≡ Menu

Le minimalisme appliqué à l’alimentation

Le minimalisme, cet art de vivre avec moins de choses, peut-il s’appliquer à l’alimentation ? Car il semble qu’il faut toujours varier ses repas pour ne pas manquer d’une vitamine ou d’un oligo-élément important.

Comme personne n’est d’accord et pour tordre le cou à toute critique, il est possible de complémenter son alimentation par une prise journalière de vitamines et d’oligo-éléments naturels. C’est ce que je fais en prenant 3 comprimés par jour d’un excellent complément alimentaire regroupant les principales vitamines et oligo-éléments indispensables au bon fonctionnement du corps. Donc je ne manque de rien !

Pour le reste, il m’a fallu établir une liste d’aliments qui s’auto-suffisent. Je me suis basé sur le prix, la disponibilité et la valeur nutritive pour faire mon choix. Mais pourquoi une telle approche ? Il existe à mon avis plusieurs raisons de passer à un mode alimentaire minimaliste :

  • Économiser du temps : à partir du moment où l’on dispose d’une liste d’aliments, on peut facilement faire ses courses et composer ses menus. Le gain de temps est appréciable au supermarché (ou marché) et en cuisine.
  • Économiser de l’argent : quand on achète toujours la même chose, on retient facilement les prix. Il est ainsi facile de repérer les endroits où le rapport qualité/prix est le meilleur. Par exemple, je suis un spécialiste des prix de l’avocat et du poulet fermier sur Paris tout du moins.
  • Rester en bonne santé : il n’est pas besoin de manger des aliments différents tous les jours de l’année pour rester en bonne santé, mais de manger les meilleurs en quantité raisonnable et suffisante.
  • Réfléchir à notre rapport à l’alimentation :  à partir du moment où notre choix se restreint, le rapport avec l’alimentation change. Malheureusement, les hypermarchés ont mis à notre disposition une avalanche de choix de nourriture préparée de mauvaise qualité qui trouble nos sens. Avec ce mode d’alimentation minimaliste, fini les mauvaises influences.
  • Apprécier vraiment le restaurant : soumis à une liste limitée d’aliments et de menus, la sortie au restaurant devient une vrai aventure culinaire pour choisir ce qui n’est pas dans la liste.

Fruits et legumes

J’ai réparti les aliments en 5 grandes classes contrairement à la division glucides, lipides, protéines qui dans ce cas ne veut pas dire grand chose. Je ne fais pas le détail par aliment des qualités nutritives, mais j’ai jeté un œil pour chacun je vous rassure. J’ai quand même gardé la catégorie protéines pour bien mettre en évidence la liste d’aliments qui servent à nourrir nos muscles mais il faut noter que les légumineuses contiennent beaucoup de protéines également. Les légumineuses ont d’ailleurs la côte car elles peuvent avantageusement remplacées ou complétées les féculents comme les pommes de terre et les pâtes.

Légumes

  • Avocat, Carotte, Chou, Radis, Salade
  • Brocoli, Épinard, Mais
  • Aubergine, Courgette, Tomate
  • Ail, Oignon

Fruits

  • Citron, Orange
  • grenade (jus)
  • Baie de goji
  • Pomme
  • Banane

Légumineuses/Féculents

  • Lentilles
  • Haricots secs
  • Pois chiches (Houmous)
  • Pois cassés
  • Quinoa
  • Riz (semi complet)
  • Pâtes (semi complètes)
  • Pomme de terre
  • Pain noir au noix

Protéines

  • Tofu
  • Œuf (bio)
  • Poulet (fermier)
  • Viande de bœuf (haché)
  • Thon
  • Noix de tous types (noix, noisettes, amandes, …)
  • Fromage (Chèvre, Brebis, Conté)

Assaisonnement

  • Sel, Poivre
  • Gingembre, Miso
  • Gomasio (Sésame)
  • Huile d’olive, Vinaigre, Moutarde

A partir de ce sous-ensemble d’aliments, on peut déjà constituer des menus variés, intéressants et équilibrés. A vous de jouer et n’hésitez pas à partager votre point de vue sur ma liste. A noter qu’il n’y a pas de pâtes pour limiter le gluten et que je mange du chocolat de temps en temps car c’est ma drogue à moi.

{ 29 comments… add one }
  • Armalite 19 juin 2013, 21 09 43 06436

    Pour limiter le gluten tout en mangeant quand même des pâtes de temps en temps, je te conseille les pâtes d’épeautre, beaucoup plus digestes et encore meilleures en goût (je trouve) que les pâtes de blé.

    • Trolléo 27 septembre 2016, 9 09 19 09199

      On mange du gluten depuis grosso modo 10 000 ans, soit depuis qu’on a commencer l’agriculture, et subitement en quelques années c’est devenu à éviter absolument… Mais notre civilisation s’est quand même fondée sur la culture des céréales, c’est que ça doit pas être si néfaste… En tout cas vu la quantité de pain et de pates que je mange, si c’était dangereux, je devrais déjà avoir un paquet de problèmes… Je pense qu’il y a un bon paquets d’autres produits dans notre bouffe qui n’y sont pas présents naturellement, et qu’on devrait se concentrer sur plutot sur ça… Créer des semences de blé ogm sans gluten pour une bande de hipsters snobinards, voila un nouveau business qui va rapporter gros…

      • Trolléo 27 septembre 2016, 9 09 28 09289

        D’autant plus qu’il n’y a aucun fondement scientifique aux assertions anti gluten. Il y a une part de la population qui y est intolérante, c’est ce qu’on appelle la Maladie Cœliaque de l’intestin grele, ça, ok, ça existe, et j’ai connu des gens qui en souffraient et qui devaient adapter leur alimentation pour pas se taper des diarhées a répétition.
        MAIS, ça veut pas dire que c’est mauvais pour tout le monde. Personnellement je suis allergique a la cacahuete, si j’en mange une je meurs, et pourtant je ne fait pas campagne pour faire interdire le beurre de cacahuète en disant aux gens qu’ils s’empoisonnent…
        Du Business je vous dit !

        Et pour coller au sujet de l’article, une alimentation tellement pauvre qu’on est obligé de la compléter avec des cachets, ce n’est pas une alimentation saine ! Il y a assez de diversité dans ce que nous offre la nature pour manger sainement sans avoir a se prendre la tête et a enrichir l’industrie des compléments.

        J’espère que mes commentaires ne seront pas bloqués par le modérateur de ce site qui ne me semble pas être quelqu’un de très impartial. J’invoque la liberté d’expression et de pensée ! Ceux qui me refuseront ce droit au nom de leurs idéaux ne sont que des lâches et des moutons (ça par contre, ça va peut etre constituer la goutte d’eau qui supprime le commentaire)

      • Trolléo 27 septembre 2016, 9 09 31 09319

        ↑ L’Hebdo – 23.07.2015 – Régime sans gluten: les médecins tirent la sonnette d’alarme [archive]
        ↑ Sciences et Avenir – 7-2-2015 – La mode du sans gluten agace les médecins et les patients [archive]

        Histoire d’appuyer mes dires, car il ne faut jamais rien affirmer sans avoir des étais pour ses propos 😉

  • gunday 20 juin 2013, 10 10 11 06116

    L’idée peut être intéressante, par contre quelques points me gênent.
    Tout d’abord, la liste des légumes est une liste très centré sur le printemps/été.
    En hiver, c’est carotte/chou/oignon.
    Donc soit faire des surgelé en été, et donc avoir de la place de stockage, soit consommer des légumes poussés hors sol, et donc limité en vitamines.
    Toujours pour l’hiver, vous oubliez un légume simplement génial, qui est parfait pour faire une base de soupe : les courges. (c’est un incontournable du jardin, car facile à faire pousser, mais difficile à trouver en supermarché)

    Concernant les fruits, c’est encore pire, c’est principalement des fruits d’automne et d’hiver. Pas de fruits de printemps ou d’automne. Pas non plus de baies qui sont très riches en vitamines, & co.

    Pour les compléments alimentaires, je dirais attention.
    Il est recommandé de ne pas en prendre en continu. C’est mauvais pour le corps, les reins entre autres, et l’assimilation globale en général (le corps étant féniant, il fait au moins fatiguant.

  • Gilles from Objectifs Liberté 20 juin 2013, 11 11 21 06216

    @Armalite :

    Merci de nous faire penser à l’épeautre et à ses bienfaits, mais qui revient sur les devants de la scène avec les produits bio.

    @Gunday :

    Tu as entièrement raison de souligner les saisons, mais pour moi citadin que je suis, j’accède à tous ces légumes en permanence même si je sais qu’il ne vienne pas de France. Si on est à la campagne et que l’on souhaite se nourrir de son jardin, il reste les bocaux et le congélateur. Il faut comprendre que j’ai vraiment voulu fabriquer une liste minimale. Si tu penses que j’ai oublié des légumes ou des fruits essentiels, indiques les moi mais rappelles toi que le but est de constituer une liste assez courte.

    J’ai fais une liste vraiment minimal de fruit que je trouve en ville toute l’année. Je n’ai pas oublié les baies puisque j’ai inclus la meilleure d’entre elle, la baie de goji. Et le jus de grenade est un antioxydant majeur.

    Pour le compléments alimentaires, je suis en désaccord total avec toi, on peut en prendre en continu sans souci. L’étude Suvimax (SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants) qui a servi à nous inciter à manger 5 fruits et légumes par jour a été réalisé sur des volontaires à qui on a donné des compléments alimentaires sur plusieurs années … Tu vois le niveau de désinformation. Par contre il faut choisir des vitamines de très bonne qualité et naturelle. Personnellement je m’approvisionne à l’abbaye de sept fons (chez les moines qui au moins ont une éthique) où ils vendent d’excellentes multi-vitamines. Je n’ai pas peur pour mes reins qui sont en excellente santé …

  • Cecile 20 juin 2013, 20 08 59 06596

    J’ai a peu pres la meme approche: j’achete du riz, des lentilles, et des noix. Pour les legumes, j’en recupere des differents toutes les semaines dans mon AMAP, exit le choix et le hors saison! J’achete 12 oeufs 3 semaines/4 environ toujours dans mon AMAP, et j’achete egalement de la viande quand il y en a. Du coup j’en mange beaucoup moins (1/2 fois par semaine) mais je n’ai plus besoin de perdre du temps a lire des etiquettes pour savoir ce qui est ajoute, comment la viande a ete elevee etc.
    Un autre avantage, c’est que je fais souvent la cuisine pour plusieurs jours quand j’achete de la viande: elle vient en paquet de 500g, congelee, donc je degele tout, cuisine tout d’un coup et mange en plusieurs repas.

    Je pense que depuis que je suis dans cette AMAP j’arrive a manger 5 fruits/legumes par jour et comme ils sont differents toutes les semaines selon les saisons, je ne me lasse pas. En plus ca me fait decouvrir des legumes que je ne connaissais pas.

    Le seul probleme avec ce systeme, c’est que je mange moins de poisson. Du coup en general lorsque je vais au restaurant, je commande du poisson!

    Pour les vitamines, je ne sais pas si c’est efficace ou pas, utile ou pas, dangereux ou pas… En ce moment j’experimente avec un complexe de vitamines B et du « Rhodolia », il parait que ca aide pour le stress.

  • gunday 20 juin 2013, 22 10 15 06156

    @Cécile : Le système de l’amap est pas mal, malheureusement, celle près de chez moi n’est pas très performante, les légumes ne sont pas transcendant et le choix est limité et répétitif. Exemple : quand tu n’aimes pas le céleri, en manger tout l’hiver, c’est long…
    Donc j’ai pas accroché.
    Le supermarché bio proche de chez moi, est assez similaire avec principalement des légumes de saison : pas de tomates ou de courgette en hiver, pas de courge dés le printemps. Et en plus il propose des paniers (www.lecampanier.com) qu’on prend si on le souhaite (et si on a le temps de s’en occuper)

    @Gilles : Il faut consommer des légumes de saison. Car les légumes forcés (poussés hors saison, sans terre ni soleil) sont très concentrés en eau, et donc ne contiennent que peu de vitamine.
    Pareil pour les légumes produits loin, et donc cueilli vert pour supporter le voyage.
    C’est généralement le cas des tomates en hiver.

    Pour les compléments, j’estime que l’alimentation doit suffire. Si l’alimentation ne suffit pas, c’est qu’elle est défaillante.
    Surtout qu’en forte quantité, de nombreux méfaits sont attributs aux oligoéléments (favorisant le cancer, détruisant le foie, annihilant l’effet de certains médicaments, et même entraînant des carences dans d’autre oligoéléments, …) D’ailleurs l’abus de vitamines portent même un nom : Hypervitaminose. (je viens de découvrir le terme)
    Quand à la remarque, « mes reins sont en excellente santé », à court terme oui, toujours, à long terme, c’est rarement la même histoire. Il manque plus que la phrase « faut bien mourir de quelque chose » pour avoir le couple gagnant! 😛 (désolé mais ces 2 phrases ont tendances à m’énerver! :S)

    Je sais que c’est très à la mode de prendre des compléments alimentaires, mais exceptés pour les carences dû à un problème ponctuel (maladie, ..) ou à une mauvaise alimentation, je ne vois aucune raison d’en prendre.
    Donc la question qui ressort, ne trouves tu pas contradictoire d’évoquer une bonne alimentation et de parler de la compléter avec des vitamines? Ça donne l’impression que l’alimentation proposé est incomplète. (c’est pas méchant, surtout très taquin comme question)

