Cinquième objectif : Crée-toi plusieurs sources de revenus

par GillesF

La majorité d'entre nous disposons d'une seule source de revenus constituée de notre (seul) emploi. Il est intéressant, en plus de notre emploi (principal), de disposer d'autres sources de revenus complémentaires à la fois pour augmenter notre taux d'épargne, mais aussi sécuriser nos revenus. Malheureusement, en France le mode de fonctionnement de notre système est basé majoritairement sur le salariat avec un seul employeur à plein temps. Ceci nous rend clairement très dépendant et peut créer un certain stress.

Pourtant, d'autres sources de revenus sont possibles :

  • Dividendes d'actions ou coupons d'obligations.
  • Loyers (immobilier physique, parking, scpi, ...).
  • Second travail (en autoentrepreneur par exemple).
  • Cours particuliers et petit travaux.
  • Droits d'auteurs et royalties.
  • Internet (blog et vente de produits).

La liste non exhaustive ci-dessus représente la grande majorité des revenus secondaires que l'on peut obtenir. A noter que cette liste contient des revenus passifs, que l'on pourrait qualifier de revenus d'investissement, et des revenus actifs qui correspondent en fait à avoir un autre travail.

Les investissements locatifs ou boursiers demandent une certaine compétence, mais rien d'insurmontable. Les possibilités existent pour obtenir des revenus réguliers autour de 5% avec des risques très limités sur le long terme. Ces revenus ne demandent aucun travail à part celui d'analyse préalable à l'investissement et bien sûr l'épargne nécessaire. Pour ce qui concerne les investissements locatifs, l'achat à crédit, s'il est réalisé en étant jeune, permet de disposer d'un revenu complémentaire souvent confortable dans sa quarantaine passée.

Disposer d'un second travail salarié est un peu plus compliqué car légalement difficile. Le statut d'autoentrepreneur permet cependant d'avoir une seconde activité déclarée avec un niveau de taxe raisonnable pourvu de respecter les clauses de son contrat de travail. Les petits boulots sont aussi une alternative intéressante pour celui qui bricole ou qui a un bon niveau d'étude; il est possible de vendre ses services ce qui a l'avantage d'une rémunération immédiate (et non taxé car les gens le déclarent rarement même si ce n'est pas bien ...)

N'oubliez pas également les aides de l'état, région ou ville auxquelles vous pourriez avoir droit. Certains vont hurler, mais je vous rappelle que les aides de l'état proviennent de vos impôts et qu'elles sont un droit au même titre que le paiement de l'impôt. Et tout le monde paie l'impôt (TVA).

Il est aussi clairement faisable de gagner de l'argent sur internet, pas des millions, mais quelques centaines d'euros (au moins 100 euros) avec du travail et de la passion pour celui qui le souhaitent. Le salaire horaire n'est pas forcement rentable (bien inférieur à un SMIC) , mais il s'agit d'une source de revenu indépendante qui permet en plus d'apprendre des techniques pouvant servir dans un futur emploi.

Tout cela permet de prendre un peu plus confiance en soi et de voir le monde comme un océan d'opportunités plutôt qu'un espace très cloisonné. Je vous rappelle que le revenu journalier moyen dans le monde par habitant est de 2$ et que pour certains il n'y a aucune possibilité de travail (surpopulation par rapport à l'offre).

Cet article a pour ambition de vous inciter à diversifier vos sources de revenus en vous montrer l'ensemble des possibilités de revenus qui existent et de provoquer par une prise de conscience salutaire (Que vaudra votre retraite légale dans quelques années et à quel age comptez vous enfin la prendre ? Votre emploi principale en CDI est-il si stable ?).

Cet article a été écrit par ...

– qui a écrit 183 articles sur Le blog de la liberté.

Informations concernant l'auteur sur sa page Google Plus

Contacter l'auteur

{ 4 commentaires… les lire ci-dessous ouen ajouter un }

sylviane octobre 7, 2011 à 7 h 05 min

que se passe-t-il pour ces parts de scpi en cas de failite ainsi que l’on en parle aujourdhui (faillite du systeme)?

Répondre

sarah février 10, 2012 à 19 h 38 min

Vos idées sont bonnes,elles relèvent selon moi du bon sens, il semble évident de multiplier les sources de revenus , de toutes manières vu les salaires à la fin du moi, cela relève même de l’obligation!!!, ne pas mettre tout ses oeufs dans le même panier!!

Répondre

Gilles from Objectifs Liberté novembre 4, 2012 à 15 h 51 min

@Sylviane :

Difficile pour une SCPI de faire faillite car il faudrait vraiment tomber dans un taux d’occupation très bas des biens qu’elle possède. Le rendement lui par contre baissera si une crise du système venait à toucher sévèrement les entreprises. Aujourd’hui on tourne entre 5 et 5,5% de rendement brut. Dans un scénario un peu catastrophe, on pourrait tomber à 3/4%.

Par contre la société de gestion peut faire faillite, auquel cas on la remplace. Car il faut bien distinguer la société de gestion qui gère les biens des associés, des associés eux-mêmes qui sont les propriétaires des biens de la SCPI. Les parts de SCPI peuvent donc constituer un bon investissement pour se constituer à terme une autre source de revenus.

@Sarah :

Diversifier ses sources de revenus, c’est du bon sens surtout si notre travail nous rapporte peu. Mais ces secondes sources de revenus il faut les construire et cela prend du temps (car l’emploi du crédit est souvent nécessaire et on n’a de revenus qu’une fois le crédit remboursé).

Répondre

Jean-Paul from maman avril 29, 2013 à 17 h 48 min

@Sarah : Vous avez absolument raison, il faut dupliquer ses sources de revenus surtout lorsqu’ils sont faibles (comme l’a souligné Gilles).
Cependant, il ne faut pas perdre de vue que dans 99% des cas, il nous est possible de dupliquer nos sources de revenus grâce à un investissement pécuniaire fait dans un premier temps et dépendant donc de notre travail, raison pour laquelle il ne faut pas négliger ce dernier.

De plus, j’aimerais ajouter (pour l’avoir fait pendant 2 ans), qu’être auto-entrepreneur n’est pas ce qu’il y a de mieux (ça dépend des domaines mais bon) en terme de crédibilité, prospection de clients et l’on est très vite tenté de ne pas tout déclarer. Alors il faut faire attention!

Répondre

Laisser un commentaire

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

Article précédent :

Article suivant :