≡ Menu

La gestion du temps

La gestion du temps est un domaine important surtout dans le monde de l’entreprise où l’on a beaucoup réfléchi sur le sujet, avec malheureusement une vision un peu trop biaisée et productiviste qui pour simplifier pourrait se résumer à : « Comment faire le maximum dans le minimum de temps ». La vision de la gestion du temps que je vais vous livrer à pour but de s’appliquer à la vie de tous les jours avec pragmatisme. Ce sont un ensemble de règles de bon sens à vrai dire :

  • Faire des choix car le temps n’est pas extensible.

Le temps est une ressource précieuse car il s »écoule, et on le rattrape jamais contrairement au dicton populaire. C’est pourquoi, il faut choisir les activités auxquelles on dédit notre temps en fonction de l’importance qu’elle ont pour nous et trier tout simplement. Il n’y a aucune méthode sérieuse qui peut nous permettre de multiplier notre productivité par 10 ! Choisir après tout, c’est aussi reprendre un peu le contrôle de notre vie. Dans un article précédent, je mentionnais qu’il fallait apprendre à dire non, au travail ou à la maison et éliminer des tâches.

  • Se fixer des objectifs.

Si on ne connait pas sa destination, on ne sait pas quel chemin prendre n’est ce pas ? Un objectif, c’est une destination ! Fixer des objectifs permet de mettre en évidence ce qui est important pour nous et de se donner les moyens d’y arriver, en particulier en y dédiant du temps. Si je veux aller travailler à l’étranger, il vaut mieux que je parle bien l’anglais, donc je vais passer du temps à prendre des cours, écouter des films en version originale, lire des livres en anglais, etc … Mais ça va mieux en le disant, car je vais pouvoir ensuite quantifier le temps nécessaire pour atteindre mon objectif en décomposant le travail à effectuer pour y arriver en différentes tâches (c’est de Descartes).

  • Fixer une priorité sur les tâches à accomplir en ne confondant pas urgence et importance.

Sachant que l’on doit faire des choix et que l’on a fixé des objectifs, il est simple de placer ce qu’on appelle des priorités sur les tâches. Mais le problème avec les priorités, c’est que bien souvent elles prennent en compte deux paramètres qui sont bien différents : l’urgence et l’importance. Une tâche urgente n’est pas forcément importante !

Sablier

  • Bâtir un plan mensuel et écrire ses tâches journalières.

J’ai pris pour habitude de noter sur un papier chaque jour l’ensemble des tâches que je dois accomplir et je les surligne au fur et à mesure que je les ai traité. J’ai par ailleurs un plan mensuel (une vision long terme en somme qui est en accord avec les objectifs que je me suis fixé). Il est donc préférable de noter sur papier (ou sur informatique c’est pareil à présent) ce à quoi on va occuper son temps (une partie) dans la journée et dans le mois, car notre mémoire souvent nous trahit.

  • Se fixer un temps maximum pour chaque tâche.

Il faut essayer d’évaluer le temps que l’on veut accorder à chaque tâche à effectuer, cela permet de s’organiser en conséquence. Par exemple, si bien manger pour des questions de santé est important pour moi, je vais devoir cuisiner un peu même si je n’aime pas le faire (pour certains). Si je me fixe une durée d’une demi-heure maximum par jour, je vais choisir des menus plus simples. Le fait d’avoir borner cette activité m’a permis d’influer sur la manière dont je vais traiter cette activité pour qu’elle ne monopolise pas mon temps.

  • Gérer son temps, ce n’est pas faire l’impossible.

Le temps est une ressource finie et on a pas dix mains, donc c’est inutile de se donner des objectifs irréalistes pour finalement finir découragé et stressé. On n’est pas dans le monde de l’entreprise avec un planning impossible à traiter pour faire plaisir à ses responsables. La gestion du temps est une aide pour s’organiser, pas une contrainte. Il faut donc traiter le sujet avec réalisme.

  • Se poser la question de la valeur de son temps.

On ne peut pas dissocier le temps de l’argent, tout au moins c’est ma vision dans ce monde moderne. Notre temps a une valeur qu’il est facile de calculer en se basant sur notre salaire qu’on ramène à un salaire horaire. Se poser la valeur de son temps, c’est aussi ne l’accorder qu’aux personnes qui en valent la peine …

  • Sous traiter.

