≡ Menu

Ce que nous apprennent les centenaires d’Okinawa

Okinawa est une ile de plus de 1 millions d’habitants entre le Japon et Taïwan. Okinawa a la particularité d’abriter de très nombreuses personnes centenaires. Les scientifiques qui ont travaillé sur le sujet pour comprendre les raisons de ce « miracle », ont tiré un certain nombre de leçons que nous pouvons appliquer pour vivre vieux et en bonne santé. J’ai parcouru avec intérêt le livre du docteur Curtay sur le régime Okinawa et regardé quelques reportages télévisés sur Okinawa, car je n’ai pas eu l’occasion d’aller la-bas (un jour peut-être ?). Toutefois, il n’est pas sur qu’avec l’influence croissante de la mal-bouffe, les habitudes des habitants se conservent encore longtemps.

Je retiens de mon intérêt pour les centenaires d’Okinawa ces habitudes de vie que respectent ces personnes :

  • Manger des légumes.
    • Personne ne va contester ce fait scientifiquement admis. En France, on nous rabat les oreilles avec le slogan « Manger 5 fruits et légumes par jour » continuellement. Mais à Okinawa, ils ont l’avantage d’avoir une variété de légumes habituellement consommées bien supérieure à la notre (autour de 40).  Il possède aussi le fameux concombre amer (voir l’image ci-dessous), auquel on attribue de nombreuses vertus et au goût particulièrement immonde (j’ai testé et c’est vraiment amer !).  On peut en acheter sur Paris dans quelques boutiques asiatiques ou indiennes.

Concombre amer

  • Manger du poisson et peu de viande.
    • Le poisson est meilleur pour la santé que la viande (moins gras mais autant de protéines). Certains poissons dit gras contiennent aussi des Oméga-3 dont les vertus protectrices pour le santé ont été démontrés (santé cardiovasculaire en particulier). Les habitants mangent aussi du porc, mais cuit longtemps donc bien dégraissé.
  • Vivre au grand air.
    • Vivre à la campagne entraine souvent une activité physique plus importante et moins de stress, sans compter que l’on respire un air moins pollué (peu de voitures). C’est aussi mieux de marcher dans son jardin que sur un tapis roulant de salle de sport …
  • Cultiver les relations avec ses voisins et amis.
    • J’ai découvert cet aspect de leurs vies dans un reportage télévisé extraordinaire ou l’on montrait tous ces gens s’entraidant, partageant des activités. Ils ne sont jamais seuls et conservent le moral.
  • Conserver une activité physique.
    • Je ne parle pas de marathon mais d’activités physiques simples : marcher, jardiner, jouer d’un instrument de musique … Nous confondons souvent sport et activité physique par ici.
  • Manger raisonnablement.
    • Aujourd’hui on mange trop, c’est une évidence. Notre corps stocke les graisses car il est fait pour ça le bougre (stocker pour utiliser en cas de disette). Les centenaires d’Okinawa pratiquent le Hara Hachi Bu (« estomac 80% »), en fait s’arrêter de manger en ayant encore une sensation de faim. On a donc affaire à des gens minces mais très bien portants.
  • Conserver un poids de forme
    • Il est difficile de vivre vieux avec un surpoids conséquent (cholestérol, usure plus importante des articulations, …). Chaque année, on gagne un petit kilo et au bout de 20 ans on a grossit lentement mais surement … Les centenaires eux ont conservé leur poids de forme toute leur vie.

Leurs modes de vies et ces principes de vie saine peuvent nous aider à vivre mieux et en meilleure santé. D’ailleurs, je ferais pas mal de pratiquer le Hara Hachi Bu, et de manger moins de sucre … Cela me fait aussi repenser à un livre ancien du docteur Carton (que m’avait fait découvrir ma marraine, grande fan de l’alimentation saine et bonne cuisinière) qui mettait en garde contre trois aliments dangereux pour santé (en excès) : le sucre, la viande et l’alcool. A noter que dans la cuisine d’Okinawa, il n’y a pas trop de choix de desserts, si ce n’est des préparations à base haricots rouges (haricots azuki). Ce n’est pas plus mal car le sucre est un ennemi de la santé en général et des dents en particulier. Et bien entendu, nos braves centenaires d’Okinawa (tous comme les japonais et les chinois) sont de grand buveurs de thé vert, une boisson santé par excellence.

Hara Hachi Bu – eat until you are 80% ful

{ 4 comments… add one }
  • Christian 11 décembre 2011, 14 02 11 121112

    Pour ce qui est du concombre amer, j’ai déjà testé, on se souvient du goût par la suite;mais cela est certainement une question d’habitude gustative , il y a sans doute des façons différentes de le cuisiner .

  • Tan 12 décembre 2011, 9 09 06 120612

    Article passionnant sur le mode de vie et d’alimentation des habitants d’Okinawa ! J’avais vu un reportage sur le sujet à la télévision que j’avais écouté d’une oreille à l’époque, dommage car l’article me l’a fait regretté.

    D’origine vietnamienne, je peux dire qu’on mange pas mal au Vietnam non plus : beaucoup de légumes et du poisson également. La nourriture est saine et parmi les meilleurs du monde.

  • Vincent 12 décembre 2011, 9 09 51 125112

    Si on compare Okinawa à la France, c’est vrai que leur nourriture parait plus saine. Faut bien avouer que l’on doit être un peu plus gras et que ça picole aussi pas mal par chez nous.

    Maintenant je pense qu’en France on vit assez vieux et qu’à la campagne les gens mangent pas mal de légumes et surement bien mieux qu’à la ville. Sinon je ne connaissais pas ce légume bizarre dont tu parles : le concombre amer. Je vais me renseigner si je peux me le procurer pour essayer.

    Je rajoute également que je mange de la soupe régulièrement donc niveau légumes j’ai ma dose au moins autant qu’une « solide » mamy ou papy d’Okinawa.

  • Gilles from Objectifs Liberté 10 février 2013, 10 10 55 02552

    @Christian :

    Malheureusement le concombre amer est vraiment très amer. Il y a des manières de le cuisiner en effet en incorporant d’autres légumes et des œufs pour faire passer la pilule, mais pour nos papilles occidentales c’est difficile quand même.

    @Tan :

    Tu as raison la cuisine vietnamienne est aussi une cuisine très saine car elle comporte des légumes frais.

    Pour les reportages en effet c’est dommage car il faut absolument se documenter sur le mode de vie des (anciens ?) d’Okinawa pour mieux comprendre leurs secrets que j’ai essayé de résumer dans cet article.

    @Vincent :

    Oui on mangeait bien dans les campagnes il y a quelques dizaines d’années mais la nourriture industrielle a tout changé en mal. Le rituel de la soupe le soir et du pain complet (le pain noir) était pourtant un trésor de bienfait.

    Pour le concombre amer tu peux essayer mais suis sur à 99% que tu vas vite laisser tomber, laissons le aux Okinawaiens et mangeons nos légumes locaux.

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*