≡ Menu

« Le manifeste du voyageur » avec instinct voyageur (Critique guide)

Le blog instinct voyageur est un blog que je fréquente de temps en temps et que j’apprécie, surtout grâce la personnalité atypique de son auteur Fabrice qui a choisi une vie semi-nomade avec alternance de CDD et de voyages. Fabrice m’a récemment envoyé son guide « Le manifeste du voyageur » que vous pouvez obtenir en souscrivant à sa lettre et dont je vous présente une courte critique aujourd’hui.

Fabrice réalise aussi de très belles photographies de voyages et les nombreuses images sur son blog (et dans son guide) ne sont doute pas pour rien dans son succès. J’aime d’ailleurs beaucoup le visuel de son site. Mais revenons au guide. J’ai voyagé, mais je ne suis vraiment pas un grand voyageur. Par contre le sujet m’interpelle, car le voyage au long cours (au moins 2 moins dans un pays) pratiqué par Fabrice en solo et avec sac à dos, c’est la liberté. Ce mode de voyage et le nomadisme qu’il entraine ramènent à des questions essentielles qui me passionnent à savoir, la simplicité, le minimalisme, la mobilité et aussi d’une certain manière l’indépendance financière quand Fabrice parle des nouveaux nomades digitales qui peuvent travailler de n’importe ou avec un ordinateur et une liaison Wifi (graphiste, programmeur, blogueur, …). Toutes ces sujets sont abordés dans le manifeste du voyageur avec justesse.

Instinct voyageur

Les raisons du mode de voyage « lent » décrit dans le manifeste du voyageur sont multiples et Fabrice en expose quelques uns :

  • Donner de l’intensité à la vie : je ne sais pas si on peut parler d’intensité mais en voyage ce qui compte c’est qu’on appelle le dépaysement.
  • Découvrir notre monde : voyager c’est pouvoir observer le monde avec ses propres yeux et non ceux de la télévision et des magazines qui en donnent une vision souvent déformée.
  • Être libre : justement le thème de ce blog ! Décider de son lieu de résidence et de ses horaires c’est déjà une forme de liberté que peu de gens ont, ne serait ce que parce qu’ils ont souvent un travail stable et un crédit immobilier sur 20 à 30 ans.
  • Adopter la simplicité comme mode de vie : partir avec un sac pour tout bagage c’est vraiment le summum de la simplicité. Dans un volume très faible, il faut prendre le strict nécessaire appliquant la devise moins c’est mieux.
  • Prendre du recul et de la confiance en soi : partir seul demande de la confiance en soi car il faut dialoguer avec la population locale mais cela aussi nous enrichit et permet de prendre du recul sur notre propre vie dans notre pays.

Partir en voyage est possible comme le montre Fabrice avec un budget limité car les prix dans la plupart des pays en voie de développement sont bien inférieurs aux nôtres. Les barrières sont plus psychologiques que réellement financières. Toutefois le voyage en solo que pratique notre ami n’est pas forcement facile et demande selon moi une dose de courage et de confiance en soi.

Il y a énormément de réflexions et on sent que Fabrice a pensé sa démarche et nous incite à le rejoindre dans le bon sens du terme. Je vous conseille vraiment la lecture de son guide si vous comptez un jour partir seul ou à plusieurs. L’expérience qu’il mène avec son blog dont l’objectif avoué est de financer tout ou une partie de ses voyages est aussi formatrice et peut donner des idées à certains. Vous trouverez

{ 2 comments… add one }
  • Mik d' Exploser ses Limites 30 juillet 2011, 10 10 03 07037

    Hello Gilles,

    Je viens de parcourir ton blog et j’adore
    son état d’esprit et puis le tiens aussi ! Dans
    ce monde où on nous « dis » de toujours consommer
    plus, tu restes sur des valeures fondamentales.

    Je te souhaites une bonne continuation avec ton
    blog et cela sera toujours un véritble plaisirs de te
    lire.

    Bien amicalement,

    Mik

  • Gilles (Objectifs Liberté) 18 août 2011, 9 09 12 08128

    @Mik :

    Merci, disons que j’essaie de progresser au travers de ce blog et que je deviens un consommateur raisonnable. Je réfléchis à ce dont j’ai vraiment besoin et beaucoup de choses m’interpellent. Les objets rendent-ils heureux ? bof. En tout cas le Manifeste du voyageur aide aussi à comprendre cela.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*