    Ps : pour éviter de te fatiguer : stockes de la farine, avec les noix, et un bon pétrin, tu fais un pain au noix quand tu veux (bon, ok il faut environ 24h le temps de faire un pain à partir d’une poolish).
    Perso je préfère pain complet avec les noisettes récoltés chez les parents, mais c’est un autre sujet (surtout que j’ai déjà mangé toutes les noisettes… 🙂 )

  • Alexandra de Sphere Humaine 21 juin 2013, 9 09 24 06246

    Bonjour,

    Je rejoins Gunday sur la consommation de légumes de saison. C’est vrai que l’hiver, il faut faire preuve d’inventivité autour du chou et des cucurbitacés! L’idéal est d’avoir un congélo qui permet de préparer des soupes ou autres plats à l’avance pour les décongeler et cuisiner quand on a la flemme de cuisiner.
    Par ailleurs, on sait bien maintenant que manger de saison est également un acte citoyen et de respect pour la planète en limitant la consommation de fruits/légumes importés (consommation de Co² etc…)

    Pour le poisson, je te suggère d’arrêter le thon (espèce en danger) et de remplacer par sardine/maquereau (source d’oméga3).

    Le quinoa et le riz ne sont pas des légumineuses ni des féculents mais une céréale. Pour ceux qui ont la chance d’avoir une Biocoop pas loin de chez eux, c’est bien car on y achète céréales/légumineuses/noix en vrac. C’est moins cher et ça limite l’emballage, allant ainsi dans le sens du minimalisme.

    Pourquoi bouder la pomme de terre? Ce n’est pas cher, c’est un féculent très bon.
    Pour le maïs, éviter de l’acheter en boite, d’ailleurs éviter au maximum tout achat de conserve en supermarché. Et attention aux OGM.

    Manger, à mon sens, est avant tout une affaire de plaisir: plaisir des yeux, du palais et satisfaction de l’estomac. Alors, certes pourquoi pas le minimalisme, mais profitons aussi de la variété offerte par la Nature.

  • Gilles from Objectifs Liberté 21 juin 2013, 13 01 13 06136

    @Cecile :

    Tu as la bonne approche je pense, basée sur plus de produits frais de saison, et tu cuisines en conservant. Il existe maintenant des boites sous-vides permettant de conserver les plats cuisinés et les aliments bien plus longtemps d’ailleurs. C’est un ami à moi qui m’a fait découvrir ça et c’est vrai que c’est pas mal surtout si on n’a pas de congélateur mais un simple frigo avec un compartiment 2 étoiles. Pour le reste je vais répondre sur les compléments alimentaires ci-dessous.

    @Gunday :

    Les fruits et légumes de saison c’est bien, mais dans notre monde moderne on peut accéder à tous ce qu’on veut via le surgelé donc les saisons je n’y fais guère attention. Mais si j’habitais à la campagne je m’en préoccuperais.

    On est en désaccord total sur les compléments alimentaires. Non l’alimentation ne suffit pas à moins d’être un spécialiste de la nutrition et de passer pas mal de temps à la cuisine. Je prends que ça plaise ou non le point de vue d’un citadin qui a une vie rapide et stressante (ça va changer mais plus tard), donc dans ce contexte je cherche à simplifier pour diminuer le stress.

    Ton argumentaire n’est pas correcte scientifiquement et on dirait presque la voix de l’industrie pharmaceutique. Pour avoir des problèmes en prenant trop de vitamines et oligo-éléments, il faut vraiment forcer la dose et les gens meurent plutôt de prendre des médicaments que des compléments alimentaires … Enfin si tu penses que nos reins vont lâcher avec quelques vitamines, il y aurait déjà des centaines de milliers de mort dans le monde 😉

    L’alimentation d’aujourd’hui est pauvre en nutriments à moins de prendre uniquement du bio (mais qui en a les moyens ?). De plus tu sembles croire que les compléments alimentaires sont d’horribles substances chimiques … Vitamine D (Huile de foie de morue), Omega 3 (Huile de sardines et de maquereaux), ça fait peur ! Certes je pourrais manger des sardines et de la morue mais je n’aime pas ça et en plus je n’ai pas envie de polluer toute ma petite cuisine.

    Oui l’alimentation que nous mangeons est incomplète car comme je le disais plus pauvre en nutriment. Nous passons de plus moins de temps à table et on mange moins comparativement à nos ancêtres (mais plus sucré) car nos travaux ne sont pas physiques. En tant que citadin un peu pressé (pour l’instant), j’essaie de trouver un compromis acceptable entre santé et cuisine c’est pourquoi j’ai fais cette liste qui n’est pas si mal. Quand j’étais plus jeune avec ma mère c’était steak haché, pâtes et haricots verts en boite. Donc celui qui déjà cuisine en utilisant intelligemment cette liste aura des plats plus gouteux et meilleurs nutritivement parlant que ceux que j’ai mangé dans mon enfance …

    @Alexandra :

    N’ayant pas de voiture, j’ai une très faible empreinte écologique et je n’ai donc pas à subir la dictature écologique. Si je devais penser chaque achat en fonction de la planète ça deviendrait un peu pénible. Ce que je fais est déjà bien suffisant.

