≡ Menu

Les six sources d’enrichissement financier

S’enrichir financièrement parait à certains quelque chose d’impossible. Pourtant le temps et les intérêts composés peuvent produire leurs effets pour ceux qui s’organisent. Quand je parle d’enrichissement, je ne parle pas forcément de devenir millionnaire, mais simplement d’améliorer sa situation financière en augmentant son patrimoine et/ou ses revenus alternatifs.

Retour donc aux fondamentaux pour donner la liste des six sources d’enrichissement financier qui sont :

  • Notre emploi : qu’il soit salarié ou indépendant, c’est la première source de revenus pour la majorité d’entre nous. Des revenus de notre travail provient l’épargne qui servira à investir au mieux pour s’enrichir. De plus lorsque l’on souhaite faire un crédit, la somme que l’on peut emprunter est calculé par rapport à notre salaire et il est donc important de bien gagner sa vie si l’on veut s’enrichir à crédit (au moins au moment du ou des prêts).
  • La bourse : j’ai bien prévenu que l’on ne devient pas « riche » avec la bourse. Mais c’est une forme d’investissement que l’on ne peut négliger dans le cadre d’une stratégie patrimoniale efficace. Miser sur l’économie n’est pas si ridicule, ce qui l’est c’est d’en attendre des rendements irréaliste à deux chiffres, mais un petit 8% par an pendant 15 ans risque de produire de belles choses dans un PEA régulièrement alimenté et c’est loin d’être impossible si l’on sélectionne des actions à haut rendement de grosses sociétés.
  • L’immobilier : l’immobilier est la source d’enrichissement la plus intéressante car elle offre des possibilités incroyables surtout lorsque l’on profite de l’effet de levier du crédit. Je e suis passé à coté la première partie de ma vie. Malheureusement les prix en France ont beaucoup monté ces dernières années cassant un peu la rentabilité excellente de ce placement. Pour ceux comme moi qui manque de temps ou d’énergie pour gérer un ou plusieurs biens, il est toujours possible de se rabattre sur les parts de SCPI qui permettent d’investir dans l’immobilier sans souci.

Enrichissement

  • La création d’entreprise : la création d’entreprise est la source la plus compliquée à maitriser et à mettre en œuvre mais la seule qui peut offrir un enrichissement rapide et durable. Pour avoir créer une EURL par le passé, je pense que pour réussir, il faut maitriser de nombreux domaines de compétences donc passer à l’action une fois que l’on a acquis un peu d’expérience professionnel ou en s’associant avec des personnes aux compétences complémentaires (si vous êtes un pro en marketing mais peu à l’aise avec les chiffres, cherchez quelqu’un qui s’y connaisse dans l’affacturage par exemple).
  • Les droits d’auteur : dans les droits d’auteur, j’inclus aussi les blogs dont le succès dépend du contenu (un livre interactif sous forme d’articles en fait). On écrit sur sa passion et c’est donc l’activité la plus passionnante de mon point. Pour vivre avec cependant, ce n’est pas simple car écrire un livre à succès ou développer un blog à succès également est réservé à une « élite ».
  • Soi : il faut faire un gros travail sur soi pour s’enrichir. C’est un travail à la fois sur nos comportements mais aussi nos connaissances. Notre comportement vis à vis de la société de consommation peut permettre de réduire nos besoins et donc via un mode de vie plus simple d’avoir des dépenses réduites. Ensuite il faut évoluer et apprendre en permanence si l’on veut s’enrichir. Il faut se former et miser sur soi !

Chacun en fonction de sa situation personnelle va donc favoriser une ou plusieurs sources d’enrichissement et vous :

  1. Êtes vous plutôt pour la réduction des dépenses ou l’augmentation de vos revenus ?
  2. Quelle est votre source principale d’enrichissement actuel et future ?
  3. Quels sont vos plans à  5/10 ans pour chacune de ses sources d’enrichissement ?
{ 13 comments… add one }
  • Sev 7 février 2013, 13 01 51 02512

    Pour ne pas te mentir, ma principale source d’enrichissement c’est rien, pour l’instant !

    Après la crise de 2009 et une très longue période de recherche d’emploi, j’ai fini par me lancer dans le blogging et en 2012 de créer ma propre entreprise. Mais cette investissement ne me raporte pas (pour l’instant).

    J’ai un peu d’argent en bourse et beaucoup en épargne. Je pense faire un achat immobilier pour le louer grâce à mon pacsé qui lui (heureusement) a un travail salarié et gagne bien sa vie !!