La question de la valeur du temps étant posée, il n’est pas ridicule si on a des revenus décents de sous-traiter certaines tâches. Pourquoi faire le ménage et la cuisine 5 heures pas semaine si on peut se permettre d’y mettre 50 à 80 euros en embauchant quelqu’un de sérieux si cela nous libère du temps soit pour notre travail, soit pour notre vie privée. Est ce qu’un rendez vous galant ou une promotion ne valent pas qu’on y mette quelques sous ?

  • Ne pas se mettre à nouveau la pression, la gestion du temps est fait pour s’organiser pas pour se stresser comme dans l’entreprise.

Gérer son temps à titre personnel, ce n’est pas finir sur les rotules et maintenir 10000 indicateurs dans une feuille Excel. On essaie de se simplifier la vie et de vivre mieux, rappelez vous !

  • Profiter des instants « inutiles » pour réaliser des tâches, ce sera autant de gagner au retour à la maison.

Les transports en commun, les salles d’attente chez le médecin sont des endroits rêvés pour traiter différentes tâches : rédiger un courrier pour une administration, écouter des cours ou des séminaires sur son baladeur, etc …

Que du bon sens donc, la gestion du temps ne doit pas être une corvée mais une aide précieuse pour accéder à une vie plus riche et meilleure. Inutile d’ajouter plus de règles et d’en faire un livre de 400 pages.

{ 24 comments… add one }
  • Sylvain 20 mai 2013, 12 12 13 05135

    Bonjour Gilles,

    Ce qui m’a permis de réellement faire avancer mes projets tient deux points:
    Lister les taches à quotidiennes à faire.
    Et les catégorisés en taches importantes et optionnelles.

    Certaines tâches ont un impact plus important sur les projets et je me concentre principalement sur celles ci.

  • Christian 23 mai 2013, 12 12 15 05155

    Pour ma part en ce qui concerne l’exécution des tâches, et pour ne pas perdre de temps, je m’organise toujours en faisant des listes d’action.
    Tant que c’est possible je commence toujours par la tâche la plus ardue, ou la plus importante…
    Il n’y a pas de règles, et je pense qu’il convient à chacun de nous de choisir notre propre méthode.
    Si autant d’auteurs ont écrit des ouvrages sur le sujet, c’est que cela interpelle les gens, c’est l’un des secrets de la réussite.
    La gestion du temps, c’est aussi bien sûr supprimer des tâches facultatives qui n’apportent rien.

  • FredericB 23 mai 2013, 14 02 40 05405

    Personnellement, je ne me fixe que peu de règles. Parce que la vie nous impose déjà beaucoup de jalons : se lever le matin, aller au travail, y arriver à l’heure, planifier me semble déjà à la limite du supportable. En effet, c’est une façon certes, rationnelle, de structurer sa vie. Mais elle ne me convient pas.
    J’ai opté par la suppression de certaines tâches chronophages et qui ne m’apportait rien. Ex la télévision. Désintoxiquer devrais-je dire.
    J’évite les relation toxiques, et je préfère une vie plus simple.

    Certains ont effectivement besoin de structurer leur vie en se fixant des objectifs personnellement, je les ai pratiquement tous atteints.

    Mais je meuble aussi les temps faibles (transports) en écoutant des conférences en lisant des livres, regardant des videos (jardinage par exemple, ou de bricolage).

    Enfin, la vie est faite également de chose inutiles : écouter de la musique, flâner, boire un verre dans son jardin. Cela n’apporte rien mais cela fait du bien

  • Maude 23 mai 2013, 18 06 58 05585

    Merci pour ce très bon article. Le temps en effet n’est pas extensible et il est très difficile d’accomplir au quotidien toutes nos tâches surtout lorsque les projets sont « ambitieux ».

    Si je devrais fixer deux priorités en comparaison de l’article c’est :
    – L’organisation méticuleuse des tâches et leur planfication.
    – La sous-traitance (devenue essentielle pour de gros projets).

    Mais même en étant quelques fois bien organisé les imprévus font partie du quotidien et c’est dans ces moments déjà ça peut vite devenir compliqué.
    Mieux vaut donc quelques fois prendre un peu de repos et de recul lorsque l’on est submergé pour mieux repartir.

  • Stéphane Zenef 27 mai 2013, 15 03 26 05265

    Je me reconnais globalement bien dans cet article 🙂

    Si une idée, une seul est à retenir de cet article, pour moi c’est : faire des choix. On a tendance à toujours stocker, les objets comme les projets et on se dit « juste au cas où ». A tel point qu’on se retrouve avec trop, trop, trop.

