≡ Menu

Jeter vos cartes de fidélités

 Jeter vos carte de fidélités, mais il est fou ce blogueur ! Les cartes de fidélité que l’on vous remet gratuitement (ou pour quelques euros) en échange d’un bulletin à remplir, contenant au minimum votre nom et votre adresse et quelquefois bien plus, donnent droit à de nombreux avantages : produits avec réductions alléchantes, points cadeau, publicité pour les meilleurs offres. En apparence, les cartes de fidélité semblent donc un bon truc pour économiser intelligemment. Tout naturellement, on est de plus en plus nombreux à avoir ces cartes dans nos portefeuilles. Il m’est aussi arrivé par le passé d’en posséder quelques unes.

Mais comme toujours, que se cache derrière ce système de fidélisation ? Car le but d’un magasin (et de la société dont il fait partie) c’est quand même d’accroitre son chiffre d’affaire, son résultat et sa marge si possible. Donc la carte de fidélité a forcement des inconvénients pour le consommateur :

  • La carte de fidélité nous rend captif de certains magasins et de certains produits. Les offres sont valables uniquement sur certains produits qui ne sont pas forcement les produits les moins chers et/ou les plus utiles. De plus, quand on a une carte on a tendance à se rendre dans le même magasin. Les supermarchés sont très forts dans ce domaine; s’ils sont moins chers sur une gamme de produits, ils vont se rattraper sur une autre car vous n’avez jamais les meilleurs prix sur tous les produits à un seul endroit.
  • Votre boite aux lettres électronique ou papier risque de vite s’alourdir d’offres diverses et variés. Une fois que vous avez donné vos coordonnées, c’est l’enfer du spam consenti !

Carte de fidélité

  • La carte de fidélité sert à faire des études statistiques de votre consommation pour vous en vendre plus. Les magasins cherchent à comprendre les habitudes de leurs consommateurs, pour notre plus grand bien je suppose ?
  • Une carte de fidélité, on s’en sert. Et quand on reçoit une belle publicité avec journée à -10%, on est fort tenté d’y aller même si on n’a besoin de rien.
  • Le piège de l’aspect ludique de la carte de fidélité ne doit pas être oublié. On cumule des points et on a des cadeaux ou des réductions. Il est facile de se prendre au jeu et de compter les points en même temps que l’on perd les euros …
  • La carte de fidélité est quelquefois couplée à une réserve de crédit à taux prohibitif par rapport au taux d’une crédit consommation classique. Autant ne pas se laisser tenter par la télévision payée 30 euros sur 24 mois.

C’est pour cela qu’aujourd’hui malgré l’aspect tentant de ces cartes, il vaut mieux être prudent. Les hard discounters par exemple n’ont pas de carte de fidélité, le prix final est leur seul argument. A titre personnel je n’en ai pas, mais je reste ouvert à toute remarque ou expérience personnel de lecteurs qui pourraient penser le contraire et me démontrer qu’ils font des économies réelles. Dans le cas contraire, n’en prenez pas ou jetez les !

{ 10 comments… add one }
  • gunday from Autonomie petit à petit 16 septembre 2012, 10 10 52 09529

    Bonjour,
    dans mon cas, j’en ai plusieurs.
    Et effectivement, il y a un réel intérêt.
    Par exemple, pour carrefour, qui est le magasin que je visite le plus régulièrement, car le plus proche de chez moi, la carte (comme celle de biocoop) permet de gagner des sous que tu peux déduire de tes achats. (comment, je sais pas, mais en tout cas ça marche! 😉 )

    A Leclerc, je crois que c’est selon le nombre d’article de la marque, suffit de bien compter et s’il en manque un, prendre un produit qu’on utilise habituellement et qui se conserve (produit vaisselle, huile, sel, …)

    Donc comme partout, il n’y a pas que du mauvais, mais il ne faut pas courir après la réduction!

  • Julien 16 septembre 2012, 11 11 26 09269

    Salut Gilles,

    Si je suis d’accord sur le fond, c’est à dire qu’une carte fidélité gratuite n’est jamais gratuite, et que les personnes qui les émettent y ont un retour sur investissement (sinon, il ne vous ferait pas des promotions comme cela à perte), je ne suis pas sûr que cela soit une bonne raison suffisante pour éliminer ces cartes.
    Je pense qu’il suffit d’être conscient de l’effet qu’on ces cartes pour prendre avec discernement les avantages tout en en limitant les inconvénients. L’exemple des -10% que tu évoques est flagrant. Tout dépend surtout de l’attitude que l’on a face à ses dépenses (acheter ce que l’on a besoin vs acheter ce qui est en promotion).
    Par exemple, j’ai une carte Flying Blue sur laquelle j’ai cumulé assez de points pour faire un voyage transatlantique. J’aurais fait les mêmes voyages dans les mêmes conditions sans cette carte.

  • Fabrice from Costa Rica 16 septembre 2012, 15 03 22 09229

    Je crois que c’est la première fois que je tombe sur un article « anti-carte de fidélité »! Tes arguments sont bien sûr pertinents, mais trop réducteurs… On peut faire de très bonnes affaires avec les cartes de fidélité du moment que l’on est pas un mouton et qu’on prend le temps de réfléchir.
    Comme Gunday, je fais de grosse économies avec la carte Carrefour en sélectionnant les offres, la carte de fidélité peut te permettre de payer des produits de marques moins cher que chez les discounters.
    Autre exemple, la carte Ikéa, elle inclue une garantie casse, concrètement tu achètes un miroir, tu le casses en le posant (expérience personnelle), tu ramasses les morceaux et les ramènes à Ikéa et tu repars avec un bon d’achat pour acheter un nouveau miroir ou ce que tu veux!