    Je ne me projete pas encore dans 5/10 ans, déjà que c’est difficile dans 1 an !

    Et toi ?

  • philbich 8 février 2013, 2 02 15 02152

    La rémunération de son travail est effectivement la base de ses ressources et pour la majorité des personnes c’est malheureusement la seule, complétée par la redistribution nationale éventuelle selon sa situation familiale.
    L’autre base de ressources à mettre en place en priorité est l’immobilier car le seul que l’on peut financer par le crédit et qui génère des ressources régulières.
    Vient ensuite l’entreprise, que ce soit en direct en montant sa société ou en indirect en prenant des parts de sociétés cotées via la bourse ou de sociétés non cotées via des plate-formes de businessangel.
    Il faut arriver à monter cette triangulaire pour asseoir vos sources de revenus et vous sentir plus libres.
    Demain l’avenir appartiendra à ceux qui sauront innover alors ouvrez votre esprit et faites sauter vos barrières intérieures

  • Christian 8 février 2013, 11 11 11 02112

    @Gilles, on ne sait plus trop ce qu’il faut faire tellement on est taxé, cumulons toutes ces sources de revenus et d’investissement en même temps, l’un d’eux prendra bien le relais de l’autre.
    Pour l’immobilier pour l’instant selon moi les carottes sont cuites, les prix sont tellement haut! le retour sur investissement prendra du temps.

    La création d’entreprise est encore un moyen quand on est jeune, (ou entre deux)

    En ce qui concerne la bourse, j’y crois encore, il ne faut pas avoir peur des secousses et surtout diversifier nos actifs.

    Au sujet de l’emploi, il faut profiter de l’opportunité d’en avoir un pour obtenir des prêts et investir le plus tôt possible, si possible seul, en toute indépendance !

    Le dernier point sur lequel je travaille beaucoup en ce moment : « soi ».
    Réduction des dépenses, optimisation, ne surtout pas flamber, consommer intelligemment, regarder le blog de Gilles…

    Pour répondre à ta question 1 , il faut faire un mix entre réduction des dépenses et augmentation des revenus.

    La question2 mon enrichissement est dans la diversification.

    je fais un pont avec la question3 diversification et continuation avec apprentissage en lisant des ouvrages spécialisés, en parlant avec des spécialistes dans les domaines pointus ; et mise à jour continue, car la société est en perpétuelle mutation.

    Pour moi la répartition idéale serait :
    40% revenus du travail, employés ou indépendants

    30 % la bourse sur de longues périodes (20 ans placement sur un PEA, et se servir les dividendes si besoin est)Et assurance vie en choisissant les meilleurs fonds et en optant pour une bonne diversification.

    et 30 % sur l’immobilier (achat de parts de SCPI, ou de la résidence principale si l’opération en vaut la peine)

    il n’y a pas de règles, pour moi c’est une question d’opportunité de marché,quand l’occasion apparaît, il faut faire feu !
    A force d’être trop prudent , j’ai raté le coche en 2008 sur les actions

  • Christian 8 février 2013, 11 11 42 02422

    @philbich
    Tu évoques un peu plus haut les sociétés non cotées via des plate-formes de business angel , en connais-tu personnellement qui ont déjà fait leurs preuves ?
    Je me souviens des années folles de la bulle Internet, tout le monde y croyait, certains sont entrés trop tôt sur le marché (investisseurs comme employés)
    et pourtant il y a quand même des élus qui ont réussi. maintenant, comment choisir les bonnes opportunités ?

  • Olivier G from Economiser et Investir 9 février 2013, 11 11 27 02272

    Bonjour Gilles,

    Bien sûr, je pense qu’il faut agir sur les deux : contrôler ses dépenses, comparer, acheter intelligemment…, et augmenter ses revenus grâce aux différents piliers que tu évoques.

    Actuellement, mon salaire constitue ma source de revenus principale. Mais je suis en train de prendre « ma vie financière en main ». Cette « prise en main » a commencé avec le pilier que tu appelles « soi », le plus simple à mettre en œuvre.

    Depuis 2012, je diversifie mes sources de revenus, à travers notamment le pilier de l’immobilier (je vais signer lundi un acte de vente pour deux appartements en location), le pilier de la bourse (via un PEA avec une stratégie sur le long terme grâce aux dividendes), et pour finir, par le biais du pilier « les droits d’auteur » avec mon blog.

    Toutes ces démarches sont détaillées sur mon blog 😉

    A bientôt,
    Olivier G.

