≡ Menu

Bourse : assister à une assemblée générale d’actionnaires

Tout investisseur qui se respecte doit assister à une assemblée générale d’au moins une des sociétés qu’il « possède » dans son compte-titres ou son PEA. Les assemblées générales ont lieu une fois par an et elles sont l’occasion pour la société de présenter le bilan de l’année précédente aux actionnaires (les propriétaires donc !) et son avenir.

Pour assister à une assemblée générale, il faut détenir au moins un titre de l’entreprise concernée. Quand les titres sont inscrits au nominatif pur ou administré, on reçoit les informations nécessaires en provenance de l’entreprise sans aucune démarche. Dans le cadre de titres au porteur, il faut au préalable les bloquer. Ensuite on peut voter par correspondance ou se déplacer pour voter en personne. Voter consiste à répondre (par oui ou non) à un certain nombre de questions qu’on appelle des résolutions concernant la vie de l »entreprise et ses choix (avec bien sur l’approbation de ses comptes). Ce n’est d’ailleurs pas toujours facile car il faut bien lire les documents envoyés.

Pour ma part, je vous décrirais mon assemblée 2009 pour la société Air Liquide. Je possède un certain nombre de titres au nominatif pur de cette société que j’affectionne particulièrement. Rendez-vous est pris Porte Maillot dans la capitale parisienne (pas loin pour moi). N’oublions pas qu’Air Liquide est une grosse société du CAC40 et qu’il faut de l’espace pour caser les actionnaires qui se sont déplacés. En effet dès l’arrivée on est pas déçu, mais l’organisation est très bonne avec plusieurs files d’attente. Je retire donc mon boitier de vote électronique après avoir signé sur la ligne contenant mon nom et reçu 10 euros dans un papier transparent, somme versée par la société et censée couvrir nos frais, un joli geste en tous cas. Celui qui dispose d’une action au nominatif pur uniquement dispose d’un excellent rendement !

Assemblee generale actionnaires

L’installation dans la salle principale énorme est guidé par des hôtesses qui tentent tant bien que mal de faire assoir les gens dans le milieu des rangées pour remplir la salle avec organisation . Mais bon, on aime bien choisir sa place et la population composée d’une population de gens assez âgée ne se laisse pas toujours faire. C’est d’ailleurs le plus surprenant, l’age moyen est selon moi largement au dessus des 50 ans. Cependant vu que les assemblées générales se déroulent en semaine, c’est plus pratique pour un retraité qu’un salarié de s’y rendre. Pour y assister j’ai du déposer un jour de congé.

Je m’installe avec mon petit boitier de vote électronique relativement simple à comprendre. Le boitier contient une carte mise en place par les hôtesses et contenant les informations sur l’actionnaire (nombre d’actions possédés affichés). D’ailleurs le boitier de mes voisins (affichant au compteur plus de 300 actions) me montre que je suis encore un petit actionnaire au moment de cet assemblée (40 actions). Les sièges se remplissent et enfin le président parle. L’assemblée peut commencer avec la présentation des administrateurs. Elle dure environ 3 heures et les présentations s’enchainent indiquant les résultats du groupe et surtout ses perspectives. C’est extrêmement intéressant pour un petit investisseur comme moi car Air Liquide est le fournisseur de nombreuses sociétés et qu’il est un indicateur de l’état de l’économie des entreprises. Je conserve donc toute mon attention. A noter qu’il est possible de voir l’assemblée en direct ou en différé sur internet.

Vient le temps des questions que les actionnaires ont bien voulu mettre sur papier pendant les présentations des comptes. Ils prennent tour à tour le micro et pose leurs questions (pas facile devant une telle foule !). Je ne résiste pas à vous montrer cette petite vidéo d’un actionnaire de la société Carrefour qui prouve que pendant les assemblées la parole est libre :

Vient le moment solennelle du vote. Chaque question est lue par le président et nos boitiers s’allument automatiquement : je vote oui à chaque fois (je suis les consignes car je suis en accord avec la politique de la société). Ma voisine a visiblement des problèmes car son boitier ne marche pas.  Les résultats s’affichent au fur et à mesure du vote car les actionnaires non présents ont pour la plupart voté par correspondance.

Il est alors l’heure de partir la tête plein d’informations (pour ceux qui ont bien écouté) avec le sentiment d’avoir un peu participé à la vie de l’entreprise. Je sais qu’il est à la mode d’opposer actionnaires et salariés, mais je ne partage pas cet avis et c’est un autre débat. Être actionnaire c’est participer également à la vie de l’entreprise et souvent on peut être à la fois salarié et actionnaire (le top).

{ 3 comments… add one }
  • Matif 17 février 2011, 23 11 41 02412

    Le boitiers de votre voisine ne marchait pas. Mais, peut-être que le vôtre a « mal’ marché, transformant vos choix à votre insu…
    Comme tous les systèmes de vote électronique, cette forme de vote ne permet aucune transparence, d’ailleurs il n’y a pas de scrutateurs, n’est-ce pas ?
    Boitiers dans les assemblées d’actionnaires, machines à voter pour plus d’un millions d’électeurs dans les mairies, vote par internet pour les élections professionnelles, ces formes de vote opaques ne cessent de s’étendre en France.
    Signer la pétition nationale pour des élections transparentes partout en France (déjà plus de cent mille signatures)
    http://www.ordinateurs-de-vote.org/Comment-agir.html

  • Gilles (Objectifs Liberté) 19 février 2011, 19 07 06 02062

    Intéressant cette pétition. C’est vrai qu’on peut à terme se poser le problème du contrôle de cette forme de vote.

    Je pense que le vote électronique a été introduit pour des raisons pratiques avant tout, pour que ce soit encore plus simple pour les gens de voter (donc pour réduire l’abstention) et pour un dépouillement des résultats plus rapide.

    Techniquement rien n’est impossible et un tel système peut présenter un danger en effet. Je vais réfléchir pour la pétition même si mon avis reste partagé pour l’instant.

  • Matif 20 février 2011, 22 10 30 02302

    L’argument de la probable augmentation de la participation est souvent avancé. En fait, aucune étude n’a jamais démontré cette conséquence de l’introduction du vote électronique. Les études de l’Observatoire du Vote sur les machines à voter utilisées en mairies ont mesuré qu’il n’y aurait aucune influence sur la participation, en revanche, le taux de vote blanc a augmenté de manière statistiquement significative.
    Une étude sur la Suisse (vote par internet) note que la participation par internet a décru.
    http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/18/13/35/PDF/VoteInternet.pdf

Leave a Comment

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

*

Next post:

Previous post: