≡ Menu

Gagner plus d’argent en réduisant ses dépenses

Gagner plus d’argent correspond souvent à un besoin de sécurité ou d’indépendance financière. Aujourd’hui la retraite et l’emploi ne sont plus vraiment assurés et tout individu raisonnablement intelligent s’est posé cette question : « Comment gagner plus d’argent? ».

Je crois que si on se focalise sur l’indépendance financière, il faut retravailler la question. Le problème n’est pas combien vous gagnez mais plutôt combien vous économisez. La richesse et le sentiment de sécurité proviennent de votre patrimoine et de la somme d’argent que vous pouvez économiser mensuellement, non de votre salaire. D’ailleurs on entend souvent des gens qui ont des bons salaires se plaindre de ne pas pouvoir finir le mois à juste titre. Donc il est clair que la richesse réelle n’est pas totalement liée à votre salaire.

En vous concentrant sur la réduction des dépenses, vous allez augmenter votre richesse et donc avoir le sentiment (réelle) de gagner plus d’argent. De plus la réduction des dépenses est un préalable à l’acquisition de richesse pour les salariés, car l’augmentation de leurs salaires sera souvent limités et fonction de l’environnement économique qui est peu favorable en ce moment.

Réduire ses dépenses à de multiples avantages :

  • « 1 euro économisé égal 2 euros gagnés » : Si vous raisonnez en salaire brut, en tenant compte de la TVA et des impôts, cette formule prend tout son sens.
  • Mode de vie simple : la réduction des dépenses force à un mode de vie simple et riche de sens basé sur un frein à l’hyper-consommation encouragé par la publicité pour se recentrer sur les aspects plus spirituels de la vie.
  • Limitation de la dépendance à l’argent : plus vos besoins diminuent, plus vous êtes libre. Si vous avez besoin de gagner 1000 euros par mois pour vivre, vous êtes dans une meilleure situation financière que votre voisin qui doit gagner plus de 2000 euros pour vivre. Cela vous permet de prendre des risques (payant à terme) comme de monter une société.
  • Pas de TVA : on ne paie pas la TVA sur l’argent économisé !

Comment s’y prendre pour réduire ses dépenses ? Ce sujet a déjà été traité sur le blog avec quelques pistes pour dépenser moins mais il est utile de revenir certaines d’entre elles. Il faut une vision globale de ses dépenses. Je prends un exemple : si vous habitez loin de votre lieu de travail dans une banlieue éloignée qui nécessite une voiture, vous dépenserez plus que quelqu’un qui habite près de son lieu de travail et qui vient en transport en commun. Donc quand vous pensez logement, vous devez étendre votre raisonnement en prenant en compte le transport, les écoles si vous avez des enfants, etc. Comment acquérir ce raisonnement global ? En raisonnant par catégories de dépenses et en se fixant un budget :

  • Habitation = logement + transport + chauffage.
  • Communications = téléphone fixe + internet + télévision + téléphones mobiles.
  • Santé = mutuelles + assurances + compléments alimentaires.
  • Loisirs = voyages + activités sportives et culturelles.

Beaucoup d'argent liquide

Après vient la phase du choix pour chaque catégorie du budget, de la répartition des dépenses. Vous avez fixé une somme à économiser chaque mois et vous vous payez d’abord. A vous de jongler ensuite avec le reste. Mais sachez que réduire ses dépenses doit être vécu sans contrainte. Si vous décidez de ne pas partir en vacances, vous pourrez sans doute offrir quelques activités supplémentaires à vos enfants. Tout est question de choix. A noter qu’il existe aussi à présent des sites de cashback comme iGraal qui vous reverse une partie de vos dépenses et qui constitue un moyen intéressant d’économiser pour l’acheteur internet.

