≡ Menu

Faut-il devenir végétarien ?

La France n’est pas vraiment le pays des végétariens. Nous sommes un gros producteur de viandes et le steak/frites est un grand classique de nos cafés restaurants. Selon Wikipédia, il y aurait un million de végétariens en France, ce que je trouve déjà élevé au vu de nos habitudes alimentaires et de notre éducation. Il me semble que ce sont surtout des femmes en fait, au vu de mon expérience personnel. Ceci étant dit, même si l’on n’est pas végétarien, on peut s’interroger sur cette pratique et ses avantages. Car devenir végétarien peut prendre sens pour plusieurs raisons :

  1. Motivation philosophique : on ne mange pas d’être vivant, surtout de mammifères comme nous. Pour certains, cette raison semble ridicule. Pourtant, on ne mange pas de chiens, alors que l’on consomme du porc qui est un animal aussi intelligent qu’un chien ! C’est donc la vision que l’on a de l’animal qui peut parfois provoquer cette pratique. Un animal dit domestique n’est pas « consommé ». J’ai vu certaines vidéos sur la souffrance animale auxquelles on ne peut vraiment pas être insensible, encore plus quand on admet que nous faisons partie de la même espèce, celle des mammifères (même si nous sommes sans doute parmi eux les plus évolués) nous aussi.
  2. Motivation sanitaire : les maladies cardio-vasculaires touchent pas mal de gros mangeurs de viandes et les protéines végétales sont souvent plus bénéfiques pour la santé que les protéines animales. On se souvient de la maladie de la vache folle du aux dérives toujours bien en vigueur qui concerne la nourriture animale. La population continue d’augmenter sur terre et on a donc fait de l’élevage intensif pour nourrir tout le monde au détriment de la qualité. On ne peut guère se rabattre sur le poisson comme le saumon, car il est souvent d’élevage aussi et bourré d’antibiotique.
  3. Motivation écologique : produire de la viande (élevage) exigent pour nourrir les bêtes une grande quantité de végétaux et graines qui pourrait être utilisés pour la nourriture humaine. De plus certains élevages intensifs sont très polluants (porcs). Manger de la viande a donc un coût écologique certain.

Légumes pour végétariens

Bref, il existe de bonnes raisons de devenir végétarien. Je précise que je ne suis pas végétarien bien qu’il m’arrive de me faire au moins deux jours par semaine sans viande. Assez curieusement je pense que la principale raison qui m’empêche de devenir végétarien est le manque de choix en la matière. Cela demande de la motivation de devenir végétarien dans un pays qui ne l’est pas. Je suis sur que si j’étais en Inde, je pourrais me passer de protéines animales sans problème ! Vous avez sans doute remarqué si vous êtes un lecteur assidu du blog, que de temps en temps je vais manger un dosa dans un restaurant indien végétarien ou une assiette végétarienne au restaurant libanais !

Il existe plusieurs formes de végétarisme, mais si l’on veut vraiment s’y mettre je pense qu’il faut commencer par enlever la consommation de mammifères (bœuf, porc, agneau, mouton, …). C’est la première étape à franchir. Puis vient la suppression des autres viandes (poulet, dinde). Certains d’ailleurs s’arrêtent à ce stade et continue de consommer du poisson (pescetarisme, ou pesco-végétarisme). On en arrive au végétarisme (avec ou sans œuf). A ce stade on dispose de toutes la gamme des produits laitiers à notre disposition d’ailleurs, donc on ne manque pas de protéines d’origines animales. Le stade ultime c’est le végétalisme qui demande quelques précautions, car il faut de bonnes connaissances en nutrition pour ne pas manquer de certaines nutriments.

Pour ma part je sais que devenir végétarien dans un contexte d’abondance alimentaire comme le notre ne pose aucun souci de santé et même en résout (cholestérol). Par contre génétiquement parlant, sommes nous des omnivores ou des végétariens ? Il semble que nous soyons plutôt des omnivores (voir la taille de notre intestin). Un bon compromis est sans doute de supprimer la viande de mammifère à la fois pour des raisons éthiques et sanitaires.

{ 14 comments… add one }
  • Julien 8 juillet 2011, 16 04 57 07577

    Entre être végétarien et s’enfiler 300g de viande rouge par jour, il y a tout un monde.

    Celui-ci peut tout a fais être sain et relativement écologique (la production de viande est un gouffre à céréales).

    Perso, j’ai bien réduit la consommation de viande. Et quand j’en mange, je prends soin de bien la cuisiner et de l’apprécier :-).

  • Tan 9 juillet 2011, 11 11 20 07207

    Comme Julien, je pense qu’il y a une différence entre être un gros mangeur de viande et un mangeur raisonné ! Pour ma part j’aime bien la viande (normal c’est mon éducation culinaire qui fait ça).

    J’aurais du mal à devenir végétarien mais ce n’est pas impossible. Si j’avais à tuer l’animal moi-même, peut-être que je préfèrerais juste boire son lait. Aujourd’hui en fait on achète la viande comme un morceau de pain, on se rend pas compte qu’il y a un animal derrière. C’est juste bon !