  • philbich 10 février 2013, 16 04 19 02192

    @Christian : je suis « wiseedeur » en étant membre de la plateforme businessAngel http://www.wiseed.fr/ qui investit dans des startups sur le concept de crowdfunding.

    Je limite mes participations par startup que j’ai préalablement choisie en prenant en compte les avis de la communauté et ainsi me crée progressivement un portefeuille de sociétés nouvelles basées sur l’innovation.

    Bien sûr les risques de perte peuvent être importants et aller jusqu’à la perte de mise de fonds d’où l’importance de mutualiser ses investissements, mais les gains peuvent aussi être tout aussi intéressants tel le succès d’Antabio qui ressort avec un rendement à 45% !

    Je préfère partir dans ce type d’investissement ciblé plutôt que de le faire via des FIP et autres FCPI trop chargés en frais.

    J’ai en fait la même démarche qu’en tant que babyloanien http://www.babyloan.org/fr/ en participant au microcrédit solidaire ciblé plutôt que de donner à des ONG parfois lourdes de frais.

    Prendre son argent en main est le meilleur fil rouge des bonnes décisions que l’on prend dans sa vie, que ce soit pour améliorer ses conditions de vie ou que ce soit pour essayer d’améliorer celles des autres.

  • Christian 11 février 2013, 6 06 07 02072

    @Philbich
    Bonjour, j’ai regardé avec attention les deux sites, le premier me parle plus.
    Le deuxième, je n’ai pas tout compris, il s’agirait donc de prêter à des gens qui ont un projet de création d’entreprise, ou qui sont déjà dedans.
    Le remboursement se ferait sans intérêt ?
    De quelle façon l’investisseur sera rémunéré ?
    Pour revenir au premier « wiseed », quelle est la proportion de grands gagnants ?
    N’avons-nous pas comme en bourse l’habitude de nous concentrer sur les vainqueurs, et à oublier ceux qui nous ont fait perdre ?
    Antabio semble être une belle réussite, mais pour un succès, combien d’échecs ?
    Félicitations à toi pour avoir misé sur le bon cheval.

  • Martin from Blog Chine 15 février 2013, 15 03 41 02412

    1. Êtes vous plutôt pour la réduction des dépenses ou l’augmentation de vos revenus ?
    ==>Les deux. La réduction des dépenses en vivant dans un pays émergent et le développement de mon activité Internet

    Quelle est votre source principale d’enrichissement actuel et future ?
    ==>Le développement de mes droits d’auteur, et le développement de mon entreprise.

    Quels sont vos plans à 5/10 ans pour chacune de ses sources d’enrichissement ?
    ==> De nombreux projets d’entreprise, et pourquoi pas l’immobilier à plus long terme

  • Frencois 20 mars 2013, 11 11 32 03323

    Pour devenir riche en investissant dans l’immobilier, il est également intéressant d’investir dans des caves et des parkings et de les louer. Les rendements financiers associés sont à deux chiffres, et ce malgré les frais de notaires (non négligeables pour les biens immobiliers de petits montant).
    Attention néanmoins à la complexité qu’apporte la gestion d’une multitude de biens immobiliers…

    A méditer !

    François

  • David from Immobilier-danger 21 mars 2013, 15 03 15 03153

    La source la plus importante de cette liste de 5 est bien entendu la dernière. C’est la seule qui peut vous permettre de réellement faire des progrès dans les 5 autres domaines. Certes cela demande du temps et beaucoup d’effort pour acquérir des bases minimales dans tous ces domaines, mais on n’est pas obliger non plus de tout faire à la fois. Etre plus performant et avoir de meilleures connaissances permet de mieux se vendre sur le marché du travail, de monter son entreprise plus facilement, d’éviter les nombreux pièges de l’immobilier ou de la bourse, etc.

    Pour l’immobilier, comme beaucoup je considère que ce n’est pas du tout le bon moment. Les rentabilités sont médiocres et les risques de moins-value important. A voir dans quelques années en fonction de l’évolution des prix.

  • Damien from investir dans l'immobilier 24 mars 2013, 15 03 08 03083

    Le plus compliqué est effectivement d’acquérir les bases pour évoluer dans chaque domaine. Je suis entièrement d’accord avec David, nous sommes nous-même notre première source d’enrichissement.

    En ce qui concerne l’immobilier, il reste toujours des affaires intéressantes, mais considérant la conjoncture actuelle il faut redoubler de vigilance et se focaliser sur la rentabilité, et non plus sur l’espoir d’une plus-value.