Gagner plus d’argent en réduisant ses dépenses n’est pas la formule exacte. On devrait plutôt dire : Réduire ses dépenses pour mieux économiser et vivre libre et en sécurité, mais cela revient au fond presque au même si vous adoptez un mode de vie simple. Le contrôle des dépenses est la clé pour la plupart des ménages qui malheureusement ne pourront pas disposer de plus d’argent dans le contexte économique actuelle avec la hausse des prix de l’immobilier, des matières premières et des taxes.

{ 25 comments… add one }
  • Mohamed Semeunacte 20 août 2010, 10 10 07 08078

    Tres bon article base sur deux verites :
    De l’argent economiser vous donne le sentiment reel d’etre plus riche
    Avoir moins de desirs (differents des besoins) c’est etre plus libre

    J’ai un amis americain ici qui m’a expliquer que du fait qu’il soit sorti des USA pour venir travailler a Bahrain il a reussit a economiser 20% d’argent en plus en ayant 20% de salaire en moins mdr

    Pourquoi ? vie moins chere, moins besoin de paraitre devant ses amis et donc de faire comme eux…pour faire comme eux…lol

    En tout les cas encore tres bon article, merci 😉

    Mohamed Semeunacte

  • Objectifs Liberté 20 août 2010, 11 11 44 08448

    Tu as bien compris l’article dont le titre « Gagner plus d’argent en réduisant ses dépenses » peut paraitre faux ! On gagne pas plus en réduisant ses dépenses bien entendu ! Mais comme tu le dis, ce qui compte c’est la richesse perçue grâce à cette réduction de dépenses et l’esprit qui va avec.

    Dans mon cas, mon approche basée sur la simplicité et la non nécessité de paraitre me rend plus serein. Mon salaire n’a presque pas augmenté depuis quelques années mais j’ai l’impression d’être plus riche car mes modes de consommation et mon mode de vie ont changé radicalement. Déjà plus jeune j’étais un peu dans cette philosophie mais là j’y suis totalement sans pour autant être un intégriste de cette approche.

    La personne qui adopte cette philosophie avec une approche religieuse (un moine dans un monastère) tend vers la forme ultime de la simplicité matérielle et spirituelle.

  • Adrien 22 août 2010, 1 01 23 08238

    Mettre de l’argent de coté n’est soumis qu’à peu de chose, ses revenues et ses besoins. Il vaut mieux se satisfaire de 1000€ par mois et en gagner 2000 que de devoir dépenser 3500€ par mois pour sentir bien et en gagner 4000.

    Après vouloir « paraitre » est une grosse erreur, car c’est une mauvaise habitude et tôt ou tard, vous vous retrouverez dans une situation dramatique. Qui n’a jamais connu une personne qui voulant faire le malin dépense de l’argent en boîte et se retrouve débiteur à la fin du mois ? J’en connais beaucoup, et leurs excuses sont « mais nous on en profite au moins, c’est pas dans dix ans qu’on pourra sortir … » pas faux, mais à quel prix … ?

  • Objectifs Liberté 22 août 2010, 10 10 16 08168

    L’objectif par ricochet est la réduction de dépense, mais surtout la réduction de la consommation en général. A noter que la réduction de la consommation ne réduit pas forcément tes dépenses si tu décides d’acheter des produits de qualité (alimentation, vêtements) ! Tu ne me verras jamais acheter des produits alimentaires premier prix ou des chemises à 2 euros par exemple.

    Dans le cas de cet article, je décris plus une philosophie de vie basée sur une vie plus simple où tu décides de te désencombrer.

    Réduire ses dépenses pour économiser c’est encore autre chose. Pour ma part, je ne cherches pas à réduire mes dépenses absolument mais à avoir une vie plus simple. Il se trouve que ce mode de vie me permet d’économiser mais ce n’est pas la raison principale de mon objectif de baisse de la consommation.

    Qu’est ce que veut dire profiter de la vie ? Aller en boite se bourrer la gueule ? Je me souviens d’une réflexion il y a fort longtemps d’une connaissance : « Tu ne bois pas, tu ne fumes pas mais tu sais pas vivre … ».

