est bien de faire une réserve mais nous vivons malheureusement prisonnier de promotion , de discount pas cher . Les gens stockent et anticipe sur l’avenir pour ne pas être dans le besoin dans les période rudes , les avis sur ce sujet peuvent se partager .

  • Laure from Organiser un bapteme 24 mai 2014, 10 10 25 05255

    L’idée est bonne mais dans mon cas personnel, je ne peux pas stocker un mois de nourriture car :
    – je n’ai tout simplement pas assez de place chez moi (je vis à Paris dans un petit appart)
    – j’ai tendance à oublier l’existence des produits au fond des placards quand il y en a trop, du coup, ils périment et je dois les jeter
    – acheter en masse a tendance à générer du gaspillage chez moi, alors que quand je n’achète qu’en petites quantités, exactement ce dont j’ai besoin, je dépense moins, je consomme tout ce que j’achète, ce qui n’est pas le cas quand j’achète en grande quantité
    – ne pas avoir de stock me permet de gérer mon budget au plus près
    Bref, pour moi, c’est au contraire, le fait d’acheter sur des délais courts (une à 2 semaines) qui m’offre une certaine liberté et des économies, mais ceci est applicable à mon cas particulier où je vis dans un quartier hyper commerçant où il me suffit de descendre en bas de chez moi pour avoir tout ce que je veux, jusqu’à 21h/22h, 6 jours et demi sur 7…
    Ma philosophie de vie et ma notion de liberté est la décroissance, c a d que j’essaie de résister aux pressions de la société de consommation, j’essaie de consommer moins mais mieux, donc je privilégie la qualité à la quantité. 🙂
    Pour en revenir au débat, un exemple où il aurait été très pertinent pour moi de faire du stock, c’est en achetant massivement des timbres (sans le prix dessus) vu à quel point ils augmentent chaque année et combien j’en utilise… J’aurais fait de belles économies.

  • gunday 24 mai 2014, 13 01 29 05295

    @Laure, ayant également vécu à paris, je conçois bien le problème de la place.
    néanmoins, il y a souvent des recoins qui sont peu utilisable pour le rangement, mais pratique pour stocker un peu d’eau ou de nourriture.
    Pour le stock, pas très grave de l’oublier un peu, beaucoup de produit ne se périme pas : les pâtes, l’eau, les conserves n’ont pas de date de péremption!
    La date dessus est une date décorative ou juridique (en gros après cette date, si le contenu est un peu moins bon, vous ne pouvez pas le reprocher au constructeur).
    D’ailleurs, les magasins ont le droits de vendre des produits à DLUO dépassé.

  • régis 25 mai 2014, 10 10 36 05365

    Il s’agit d’acheter des produits non périssables quand ils sont sont en promotion dans les grandes surfaces. Cela revient moins cher que d’acheter dans l’urgence. Le WE les hypers se battent sur les prix avec de grosses promos, souvent des fruits et légumes à prix coûtant. Bien sûr, il s’agit d’acheter que le strict minimum (produits de base, non transformés à part le pain). On peut citer les fruits et légumes, le riz, les pâtes, un peu de viande et de poisson, du pain. Pour l’eau, je bois celle du robinet. Il ne s’agit pas non plus d’acheter des quantités énormes (1 mois de stock me paraît bien).

  • Gilles from Objectifs Liberté 28 mai 2014, 10 10 15 05155

    @Sim :

    Justement les gens ne stockent pas, ils ne prévoient pas et comme le dit la fable de la Fontaine : « La cigale se trouva fort dépourvus quand la bise fut venue »

    @Laure :

    Même dans un petit appartement tu peux stocker pour un mois de nourriture pour une seule personne. Les gens ont une image déformée de ce qu’est un mois de stock (d’urgence).

    En cas de coup dur imaginons qu’on mange pour 1500 calories par jour (personne sédentaire) soit moins que la ration journalière mais il ne faut pas oublier notre stock de graisse. Ces besoins sont faciles à combler avec un faible stock et l’absence de légumes variés est compensé par la prise de vitamines (moins cher). Rien qu’une boite en conserve en format familial d’un plat cuisiné assure le nombre de calories journalières en plus de fournir de l’eau (sauce). Si on a besoin d’un peu plus des biscottes font l’affaire. Donc première semaine, 7 boites en conserve format familiale et biscotte, le reste riz, pâtes, légumes secs et quelques conserves de légumes. Pour le fun un peu de chocolat noir.

    Pour ne pas gaspiller il ne faut stocker que des conserves point et des denrées quasiment pas périssables.

    @Gunday :

    Tout juste, on peut toujours trouver de la place souvent en utilisant la hauteur. Quand à la date de péremption c’est une date conseillée mais ça dure bien plus longtemps.

    @Regis :

    Acheter en gros et pendant les promos revient forcement moins cher. Je suis à titre personnel le spécialiste de l’achat du thon en boite (de marque pour la qualité) en promotion.