    Un point sur lequel par contre je ne fonctionne pas pareil, ce sont les plan mensuels ou journaliers. Moi je fonctionne à la semaine. Je trouve que la semaine est le bon « laps de temps » pour planifier le court terme. Quant au long terme, il est présent tout le temps et je passe quelques minutes toutes les semaines pour m’assurer que je ne dévie pas de mes objectifs et suis toujours dans l’axe désiré. C’est ce qui fonctionne le mieux pour moi.

    L’article est excellent. Merci.

  • Philippe 28 mai 2013, 22 10 41 05415

    Salut Gilles
    Je partage ton point de vue que les choses simples produisent les meilleurs résultats! Et que si on applique la dizaine de points que tu nommes, c’est vraiment porteur de changement. Sur la valeur de son temps, c’est intéressant de commencer par faire un état des lieux de l’usage de son temps, un peu fastidieux, noter horaires activité avec qui etc, et surtout la satisfaction à court terme et la plus value à long terme par rapport à ses buts profonds. Imparable pour mettre en évidence les gaspillages de cette ressource non renouvelable qui se détruit à peine consommée!

  • Gilles (Objectifs Liberté) 30 mai 2013, 18 06 34 05345

    @Sylvain :

    idem pour moi, une liste de tâches quotidiennes pour ne rien oublier et un classement par importance.

    @Christian :

    On fait tous un peu pareil, on liste nos tâches soit sur papier, soit sur informatique. Commencer par la tâche la plus importante ou la plus difficile c’est la bonne approche car on a souvent tendance,à tort, à repousser ce type de tâches en fin de journée (quand on est le plus fatigué) pour faire des tâches subalternes mais faciles et rapides en début de journée. Comme tu le dis, la gestion du temps est quelque chose de très personnelle qui dépend du tempérament.

    @FrédéricB :

    Ton point de vue se défend, faire une liste de tâches et d’objectifs peut être stressant pour certains, alors que déjà le travail et la vie de famille structurent et organisent (trop) nos vies. Je ne nie pas l’intérêt de la détente car l’esprit a besoin de repos mais si on veut « avancer » dans la vie, il est indispensable de prendre des actions et de lister ce qu’on veut faire !

    @Maude :

    Prendre du recul et se reposer n’est pas antinomique avec le fait d’avoir des objectifs et lister les tâches. L’article a pour but de montrer que pour gérer son temps, il faut en dégager en supprimant des tâches inutiles ou peu importantes et éventuellement en sous-traitant.

    @Stéphane :

    Faire des choix c’est la base en effet ! Le temps n’est pas extensible et à un moment il faut décider ce qui a de l’importance dans notre vie et ce qui n’est a pas. Sinon pourquoi pas en effet planifier à la semaine, mais je préfère le mois ça laisse plus de marge de manœuvre.

    @Philippe :

    C’est le sage qui parle. On peut en effet accorder une valeur à chaque activité ce qui permet de faire le tri pour la suite. Pour comprendre, il faut tout noter un peu comme un budget. Une fois la reprise de contrôle de son temps bien en main, on peut être moins rigoureux. Mais que le temps passe vite …. Ce qui est d’ailleurs intéressant c’est que l’on voit que certains produisent bien plus que d’autres et qu’ils utilisent bien mieux leur temps. Deux autres petits conseils que je pourrais donner, c’est de ne pas perdre de temps avec des gens inintéressants juste pour faire du social et d’avoir toujours un livre avec soi.

  • rap 6 juin 2013, 17 05 22 06226

    Ah je suis totalement d’accord avec cet article. La gestion du temps est tellement difficile. J’avais rédigé un article sur ce sujet sur l’un de mes blogs et j’en étais arrivé à la conclusion que soit on a du temps et pas d’argent, soit de l’argent mais pas de temps. Alors trouver un juste milieu est difficile. En tout cas merci pour votre article.

  • Gwenolé 8 juin 2013, 18 06 22 06226

    Bonjour,
    Entièrement d’accord avec cet article, je considère que la mauvaise gestion de notre temps est un mal de plus en plus grandissant.
    Mais en y réfléchissant, ce n’est pas tant la mauvaise gestion du temps qui nous fait défauts, mais la mauvaise définition de nos priorités/objectifs.
    Et comme tu le rappelles, il est important de s’en fixer si on souhaite aller toujours plus loin, et ne pas se sentir trop débordé.

    Petit avis personnel pour la gestion du temps : je pense qu’il est essentiel d’apprécier chaque instant et de ne faire qu’une chose à la fois. Il faut prendre le temps, ralentir le rythme. Ne pas essayer d’en faire forcément plus, mais essayer de le faire mieux, et surtout les choses essentielles.

