≡ Menu

Ne pas créer son EURL/SARL avec un euro

Le 1er août 2003, la loi pour l’initiative économique de Renaud Dutreil, secrétaire d’État aux PME était publié au journal officiel. Cette loi était une petite révolution pour entrepreneuriat et elle comprenait une mesure apparemment intéressante : la création d’une société (SARL) avec un capital de 1 euros (comprendre à partir de 1 euros).

Cette mesure a permis à de nombreux entrepreneurs de se lancer car auparavant, le capital minimum était de 7500 euros, soit une somme d’argent non négligeable. On a donc supprimé ce seuil, ce qui est plutôt une bonne mesure et on a placé la limite basse à 1 euro ce qui par contre est plutôt une erreur. Mais je pense que cela facilitait le slogan marquant pour l’esprit : « Créé ta société avec un euro » .Ce slogan peut aussi s’exprimer ainsi : « N’achètes pas ta baguette, créé ta société » (celui la il est de moi pas du gouvernement).

SARL à un euro

Bien évidement vous l’aurez compris, ce n’est pas une bonne idée de créer sa société avec uniquement 1 euro. Le capital a pour fonction de protéger vos créanciers et de vous aider à démarrer. Mais bon, supposons que vous êtes prêt à démarrer, chaud comme la braise avec votre euro en poche. Vous allez tout de suite (ou dans un futur proche) être confronté à une série de problèmes :

  1. Pour monter une société, vous devez bloquer le capital dans une banque et amener l’attestation de blocage des fonds à la chambre de commerce et d’industrie pour la création. Imaginez la tête de votre banquier quand vous allez lui sortir un euro. J’ai bien peur qu’il refuse de vous ouvrir un compte …
  2. Votre banquier est sympa, c’est bien connu, et il accepte tout de suite votre proposition (sachant que les frais pour un compte bancaire professionnel sont d’environ 30 euros par mois). Vous filez à la chambre de commerce et d’industrie de votre département.  Toutefois auparavant vous devez avoir publié, ou être en instance de le faire, une annonce indiquant la future création de votre société (environ 150 euros en fonction du journal). Déjà vous dépensez de l’argent (1 euro – 150 euros = – 149 euros).
  3. On vous immatricule et la encore il faut payer la chambre de commerce et d’industrie.
  4. Imaginez la suite, vous sortez de la chambre de commerce fier comme un coq prêt à faire imprimer vos cartes de visites : Gilberd Dupont, Chef d’entreprise de Dupont Nettoyage, SARL au capital de 1 euro. La vous commencez à être moins fier car vous pensez quand même que la SARL à 1 euro va faire rire certains client et en inquiéter d’autres.
  5. Vous êtes d’un naturel optimiste cependant jusqu’à ce que votre comptable vous indique que SARL (responsabilité limitée) ne veut pas dire irresponsabilité. Car si la faute de gestion est prouvée lorsqu’une entreprise a coulé sans payer ses fournisseurs, vous allez passer à la caisse. En effet une sous-capitalisation de votre société peut être considérée une faute de gestion!

Alors vous m’aurez compris, ne tombez pas dans le piège et apportez un capital raisonnable par rapport à votre activité. Pour ma part j’avais mis 5000 euros de capital à la création de mon EURL (SARL uni-personnelle). Un montant raisonnable pourrait être de 1000 à 2000 euros si vous démarrez petit.

{ 3 comments… add one }
  • Vincent 30 août 2010, 1 01 23 08238

    Créer une SARL avec 1 euro, ça parait en effet difficile avec les frais de démarrage. Je suis bien placé pour le savoir car j’ai ai créé une avec ma femme (elle a duré 6 ans) dans une activité commerciale à domicile. La gestion d’une SARL n’est pas une mince affaire mais on avait tout délégué à un cabinet comptable. Pour économiser au démarrage, on a acheter des statuts SARL type sur un site spécialisé. Juste avant on hésitait encore entre SARL ou entreprise individuelle mais on s’est dit sur les conseils d’un ami que c’était mieux la responsabilité limitée. Par chance, la loi Dutreil nous a permis de mettre un capital moindre de 2000 euros pour démarrer notre société, c’est vraiment en cela que c’est intéressant : pouvoir démarrer avec un faible capital et être une vrai société contrairement à l’entreprise individuelle.

    J’espère que tu publieras d’autres sujets sur l’entreprise en générale et je te donnerais mon avis.

  • kategriss 1 février 2011, 15 03 44 02442

    En effet, je pense qu’1€ de capital est plus un effet d’annonce pour attirer le chaland qu’une réelle possibilité de démarrer avec 1€ de capital.
    Moi même j’avais investi 1500€ et un bon tiers a été dès le début englouti par la création de l’EURL (frais d’enregistrement, journal officiel, ouverture de compte bancaire…)

  • Dalle pierre 22 août 2011, 0 12 12 08128

    Bonsoir,

    je confirme qu’il faut faire attention à ce type de facilité de création qui peuvent mener à des impasses problématiques. J’ai malheureusement suivi une envie de création et ouvert une SARL à distance au Maroc dans le domaine de la vente de pierre naturelle. N’étant pas sur place, j’ai été confrontée aux problèmes administratifs et aux aléats du travail à distance avec des partenaires pas toujours sérieux. Résultats des courses. Fermeture de l’entreprise et encore c’est pas gagné. Donc prenez le temps de réfléchir à tous les aspects de votre projet professionnel et de bien vous entourez avant de vous lancer.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*