    Je prends du thon en boite car c’est pratique tout simplement et il existe des espèces de thon qui ne sont pas menacés. Je mange du poisson uniquement au restaurant et les omega 3 font le reste.

    Mon classement n’était pas parfait, j’aurais du ajouté graines en effet pour le riz et le quinoa. En général j’achète en vrac dans les magasins bio les légumineuses, le riz et le quinoa. Pour les légumes et la viande, je prends du bio et du non bio.

    Ma liste bien qu’assez minimal laisse de nombreuses possibilités pour bien manger. Mais elle n’exclut pas des entorses et d’aller au restaurant. Mon but c’est de faire réfléchir avant tout et de montrer qu’on peut manger bien d’un point de vue de la nutrition avec une liste relativement courte.

    La encore je vais me répéter mais il faut comprendre que le monde moderne et la vie citadine sont très stressants, l’objectif est donc de diminuer le stress en cuisine et ailleurs et c’est ce que j’ai voulu proposer ici. Je reconnais que la diversité dans l’alimentation est quelque chose d’exceptionnel voire une chance mais qu’on n’est pas obligé d’en profiter au quotidien. De plus quand je vais au restaurant je mange des choses qui ne sont pas dans ma liste pour varier.

    Pour les pommes de terre qui constituait la base de l’alimentation paysanne française, je peux être d’accord mais comme je prends du riz et des légumineuses, il faut bien faire un choix. Et certains pommes de terre sont irradiés (après récolte) pour ne pas germer trop vite.

  • Alexandra de Sphere Humaine 21 juin 2013, 13 01 54 06546

    Bonjour Gilles,

    Merci d’avoir pris le temps de répondre. Le ton de ta réponse me donne l’impression que peut-être j’ai formulé les choses en donnant l’impression de te critiquer. Ce n’est pas le cas.

    Je voulais simplement apporter des éléments à la discussion initiée par ton article. Ta liste permet déjà comme tu l’écris de faire des repas variés.
    Pour ce qui est de l’alimentation et de cuisiner, des tas d’options sont possibles et chacun fait en fonction de:
    ce qu’il peut/veut
    de ses valeurs/convictions
    croyances/éducation
    niveau d’information
    sa volonté
    ses contraintes

    C’est effectivement compliqué d’être à la fois bio/locavore/respectueux des saisons/ attentif à la consommation de CO²/ diététique/se faire plaisir/ donner à son corps ce dont il a besoin….que d’éléments à prendre en compte, ça peut faire tourner en rond longtemps.

    Manger tout un programme! Très archaïque également car inscrit dans la relation à la mère également. Mais c’est la psy qui parle.

  • Gilles from Objectifs Liberté 21 juin 2013, 21 09 47 06476

    @Alexandra :

    Tu as le droit de critiquer, c’est ça la liberté ! Ce que je voulais souligner dans ma réponse c’est qu’il est difficile de penser aux autres (et donc à l’écologie) avant de penser à soi. Si on arrive à penser à soi à 80% et aux autres à 20% c’est déjà bien !

    La liste d’aliments que j’ai donné est une liste minimaliste et donc elle ne peut pas être longue. Pourtant il y a du choix et les possibilités de menus sont nombreuses. En faisant un tel choix on se restreint bien entendu mais le but est de gagner du temps, de l’argent et de la tranquillité d’esprit tout en mangeant correctement. Cette liste n’exclut pas un peu de folie de temps en temps pour choisir d’autres produits un jour par semaine ou se permettre un restaurant avec des choix plus originaux. Mais elle a l’avantage de fixer un cadre alimentaire. Si déjà les américains qui sont en surpoids importants cuisinaient avec juste cette liste d’aliments, ils seraient en meilleur santé !

    Tu remarqueras que je n’ai pas mis de sucre et que j’aurais du ajouter du miel que je consomme de temps en temps si je veux faire une salade de fruits (bananes, pommes, raisins). Déjà je sors de la liste avec le raisin.

  • gunday 21 juin 2013, 23 11 15 06156

    Pour l’alimentation, je suis d’accord avec toi, ça prend un peu de temps.
    Mais il est assez facile de réduire les temps de préparation (par exemple en faisant des soupes en hiver et des salades composés en été, ça va relativement vite), mais je vais reprendre une phrase d’Hippocrate : « Que l’alimentation soit ton premier médicament ».

    Pour le bio, je pense que c’est primordiale : on évite les pesticides (dont on connaît les effets néfaste pour le corps ET pour l’environnement), et au final, ce n’est pas si cher que cela.
    En mangeant quasi exclusivement bio, notre budget nourriture est resté stable. Sur les 5 premiers mois de l’année, on est a (restaurant compris) un peu moins de 400€ pour 2. C’est à peu près stable dans le temps (malgré le passage au bio)
    Par contre, c’est vrai que le bio va bien avec une révision de l’alimentation. Dans mon cas, ce fut augmentation des légumes et diminution de la viande. La viande étant le produit le plus cher, la diminution de sa consommation permet de lisser l’augmentation des produits.

    Par contre tu mets du miel dans la salade de fruits?
    Moi, j’ai tendance à plutôt mettre une goutte de rhum. (voir de Curaçao, si je veux bleuir le dessert! 😉 )

  • Gilles from Objectifs Liberté 22 juin 2013, 10 10 27 06276

    @Gunday :

    Préparer ses repas prend du temps mais si on veut vraiment gagner du temps, il suffit de faire une grande partie pendant 2 heures le Dimanche soir et de conserver le tout (congélation ou sous-vide). Pour ma part j’achète de temps en temps un poulet fermier déjà cuit, c’est encore plus simple même si je le fais plus pour des raisons pratiques du à la taille de ma cuisine.

    « Que l’alimentation soit ton premier médicament » est une phrase tellement juste. Ce qu’on met dans notre corps c’est notre carburant, et la qualité de nos tissus va dépendre de ce que l’on mange ou pas. Je n’ai compris cela qu’il y a quelques années seulement.

    Le bio c’est bien même si je suis sur que l’agriculture raisonné même non bio n’est pas si mauvaise non plus. 200 euros par mois par personne adulte pour manger uniquement bio ce n’est pas très cher en effet. Tu as raison quand on mange bio on diminue la viande qui coute chère, ce qui n’est somme toute pas plus mal. A noter aussi que l’on accroit aussi sans doute sa consommation d’œufs car le tarif est raisonnable et les bienfaits pour la santé important.

    Je n’achète plus de sucre depuis longtemps mais le miel est un aliment extraordinaire pour la santé comme tous les produits de la ruche. Et oui un peu de miel dans la salade de fruits ou dans mon thé citron, c’est le top.

    L’idée de cet article sur l’alimentation minimaliste, pour y revenir, c’est vraiment d’engager une réflexion sur l’alimentation et la santé.

  • Freebox 28 juin 2013, 16 04 25 06256

    C’est intéressant comme liste, mais c’est vrai que les compléments, il vaut mieux ne pas en prendre toute l’année et faire des « pauses », et ne pas en prendre trois tonnes non plus. Par ailleurs, c’est vrai que le choix est assez restreint, mais c’est le but… par contre je rajouterai le chocolat et le miel aussi, c’est impossible de dire non !

  • Martin from Blog Vietnam 29 juin 2013, 5 05 32 06326

    Sympa 😉 Je n’ai jamais tant réfléchir à mon alimentation que cela, mais je dois manger environ 10 fruits et légumes par jour, de toutes sortes: fruit de la passion (riche en vitamine C), citron vert (anticancéreux je crois), mangue fraîche, poivrons frais …

  • julie 9 juillet 2013, 0 12 52 07527

    je voudrais être brève, j’ai lu l’article et il est pas trop mal à mon gout surtout pour les gens qui cherchent à faire les choses bien, pour ma part j’ai essayé le minimalisme et ça n’a pas beaucoup marché malheureusement peut être ça diffère d’une personne à une autre.

  • FredericB 13 juillet 2013, 15 03 02 07027

    Je me suis lancé dans le jardinage. J’ai fait donc un potager qui marche très très bien. J’ai mangé mes premières courgettes il y a un mois.
    Les tomates arrivent bientôt
    Ce que je peux dire c’est que le bio c’est bon pour plusieurs points :
    – on s’habitue à manger de saison. Ce qui sera bientôt obligatoire dans le futur
    – pas de pesticides, ni de produits chimiques.
    – Souvent, ce sont des petits producteurs locaux (pas toujours) qui ne massacrent pas la terres (à voir sur le NET Claude Bourguignon).

  • Gilles from Objectifs Liberté 11 août 2013, 19 07 27 08278

    @Freebox :

    Les compléments alimentaires multi-vitaminés en plus d’être sans danger peuvent être pris toute l’année sans aucun problème contrairement à ce que tu avances. Le miel et le chocolat pourraient et même devraient être dans la liste car j’en consomme en effet. Ils sont excellents pour la santé pour diverses raisons et fournissent la petite touche plaisir (à noter chocolat noir à au moins 70% de préférence).

