≡ Menu

Le déjeuner : un repas capital

Le temps consacré à la pause déjeuner est passé en 20 ans en moyenne de 1H38 à 22 minutes. Nous accordons de moins en moins de temps et d’importance à ce repas. Coûts, temps de transports, stress, charge de travail ont un impact important sur l’évolution de notre déjeuner.

Il faut pourtant bien y réfléchir car déjeuner mal et vite induit des difficultés à digérer, des douleurs, et une prise de poids. Si votre repas n’est pas suffisamment rassasiant vous ressentirez plus rapidement la faim, d’où des tentations de se jeter sur des friandises trop grasses et sucrées au distributeur du bureau ou à peine rentré chez soi.

Assiette pour dejeuner

Il est donc préférable quelque soit le temps dont on dispose de s’asseoir systématiquement et sans rien faire d’autre (pas de sandwich avalé à la va vite debout, en marchant, en regardant son écran de télévision ou d’ordinateur), dans un endroit calme (pourquoi pas un parc à la belle saison ?), peut-être avec un collègue/ami, en prenant le temps de mâcher et de déguster.

Manger ce n’est pas seulement se nourrir, c’est aussi un plaisir des yeux, de l’odorat, du goût, et un moment « social  » à partager en bonne compagnie. Un minimum de 20 minutes est nécessaire pour que soit envoyé au cerveau un signal de rassasiement. Si vraiment vous n’avez pas suffisamment de temps, il peut être judicieux de garder le dessert pour une pause l’après midi.

Pour ce qui concerne l’équilibre du déjeuner, il faut réfléchir en terme de journée, voire de semaine. Le déjeuner doit être agréable, vous rassasier , présenter une bonne densité calorique et un certain équilibre nutritionnel.

Pour ce qui concerne le repas, préparer son déjeuner sur le pouce, à son domicile, à l’avance présente des avantages santé et permet de faire des économies. Un minimum d’organisation est nécessaire pour préparer à l’avance ces repas. On peut profiter du week end pour faire la cuisine pour la semaine (avec les enfants, car ils adorent) et ensuite congeler des petites portions (soupe, terrines, tartes, cakes, fruits, compotes, coulis, confitures). On peut aussi utiliser des restes, faire des salades de dernière minute, amener des smoothies. Les fruits frais de saison, les fruits secs, les yaourts, le fromage blanc, les légumes à croquer (tomates, radis, carottes) constituent des compléments simples et sains. Ne pas oublier d’emmener du fromage, du pain et une boisson.

Cuisiner les restes est aussi une bonne idée pour se préparer un déjeuner rapide et bon marché :

  • Compote ou tartes avec vos fruits et légumes, (mais aussi cakes, tartes ou pizzas ou encore soupes et veloutés avec du bouillon et un peu de crème fraîche).
  • Pâtes et riz en salade ou gratin (avec sauce tomate, crème fraîche ou béchamel, des légumes ou de la viande hachée).
  • Viandes et poissons peuvent finir en hachis parmentier, en brochettes ou en croquettes, dans une salade de pommes de terre.
  • Pain transformé en pain perdu, utilisé pour  des croûtons ou en bruschetta.
  • Yaourts en gâteau ou en sauce raïta (concombre en dés, menthe et coriandre) ou encore en cheesecake , en mousse accompagnés de fruits frais.

Bon appétit.

{ 15 comments… add one }
  • Priximmo 26 septembre 2010, 16 04 47 09479

    Beaucoup de personne disent que c’est le petyit déjeuner qui est le repas capital non ?

  • Gilles (Objectifs Liberté) 26 septembre 2010, 21 09 22 09229

    Et non, il faut se souvenir du proverbe : « Fais un petit déjeuner de prince, un déjeuner de roi et un diner de mendiant ». Le déjeuner est le repas principal car il s’écoule déjà pas mal de temps entre le déjeuner et le diner donc il faut tenir la distance. Le problème du déjeuner copieux cependant c’est que la digestion entraine un certain sommeil que l’on résous par une sieste ou un café …

    Je partage le point de vue d’Hélène surtout que pour ma part manger peu le matin me convient, donc je suis obligé de prendre une bonne collation le midi pour tenir.

  • Hélène 27 septembre 2010, 10 10 39 09399

    Le terme » capital », n’exclut pas l’idée de faire un bon petit déjeuner.Si tu as envie,besoin de faire un copieux petit déjeuner Priximmo , tu le fais bien sur.L’équilibre cela peut se penser sur la journée,voir la semaine.Mon modeste article est une invitation à ne pas bâcler le repas de midi.D’une façon générale:prendre son temps,s’arrêter,s’asseoir, et être « présent » lorsqu’on mange,et penser à la qualité de ce dont on se nourrit.Voilà en gros ce que je souhaitais faire passer comme message.

  • Biggizi 27 septembre 2010, 16 04 15 09159

    Très intéressant ce blog, je viens de le découvrir et ça fait 30 minutes que je lis vos articles … Il serait temps que je retourne travailler! Mais je reviendrai vite, surement pendant mon déjeuner de main qui me prends 22 minutes 😉

  • Christophe 28 septembre 2010, 15 03 26 09269

    Il faut manger en fonction de son activité physique. Un cycliste professionnel mange une bonne assiette de pates au petit déjeuner par exemple.
    Le repas doit s’adapter à l’activité afin de ne pas grossir. Une grosse activité demande de bien manger avant afin que le corps puisse fournir correctement l’effort demandé. Par contre, un repas légé permettra de ne pas fabriquer de graisse.

