≡ Menu

Niveau de richesse et bonheur

La richesse au sens financier du terme assure t-elle le bonheur ? En France, il existe une expression qui dit l’argent ne fait pas le bonheur (de ceux qui n’en ont pas ?). Attention, les français sont un peu coincés dès que l’on parle d’argent, ils aiment bien en avoir mais pas le montrer. Pour ma part, je n’ai jamais eu de problème à en parler. L’argent est un outil qui permet de faire des belles choses, de se rendre soi et ceux qu’on apprécie heureux. Donc à priori, plus on en a, plus on devrait être heureux. Pourtant une statistique annonce le contraire. Cette étude publiée dans l’expansion indique qu’au delà d’une somme d’environ 5000 euros par mois (pour un ménage), il n’y a pas d’accroissement du niveau de bonheur (pas facile à mesurer d’ailleurs).

Cette étude américaine pourrait largement être recevable en France. Je pense moi-aussi qu’au delà d’une certaine somme, le niveau de bonheur ne s’accroit pas. Pour comprendre ce résultat, chercher les causes et comprendre ce qui nous amène le bonheur est indispensable :

  • Se loger et se nourrir décemment : le logement est une question centrale qui pollue la vie de nombreuses personnes et va jouer sur notre moral (distance au travail, confort, …). Quant à l’alimentation, elle influe notre santé, donc elle a une grande importance. A noter que ce sont des besoins primaires.
  • Être aimé : c’est le souhait de la plupart des personnes et les difficultés du quotidien du au manque d’argent peuvent détruire un couple. L’amour peut s’entendre au sens large (conjoint, famille, ami). Dans ce cas le manque d’argent peut empêcher de rencontrer des gens, de sortir, de les inviter, et créer un sentiment d’exclusion.
  • Être en bonne santé : l’argent est nécessaire pour bien manger, s’entretenir et se soigner, mais chez les américains l’obésité a explosé. L’abondance à créer la perte de santé, curieux effet.
  • Être reconnu socialement : tout être humain a besoin de reconnaissance sociale, d’être apprécié, reconnu pour ce qu’il est et/ou ce qu’il fait. Le travail est malheureusement bien souvent notre seule preuve sociale.

Si on considère son niveau de bonheur en se basant uniquement sur les trois derniers critères, gagner plus de 5000 euros ne va pas permettre de les améliorer. Ce seuil est donc finalement assez logique. Il correspond à une somme permettant d’avoir un bon niveau de confort (et de largement satisfaire ses besoins primaires), mais la dépasser ne permettrait finalement pas de changer des éléments qui ne dépendent pas d’un niveau de richesse élevé.

Argent danger

Gagner plus peut même faire diminuer le niveau de bonheur :

  • Peur de perdre un niveau de vie luxueux.
  • Peur d’être aimé pour son argent.
  • Arrogance engendrée en confondant sa valeur avec celle de l’argent qu’on gagne.
  • Attachement à l’argent en le voyant comme un but et non pour un outil (perte des objectifs).
  • Stress engendré par un travail rémunérateur mais très exigeant.

J’ai ressenti les résultats de cette étude comme très logique. Pour la majorité des gens mentalement bien constitués, le bonheur est lié avant tout à leurs relations avec les autres. Si un minimum argent aide à les maintenir harmonieuse (sorties possibles, cadeaux, soins, …), un surplus n’apportera finalement pas grand chose de plus !

Dans cette étude, on parle de revenu. Il aurait été pertinent de s’intéresser aux types de revenus. Si c’est un salaire, alors il est possible de perdre son job. Un salaire élevé est souvent synonyme de stress (mais de reconnaissance sociale). Si c’est une rente et que l’indépendance financière est atteinte, alors point de stress financier, mais il faut gérer le coté social du à l’absence de travail (activité, reconnaissance sociale, décalage avec les amis qui eux travaillent).

J’en conclus qu’il faut réfléchir à ce qui nous rend ou nous rendrait heureux. On entend souvent les gens dirent que s’ils gagnaient au loto, ils auraient des millions et seraient plus heureux. Je pense que rien n’est moins sur et que l’on doit réfléchir à ses vrais objectifs, ainsi qu’à ses envies pour atteindre le bonheur. Une fois acquise cette compréhension de soi, il est plus facile de calculer nos besoins financiers et donc de chercher à les combler. L’expérience de la vie m’a aussi montré qu’il y a des gens plus prédisposés au bonheur que d’autres par leurs caractères et leurs attitudes (je me situe pour ma part dans la moyenne mais je compte bien progresser en observant les gens heureux par nature).

{ 4 comments… add one }
  • Julien Arcin from Webmaster Toulouse 13 janvier 2012, 13 01 44 01441

    L’argent ne fait pas le bonheur, phrase culte de ceux qui n’en gagnent pas en effet.

    Je pense qu’il y a une autre besoin que tu n’as pas pris en compte, celui de la sécurité, et la nécessité de « mettre de côté » en cas de coup dur. Avec mon salaire (d’apprenti, donc un peu hors contexte), j’ai de quoi vivre, mais pas assez pour épargner. Si ma situation change, je suis à la rue.

  • DavidB_iRiche.com 15 janvier 2012, 15 03 39 01391

    Ah l’argent, vaste sujet!
    J’aime beaucoup le dicton qui dit que « l’argent est un bon serviteur et un mauvais maitre »
    C’est vrai que dans ce pays il est toujours un peu suspect d’en avoir, c’est louche, on est sûrement malhonnête pour les autres et on en a souvent soi-même un peu honte, c’est pour ça que ceux qui en ont le plus (artistes, politiciens, etc…) sont souvent de gauche, ça donne bonne conscience même si tu es pourri jusqu’à la moelle… 🙂
    Et puis on « n’aime pas les riches » mais on fait tout pour vivre comme eux, suivez mon regard.
    Derrière tout cela il y a une grande hypocrisie: abondance de biens ne nuit pas et si on n’est pas plus heureux en étant plus riche, on peut toujours en faire profiter les autres.
    Je suis preneur de gagner le double dès cette année et ça me rendra beaucoup plus heureux parce que je rendrais d’autres personnes plus « confortables »
    Après à chacun de régler le curseur de sa générosité.

  • fabrice 17 janvier 2012, 18 06 32 01321

    Dernière étude sur le bonheur dans le monde, je sais plus la source: dans le top 10: le Nigeria, le Ghana et la Colombie! Je confirme pour la dernière, les deux autres je serais plus réservé.

    Et la France est loin….

  • Gilles from Objectifs Liberté 4 février 2013, 17 05 34 02342

    @Julien :

    Tu as mal compris mon article. Je ne dis pas que l’argent n’est pas nécessaire car il l’est pour s’assurer un certain niveau sécurité et de confort. Je dis simplement qu’au delà d’une certaine somme il n’apporte pas plus de bonheur rien de plus ! Bien entendu avec un petit salaire on est en permanence au bord du gouffre.

    @David :

    Je ne suis pas sur que beaucoup de personnes souhaitent gagner plus pour en donner plus …. L’abondance ne nuit pas mais pour l’atteindre il faut souvent travailler dur et c’est là que ça se gâte quand on y laisse sa santé et sa vie.

    @Fabrice :

    Un grand voyageur comme toi, tu dois bien le voir si richesse et bonheur sont intimement liés ! Je sens l’amoureux de la Colombie qui s’exprime.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*