≡ Menu

Changer sa relation à l’alimentation

« Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger », la célèbre citation de l’avare de Molière devrait nous montrer le chemin. Une addiction est de toute façon un frein vers la liberté. En effet en matière d’alimentation, non seulement nos comportements alimentaires face à l’abondance de nourriture à disposition ne sont pas adaptés, mais les messages des diététiciens compliquent tout.

Commençons par l’abondance de nourriture ! Il suffit de parcourir les rayons d’un supermarché pour se rendre compte qu’il existe une variété de produits impressionnants tous plus attirant les uns que les autres, même si leurs bénéfices pour la santé sont souvent nuls voire négatifs. Comment lutter, dès lors que la tentation est partout ? Le meilleur conseil que l’on puisse donner à quelqu’un qui fait ses courses au supermarché est d’y aller le ventre plein pour que la logique prime sur l’instinct.

Lorsque l’on se renseigne sur la nutrition, on lit tout et son contraire et on a l’impression que c’est une science. A la fin, on découvre que l’on ne sait rien et on se demande qu’est ce qu’on doit manger. J’ai bien sur acquis quelques convictions en matière d’alimentation, mais plus que les règles que les « spécialistes » veulent nous imposer, je pense qu’il faut écouter son bon sens et admettre que le corps humain est capable de s’adapter à bien des modes alimentaires différents. Il y a des consensus toutefois qui selon moi sont indéniables :

  • Bien s’hydrater.
  • Manger suffisamment de protéines.
  • Manger des fruits et légumes, gros pourvoyeurs de vitamines et d’oligo-éléments.
  • Prendre des quantités raisonnables d’aliments.

Pour le reste, c’est open bar car je suis bien incapable de vous affirmer qu’un végétarien est en meilleur santé qu’un non-végétarien par exemple. Il faut expérimenter ! Déjà en suivant les règles ci-dessus on s’en sort pas trop mal à condition de manger de temps en temps bio pour éviter d’ingérer trop de restes de pesticides et de produit chimiques.

Burger enorme

Si on aborde la question de la nourriture sous un angle un peu différent, plus philosophique presque, on comprend que la relation à l’alimentation à un coté psychologique important. A force de se poser des questions sur son alimentation et de suivre des règles stupides, on arrive à être esclave de la nourriture ou des régimes pour maigrir.

Si on ne mange pas, on perd du poids, donc contrôler son poids n’est pas un souci si on sait contrôler son appétit, il est bon de le rappeler face à ceux qui disent : « Je ne mange rien, mais je suis gros/sse ou j’ai du cholestérol » et qui oublient de mentionner les grignotages de l’après-midi ou la pizza 4 fromages qu’ils ont mangé le soir avec des amis …

Contrôler son appétit c’est engager une réflexion sur son alimentation, car on mange souvent avant tout pour se faire plaisir et malheureusement quelquefois pour compenser un manque. Comprendre pourquoi on mange (trop) est donc indispensable.

Il faut ramener l’alimentation à sa juste place : on mange avant tout pour vivre, le plaisir vient ensuite et c’est un bonus. Rappelons nous que nos ancêtres ne mangeait surement pas à leur faim tous les jours et jeunaient sans doute sur de courtes périodes (16 à 48 heures) de temps en temps. Non seulement c’est bon pour le corps, mais aussi bon pour l’esprit car cela montre que l’on a acquis la maitrise de son appétit. Changer son rapport à l’alimentation commence donc par ne pas devenir drogué à la nourriture et pouvoir contrôler sa faim. Dans nos contrées, on ne meurt pas de faim mais plutôt d’abondance de nourriture pauvre en nutriments … Même en mangeant un peu moins il est quasiment impossible d’être carencé, et au pire pour se rassurer on peut toujours prendre une multi-vitamines le matin.

{ 10 comments… add one }
  • carla 24 février 2014, 17 05 51 02512

    Bonsoir,

    Tout d’abord, merci pour tous ce conseils avisés et pertinents.
    je suis tout particulièrement d’accord sur le point qui concerne le fait de compenser un manque par la nourriture. Après, à mon avis le juste milieu consiste à se faire plaisir mais tout en restant raisonnable.

    Merci encore

  • Alima 24 février 2014, 23 11 30 02302

    Je suis de ces personnes qui peuvent manger des tonnes de nourriture sans prendre un seul gramme. Alors oui j’avoue que je mange un peu n’importe comment. Mais votre article me fait réfléchir. Il est vrai que je ne grossis pas mais tout cette malbouffe ne me détruit-elle pas de l’intérieur.
    Merci pour ce bel article.

  • David 25 février 2014, 9 09 44 02442

    Concernant les 4 points que tu présentes, rien à redire!
    Manger des légumes et des fruits est la meilleur alimentation!
    En plus, les légumes et fruits sont riches en eau et donc permettent une hydratation optimale!

