≡ Menu

« Gagner plus sans travailler plus » (Critique Livre)

« Gagner plus sans travailler plus » de Charles Zbinden est un livre relativement compact (un peu plus d’une centaine de pages) mais toutefois très complet. Il énonce un ensemble de trucs, astuces, principes pour tout salarié qui désire gagner plus sans travailler plus. Il s’agit avant tout de repérer les meilleurs sociétés (grosses de préférence) et d’y faire carrière intelligemment. Ce livre, c’est important à souligner, s’adresse aux salariés et non aux personnes qui souhaitent monter un business pour améliorer leurs rémunérations. Car en fait, un emploi salarié peut permettre de gagner beaucoup d’argent si l’on sait bien s’y prendre. J’ai apprécié ce livre qui synthétise tout ce que l’on peut faire en tant que salarié pour améliorer ses revenus. Je vais donc énoncer les idées les plus marquantes, le lecteur intéressé se procurera le livre pour plus de détails car il en vaut la peine :

  1. Ne pas se focaliser sur le salaire uniquement, la rémunération contient d’autres revenus complémentaires.
  2. Ne pas hésiter à demander, car celui qui ne demande rien n’obtient rien. Être séducteur et poli dans la négociation mais très insistant.
  3. Trouver un meilleur job en interne ou en à l’extérieur de l’entreprise si les possibilités de changement sont limités en interne.
  4. Entretenir son réseau de relations de manière régulière.
  5. Toujours chercher à augmenter sa rémunération car toute augmentation permet à cout de la vie constant d’épargner plus.
  6. Faire entrer des éléments personnels dans la négociation salariale comme une demande de prêt immobilier ou un problème financier (1 seul salaire dans le couple par exemple).
  7. Travailler au plus près des managers et de l’équipe dirigeante (dans la lumière).
  8. Être populaire à l’intérieur de l’entreprise.
  9. Avoir un plan de carrière et se former au frais de l’entreprise.
  10. Tenter d’obtenir une prime car il est plus facile de verser une prime que d’augmenter un salaire.
  11. Choisir un poste clé car il est plus facile de faire pression à un tel poste.
  12. Opérer sous les ordres d’un manager qui va monter dans la hiérarchie.
  13. Disposer de tous les avantages hors salaire suivants: PEE, participation, intéressement, abondement, actions moins chers, stock-options, PERCO.
  14. Si nécessaire, se faire licencier à l’amiable avec des indemnités de licenciement.
  15. Choisir son entreprise de taille importante et généreuse.
  16. Se lier d’amitié avec un dirigeant d’entreprise.
  17. Envisager l’expatriation.

Pour avoir travailler dans de grosses entreprises depuis plus de 15 ans, je ne peux que souscrire à la longue liste de conseils que Charles Zbinden suggère. Je ne les ai pas toujours suivi puisque j’ai préféré à un moment de ma carrière passer en indépendant. Le message principal du livre selon moi, c’est de chercher les sociétés qui savent récompenser leurs salariés en regardant les avantages qu’elles proposent.

{ 3 comments… add one }
  • Geekariste 7 juin 2011, 13 01 31 06316

    Je trouve que le point 10 est discutable. Je préfère une augmentation plutôt qu’une prime 10 fois plus élevée. En plus, la prime peut être un argument de l’employeur pour refuser une augmentation la fois suivante…

  • RobertD 9 juin 2011, 8 08 45 06456

    Il est bien évident que le point 13 est très important car dans les grosses entreprises, les salariés peuvent avoir une foule d’ avantages alors que dans les petites ou très petites sociétés, on a aucun avantage. De plus, on bosse souvent plus dur et on a toujours le patron sur le dos !

  • Gilles (Objectifs Liberté) 9 juin 2011, 20 08 46 06466

    @Geekariste :

    Demander une prime à la place d’une augmentation de salaire dans un contexte économique trouble est une bonne idée, car la société sait au moment ou elle la donne qu’elle peut se le permettre. Par contre une augmentation de salaire l’impacte pour les années qui viennent.

    C’est donc le principe du mieux que rien. Car le thème du livre c’est gagner plus et pour cela tout compte ! Il est plus difficile de refuser une prime qu’une augmentation de salaire. En effet la justification avancée par un manager peut être le manque de visibilité sur le futur. Mais dans ce cas la prime n’impacte pas le futur donc il n’y a pas de raison de la refuser. Entre rien et une prime je prends la prime …

    @RobertD :

    Les grosses sociétés offrent plus d’avantages que les petites c’est un fait ! Déjà elles sont cotées en bourse pour la plupart et permettent d’acheter des actions à bon compte dans le PEE via la participation et l’intéressement. Ce sont des avantages qui sur quelques années font la différence. Sans compter les comités d’entreprise qui proposent des réductions sur les voyages et les loisirs. Bref à moins d’être le patron, choisir une grosse société est pertinent pour celui qui veut gagner plus sans travailler plus.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*

Next post:

Previous post: