≡ Menu

Impôts, la dépouille puis la débrouille

Soyons clair, le citoyen français va payer cher les pots cassés de la folie orchestrée des états et du système bancaire. Dans un article (visionnaire ?) sur la crise de la dette et l’appauvrissement, j’avais expliqué mon sentiment sur le duo mortel taxes/inflation qui allait nous frapper. Aujourd’hui les taxes sont à l’honneur car le gouvernement a besoin d’argent, et il se dit que nos poches sont bien remplies. Droite (UMP) ou gauche (PS) sont sur ce point équivalentes, c’est juste la répartition de l’impôt qui est différente en fonction de l’idéologie.

L’impôt se présente sous diverses formes et quand on fait la somme de l’ensemble des taxes qui nous touche, on en reste un peu pantois : TVA, CSG, Impôt sur le revenu, Taxe d’habitation, Taxe Foncière, Charges sociales, Succession, … Il y aura bientôt un impôt sur l’air que l’on respire ou sur le droit de vivre (comme dans Fantomas pour ceux qui connaissent). Tout cela est bien gentil mais il en reste de moins en moins dans la poche du français moyen.

Je ne suis pas stupide non plus et je sais que ces taxes servent à financer des biens et des services utiles à tous, bien que quelquefois certaines dépenses n’aient aucun sens pour la population française (guerre en Lybie par exemple). Mais ces biens et ces services sont de plus en plus dégradés par rapport aux sommes que nous lui versons, tout du moins pour la majorité d’entre nous. La classe dite moyenne (dont je fais partie) est la vache à lait absolue de tous les gouvernements.

Entraide

Tout individu censé finit par se poser des questions sur le système dans lequel il vit. A force d’examiner ce système et ses rouages, je suis parvenu à une conclusion partagée par certains que l’état ne travaille plus vraiment pour nous et nous fait porter le chapeau de ses erreurs, voir de ses malversations. L’Europe a été une catastrophe et je regrette d’avoir voté oui, naïf et mal informé que j’étais à l’époque. La perte du contrôle de la souveraineté de la monnaie (l’euro) et le mécanisme de prêt de la BCE aux banques qui prêtent ensuite aux états est l’escroquerie du siècle. Le système français d’un point de vue théorique était plutôt bien fait pourtant, mais depuis 40 ans on s’est acharné à le détruire pour des diverses raisons et bientôt nous n’aurons presque plus que des devoirs sans aucun droit.

D’un point de vue pratique que nous reste t-il à faire pour éviter la dépouille ? Pas grand chose à faire, si ce n’est de sortir doucement du système et de mutualiser les frais. Je m’explique : la société de consommation nous a poussé à l’individualisme. C’est logique une personne seul consomme plus qu’un ménage, si on ramène à la consommation par personne. Il faut donc se regrouper : famille, amis, communauté. C’est difficile car de nombreuses personnes ont perdu cet état d’esprit, moi y compris jusqu’à peu de temps.

La mutualisation des taxes, c’est se grouper pour payer ces taxes en commun. Ainsi la taxe d’habitation et la taxe foncière rentre dans ce cadre si on vit en colocation ou que l’on possède un logement à plusieurs (le couple étant le cas le plus fréquent).

L’échange de biens et des services entre personnes évite la TVA en plus de réduire la consommation des individus qui pratiquent ces échanges. Bref quand l’état vous prend tout, vous n’avez plus qu’à passer en mode débrouille … si vous le pouvez.

Ce qu’on nous vend 10 euros en coute 1 ou 2 euros, le reste est la pour pouvoir supporter le poids des charges et des bénéfices des différents intermédiaires. Tout la richesse produite est captée et en plus le pouvoir d’achat ne suit pas. Retour donc aux bonnes vieilles méthodes : l’autonomie quand on le peut, l’achat d’occasion, l’échange, l’achat de produits de base si possible, le bricolage, les plaisirs simples, l’entraide. Pas besoin d’appliquer tout ça immédiatement mais juste d’y réfléchir et de commencer à s’y mettre.

{ 11 comments… add one }
  • gunday 29 septembre 2012, 18 06 28 09289

    Bonjour,
    on sent du découragement dans cet article?
    Est ce suite à la réception d’une gentille facture issus de notre généreuse administration?

    Sinon la règle bien connu : un € économisés est plus rentable qu’un € créé est de plus en plus vrai!

  • Julien from parking garage 29 septembre 2012, 18 06 30 09309

    Salut Gilles,

    Encore un article très communiste 😉

    Non, je déconne, j’aime bien le fond de l’article. Je suis d’accord que la débrouille est la solution d’une consommation meilleure.

