≡ Menu

La réussite vient du bonheur et non l’inverse !

La réussite vient du bonheur et non l’inverse ! C’est pourtant si simple. Mais c’est trop simple pour que l’on s’en rende compte pourtant, car la grande majorité d’entre nous (et moi y compris sur certains aspects de ma vie) ne l’entendons pas de cette oreille.

Ce génial constat vient d’un livre que je n’aurais j’aimais du lire : « Comment devenir un optimiste contagieux« . Je vous ai déjà expliqué que le développement personnel est un sujet que j’aborde avec beaucoup de précaution et qui me laisse souvent songeur devant le grand nombre d’articles totalement creux et inapplicables que je lis sur internet. Donc pas question de mettre 20 euros dans un tel livre … Mais le destin en a décidé autrement; un contact de l’éditeur m’a proposé de m’envoyer ce livre gratuitement contre une critique libre. J’ai hésité car pour faire l’article, il fallait que je m’enfile ce livre de plus de 300 pages sur le bonheur que j’imaginais lire péniblement. Puis quelques jours plus tard j’ai accepté par curiosité (ma plus grande qualité). Et bien m’en a pris, car c’est vraiment un livre extraordinaire et très pratique en fait. Ce n’est pas une longue dissertation sur le bonheur mais la découverte des principes fondateurs du bonheur que l’on peut utiliser.

Comment devenir un optimiste contagieux

Le bonheur est un vaste sujet et le livre est extrêmement dense, donc en faire une critique complète dans un seul article est compliquée. Je vais me limiter au chapitre sur « L’atout bonheur« . Le message du livre et de ce chapitre est fondamental : « La réussite ne crée pas le bonheur car c’est une course perpétuelle, c’est le bonheur qui est un facteur de réussite« . Tendez l’oreille, c’est tellement vrai; les gens mettent souvent des si dans leurs phrases : « Si j’avais de l’argent, je serais heureux car je ferais … », « Si je gagnais au loto, je me paierais un voyage … »,  « Si j’avais une belle maison, je serais bien car … ». En fait le bonheur est un état d’esprit qui peut créer la réussite mais la réussite ne crée pas le bonheur. Je connais des gens qui devraient être heureux mais qui ne le sont pas, la réussite ne suffit donc pas.

J’avoue que le chapitre sur l’atout bonheur du livre est extraordinaire d’intelligence. Comme tout le reste du livre, il décrit de nombreuses expériences scientifiques pour étayer sa réflexion ce qui conne au livre une grande crédibilité. La définition du bonheur sort ainsi : c’est le fait de vivre des émotions positives, d’éprouver du plaisir et le sentiment que la vie a un sens et un but.

Je vous livre quelques conclusions de ce chapitre en plus de celle sur la réussite et le bonheur :

  • Il ne faut pas attendre la réussite en restant passif à son travail mais profiter de tous les aspects positifs que l’on peut y trouver.
  • La poursuite d’objectifs de vie significatifs, la programmation mentale pour voir les choses de manière positive et l’entretien de liens sociaux sont essentiels au bonheur de l’être humain.
  • D’un point de vue biologique, le bonheur dope le cerveau via la dopamine et la sérotonine, qui contribuent à notre bien-être et augmentent nos facultés d’apprentissage.
  • Méditer pour se conditionner à voir les choses de manière positive diminue le stress et améliore le système immunitaire.
  • Pratiquer une forme d’ignorance sélective en éteignant la télévision permet d’avoir une vision plus claire de la réalité des choses.
  • L’activité physique est importante pour le moral.
  • Dépenser de l’argent pour des expériences plutôt que pour des objets.
  • Faire des actes altruistes de temps en temps permet de se sentir bien.

Je terminerais la liste sur un ratio sans doute peu connu pour qu’une équipe réussisse au travail (l’auteur se place souvent dans un contexte professionnel car il fait des conférences dans des entreprises où il parle du bonheur au travail). Le ratio interactions positives/interactions négatives de 2,9013 est le bon ratio pour qu’une équipe réussisse (issu des recherches du psychologue Marcial Losada). En gros il faut trois expériences ou commentaires positifs pour contre un négatif. C’est d’ailleurs pour cela que je recommande moi-même d’éliminer les relations toxiques autant que faire ce peu même si mon point de vue est plus intuitif.