    @Martin :

    Au Vietnam, tu es dans un pays idéal pour manger des fruits et légumes frais ! D’ailleurs la cuisine vietnamienne est une des plus saines au monde avec la cuisine japonaise. Le liseron d’eau, légume vert très utilisé la-bas, est excellent pour la santé.

    @Julie :

    Tu as essayé une forme de minimalisme alimentaire ?

    @FredericB :

    Cultiver son jardin, c’est apprendre quelles sont les fruits et légumes de saison et donc cela participe au minimalisme car on ne cultive généralement pas 50 sortes de fruits et légumes différents mais moins d’une vingtaine, voir d’une dizaine.

  • gunday 12 août 2013, 0 12 53 08538

    Je suis un peu d’accord avec freebox.
    Le corps aime bien la diversité, que ce soit au niveau des légumes ou de tout autres alimentation.
    Manger tout le temps des compléments alimentaires n’est pas meilleur que manger uniquement des pâtes ou uniquement des tomates.
    Faire des pauses permet au corps d’éviter les surdoses ou les accoutumances.

    Un détail sur ta dernière remarque concernant le jardinage.
    Je pense que tu sous estimes grandement le nombre de fruits et légumes qui sont produits dans les jardins domestiques.
    Rien que carotte, radis, tomates, courgettes, pdt, qui sont la base de la base, ça fait déjà 5. Ajoutez les haricots, oignon, ail, persil, et salades, et vous arrivez déjà à 10 sans sortir du classique. Ajouter un peu d’original (poivron, courges, …), et la vingtaine est franchi.
    Ajoutez les fruits, et je pense que rapidement la 30aine (voire plus) est atteinte.
    Dans mon cas, avec une petite surface, j’ai 4 baies différentes et environ 20 légumes. Sans compter les différentes variétés pour certains légumes (rien que les tomates, j’ai 5 variétés différentes). Et je compte que ce qui est dans le jardin actuellement.
    En fixe, j’ai déjà 4 baies et 8 légumes (plantes perpétuelles). La plupart étant assez classique.

    Au final, 10 légumes différents est plutôt un minimum qu’un maximum. (bien plus en comptant les variétés pour un même légumes)

    Si vous êtes étonné de la diversité, c’est que de nombreux légumes aiment être cultivé ensemble. Ça augmente la diversité, la production, sans prendre beaucoup plus de surface. (regardez sur le net, la célèbre association maïs/haricot/courge, la surface est identique à maïs seul)
    Pour les produits de saison, disons, qu’en cultivant soi même, c’est un concept malléable : certaines légumes/fruits se conservent longtemps (plusieurs mois facilement) sans trop d’efforts. D’autres, sont cultivable toute l’année.

    @FrédéricB, je ne suis pas un adepte de Bourguignon. Trop catastrophiste à mon goût, et trop simpliste au niveau de ses démonstrations.
    Néanmoins il a le mérite d’être assez clair!

  • nadine 31 août 2013, 20 08 48 08488

    Minimaliste, je fais mes menus sur 4 semaines, je les garde et les ressort aux saisons respectives. J’achète le sec au supermarché mais mon panier se réduit de p)lus en plus ! puis fruits légumes viande, fromage aux petits paysans de mon marché local, je sais d’où ils viennent tous, max 30 km alentour…
    limite locovore. Là j’ai entendu parler du jeûn intermittent : arrêt de toute alimentation de 20h au lendemain midi (thé ou café sans sucre) je le faisais inconsciemment quand j »étais plus jeune, à recommencer

  • Anthony 11 septembre 2013, 18 06 55 09559

    Bonjour Gille,
    Je trouve vraiment intéressant ton article, il résume bien ce dont on a besoins.
    La base pour être en bonne santé c’est exactement ça: une alimentation saine et équilibré.

    De plus elle est aussi la base dans le milieu sportif, elle constitue un des points d’une bonne hygiène de vie, et c’est en ajustant nos apport que l’on peu réussir nos objectifs sportifs, par exemple en musculation, pour perdre de la graisse, il y a les exercices et tout ce qui constitue l’entrainement avec la récupération etc.. et un baisse des glucide avec un taux plus élevé de protéines.

    Est qu’une attitude minimaliste pourrait s’appliquer en ajoutant le paramètre sport ? Ou pouvons nous considérer l’alimentation sportive comme minimaliste ?

  • fabrice from blog voyage 21 septembre 2013, 0 12 10 09109

    Pas facile en tout cas, surtout quand on voyage ou en vivant dans certains pays….