    Bonne journée !

  • Berou 19 juin 2013, 15 03 43 06436

    La gestion du temps est capitale pour toute personne qui veut réussir et ce qu’importe le domaine ou encore l’objectif que l’on s’est fixé. Bien malheureusement bon nombre de gens ne le respectent pas ou encore n’en ont pas encore pris conscience (mieux vaut tard que jamais??? il reste encore un espoir).
    Les conseils donnés sont vraiment recommandés mais moi personnellement je m’arrête sur l’un d’entre eux à savoir « la valeur de notre temps » tant qu’on ne l’aura pas définit sérieusement on ne pourra pas avancer. Il a été prouvé scientifiquement qu’on a tendance à négligé ce qui n’est pas important pour nous (que ce soit inconsciemment ou consciemment).

  • Tanned 24 juin 2013, 16 04 02 06026

    C’est vrai que c’est assez difficile d’arriver à gérer son temps entre le travail, la maison, les enfants, les dossiers administratifs, etc… Personnellement, je note tout mais contrairement à de nombreuses personnes, je fais d’abord les choses les plus faciles, ça permet de voir la liste diminuer rapidement et finalement, c’est plus facile de se concentrer sur la tâche la plus difficile/compliquée lorsqu’on sait que c’est la dernière !

  • Lulu from Bruxelles by Lulu 9 août 2013, 11 11 36 08368

    Pour moi le plus important c’est de mettre des priorités! Quand on arrive dans le monde du travail on l’apprend par la force des choses. Mais quand on est perfectionniste ce n’est pas toujours évident. On veut tout faire et bien le faire, et alors attention au surmenage!

  • Gilles from Objectifs Liberté 11 août 2013, 18 06 58 08588

    @rap :

    Tu as raison, on a rarement du temps et de l’argent pour la grande majorité d’entre nous. Il faut trouver un équilibre quand on le peut;

    @Gwénolé :

    Faire les choses essentielles supposent justement de réduire la liste des tâches à accomplir. Passer en mode « lent » suppose d’avoir fait des coupes sévères.

    @Berou :

    Tu as mis l’accent sur le point vraiment important : « Quel est la valeur de notre temps ? ». Bien souvent les gens ne se rendent pas compte que le temps a une valeur souvent supérieur à l’argent car le temps perdu ne se rattrape jamais, alors que l’on peut toujours s’enrichir (pas facile mais faisable). Est ce que ça vaut vraiment le coup de passer 3 heures à regarder une émission de télé bien con ou d’aller déjeuner ou prendre un café avec des collègues que l’on apprécie pas ? Je ne crois pas …

    @Tanned :

    Certains spécialistes de la gestion du temps conseillent l’inverse, soit de commencer par les tâches les plus ardus … Tu as raison, l’homme (ou la femme) moderne a de plus en plus de contraintes et de tâches à réaliser d’où épuisement et stress.

    @Lulu :

    Il faut fixer des priorités, c’est obligatoire. Quand à dire que le monde du travail te l’apprend, c’est de moins en moins vrai pour les cadres car les managers se défaussent en leur indiquant de gérer au mieux pour tout faire : sous-entendu, démerde toi mais accomplit toutes tes tâches. Donc les priorités ne servent à rien dans ce cas …

  • Flora 7 octobre 2013, 14 02 56 105610

    Bonjour !

    Merci pour cet article que je trouer vraiment interessant. Et ce pour différents points. Le premier est simple, je suis une personne qui a vraiment du mal à gérer son emploi du temps. Et avoir différentes pistes de réflexion sur la question me permet de bien me remettre en question.

    La seconde ce sont les différents conseils que je vais pouvoir appliquer dés aujourd’hui, ce qui n’est pas évident à trouver sur les autres sites, donc c’est vraiment un point positif !

  • lionel 20 décembre 2013, 16 04 40 124012

    Depuis que j’ai acheté mon appartement Rabat à Ryad Al Andalous, j’ai réappris à gerer mon temps. Comme le diraient les autres « Vous les occidentaux vous avez la montre, et nous le temps ». une facon simple de vivre pleinement son quotidien sans se laisser envahir par des contraintes inutiles. Pour une fois, on devrait apprendre des peuples qui savent s’arreter le temps d’une discussion, d’un soupire ou d’un regard pour savourer la vie. Il n’y a rien de plus agréable que de prendre son temps pour bien faire les choses. Car justement rien ne se fait sans le temps.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*