≡ Menu

L’importance du don

Le don à des associations et/ou à des personnes est un acte dont les motivations sont très personnelles. Bien entendu, il peut y avoir des motivations religieuses :

Psaume 41.1 : « Heureux celui qui se soucie du pauvre. S’il est dans le malheur, le Seigneur le délivre, il le protège et préserve sa vie, il le rend heureux sur la terre. »

Alors même si l’on est pas croyant, dans le doute pourquoi ne pas suivre ce principe simple pour s’acheter une petite place au paradis.

Recus fiscaux de donations

Je donne à diverses associations (de l’argent et non du temps) car je me sens mieux en le faisant et j’ai le sentiment que ça me porte chance. Pour ce qui est des personnes physiques c’est plus rare, car les associations sont mieux organisées.et je sais que l’argent donnée à une association sera utilisé de manière plus optimale.

La plupart des gourous de la littérature concernant l’enrichissement personnel recommande le don qu’il évalue à 10% du revenu (la aussi ca vient de la bible). Pour ma part je ne suis pas d’accord, je trouve que c’est beaucoup trop pour un ménage au revenus moyens. Au départ, il faut constituer son capital et les sommes données doivent être minimes. Au cours du temps, il devient possible d’augmenter ses dons mais bien entendu, la première personne à aider c’est d’abord soi. Car si on ne prend pas soin de soi, on ne peut prendre soin des autres. C’est d’ailleurs l’une des premières leçons de formation au secourisme.

Le don (en tant qu’acte désintéressé) développe vos capacités d’altruisme et d’empathie. Au lieu d’entendre des stupidités du style: « Ils ont qu’à travailler ces fainéants », vous pouvez comprendre qu’un coup dur peut arriver à tout le monde, voir à vous même ce qui est fort utile dans la vie.

J’aime aussi les revues qu’envoient les associations aux donateurs, comme la Fondation Abbé Pierre ou le secours catholique car ils contiennent des articles de fond très instructif.

Maintenant votre argent nous appartient, et vous êtes libre d’en faire ce que vous voulez. Le don ne doit pas être fait pour faire comme les autres ou sous la pression. Donc à vous de voir, car vous êtes surement comme moi et n’aimez pas que l’on vous force la main!

Je vous donne à tout hasard la liste de mes associations préférées :

  • Les restaurants du cœur.
  • La fondation Abbé Pierre.
  • Le secours catholique.
  • Handicap international.
  • La croix rouge.
{ 1 comment… add one }
  • Etienne (Developpement Physique) 12 janvier 2013, 15 03 22 01221

    Bonjour Gilles,

    Comme tu le dis bien, le don a quelque chose de bon. Donner, c’est finalement rendre une partie de ce que la vie nous a elle même donné.
    Donner ou non est un choix subjectif et non contestable. Tout le monde a de bonnes raisons de donner ou de ne pas donner, ce n’est pas le sujet.
    En revanche, ce dont je peux témoigner c’est que donner vous enrichi 🙂 Pas sur le papier mais dans votre vie.
    On entend aussi souvent des recommandations sur les montant à donner. Ne les écoutez pas, c’est votre décision à vous et à vous seul. Par ailleurs, c’est 10% de quoi ? Du revenu brut ? du revenu net, du solde disponible ? Soyons sérieux, c’est vous qui décidez et honnêtement, je doute que beaucoup de donateurs puissent se permettre de donner autant.
    De l’autre côté, « aide toi et le ciel t’aidera ». Donner aux autres avant qu’à soi-même n’est pas non plus un système très pérenne…
    Ne donnez pas parce que « c’est bien de donner », donnez parce que vous êtes convaincu qu’en faisant ce don, vous allez aider votre prochain.

    Je vois que tu donnes à des associations à l’échelle de la France, pour ma part je privilégie la lutte contre la faim et la pauvreté internationnale (Médecin sans frontières, Action contre la faim).

    Bien à vous,

    Etienne

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.