    Je reprendrais cette citation : « On passe son temps à dépenser son argent pour impressionner des gens que l’on aime pas ».

    Plus tes besoins matériels sont faibles, plus tu es libre. Et je deviens de plus en plus libre.

  • Jean-Pierre 23 août 2010, 10 10 01 08018

    Je n’ai pas un gros salaire donc réduire mes dépenses était une nécessité. Je ne pense pas pouvoir gagner plus d’argent dans mon travail actuel donc je joue sur mes dépenses pour augmenter mon pouvoir d’achat. Réduire mes dépenses en produisant moi-même mon électricité (une partie), ma nourriture, mon eau, … était un bon moyen d’améliorer ma vie en plus de l’aspect écologique dans un monde basé sur l’hyper consommation. Je pense que malheureusement, on y viendra tous. Toujours essayer de gagner plus d’argent n’est pas la solution pour la plupart d’entre nous.

  • Pascal 23 août 2010, 12 12 47 08478

    Moi et ma compagne, on a des petits salaires donc réduire nos dépenses est indispensable. On compte nos achats quand on va au supermarché et on achète plutôt en gros. On a finit par avoir tout un tas d’astuces pour réduire nos dépenses sans trop nous priver. De toute façon, on espère pas vraiment gagner plus mais plutôt conserver nos emplois …

    j’ai pas très bien compris ton explication du 1 euro économisé égal 2 euros gagnés ?

  • Objectifs Liberté 24 août 2010, 15 03 54 08548

    La réduction de nos dépenses est en effet devenu primordiale dans un monde ou il me semble que le pouvoir d’achat diminue malgré les discours gouvernementaux.

    Qu’est que vaut un euro économisé ? Pour comprendre prenons deux euros et dépensons les :

    1) 2 euros de salaire brut représente environ 1,50 euros de salaire net.
    2) TVA 19,6% si on suppose qu’on a pas acheter un bien de première nécessité. Vos 1,50 euros deviennent 1,2 euros.
    3) Si vous achetez de l’essence par exemple vous ne payez quasiment que des taxes et no pas le produit brut.
    4) Vous payez des impôts en fonction de votre tranche sur ces 2 euros. On arrive largement à 1 euros voir moins.

    Dans mon estimation je n’ai pris en compte le coût pour l’employeur. De toute façon tu vois que la première chose à faire est de changer ses habitudes pour réduire ses dépenses.

    Gagner plus ne sert à rien si on n’est pas capable de réduire ses dépenses. Et je dirais même que c’est décourageant de gagner plus et de pas économiser grand chose.

  • MaxR de Maxadi 5 septembre 2010, 1 01 52 09529

    Très bon article. J’utilise aussi cette méthode, de dépenser moins … ou en tout cas plus intelligemment. Cela me réussit assez. Je ne me prive pas pour autant, mais j’ai vraiment pris l’habitude de relativiser chaque somme que je considère dépenser. Ainsi, cela me permet de connaître la valeur relative pour mon cas personnel et de considérer l’achat ou non.

  • Objectifs Liberté 6 septembre 2010, 13 01 22 09229

    @Max : Dépenser moins est quelque chose de naturel vu ma philosophie simplicitaire mais je ne prive pas tout comme toi. Gagner plus d’argent se fait en seconde étape, la première étant de réduire ses dépenses et d’apprendre un peu à se contrôler sinon le reste ne sert à rien.

    @Jean-Pierre : en effet gagner plus d’argent n’est pas à la portée de tous pour diverses raisons, tandis que dépenser moins est réalisable immédiatement et facilement !

    Pour ma part je n’ai aucun gout de luxe, je n’ai pas de voiture, je voyage peu en ce moment donc j’ai peu de dépenses. Ce qui me permet de manger régulièrement dans des petits restaurants sympa ! Gagner plus d’argent est un challenge difficile dans le marché de l’emploi actuel dans mon secteur, donc pour l’instant je ne fais rien pour. Mais j’y travaillerais plus tard.