    Ce que tu dis concernant la qualité des protéines animales est sans doute vrai, d’autant que j’ai vu sur Yahoo actus que l’Europe va à nouveau utiliser les farines animales. A force de scandales sanitaires je pourrais un jour me laisser tenter mais ce sera dur car un bon bobun c’est dur d’y résister. Encore qu’on peut remplacer le bœuf par du tofu grillé et les nems au porc par des nems légumes.

  • Maria 10 juillet 2011, 9 09 24 07247

    Moi aussi j’aimerais bien devenir végétarienne car je ne supporte pas trop la violence animale mais c’est ma contradiction j’aime bien la viande. C’est pas facile d’être végétarienne dans un pays ou tout le monde mange de la viande autour de toi. J’ai cherché pas mal de recettes d cuisine végétariennes et c’est sur qu’il y a des possibilités intéressantes. Après c’est aussi pas mal de travail surtout quand on rentre le soir fatiguée. Quelquefois c’est plus facile de faire un steak haché avec des nouilles. En tout cas cet article a relancé ma réflexion. Par contre je ne suis pas sur que dans ma famille, être végétarien soit bien accepté !

  • Geekariste 10 juillet 2011, 13 01 14 07147

    Encore plus fort que le végétalisme : le crudivorisme végétalien où on ne fait pas cuire les aliments. Un peu radical 🙂

  • Tommy from Partage de fichier 11 juillet 2011, 5 05 21 07217

    Je suis d’accord avec Julien: il vaut mieux manger la viande moins souvent et de meilleure qualite, Au lieu de manger de la viande tous les jours, en manger 2 fois par semaine, on l’apprecie d’autant plus! Pareil pour les poissons/crustaces, notre rythme de consommation actuel n’est pas tenable sur le long terme (en termes de ressources naturelles). Il est donc aussi important d’en reduire la consommation, afin que cela devienne un plaisir episodique et non pas un empiffrage regulier.

  • Sarah 20 mars 2012, 23 11 55 03553

    Je suis végétarienne depuis une vingtaine d’années, d’abord par la force des choses, mon ex-mari ayant eu un cancer du côlon à 33 ans et s’étant vu signifier à l’époque « l’ordre » de ne plus jamais consommer de viande (rouge notamment). A l’époque, nous avons préféré devenir végétariens du jour au lendemain!! (lacto ovo végétariens).
    Depuis, mon ex-mari a survécu (celà fait 30 ans), il a adopté à nvo un régime carné (mais light!), et moi j’ai continé mon chemin de végétarienne, « convertissant » au passage mon époux actuel, et nous sommes très heureux. Celà m’a mené tout doucement vers le bilogique, cultiver mon potager, et pratiquer une « décroissance » heureuse et consentie.
    Je ne changerais rien de mon parcours pour tout l’or du monde !!!!!

  • Gilles from Objectifs Liberté 24 mars 2012, 18 06 37 03373

    @Julien :

    Tu as raison, on mange trop de viande et de mauvaise qualité la plupart du temps. Si on est pas contre la consommation de viande animale, alors en manger un peu de temps en temps mais de très bonne qualité est une bonne option. Il semble qu’en France on consomme environ 75 kilos de viande par habitant et par an.

    @Tan :

    Tu as raison, on ne tue pas les animaux nous mêmes donc on en voit pas la souffrance animale. Sur un plan purement nutritionnel, l’homme est sans doute un omnivore mais un régime végétarien semble plutôt pas mal pour la santé.

    @Tommy :

    Entièrement d’accord, il faut consommer moins et mieux apprécier viandes et poissons si on souhaite en consommer. La planète n’est pas faite pour une surconsommation de viandes en plus …

    @Maria :

    Devenir végétarien par conviction c’est plus facile ! Par contre en France on n’a pas vraiment intégré ce mode alimentaire et il suscite toujours des débats idiots comme les carences alimentaires alors qu’avec œufs, tofu, et produits laitiers on a largement notre dose de protéines. Quand à l’avis de nos proches, amis, voisins, j’allais dire on s’en tape un peu ! Je crois qu’il faut raisonner comme cela pour être libre même si c’est dur.

    @Geekariste :

    Le crudivorisme végétalien rien que ça ! Je pense qu’il faut avoir des connaissances solides en nutrition pour ne pas avoir de carence alimentaire.

    @Sarah :

    Merci pour ton témoignage sur ta conversion au végétarisme. Tu montres aussi qu’il est possible de convertir quelqu’un au végétarisme. Mais dans ce cas il faut cuisiner et faire découvrir à l’autre. Je crois que si une jeune et ravissante indienne devenait ma campagne, je me convertirais sans problème au végétarisme …

    Souvent l’argument des gens pour ne pas passer au végétarisme est gustatif ! Les gens disent que manger végétarien ça n’a pas de gout, mais c’est parce que l’on ne sait pas vraiment cuisiner de plats végétariens en fait.