  • Gilles from Objectifs Liberté 8 avril 2013, 9 09 28 04284

    @Sev :

    S’enrichir aujourd’hui est plus compliqué qu’il y a une dizaine d’années pour plusieurs raisons : hausse des taxes, immobilier cher, inflation réelle importante, salaire en baisse et précaire. Donc pour ceux qui ont du capital, il est jouable de le maintenir et de le faire progresser, pour ceux qui veulent en constituer un, cela devient un véritable challenge (en France tout du moins).

    S’il est dur de se projeter professionnellement dans 5/10 ans, on peut au moins se fixer de vie des objectifs d’investissements raisonnables plus ou moins indépendant du travail.

    Ton témoignage confirme également que la vie économiquement est plus facile à deux que tout seul …

    @Philbich :

    Quasiment toujours d’accord avec toi, tu le sais. L’immobilier est vraiment le moyen le plus facile à mettre en œuvre pour se constituer un capital à crédit et en tirer les fruits 15, 20, 25 ans plus tard.

    Prendre des parts de sociétés non cotés, c’est très risqué et peu rémunérateur malheureusement. Les FCPI qui permettent pourtant de lisser le risque via un fond sont pourtant souvent perdantes même avec l’avantage fiscal qui s’amenuise.

    @Christian :

    D’accord sur tout ce que tu dis sauf sur la bourse : la bourse est un support pour placer une partie de son capital mais il faut bien constituer son capital ! Et la bourse n’est pas un bon moyen pour cela à moins d’avoir un salaire très élevé et donc une grosse capacité d’épargne (plus de solides connaissances pour éviter d’y laisser sa chemise).

    Pour moi la solution :
    – Un bon job avant tout
    – Des prêts immobiliers pour constituer son patrimoine à crédit
    – Se former pour exercer une activité en parallèle de son travail

    Le contrôle des dépenses que je préconise a aussi ses limites : la vie est faite pour être vécu et il faut donc un équilibre. On n’emporte pas son argent dans sa tombe.

    @OlivierG

    On ne le répétera jamais assez, apprendre pour étendre le champ de ses connaissances et ainsi accéder à de nouvelles opportunités est indispensable. Je l’ai vraiment vu en ce qui concerne les SCPI ou je me suis lancé à fond et la création d’entreprise.

    @Martin :

    Merci pour tes réponses concernant ta manière de t’enrichir. Tu mènes bien ta barque et surtout tu as choisi la vie que tu voulais ce qui es très fort. Tu as échappé au salariat en montant ton activité et en te délocalisant. Ce que tu fais avec les ouvrages que tu écris est impressionnant (car tu écris beaucoup) mais tu as le niveau pour !

    Je reviens d’ailleurs sur l’activité internet. Disposer d’une compétence que l’on peut exercer partout dans le monde est un avantage énorme car la France est un pays de plus en plus cher. Il n’est pas idiot de partir (Belgique, Allemagne, Thailande me semble les meilleurs choix our des raisons différentes d’ailleurs). Combien de foyers paient des crédits sur 20/25 ans pour leurs résidences principales à cause de la bulle immobilière en France !

    @François :

    Oui les parkings c’est bien. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce type d’investissement particulier, il existe un bon guide sur le sujet :
    Parking Attitude – Apprenez à investir dans des parkings

    @David :
    @Damien :

    Vous faites le même constat donc je fais la même réponse. L’immobilier reste une source d’enrichissement intéressante à cause du crédit immobilier (effet de levier) mais l’immobilier en France est trop chère par rapport aux salaires des français. La correction a déjà commencé cette année et elle sera violente en province.

    Pour le reste d’accord, nous sommes par nos connaissance la première source d’enrichissement. Ne pas savoir et ne pas savoir à qui s’adresser, c’est risqué de faire de mauvais investissement. Et quand on prend l’immobilier par exemple, l’achat d’un bien peut nous enrichir vraiment ou nous ruiner …

  • Martin from Nutcache 6 novembre 2016, 12 12 45 114511

    Bonjour Gilles,
    J’essaie de consommer différemment, dans un objectif de développement durable et de préservation de notre planète. Cela permet aussi de réduire mes dépenses, même si ce n’est pas l’objectif premier.
    Pour augmenter mes revenus et aussi vivre selon mes valeurs de liberté, j’ai créé mon entreprise.
    Si mes revenus le permettent, d’ici quelques années, je chercherai alors à investir, par exemple dans l’immobilier.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*