  • Vincent 9 septembre 2010, 7 07 58 09589

    On n’a malheureusement plus le choix. Nos salaires augmentent très peu par rapport au coût de la vie. Gagner plus d’argent est un objectif difficile avec son seul travail en ce moment.

    Je crois qu’aujourd’hui de plus en plus, on va dans les hard discount, on achète d’occasion, on note les prix … L’insouciance d’avant, c’est fini. La réduction des dépenses est notre seul levier pour conserver un certain niveau de vie et nul doute que nos impôts vont bientôt augmenter …

    La manifestation du 7 Septembre 2010 (grève pour défendre notre système de retraite) montre que les gens en ont marre. Il faudra travailler jusqu’à quel age pour avoir droit à notre retraite ?

  • Tan 30 septembre 2010, 6 06 00 09009

    Il devient de plus en plus dur de gagner plus d’argent en tout cas via un travail rémunéré et ce même avec un très bon diplôme en poche. Nicolas Sarkozy nous avait dit de travailler plus pour gagner plus, c’est ce que je fais mais je ne vois pas trop le résultat malgré mes nombreuses heures supplémentaires. Clairement aujourd’hui on travaille plus pour gagner moins … On ne peut plus jouer que sur la réduction des dépenses en effet pour espérer une vie meilleur d’autant que l’immobilier est hors de prix pour les jeunes actifs comme moi à l’achat comme à la location. Je me demande si ça ne vaut pas le coup d’aller tenter ma chance dans un autre pays que la France.

  • Jacques 21 novembre 2010, 18 06 08 110811

    Bonjour
    je dirais que le poste logement ( pour les locataires )= loyer+ chauffage+ prix de l’eau qui n’est pas partout pareil + SURTOUT les impôts locaux !
    en effet il vaut mieux louer un appt 400 euros / mois plus 50 euros d’impôts locaux = 450 euros par mois que louer 350 euros l’appart et payer 120 euros d’impôts locaux = 470 euros .
    Amicalement
    Jacques

  • Gilles (Objectifs Liberté) 30 décembre 2010, 16 04 15 121512

    @Vincent : tu as raison, il faut calculer à présent pour la plupart de nos dépenses et chercher des astuces pour dépenser moins. Ce n’est plus une question de philosophie mais de « survie ». Quand aux impôt en 2001 la facture risque d’être douloureuse. Je ne serais pas surpris qu’il augmente aussi la TVA pour combler le déficit public.

    @Tan : Travailler plus pour gagner plus, je crois que c’est une illusion. Quand il n’y a pas assez de travail, on travaille plus juste pour essayer de garder le sien

    @Jacques : Le calcul que tu fais, je l’ai fais aussi et c’est vraiment la bonne manière de raisonner. Il faut penser globalement. Par exemple à Paris je payais 150 euros d’impôts locaux, en banlieue j’en paie 800. Comme tu le dis il faut calculer un coût global pour son logement incluant : le loyer + le chauffage + eau + assurances + impôts + coût des déplacements. Payer 100 euros de loyer de plus sur Paris si on paie peu d’impôts locaux et qu’on a pas besoin de voiture n’est pas forcement un mauvais choix par exemple.

  • Lucie Montpetit 5 mars 2011, 14 02 50 03503

    Je trouve ton article très intéressant, ce que je remarque également c’est l’insouciance des gens face à leur argent. Pour la majorité, ils ne savent même pas ou va leur argent. Car pour économiser, on doit savoir ou s’en va notre argent et écrire toutes ses dépenses pour un mois, nous aide à trouver certaines fuites de notre rythme de vie.