    Pour les protéines, juste une remarque, il est aisé d’en trouver, surtout que nous avons besoin de moins d’un gramme de protéine par kilo. (et encore 1 gramme, c’est pour les sportifs assidus)

    Pour jeûner 16h/jour, il suffit de sauter un repas : en mangeant le soir à 20h, et le midi suivant, on obtient 16h de jeun! 😉
    Et puis d’expérience, on s’habitue bien, c’est même l’effet inverse, il devient difficile de manger durant cette plage horaire! 😉

  • Stéphane Richard 27 février 2014, 11 11 03 02032

    Ton article est très intéressant. C’est vrai que de manger à 20h et d’attendre midi le lendemain pour remanger permet de jeûner 16h. Seulement il faut faire attention à ne pas trop manger le soir en comparaison au midi car lorsque l’on dort, on ne dépense pas de calorie ou presque pas! Généralement, le midi je mange beaucoup tandis que le soir je mange peu, justement pour brûler plus facilement les calories en trop l’après midi! Après cela n’est que mon avis, il y a tellement de solutions possibles lorsque l’on fait attention à son alimentation.
    Je vous remercie pour votre article, il est très pertinent.

  • Gaelle 27 février 2014, 11 11 30 02302

    Alors assez d’accord avec ton article… même si tout n’est pas toujours aussi simple ! Regarde on nous dit que le lait est bon pour la santé alors qu’il existe des dizaines d’études pour nous dire le contraire ! J’ai même pu lire que 2 litres de lait était équivalent à un hamburger !

    Merci pour ton développement, ça donne à réfléchir sur ce que nous consommons.

  • David 27 février 2014, 21 09 31 02312

    @Stéphane, au final, qu’on mange autant à chaque repas, ou deux fois plus le midi, qu’est ce que ça change?
    Au final, tu auras absorbé la même quantité de nourriture dans la journée.
    La seule raison d’éviter de manger lourd le soir, est que ça peut perturber le sommeil.
    C’est un peu idiot de dire qu’il ne faut pas manger lourd le soir car la nuit, on consomme pas. Si on mange le lendemain à 12h, le matin, en se levant, en allant bosser, on consomme de l’énergie non? Et celle ci elle vient d’où?
    C’est quelque chose qui est souvent énoncé comme une règle, mais c’est valable avec 3 repas/jour, car le petit déj amène de l’énergie jusqu’à midi.

    @Gaelle, « on » nous dit? Non les vendeurs nous disent.
    Personnellement, j’ai jamais vu un vendeur me dire qu’il vendait de la m****. Le lien est peut être là non?
    Le lait amène surtout du gras, le calcium, y a moyen de l’avoir autrement. (par chez moi, suffit de bien mâcher l’eau pour en avoir! :D)

  • Dogvacances 1 avril 2014, 14 02 40 04404

    Bien s’hydrater, c’est très très important ! Ce que les gens ne savent généralement pas, c’est que boire régulièrement contre la fatigue et les « coups de barres ». J’ai déjà eu des cours de développement personnel il y a quelques années, c’est l’un des choses que j’ai retenu et que j’ai eu l’occasion d’expérimenter, c’est véridique!
    Merci pour tes conseils.

  • Pierre 9 avril 2014, 13 01 31 04314

    J’avais complètement oublié cette citation de Molière que je trouve pourtant très enrichissante. Oui c’est vrai qu’il vaut mieux manger dans le but de survivre, plutôt que passer son temps à surconsommer des aliments très caloriques et sans intérêts au niveau santé. C’est tellement vrai ! Oui c’est clair qu’en allant faire ses courses avec le ventre plein, on gagne énormément.

  • Marie 15 avril 2014, 21 09 51 04514

    Il est très important de manger équilibré que l’on soit végétarien ou non pour être en bonne santé. Ce qui signifie en plus de convenablement s’hydrater, manger sans excès ni manque de tous les aliments tels que féculents (glucides) , les lipides et les protéines sans oublier fruits et légumes qui contiennent les oligo-éléments et les vitamines. Avoir une alimentation équilibrée assure une bonne taille et une bonne santé.

  • gemano 22 avril 2014, 20 08 47 04474

    Eh ouii!! des conseils simples que l’on connait tous mais que la plupart d’entre nous ne mettons pas en pratique.
    Allez au courses le ventre plein, c’est primordiale. J’ai fait le comparatif après coup, et pour 80 euros de courses en moyenne, 10 euros de plus dans des cochonneries lorsque j’avais faim. C’est énorme pour le budget et énorme pour la silhouette aussi.
    LA seule chose, c’est qu’il faut aussi se faire plaisir sinon c’est effet boomerang garantie, et on facilite les crises de boulimies.
    En tout cas, j’aime ton blog. Keep it up.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.