Cette plongée scientifique dans le bonheur a été passionnante pour moi et j’essaierais de faire une critique complète (en la fractionnant en plusieurs articles peut-être) de « Comment devenir un optimiste contagieux« . Vous pouvez discuter du livre sur la page facebook de l’éditeur : l’esprit d’ouverture.

{ 6 comments… add one }
  • M-C@perdre en graisse 24 septembre 2012, 15 03 35 09359

    Et oui, j’adhère à cette manière de voir le chose, moi ma conviction je l’ai eu par rapport à mon vécu. Tout simplement, il suffit d’être de bon humeur au réveil et de garder le sourire pour que tout aille bien dans la journée. Même avec deux ou trois tuiles, on ne voit pas une vraie galère mais plus de solutions qui se profilent à l’horizon.

  • Dasko 24 septembre 2012, 23 11 14 09149

    ça me rappelle aussi un fichier audio que j’ai eu à écouter entre temps sur le développement personnel. Il est de David Komsi. Je ne sais pas si vous le connaissez. Il dit pratiquement la même chose. Le bonheur est inhérent à la réussite et non le contraire. C’est fou ce que ce livre audio m’a lavé le cerveau (en bien :)) en m’amenant à me rendre compte de tout ce dont je suis capable, mais que j’ignore. Je suis vraiment excité à l’idée de lire aussi votre livre « Comment devenir un optimiste contagieux ». Il n’y a rien de mieux que le développement personnel. Croyez-moi! vous en avez beaucoup à gagner.

  • Gilles from Objectifs Liberté 3 octobre 2012, 12 12 32 103210

    @M-C :

    Commencer la journée avec le sourire ça peut changer la vie. C’est simple, ça ne coute rien du tout. Ce n’est pas ça qui fait disparaitre nos problèmes, mais cela nous met dans un bon esprit positif. Quand ma fille est avec moi certains week-end, il rigole tout le temps quand elle se réveille et c’est vrai que ç’est agréable.

    Cet état d’esprit peut se programmer, une sorte de programmation au bonheur (sujet évoqué dans le livre).

    @Dasko :

    « Comment devenir un optimiste contagieux » est un super livre tu verras. Je ne connais pas David Komsi, mais je ne suis pas à priori un grand fan de développement personnel car bien des auteurs/coachs plannent à 3000 miles.

    En tout cas c’est sur que la réussite (au sens professionnel et financier) ne crée pas automatiquement le bonheur; il suffit d’observer autour de soi ! Les gens qui ont une aptitude au bonheur démultiplient les opportunités tout simplement car être souriant et sympathique attire des gens, et plus de contacts dit plus d’opportunités (amicales, amoureuses, professionnelles, …). Tout cela est tellement logique en fait. La grande force du livre c’est de s’appuyer sur des expériences « scientifiques » pour le démontrer.

  • Grégory from Deviendra grand 4 octobre 2012, 9 09 24 102410

    Je crois fermement que beaucoup de choses dans nos vies ne sont qu’une question d’attitude et de point de vue. Le bonheur n’était qu’une de ces choses …

    La taille du bouquin me rebute un peu (300 pages …) mais si c’est écrit gros. En tout cas, je note la recommandation. Merci pour la découverte et le partage !

  • Andrés Navas 3 septembre 2013, 12 12 40 09409

    Bonjour,

    à propos de Losada, vous devriez lire cela : http://images.math.cnrs.fr/Un-cas-d-inconscience,1004.html

  • Meme pas peur 22 avril 2016, 6 06 17 04174

    Bonjour,
    Merci pour l’article car je vois ici une phrase qui est semblable à mon vécu.
    … »La réussite ne crée pas le bonheur car c’est une course perpétuelle, c’est le bonheur qui est un facteur de réussite »
    Bonne continuation

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*