    Pour gagner plus, lorsqu’on fait du temps supplémentaire, quelques fois cela nous amène à une braquette d’impôt plus élevé ce qui nous donne moins d’argent net pour vivre car nous payons plus d’impôt. Donc, il faut savoir calculer et non seulement faire des heures supplémentaires en pensant que nous allons gagner plus. C’est comme ça au Québec. Il m’est déjà arrivé d’avoir eut une augmentation de salaire annuelle et étant donné que j’augmentais de niveau de salaire, je payais plus d’impôt donc moins d’argent dans mes poches. C’est une situation très frustrante.

  • Tan 9 mars 2011, 7 07 58 03583

    Gagner plus et payer plus d’impôts ne me dérange pas il en restera toujours, mais c’est vrai qu’on paie trop d’impôt surtout moi qui suis célibataire. Par contre travailler moins pour payer moins d’impôt ça me parait bizarre comme raisonnement. Il faut juste voir combien rapporte les heures supplémentaires. Si je réduis mes horaires pour gagner moins en supposant que je puisse le faire (ce qui n’est pas trop le cas dans mon métier) je gagnerais en liberté mais la liberté sans argent ça vaut quoi ??

    Lucie c’est incroyable qu’au Québec en gagnant plus tout puisse partir en impôt, il doit y avoir un système de tranche d’imposition comme l’expliquait Gilles dans un autre article.

    Pour ma part je ne dépense pas trop mais je ne souhaite pas vraiment me restreindre donc une seule solution augmenter mon salaire et dans mon secteur ça marche pas trop mal pour l’instant.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 13 mars 2011, 10 10 59 03593

    @Comparatif banque : je n’ai pas besoin de changer de banque pour l’instant car les frais sont raisonnables et ma relation avec mon conseiller bonne et constructive.

    @Lucie : maitriser ses dépenses en les comprenant est un prérequis indispensable pour stopper l’hémorragie financière. J’ai écris un article sur le sujet et suggéré l’utilisation de BankPerfect. Comme Tan je n’ai pas compris ta phrase pour les impôts : si tu gagnes plus tu paies plus (voir tu changes de tranche en France) et il en reste encore heureusement. Mais en effet il faut se poser la rentabilité du travail : faire des heures supplémentaires pour en laisser 30 en impôts par exemple c’est pas formidable (et ça arrive sur un salaire somme toute banal pour un cadre célibataire en France). L’idée dans un optique de simplicité serait plutôt de réfléchir à sa productivité salariale : peut-on faire moins d’heures en gagnant autant ! Mais il faut aussi prendre en compte une spécificité française : les heures supplémentaires sont exonérées d’impôt sur le revenu et bénéficie d’une réduction des cotisations sociales intéressantes pour l’employeur. Donc faire des heures supplémentaires en France peut être un bon plan !

    @Tan : on le sait tous l’équation est simple : baisser ses dépenses ou augmenter ses revenus. Tu n’as pas tort d’avoir de l’ambition salariale si tu veux profiter de la vie. C’est la encore une question de choix très personnelle.

  • Lucie Montpetit 13 mars 2011, 13 01 44 03443

    Mais effectivement il reste de l’argent dans nos poches lorsque l’on fait des heures supplémentairs. Mais ce que j’expliquait pour les impôts, c’est que les heures supplémentaires augmentent notre salaire et ainsi le niveau d’impôt que l’on doit payer parfois. Donc, lorsque nous faisons des heures supplémentaires, il serait judicieux de faire le calcul combien il nous reste d’argent net dans nos poches, avant de dire oui rapidement aux heures supplémentaires et regarder s’il n’y aurait pas d’autres options.

    Ce qui pourrait être une alternative serait de partir une business à la maison comme ce blog par exemple et pouvoir y déduire des dépenses afin de réduire notre impôt au minimum. Car lorsqu’on est salarié, on ne peut réduire notre revenu brut de dépenses que nous encourons pour aller travailler. Je pense juste aux déplacements.

    Mais ce n’est pas tout le monde qui est au courant de ces stratégies. Il faut faire de l’éducation.