  • Martin 16 septembre 2012, 19 07 55 09559

    Coucou Gilles

    la carte Smiles était sympa, j’ai économisé près de 1000€ en billets de train ainsi, mais après c’est comme tout, il faut faire le juste milieu. Récupérer quelques avantages sans être tenté à surconsommer auprès d’une enseigne donnée. Mais si on voyage, pourquoi ne pas prendre une carte de fidélité si on aurait fait le trajet dans tous les cas?

  • M-C from abdos homme 17 septembre 2012, 15 03 18 09189

    Le tout est surtout de savoir se limiter, avoir une carte de fidélité ne veut pas obligatoirement dire, je dois acheter tel ou tel produit, ou sinon, me rabattre sur le produit en promotion et lui trouver une quelconque utilité. En tout cas moi je fonctionne comme ça, par contre, pour les prêts qui semblent être plus alléchantes sont de vrais pièges, la dessus on est d’accord.

  • Gilles from Objectifs Liberté 18 septembre 2012, 7 07 06 09069

    Je reste sensible à vos arguments et je vous remercie pour vos retours. En effet il y a un type de carte particulièrement intéressant : la carte pour voyager et accumuler des miles. Je ne peux le nier d’autant que j’avais une carte Flying Blue quand j’utilisais l’avion et c’était pas mal ! Pour un grand voyageur comme @Martin, je dirais obligatoire.

    Pour les cartes de magasin, je reçois aussi le message sur l’extension de garantie. De même, la personne qui va toujours dans les mêmes magasins fera sans doute quelques économies.

    Mais vous avez tous compris mon propos qui est de faire attention et de savoir gérer sa fièvre acheteuse car le problème de ces cartes, c’est avant tout celui-la. Soit on agit de manière hyper rationnelle vis à vis de ses achats, la carte peut avoir certains avantages sous réserve que votre adresse, votre mail et votre téléphone ne soient pas transmis à tous ses partenaires. Malheureusement on le sait, les cartes de fidélité sont faites pour que vous dépensiez plus pas pour que vous gagniez de l’argent … Elles ont pour but de vous encourager à dépenser plus pour un peu moins cher.

    Il vaut mieux se connaitre soi-même avant de prendre des cartes de fidélités !

  • Anewg 24 septembre 2012, 11 11 05 09059

    Bonjour,
    la carte de fidélité ne doit pas être une carte pour fidéliser: j’aborde ce point dans mon blog http://www.moins-cest-mieux.com (avec chiffres de prévision de gain; bilan fin 2012).
    La meilleure carte de fidélité est celle qu’on va chercher, pas celle qu’on nous propose! Pour l’enseigne que je visite de manière hebdomadaire pour mes courses, j’ai mis plusieurs années avant de prendre la carte. Je n’ai pas changé mes habitudes une fois la carte de fidélité en poche et je ne tombe surtout pas dans les pièges (type prêt à la conso à taux démesuré).

  • julie from formation web 9 octobre 2012, 9 09 30 103010

    Hello,

    Je vais totalement dans votre sens. J’ai abandonné toute carte de fidélité après un achat à plus de 1200 euros. Je me suis dit que je serai bête de ne pas prendre la carte de fidélité car avec cette dépense je gagnerais pleins de points. J’ai reçu un bon d’achat de 20 euros… Soit 1,5%, merci la fidélisation.

    J’ai tout balancé dans la foulé et me suis promis de ne plus être aussi crédule à l’avenir.

  • Gilles from Objectifs Liberté 9 octobre 2012, 21 09 07 100710

    @Anewg :

    Si tu vas tout le temps au même magasin et que ta consommation est bien calculée, la carte de fidélité peut être un plus. Attention tout de même aux publicités qui vont venir gonfler ta boite aux lettres car la fiche que tu remplis pour avoir la carte sert aussi à ça !

    @Julie :

    Ton commentaire est intéressant car il résume bien le problème. On a une carte, des points, des cadeaux et on a naturellement à s’en servir. Les points c’est très fort car c’est ludique et on essaie d’en gagner mais en fait le seul gagnant c’est le marchand pas le consommateur.

    A moins d’avoir un haut niveau de maitrise de ses émotions quand on achète, il est préférable sauf cas particulier de ne pas posséder de cartes (pas de tentation). C’est ce qui moi personnellement m’a fait abandonner les cartes de fidélité : je suis lucide et informé mais il ne faut pas sous estimer le pouvoir du marketing !

  • philbich 9 octobre 2012, 22 10 05 100510

    Je rejoins la vision de Gilles car elle correspond à ma démarche.

    Moi aussi j’ai eu une carte Pass, jusqu’au jour où j’ai vu que mon caddy Carrefour me coûtait trop cher. Je suis passé alors par SuperU et sa carte à cumul de points jusqu’au jour où le coût du caddy avait rejoint celui de l’enseigne précédente.
    Maintenant je n’ai plus ce genre de carte fidélité et mon caddy Leader Price me revient deux fois moins chers que les précédents !

    L’autre aspect délicat des cartes de fidélité est l’alimentation d’une base de données où vous délivrez de vous-même des informations personnelles que vous ne donneriez pas facilement dans d’autres circonstances. C’est à mon avis un point sensible dans la confidentialité des données de votre vie privée et familiale.

    Et là je ne parle même pas des cartes de fidélité avec réserve d’argent qui sont les pires de toutes car incitatives à la dépense-impulsion et première marche vers le surendettement.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*