  • Nature-obsession from lombricompostage 18 avril 2012, 15 03 24 04244

    Choix difficile à faire que de devenir végétarien (et ne parlons pas de végétalien ou fruitarien). Certains trouvent leur motivation dans le traitement affligé aux animaux avant et pendant l’abatage, d’autres dans l’impact environnemental des élevages… Ce n’est pas forcément un choix facile surtout lorsque l’on a une famille ou des proches qui ne partagent pas forcément ces convictions.

  • Bettie 20 avril 2012, 20 08 53 04534

    Bonjour,
    je suis contente de tomber sur ce sujet. Cela fait quelques années que je ne suis plus en accord avec ma conso de viande. J’ ai beaucoup aimé et consommé toutes sortes de viandes. Mais cela devenait de plus en plus pesant: je supportais mal le fait d’ imaginer qu’ on tuait ces bêtes, surtout quand je venais à les croiser dans leur ferme.Bref, j’ ai commencé par réduire fortement ma conso mais cela ne me convenait toujours pas. Un beau jour, même l’ odeur d’ une boucherie m’ a dégoûtée, j’ ai pensé que le moment était venu, que j’ étais prête à me lancer. Seulement, ma décision est très récente et je ne suis pas encore au fait de ce qu’ implique un régime végétarien avec précision. Et sur ce point, je rejoins Gilles et d’ autres, nous ne sommes pas dans un pays ayant de telles traditions. Dans ma ville, il n’ y a ni resto ni commerce végétarien.
    Je voulais m’ adresser à Sarah si toutefois elle revient sur ce site: j’ aimerais avoir des détails sur son alimentation. Est-ce que les produits laitiers constituent un apport suffisant en proteines? est-ce ainsi qu’ elle se nourrit depuis trente ans ou y a-t-il d’ autres apports nécessaires (proteines végétales)?

  • Etienne from Développement physique 22 avril 2012, 17 05 00 04004

    Bonsoir à tous,

    Le végétarisme a de beaux jours devant lui. En effet, les gens prennent peu à peu conscience de l’horreur des abbatoires et autres histories d’élevages désormais tous industrialisés. Il est loin le temps ou l’on buvait le lait directement au seau de traite…
    C’est un sujet passionnant sur lequel je vais me documenter sérieusement pour rédiger quelque chose à ce sujet.

    Etienne

  • Christian 12 novembre 2012, 16 04 46 114611

    Bonjour. Voici un sujet à polémiques dans les réunions de famille. Déjà manger bio, pour certains c’est déjà presque sectaire alors être végétarien voire pire végétalien c’est trop. Il faudrait intégrer dans notre alimentation des repas végétariens et même végétaliens plusieurs jours par semaine. Car avec les problèmes sanitaires grandissants dans l’élevage c’est presque du devoir de chacun de mettre en place des petites actions de ce type.

  • Tom from Dépenser moins 5 janvier 2013, 17 05 18 01181

    Sur un site qui s’appelle objectif liberté, quoi de plus naturel que de présenter des modes de consommation alternatifs. La liberté en fait. Mais on ne sait pas grand chose de scientifique sur les effets de tel ou tel régime, hors des études sponsorisées.

    Tout au plus peut-on constater que cela fait plusieurs décennies que nous consommons trop de viande et que l’espérance de vie n’en semble pas affectée.
    Solennellement, je ne pourrai pas me passer de viande. Mais par conscience pour la planète, j’attends le développement de la « viande synthétique ». Cela sera une vraie révolution

  • Hervé 14 septembre 2013, 16 04 14 09149

    Tom, je ne suis pas du tout d’accord avec toi. On SAIT maintenant, plus que jamais, que le régime végétarien est bon pour la santé, et qu’à l’inverse une consommation importante de produits d’origine animale est très néfaste.

    Je suis personnellement végétarien depuis plus d’un an maintenant, et s’il est vrai que la France n’est pas le meilleur pays aujourd’hui pour être végétarien, je suis très content de l’être. Et les choses changent. Vite. Les avantages de prendre en main son alimentation sont nombreux, et les bénéfices collatéraux (économie, écologie, éthique…) plus encore.
    Merci pour cet article, qui a le mérite d’être clair et concis.

    Je le répète, on peut continuer à manger de la viande, mais plus à prétendre que l’on ne saurait pas comment faire autrement, ou que l’on ne sait pas les effets de tel ou tel régime.

    Je vous invite à aller voir ici:
    http://commentnourrirlavenir.com/
    http://lacriee.free.fr/alimentation_veg_et_sante.pdf
    http://www.l214.com/vegetarisme?gclid=CL2X0JnwyrkCFfLHtAodAmQAYQ

    Mais, mis à part le premier (qui propose un très bon documentaire très récent, qui fait le point sur le cas français), on peut trouver toute ces informations en tapant végétarisme sur internet:)

  • Mariejo2014 15 avril 2014, 22 10 03 04034

    Etre végétarien dans un monde qui nous offre tant de protéines animales nécessite un véritable choix de vie et la volonté de s’y conformer jour après jour. Même si cela présente certains avantages sur le plan sanitaire, il faudra faire attention dans le cas où on aura adopté le végétalisme à ne pas tomber dans des carences alimentaires.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*