  • Gilles (Objectifs Liberté) 26 mars 2011, 10 10 04 03043

    @Lucie :

    En effet les impôts font partie des dépenses et les réduire peut constituer un objectif. Mais en tant que salarié le seul moyen de payer moins d’impôts c’est de gagner moins … ou d’utiliser des produits de défiscalisation aux résultats assez aléatoires, voire mauvais, qui à l’arrivée font perdre plus d’argent qu’ils n’en font gagner. Mais comme tu le soulignes avoir une société (avec les frais que cela engendre) peut permettre de réduire ses impôts via la déduction des charges. Cela est valable à partir d’un certain chiffres d’affaires (en tout cas en France) à cause des cotisations minimum.

    Quand à gagner de l’argent avec un blog pour en faire une entreprise c’est un autre sujet et je pense que peu de gens ont réussi dans le domaine mais par contre cela suscite beaucoup d’espoir. Tu soulèves également un point que j’ai évoqué dans un autre article qui est la cout du travail salarié en terme de dépenses : Travailler nous coute de l’argent et en particulier les déplacements pour se rendre au travail.

    L’indépendance financière totale ou partielle peut nous aider également car les revenus provenant des placements financiers ou immobiliers permettent de travailler moins ou de tenter une création d’entreprise dans un domaine qui nous plait par exemple. Donc on n’a plus à gagner plus via son emploi car une autre forme de revenus prend le relai. La meilleur méthode pour devenir indépendant financièrement rapidement c’est de maximiser ses revenus (via un bon job salarié) et minimiser ses dépenses. En 10 ans pour quelqu’un d’astucieux c’est fini, surtout si il a un conjoint sur la même longueur d’onde. Et c’est la que l’on voit que la liberté peut avoir un prix celles de nos dépenses pour ne pas finir esclave par exemple d’un travail que l’on aime pas toute sa vie car on souhaite avoir le dernier écran plat dans le salon.

    Toutefois le contrôle des dépenses via l’arbitrage selon ses moyens et ses goûts reste un bon moyen d’avoir l’impression de gagner plus ! A l’homme ingénieux point de limite.

  • judicael (astuces-economies) 10 juillet 2011, 15 03 07 07077

    Bonjour,

    Effectivement économiser à de multiples avantages et c’est vraiment une voie à suivre pour améliorer son pouvoir d’achat.

    Il faut commencer par bien dissocier l’utile du superflu. Ensuite plein de petites astuces peuvent permettre d’économiser des dizaines voir centaines d’euros assez facilement.

    Le tout est de les trouver 😉

  • Gilles (Objectifs Liberté) 12 juillet 2011, 2 02 28 07287

    @Judicael :

    Vu l’inflation réelle, il est évident qu’économiser astucieusement est le seul moyen qui nous reste, les salaires ne suivant pas la hausse des prix. Comme je l’ai expliqué : un euro économisé égal deux euros gagnés. Économiser intelligemment sans diminuer la qualité de ses achats est un challenge passionnant en plus !

    Dépenser moins c’est à la fois restreindre ses achats pour ne pas tomber dans l’achat compulsif de choses inutiles mais aussi faire preuve d’ingéniosité pour acheter moins cher, voir partager.

  • philbich 14 août 2011, 15 03 55 08558

    Pour celles et ceux qui veulent baisser leur coût de consommation téléphonique, voici un lien où vous trouverez une liste de numéros non surtaxés pour un certain nombre d’entreprises ou d’organisations.

    http://www.comment-telephoner-moins-cher.com/liste-des-numeros-non-surtaxes-pour-appeler-des-numeros-surtaxes/

  • Mathilde 27 avril 2012, 8 08 58 04584

    Je trouve cet article et sa philosophie très intéressante.
    C’est bien différent ce que j’ai l’habitude de lire sur le sujet qui consiste à dépenser uniquement quand c’est en promotion.
    Au final, les gens qui cherchent les meilleurs prix partout dépensent plus, sans s’en rendre compte. Certains achètent à la moindre réduction sans penser à la nécessité.