  • Patricia from dieteticienne 3 décembre 2013, 19 07 51 125112

    Vous voulez économiser du temps sur vos courses alimentaires ? Une solution simple, évitez les grands supermarchés, plus vous avez de produits devant vos yeux, plus vous trainez et vous vous laissez tenter ! Allez en petit magasin bio, le choix est limité, et les produits de saisons, vous ferez vos courses plus vite, et au final vous dépenserez moins, même si les produits sont un peu plus cher, car vous ne succomberez à aucune tentation.

  • brigitte 3 avril 2014, 8 08 37 04374

    dans la liste des légumes il y a deux fruits !
    La tomate et l’avocat sont des fruits.
    Merci beaucoup pour ces bons conseils!
    Cordialement

  • Gilles from Objectifs Liberté 17 avril 2014, 9 09 20 04204

    @gunday :

    Je ne sous estime pas le jardin potager puisque mon grand-père en avait un énorme et ma père un petit à la campagne mais le mode de vie a changé et la plupart d’entre nous sommes des citadins. J’ai donc rédigé cet article dans cet état d’esprit. Mais celui qui a un jardin peut évidemment avoir des cultures très diversifiés.

    Quand à dire que le corps aime la diversité, je n’en suis pas certains du tout d’un point de vue santé. Psychologiquement c’est sympa la variété mais bien des peuples ont des régimes qui comprennent peu d’aliments et ils ne s’en portent pas plus mal.

    Pour le compléments alimentaires, je ne suis pas d’accord une bonne multi-vitamines est indispensable car nos terres s’appauvrissent en minéraux du aux modes de culture, donc on est carencé c’est un fait. Si tu manges des nouilles aux tomates tous les jours, il ne fait aucun doute qu’après un mois tu vas manquer de certaines vitamines et minéraux ! Donc pas comparable.

    @Nadine :

    4 semaines de menus c’est bien et ça laisse plus de diversité, je suis moins pro et je les fais sur une seule semaine.

    @Anthony :

    J’ai l’impression que l’alimentation du sportif est beaucoup plus minimaliste s’il prend bien en compte l’aspect nutrition. Un sportif qui s’intéresse à la nutrition est obligé de se poser la question de ses apports alimentaires aussi bien en termes de macronutriments (protéines, glucides, lipides) que de vitamines et minéraux. En général ils font simple aussi, en tous cas c’est le sentiment que j’ai après avoir discuté avec certains.

    @Fabrice :

    C’est sur que mon article s’applique à un sédentaire qui vit en France !

    @Patricia :

    Le bio c’est bien mais c’est encore bien trop cher surtout pour ce qui concerne les fruits et légumes. Il vaut mieux alors panacher bio/non bio en fonction de son budget.

    @brigitte :

    En effet tu as raison, emporté dans mon élan. Pour retenir facilement la différence entre fruits et légumes, il faut se souvenir que le fruit est le produit d’une fleur !

  • gunday 17 mai 2014, 9 09 38 05385

    Juste une remarque : d’un côté tu me dit que la diversité n’est pas idéal niveau santé, et de l’autre tu indiques que l’absence de diversité est néfaste niveau vitamine.
    C’est moyennement cohérent.
    Ensuite, concernant la diversité, dans nos contrées, elle est obligatoire, car je n’ai pas encore vu de tomates ou de courgettes pousser en hiver!
    Donc rien que suivre les saisons impose la diversité.

    Quand au bio, effectivement celui des supermarchés est cher!
    Mais celui des producteurs est peu cher!
    Donc il y a moyen de se débrouiller pour manger bio et pas cher!

  • Gilles from Objectifs Liberté 17 mai 2014, 11 11 02 05025

    @Gunday :

    Pas d’incohérence, peu de diversité peut amener ce qu’il faut en vitamines et minéraux si le choix est bon, mais je dis qu’aujourd’hui le mode d’agriculture a appauvri la terre et que les fruits et légumes non bio (la grande majorité donc) ne contiennent que peu de vitamines et minéraux. Donc je supplémente point.

    Je ne dis pas non plus que la diversité est mauvaise, mais qu’elle n’est pas forcément nécessaire ce qui est un peu différent. Je me suis peut être mal exprimé. Si dans ton jardin tu peux cultiver de nombreuses variétés de fruits et légumes ainsi que des herbes aromatiques c’est bon mais il faut du temps, de la surface et un jardin. De plus le gain en terme de santé n’est pas forcément énorme, entre manger 10 légumes différents dans son plan alimentaire et en manger 40, est ce qu’il y a un réel gain niveau santé je n’en suis pas sur si les 10 sont bien choisis.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*