  • Hélène 28 septembre 2010, 17 05 36 09369

    @Bigizzi…Prendre son temps,et se faire plaisir…c’est ma philosophie..:-)
    @Christophe Bien sur ,il faut adapter,à son activité, le repas.Et puis ralentir,ce n’est pas toujours facile,mais je pense que cela vaut la peine d’essayer.

  • Dan 28 septembre 2010, 23 11 08 09089

    C’est ce que je dis à mes amis: la nourriture, c’est la base de tout.

    Ce que je veux dire par là, c’est que l’énergie dont nous avons tellement besoin pour nos activités quelles qu’elles soient, pour être efficace, pour réaliser des choses… Toute cette énergie vient de ce que l’on mange: de la juste quantité (un bon dosage pour être en forme sans coup de pompe à cause de la digestion), de l’équilibre des aliments au long de la journée, du choix de ceux-ci, …

    Cela me semble tellement tomber sous le sens ! Et pourtant je constate autour de moi que cette idée toute simple est très difficile à faire passer, c’est vraiment un aspect trop négligé, ou ignoré.

  • Hélène 29 septembre 2010, 22 10 54 09549

    Dan,je partage ton point de vue.La qualité de ce que nous mangeons et le temps que nous y consacrons sont essentiels pour notre santé.Nous vivons dans une société du stress,de la vitesse…au risque de « bacler » ce moment de convivialité.

  • Fabrice 30 septembre 2010, 10 10 45 09459

    Tout à fait d’accord avec toi! Cependant, pour moi le petite déjeuner est très important, voir plus même.
    Il y a des études qui ont montré que si tu prend un petitdej copieux, tu mangeras moins le soir. Et vice-versa. donc pour la ligne, prefereez un bon petit déjeuner et un bon dejeuenr!

  • MaxR de Maxadi 21 octobre 2010, 8 08 24 102410

    Moi, il m’arrive de ne pas avoir faim du tout le matin au réveil. Du coup, je ne mange rien. Par contre, vers 10h00, j’ouvre le frigo pour attaquer le jambon ! 🙂

  • kozaki 26 octobre 2010, 11 11 54 105410

    +1000 ! Accord complet avec Hélène et Dan 😀
    Et ce d’autant plus que j’ai testé de sauter (ou négliger fortement) le déjeuner, en petit-déjeunant copieusement ou tard si possible et ce, sur la durée. Résultat : fatigue *garantie* :-[

  • Patrick@Cuisine Thai 27 avril 2011, 11 11 52 04524

    C’est vrai que le déjeuner est un repas important mais pour moi, c’est le petit-déjeuner qui est le repas capital. Un vrai petit déjeuner, c’est un repas complet pour moi, c’est-à-dire des féculents et des protéines, qui nous apportera l’énergie nécessaire pour la journée.

  • Karim 30 octobre 2011, 23 11 56 105610

    Bonjour à tous,
    Je trouve votre blog vraiment très intéressant, vous m’avez vraiment touché par vos réflexions, vos remarques, concernant entre autres la recherche d’une meilleure qualité de vie, de la simplicité, de la gestion de sa situation financière, de la gestion de la télévision, de la gestion de son temps. Vraiment, on finit pas comprendre que l’objectif de la société de consommation (en corrélation avec son aspect mercantile) n’est pas là pour penser au bien-être de l’être, à son équilibre, à la dé-pollution de son mental, à devenir plus spirituel. Vraiment, continuez ainsi. Votre blog est une enrichissante découverte pour moi !

  • gunday 31 octobre 2011, 9 09 47 104710

    Je suis entièrement d’accord avec cette article.

    Ma philosophie, c’est le midi je me permet de manger n’importe quoi et en quantité que je veux.
    Cela me permet de tenir jusqu’au soir, où en général je mange léger (soupe/salade…) et surtout jusqu’au demain midi, car je ne mange pas le matin.

    Certains disent que c’est pas bien, mais le côté amusant, c’est qu’en général les personnes me critiquant consultent nutritionnistes ou charlatans pour perdre quelques kilos.

    Donc manger à sa faim, oui, manger selon la norme établi, non.
    Chacun à ses habitudes, son histoire, et simplement un métabolisme différent, chacun doit donc manger comme c’est le mieux pour lui!

  • Damien from Raccourci minimaliste 6 mars 2012, 3 03 50 03503

    Par souci de gain de temps, d’économie et pour être en pleine forme on peut aussi choisir de sauter son petit-déjeûner ET son déjeûner. 😉

    Le petit-déjeûner, repas le plus important de la journée ? Faux. Le repas le plus « important », c’est celui qui suit un jeûne court, comme lorsque l’on dort durant la nuit, ce qui rend l’insuline plus sensible et prête à transformer les nutriments en énergie.

    Je pratique le jeûne intermittent depuis 2 mois et j’ai la patate. De plus en plus d’études relèvent également les bénéfices à long terme d’un mode alimentaire basé sur des périodes de jeûnes courts.

    Après, c’est à chacun d’essayer. 🙂

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*