    A l’inverse, je me demande si dans une logique de « gagner plus d’argent en réduisant ses dépenses », on ne s’enferme pas dans une logique ou finalement, on ne fait plus rien…

  • Gilles from Objectifs Liberté 18 septembre 2012, 8 08 57 09579

    @philbich :

    Merci pour l’astuce. J’avais déjà noté qu’il y avait souvent deux numéros dans certaines organisations ou entreprises. Le prix des télécommunications a bien baissé. Tu peux aujourd’hui avoir un mobile et une connexion internet/télévision pour 30 euros (Offre de Free avec mobile gratuit pour 1 heure de communication). Enfin on paie le prix que l’on devrait payer !

    @Martine :

    Je parle de réduire ses dépenses uniquement, je ne parle pas de vivre avec 1 euro en poche. En achetant plus raisonnablement (diminution de ses achats) et en connaissant les bonnes boutiques ou promotions (diminution du prix), on peut réduire ses dépenses. Je voulais faire prendre conscience qu’il est souvent plus facile de réduire ses dépenses que de gagner plus. Donc autant la jouer rusé ! Mais le but n’est pas de ne rien faire au contraire, c’est juste d’avoir conscience de ce que l’on fait.

  • Olivier G from Economiser et Investir 5 janvier 2013, 15 03 45 01451

    Bonjour Gilles,

    Il faut avoir conscience de ses dépenses pour pouvoir agir dessus et ainsi « s’auto-augmenter » ;-). Bien sûr, cela doit être pensé en adéquation avec sa qualité de vie actuelle, il ne s’agit pas de la diminuer mais bien de l’améliorer. Même si pour beaucoup de français, être augmenté par l’employeur constitue un fait qui permet d’arriver plus rapidement à cette amélioration de vie, les efforts que nous engageons nous-mêmes dans notre vie au quotidien, peut garantir à coût sûr cette augmentation… Diminuer ses dépenses, c’est augmenter son pouvoir d’achat à vitesse grand V… Il ne faut pas attendre que son employeur agisse pour nous permettre de vivre mieux, mais bien agir soi-même en premier lieu pour le permettre.

    Des attitudes au quotidien peuvent être changées comme éviter l’achat impulsif, certains achats sont superficiels et pourraient être supprimés, il faut se méfier des plaisirs ponctuels qui engagent certes une satisfaction mais souvent de courte durée. J’ai d’ailleurs publié un article dessus http://www.economiseretinvestir.com/achat-impulsif-savoir-dire-non/ .

    Il faut également faire jouer la concurrence sur les différents contrats que nous contractons relatifs à la santé, l’habitation, la voiture… On peut très facilement trouver aux mêmes garanties, un contrat moins cher, mais pour cela, il faut prendre le temps de comparer !

    Il s’agit aussi de diminuer ses loisirs, non pas de les supprimer complètement mais peut être tout simplement en les faisant moins souvent (cinéma, weekend), pour encore mieux les apprécier.

    D’autres actions nous permettent de mieux nous en sortir, par exemple avoir son logement à coté de son travail pour limiter les frais de transport (véhicule + assurance + carburant) qui entachent le budget ; en diminuant ces frais, on améliore sa qualité de vie (fatigue, santé, argent)…

    A bientôt,
    Olivier G.

  • Julie 22 novembre 2015, 10 10 08 110811

    Très bon article. J’utilise aussi ces méthodes pour faire des économies. En ce moment je vis de mon blog et ça rapporte bien. Julien de gagnersonargent.fr m’a aidé à le monétiser. Maintenant, j’ai assez d’argent pour me lancer dans d’autre projet. Mais, je ne me prive pas autant à économiser, je dois acheter des choses pour mon quotidien. En tout cas merci pour cet article.

Leave a Comment

*

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.