    Avant l’argent, on fonctionnait avec le troc. Personne n’était plus riche qu’un autre puisque l’on ne pouvait échanger que des produits ou des services que chacun produisait. Le déséquilibre des ressources entre riche et pauvre a tué le troc.

    Pourquoi ne pas y revenir en échangeant un coup de main contre des légumes produits dans un jardin ?

    Sais tu s’il existe un site qui propose d’échanger des services gratuitement ?

    A+

    Julien

  • Sovanna Sek from GenY Finances 29 septembre 2012, 19 07 01 09019

    Bonsoir,

    Avec les récentes mesures fiscales du gouvernement, la majorité des ménages vont voir leur pouvoir d’achat s’éroder. Pour enfoncer le clou, une hausse sensible de l’inflation porterait un coup fatal à l’économie française.
    En étant réaliste, la crise perdurera car d’un part notre système social est à bout de souffle et d’autre notre dette publique a atteint un seuil critique. Enfin, nos jeunes d’aujourd’hui connaissent la précarité et ne pourront pas assurer la retraite des baby boomers.

    Cordialement.

  • M-C from prendre du poids rapidement 29 septembre 2012, 20 08 03 09039

    Bonjour,

    C’est vrai qu’avec la crise, l’Etat comble les trous dans ses poches en vidant ceux du citoyen. Personnellement, je pense que le plus dur dans cette histoire c’est de changer la mentalité des gens. L’individualisme est inculqué dès le plus jeune âge que ce soit en cours ou à la maison, il y a encore du chemin à faire.

  • philbich 30 septembre 2012, 8 08 21 09219

    Je plussoie l’article de Gilles que j’ai mis en application depuis un an en partageant mon hébergement et en faisant ainsi des économies substancielles sur tous les frais fixes liés à une habitation, faites le calcul c’est allucinant !
    Et j’approuve à 200% le commentaire de Gunday 🙂 voyez comment économiser chaque € dépensé est beaucoup plus rentable qu’en plus il vous oblige à réfléchir sur votre style de consomateur.
    L’entraide et l’échange de services au sein d’une communauté librement choisie sera notre planche de salut tant qu’il n’y aura pas d’échanges d’argent moyennant ces échanges. Dès qu’un kopek servira à moyenner un service alors arrivera la cavalerie des frères Rapetou (voir sketch des Inconnus pour ceux qui ne connaîtraient pas).
    C’est tellement vrai que devant le développement des SEL et autres échanges de services hors monnaie légale, les services financiers de l’état ont à l’étude la taxation des services échangés !
    En l’état de la situation, votre meilleure indépendance passe aussi par la recherche de diminution de vos dettes et emprunts. Plus vous êtes endettés plus vous êtes dépendants du système financier et plus vous participez à la création de la monnaie fiduciere. Donc le moindre € economisé vous aidera à cette recherche d’indépendance au systeme financier.

  • Olivier 30 septembre 2012, 15 03 13 09139

    « la société de consommation nous a poussé à l’individualisme »

    Je suis assez perplexe par rapport à cette remarque. Vous voulez dire que la société de consommation est responsable de l’isolement des individus ? Je pense que la société de consommation n’est qu’une des conséquences directes du capitalisme, mais en aucun cas elle serait la cause de l’isolement des individus. C’est le système qui est responsable de l’isolement des individus pour la simple raison qu’une personne seule est totalement inoffensive envers ceux qui contrôlent le pouvoir. Alors que si les gens se regroupent dans des associations, des partis politiques…, il devient alors plus facile de changer les choses, donc de remettre en question la façon dont le système fonctionne.

  • Nouredine 30 septembre 2012, 18 06 58 09589

    Ne t’en veux pas d’avoir voté oui à l’Europe. S’il n’y avait pas eu la ratification, la situation serait bien pire !

  • Caro59 2 octobre 2012, 18 06 48 104810

    Très bien cet article, mais au lieu de mettre en pratique le système débrouille pourquoi ne pas descendre dans la rue et crier haut et fort notre ras le bol d’être plumer comme les oies de Colbert. Car n’oublions pas que sans les contribuables que nous sommes, point d’ETAT !!! manifester n’est pas chasse gardée des syndicats.
    Amitiés

    Caro59

  • Gilles from Objectifs Liberté 3 octobre 2012, 20 08 13 101310

    Avant toute réponse, je précise que je suis pour le système social français, que j’estime que les syndicats ont un rôle important à jouer et qu’il est normal de payer ses impôts. MAIS lorsque l’on travaille plus de la moitié de son temps pour l’état il y a un problème. Les intérêts de la dette ont servi a engraissé les banques que l’on sauve aujourd’hui.

    Citation de Henry Ford :
    « Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. »

    A vous de vous renseigner et quand vous aurez compris vous aussi, vous serez dégouté.