    Fruit et légumes à prix coutant c’est fréquent et il faut se rappeler qu’avec un peu de compétence on peut faire des bocaux de légumes qui se conservent un certain temps. On peut aussi congeler mais cette solution ne permet pas de parer à une coupure électrique (intempéries, factures impayés, erreurs) c’est pourquoi je préfère un stock de bocaux, de boites et de produits secs.

  • régis 29 mai 2014, 11 11 38 05385

    Il y a tout le temps des promotions dans la grande distribution. En profiter au maximum signifie aller dans plusieurs magasins, car tout ne peut pas être en promo dans un même lieu. Par exemple, fréquenter un hard discount et un hyper. N’acheter que le strict minimum : des produits de base. On peut stocker les produits non périssables. Pour les produits frais, souvent ils sont à prix coûtant, notamment le WE, ce ne sont pas toujours les mêmes qui sont en promo, il faut regarder régulièrement.
    Je n’achète jamais de chocolat (inutile). Pas de congélo (cher, prend de la place).

  • Amelie 11 juillet 2014, 16 04 55 07557

    Pas facile en effet de stocker en étant raisonnable, en cas de coup dur, sans tomber dans le côté survie. On s’en rend compte au fil des commentaires. Stocker peut avoir un autre avantage : faire moins souvent les courses ! Le supermarché c’est un peu la corvée… bien sûr il faudra quand même y aller pour les produits frais, mais ça prend moins de temps.
    Avoir quelques conserves, surgelés et de l’eau me semble important !

  • Xolali 21 juillet 2014, 22 10 31 07317

    Bonjour,

    Je rejoins David sur le fait que l’eau est prioritaire tout de même. C’est vrai que l’idée est bonne, à vrai dire j’ai plus d’un mois de nourriture dans mon congélo et pas mal de boîtes de conserves (ca prend beaucoup moins de places que l’on croit).
    Tous les points que tu as mentionné Gilles sont justes et il serait bien qu’on en prenne de plus en plus conscience.

  • univers 4 janvier 2015, 4 04 55 01551

    Bonjour, je confirme même si cela peut sembler banal, mais non l’argent ne fait pas le bonheur mais bien au contraire, l’argent fait le malheur, je vous laisse votre propre logique pour comprendre pourquoi. La seul chose qui peut se rapprocher du bonheur qui s’appelle en réalité la paix avec soi-même que l’on ne peut trouver que dans l’instant présent, je parle ici du vrai instant présent, celui où l’on ne pense que pour des questions pratiques sur le coup, et sur le fil du rasoir qu’est la vie, sans jugement, sans se plaindre de nos condition de vie, mais juste de vivre le plus simplement possible, car la vie ne nous demandes rien d’autre.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 6 juin 2015, 18 06 24 06246

    @Xolali :

    En effet l’eau c’est la priorité absolu, c’est pourquoi il faut toujours en conserver dans des bouteilles ou des réservoirs alimentaires. Sans eau (potable) pas de vie !

    Le congélateur c’est bien, mais en cas de coupure de courant, tout est à jeter ou presque. Donc rien ne remplace un bon stock de boites de conserve et en plus les conserves contiennent pas mal d’eau dans les sauces.

    On ne prend pas conscience de la nécessité de stocker un minimum, Seules les gens âgées ou les personnes d’origine étrangères qui ont connu la guerre ou des situations de vie difficiles s’en rendent compte.

    @univers :

    Dire que l’argent ne fait pas le bonheur est une vision trop simpliste pour que je sois d’accord, car il en faut un minimum pour assurer sa survie et sa sécurité (alimentation, santé, logement). D’ailleurs la cause principale de stress quand on écoute les gens parler aujourd’hui est la perte de son emploi (donc la perte de revenus), car la vie ne peut pas être vécu pleinement sans un minimum de sécurité financière. Vivre l’instant présent est une bonne technique pour mieux profiter de la vie, mais ce n’est pas suffisant pour être heureux. On ne peut abandonner la partie argent de l’équation du bonheur d’où les thèmes de ce blog.

  • david 6 juin 2015, 19 07 05 06056

    @Gilles, le congélateur peut tenir un moment sans courant, tout dépend de l’étanchéité du modèle.

  • Miguel 18 septembre 2015, 21 09 35 09359

    Stocker de la nourriture, oui, c’est intéressant parce qu’on peut acheter en plus grande quantité, ou attendre qu’il y a la promo qui fera l’affaire. Par contre, le gros inconvénient, c’est que plus on a dans son placard, plus on consomme. C’est inévitable! A moins de peser et de noter tout ce que l’on mange, ton subconscient va t’influencer à consommer plus car le rapport entre ce que tu consommes et ce qui reste en stock est déséquilibrer! Finalement, je préfère qd même avoir mes placards vide, cela m’évite de succomber à la fringale!

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*