≡ Menu

« Le petit livre pour investir avec bon sens » (Critique Livre)

« Le petit livre pour investir avec bon sens » est un livre de John C. Bogle, le créateur de Vanguard Mutual Fond Group qui distribue des produits indiciels à faibles frais. Cette société a été créé en partant d’un constant : en bourse c’est bien souvent les établissements bancaires qui s’enrichissent et non l’épargnant/investisseur à cause des frais élevés que supportent les fonds d’investissements.

Les messages véhiculés dans ce livre et issus de l’expérience de son auteur, un vieux routier de la bourse presque aussi connu que Warren Buffet aux USA, devraient en faire réfléchir plus d’un :

  • Les fonds indiciels suppriment le risque lié au changement de gestionnaires du fond, du secteur d’activité et de la sélection (plus ou moins bonne d’ailleurs) du gestionnaire. En présence d’un fonds indiciel, le seul risque est le risque boursier (donc économique).
  • L’économie croit chaque année et miser sur un fonds indiciel revient à miser sur la croissance de l’économie (du monde ou d’un pays).
  • Les frais appliqués sur les produits boursiers sont un véritable vol. En effet aujourd’hui la quasi totalité des fonds enrichissent les gestionnaires de ces fonds et ceux qui les commercialisent (2 à 5% de frais d’entrée, 1 à 3% de frais de gestion et quelquefois des frais de sortie). Comme le dit John en parlant de tous ces frais : « Si nous ne payons rien, nous obtenons tout », en terme de performance boursière bien entendu. Car les frais font la différence entre un investissement réussi ou un investissement raté.
  • Sur le long terme, c’est l’économie qui domine les cours de bourse, alors que sur le court terme c’est le sentiment du marché. Il faut donc se placer résolument dans une optique long terme.
  • Les ennemis de l’investissement en bourse sont les dépenses (les frais) et les émotions. L’avantage d’un fonds indiciel est qu’il supprime l’aspect émotionnel si l’on utilise une méthode « Buy and hold » (j’achète et je garde) avec des investissements programmés dans le temps.

Le petit livre pour investir avec bon sens

  • La performance des fonds gérés est inférieure à la performance d’un fond indiciel à faible coût. L’auteur donne pour exemple, une étude sur 35 ans indiquant que 346 fonds sur 355 seulement ont fait mieux bien que l’indice ! Donc pourquoi chercher l’aiguille (un fond performant) dans la botte de foin (un fond comprenant toutes les actions; il évoque le S&P500).
  • Acheter des fonds sur leurs performances passées est une grosse erreur car en fonction de l’époque et du type de fonds il peut y avoir des surperformances (souvent passagères).
  • Choisir un fond indiciel classique est la meilleure idée qui soit, car il existe aussi des fonds indiciels par secteur ou par pays. Si l’on veut jouer l’économie, autant prendre un fond monde.

Vous ne battrez jamais le marché et les diverses offres de fonds enrichissent surtout les gestionnaires et les établissements qui les commercialisent via les frais hallucinants qui sont prélevés par rapport aux performances pathétiques. En bref misez sur un indice à faible cout et vous ferez mieux que la grande majorité des investisseurs boursiers ou des boursicoteurs.

En France, les fonds indiciels à faible coût Van Guard ne sont pas facilement accessibles, mais on peut se rabattre sur les trackers. Par exemple, Le Lyxor ETF CAC40 supporte 0,25% de frais par an et des frais de transaction à l’entrée et à la sortie qui dépendent de votre banque ou de votre courtier.

En bourse les gagnants sont rarement ceux qui font du trading mais ceux qui agissent avec méthode sur le long terme. Le mérite du livre de ce grand expert américain est de remettre les choses en place.

{ 6 comments… add one }
  • Christian 12 avril 2013, 7 07 08 04084

    J’ai compris il y a peu de temps l’utilité de calculer les frais réels que produisent les fonds en unités de compte.
    En effet, ils plombent le rendement,et pour faire comme un placement en fonds euros il faut souvent faire plus de 6 % pour compenser les frais, ce qui est difficilement tenable.
    Ce bouquin me semble donc intéressant.
    Maintenent, des contrats d’assurances-vie innovateurs proposent maintenant des produits avec de nombreux ETF, c’est relativement récent et les frais sont moindres.

  • Gilles from Objectifs Liberté 21 avril 2013, 11 11 08 04084

    @Christian :

    Pour optimiser ses investissements, il est fondamental de baisser ses frais. Le message principal du livre est d’ailleurs de critiquer ouvertement les gérants de fonds qui prennent des frais importants pour des performances décevantes et inférieures dans presque tous les cas à celle d’un indice !

    Les ETF sont des fonds que l’on négocie comme des actions classiques mais la encore attention au risque de défaut de l’émetteur. Si la banque qui les émet coule … Et dans le contexte économique qui est le notre, ce n’est pas un scénario impossible.

  • Magalie 5 juin 2013, 10 10 33 06336

    Analyse très pertinente du marché boursier. S’il y a bien une chose à retenir de votre post c’est de ne jamais confier la gestion de son portefeuille à des gérants de fond qui prenne beaucoup trop de commissions.
    D’autre part je trouve que vous avez totalement raison de miser sur le long terme, cela me fait penser à la stratégie adoptée par Warren Buffet…

  • Gilles from Objectifs Liberté 11 août 2013, 19 07 38 08388

    @Magali :

    En effet, la gestion de portefeuille qui consiste à acheter des SICAV ou FCP de son réseau bancaire n’est pas une bonne solution à part à vouloir enrichir sa banque qui prélève des frais (du racket quasiment) bien trop élevés.

    Difficile de se trouver dans la même position de Warren Buffet qui dispose d’avantages énormes par rapport à l’actionnaire lambda. Il assiste aux assemblées générales, disposent souvent de droits de vote lui permettant d’influer sur la politique de la société, peut rencontrer les dirigeants. Donc on est dans une stratégie un peu différente : investir sur le long terme dans des actions de grosses sociétés type CAC40 à haut rendement (dividendes) mais qui marche pas mal !

  • gregory 28 août 2013, 13 01 40 08408

    Bonjour Gilles,

    Très intéressant ce livre je compte investir dans les Trackers prochainement.
    Dans le choix des Trackers ou ETF es ce que le volume de transaction (c’est a dire actif net) est a prendre en compte??

    Je constate que certains ETF on un volume de « seulement » 50millions et d’autres de 200 a 500millions, cela entraine une plus grande liquidité ainsi qu’un « spread » moins important.
    Un volume important assure aussi que l’émetteur (Amundi, Lyxor, Vanguard ect…) ne liquide pas le fond pour cause de rentabilité.

    Qu’en pensez vous Gilles?

    Merçi gregory.

  • régis 25 août 2016, 9 09 21 08218

    Les actions sont l’actif qui rapporte le plus sur le long terme. Les fonds indiciels supportent le moins de frais. Le plus important est de se lancer et de rester simple : 1 tracker monde et 1 tracker S&P 500 par exemple. Epargner le plus possible le plus tôt possible afin de faire jouer à fond la magie des intérêts composés.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*