    @Gunday :

    Oui, un peu de découragement en effet, car seul le citoyen va payer et la BCE continue d’imprimer du papier pour sauver les banques … A l’arrivée impôts en hausse et inflation réelle importante.

    J’ai un article en préparation sur l’euro économisé et sa vraie valeur mais j’ai repoussé car je ne voulais pas passer pour un radin 😉 Ce que je ne suis du tout car je consomme bien quand même mais de manière très orientée et réfléchie.

    @Julien :

    Oui il faut revenir à l’échange de services et au troc. De toute façon lorsque la solidarité d’état ne jouera plus son rôle, il faudra bien revenir à la solidarité entre les gens.

    Il existe une association sur Paris qui propose des échanges de services (dont je fais partie), c’est l’Accorderie dans le 19ème.

    @Sovanna :

    Notre système social n’est pas si mauvais mais il mérite quelques réformes justes. Par contre certains se sont fait un plaisir de le détruire (hommes politiques). Pour la retraite et au vu de l’allongement de la vie, il est clair que le système par répartition sur le principe devient difficilement tenable. Mais il faut dire que dans un pays ou l’on vire les gens comme des malpropres à 50 ans voire moins sous prétexte qu’ils sont trop vieux, cela est encore plus difficile. Le système français de retraite n’est pourtant pas tant en danger que ça car aujourd’hui personne ne pourra plus cotiser assez longtemps pour avoir sa retraite complète. Donc ça tiendra mais tous les vieux seront pauvres …

    @M-C :

    L’individualisme est enseigné dès l’école ou il faut être le meilleur. On n’apprend pas à collaborer mais à faire la compétition. C’est ainsi. Et pour l’état, l’individualisme n’est pas si mauvais car la solidarité s’appuie sur lui. De même un individu isolé est un gros consommateur ce qui est bon pour le système.

    @Philbich :

    Tout individu censé ne peut arriver qu’à la même conclusion : il faut s’entraider, mutualiser les biens et les services.

    @Olivier :

    C’est la société de consommation qui est une des causes de l’individualisme. il faut consommer du jetable et de l’inutile, ce sont les messages que véhicule les publicités. Il faut voir le dernier sac V… à tel point que les « prolos » achètent des faux sacs V… car ils ne peuvent se permettre d’acheter le vrai. On perd ainsi les relations à l’humain pour s’intéresser plus aux biens, un des facteurs de l’individualisme.

    Le capitalisme est aussi en partie responsable, mais l’état à un rôle majeur également.

    @Nouredine :

    Non je regrette, et il y a de quoi. La perte du contrôle de notre monnaie et des lois supérieures à celles du pays font que l’Europe devient un super état plus facile à contrôler par toute sorte de lobby (pharmacie, agriculture, …). Et donc, ceci constitue un amoindrissement de la démocratie française. En gros c’est un désastre !

    @Caro59 :

    La dépouille se fera en silence. C’est là la grande faiblesse de la France, du contrepouvoir réel.

  • Cécile 4 octobre 2012, 20 08 02 100210

    Il y a de quoi être pessimiste en ce moment avec la signature du TSCG en effet. Je ne sais pas si tu lis le blog de Lordon, mais je te conseille de jeter un oeil là-dessus, c’est un peu long, mais en résonance avec ce que tu dis.
    http://blog.mondediplo.net/2012-09-26-En-sortir

    Évidemment, je partage ta conclusion.

  • Martin 17 octobre 2012, 3 03 34 103410

    La mutualisation il n’y a que ca de vrai. Depuis le début de 2012, j’ai payé… 1 100 euros de loyer. A peine 100 euros par mois. Internet me coûte 3 à 6 euros par mois (car je vivais à 4 puis à 2 en colocation).

    Cet été, j’ai fait du covoiturage. Sur les 370 euros de la location de la voiture (12 jours et 3 000 km), une covoiturée m’a rapporté 90 euros. de quoi payer 2 pleins de voiture… Dans mon groupe d’amis on se file des coups de main ou des petits prêts comme ca. genre tu as besoin de 100 euros? pas de soucis. J’ai besoin de quelqu’un pour déménager? Ah c’est cool de venir m’aider…

    quant au reste, le problème c’est qu’on préfère faire payer que diminuer les dépenses publiques… Ne sachant pas ce qu’on fait de l’argent des impôts (il n’y a aucune tracabilité) j’ai décidé de donner de plus en plus aux ONG pour déduire des 2/3 du montant ce que je devrais payer en impôts sur le revenu. Le mois dernier, j’ai ainsi donné près de 100 euros aux ONG, soit 60-70 euros qu’impôts sur le revenu en moins…

    A bientôt 🙂

    Martin

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*